Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013





télécharger 23.16 Kb.
titreBulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013
date de publication01.11.2017
taille23.16 Kb.
typeBulletin
h.20-bal.com > loi > Bulletin
BULLETIN DE REINFORMATION DU VENDREDI 13 DECEMBRE 2013

(Extraits)

Ephéméride




Le 13 décembre 1922, Henri Béraud se voit décerner le prix Goncourt pour deux œuvres importantes de la littérature française, Le martyre de l’obèse et Le vitriol de lune. Né dans une famille de gauche — son père est dreyfusard — Béraud est d’abord bercé d’illusions socialistes. En 1925, il visite l'U.R.S.S. et découvre