Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale





télécharger 185.33 Kb.
titreLes organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale
page6/6
date de publication01.11.2017
taille185.33 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6
La crise mondiale du caoutchouc…, op. cit..

95 L’Upci était chargée de défendre les intérêts des producteurs de caoutchouc « auprès des pouvoirs métropolitains et des organismes internationaux siégeant en Europe », notamment du Comité international de réglementation du caoutchouc mis sur pied après la signature d’une convention le 7 mai 1934 par le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la France. Le syndicat des planteurs devait pour sa part intervenir « plus spécialement auprès des autorités de la Colonie » (Caom/FM/ Agefom /200, Upci à Gougal, 10 septembre 1930).

96 Caom/FM/ Agefom /200, Comité de défense des producteurs de caoutchoucs de l’Indochine, Upci, Séance du 2 octobre 1930 ; MEN, B33.415, ministre des Colonies à ministre des Finances, 2 septembre 1930.

97 MEN, B33.415, ministre des Colonies à ministre des Finances, 2 septembre 1930.

98 Comité de l’Indochine, La crise mondiale du caoutchouc et les plantations d’Indochine, brochure non datée.

99 Le directeur de l’Agence économique de l’Indochine assura le secrétaire général de l’Upci que des articles favorables à la cause des planteurs avaient paru dans nombre de journaux, à Paris dans L’Ordre ou L’Ere nouvelle, comme en province dans Le Petit Marseillais, Le Petit Provençal, La Dépêche de Brest ou La Tribune de Saint-Étienne (Caom/FM/AGEFOM/200, De La Brosse à Bosc, correspondance reçue le 6 octobre 1930).

100 Cf. la brochure du Comité de l’Indochine, La crise mondiale du caoutchouc…, op. cit., et l’échange de télégrammes entre le gouvernement général et le ministère des Colonies sur les moyens mis en place pour permettre à la trésorerie de l’Indochine de financer ces aides (Caom/FM/ Agefom /200, télégramme du ministre des Colonies au Gougal, 20 septembre 1930 ; télégramme du Gougal au ministre des Colonies, n°1577, 28 septembre 1930 ; télégramme du ministre des Colonies au Gougal, n°1325, 9 octobre 1930 ; télégramme du Gougal au ministère des Colonies, 7 novembre 1930).

101 Quelques éléments sur ces crédits dans Caom/FM/ Agefom /178, Dossier 65, Note du Goucoch au Gougal, n°1033, « Endettement des riziculteurs et hévéaculteurs », 9 septembre 1931 et Caom/FM/NF/998, Gouchoch, « Le crédit agricole mutuel en Cochinchine pendant l’année 1934 », 1935.

102 Voir par exemple le point de vue de W. Hausser, représentant du syndicat du caoutchouc à la Conférence du commerce colonial, publié par la Revue générale du caoutchouc, n°93, juillet-août 1933, p. 14.

103 Par des prélèvements sur sa caisse de réserve (Caom/FM/NF/3288) et au prix d’un endettement important.

104 Le 7 mai 1934 fut signé officiellement un accord international associant notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la France. Celle-ci, représentée par Bernard, obtint des conditions extrêmement avantageuses pour l’Indochine.

105 Voir par exemple le rapport annuel de la Compagnie du Cambodge daté du 27 juillet 1933.

106 Caom/FM/SG/997, rapport de l’Institut des recherches agronomiques, « La situation des principaux produits d’exportation », 4 avril 1936.

107 Ibidem.

108 Ibidem.

109 A. Thomas, « L’hévéaculture en Indochine », Revue générale du caoutchouc, n°154, septembre 1939, p. 248 ; MEN, B34.123, Ministre des Colonies à ministre des Finances (direction de la Comptabilité publique), 6 mars 1933 ; MEN, B34.123, ministère des Finances (direction de la Comptabilité publique), Note pour la Direction du Mouvement général des fonds, 15 décembre 1933.

110 Compte rendu des travaux de la Commission nommée par arrêté N°4333 du 22 octobre 1937, 1er décembre 1943, p. 156.

111 Caom/INDO/NF/2491, Demongin (Louis) à ministre des Colonies, rapport n°61, « Aide à la production », 6 juillet 1932.

112 Les prêts aux jeunes plantations étaient calculés d’après le coût d’entretien à l’hectare des plantations. Les exploitations aux frais élevés se trouvaient par voie de conséquence avantagées alors même qu’elles ne paraissaient guère viables.

113 Les producteurs de riz obtinrent des prêts sur récoltes de la part du gouvernement faible mais d’un montant faible au regard de leur importance numérique (Caom/FM/Agefom/178, Dossier 65, Note du Gouchoch au Gougal, n°1033, « Endettement des riziculteurs et hévéaculteurs », 9 septembre 1931). Malgré l’institution d’un service de prêts fonciers et d’un office de colonisation rural, ils continuèrent d’être victimes de pratiques usurières. Ils paraissaient en outre désavantagés par la politique monétaire, douanière et fiscale suivie par les autorités coloniales (Caom/INDO/NF/2675, Note sur les mesures susceptibles d’atténuer les effets de la crise économique en Indochine notamment en Cochinchine ; 8 avril 1934).

114 Explication donnée par M. Bourrin, délégué du directeur des Finances de l’Indochine (Caom/INDO/NF/2492, Rapport de l’inspecteur Chastenet de Géry concernant les mesures prises en faveur des hévéaculteurs, des producteurs de sisal et de café en Indochine, 1932).

115 En jouant par exemple sur la fixation du prix de revient retenu pour calculer l’aide à la production (Caom/INDO/NF/2491 ; Upci, carton 3, volume E-F).

116 Caom/FM/SG/2488, rapport de l’inspecteur Boisson, « Situation économique de l’Indochine », 8 mai 1930.

117 Maurice Bos, « Le développement », Revue générale du caoutchouc, n°125, p. 33.

118 À la veille de la Seconde Guerre mondiale, 18 sociétés anonymes, 14 sociétés civiles et soixante deux planteurs avaient apuré leurs dettes. Seulement trois dossiers de sociétés anonymes n’avaient été clos qu’après la mise en vente des plantations par voie de justice, et trois entreprises étaient considérées comme totalement ou partiellement insolvables (Caom/FM/Agefom/200, Feuillet intitulé « Avances aux planteurs de caoutchouc », 1939).

1   2   3   4   5   6

similaire:

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconCours La Fontaine, 2009 2010 «Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (1945 1947)»
«Grande alliance» de 1941. La Seconde Guerre mondiale est bien finie : la «Guerre froide» commence

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconMéthodologie de la dissertation en histoire
«La première et la seconde guerre mondiale au xxe siècle», IL serait maladroit de traiter chaque conflit séparément : IL faut trouver...

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconLes historiens et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France
«résistancialiste» est dominante. Puis dans un second temps, du début des années 1970 jusqu’à 1995, un travail historique mène à...

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconSommaire Communiqué de presse p. 3
...

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconRapport des sociétés à leur passé Etude de cas – L’historien et les...
«Paris»; 3 fois «libéré»; 6 fois «France». Toute la France a été résistante et unie dans la Seconde Guerre Mondiale, à l’entendre...

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconCalendrier des séances de cinémas p9 Les tsiganes pendant la seconde...
«Une mémoire française : les tsiganes pendant la seconde guerre mondiale, 1939-1946»

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconBilan et memoires de la seconde guerre mondiale en france
«devoir de mémoire» cristallisé dans des revendications catégorielles ou communautaristes, mais bien un devoir d'histoire, un devoir...

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconDe la Guerre de Trente Ans à la Veille de la 2ème Guerre Mondiale

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconLes grandes phases d’une guerre totale : la seconde guerre mondiale

Les organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat du début du xxe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale iconProgramme : Histoire : Le monde au xxe siècle et au début du xxie siècle






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com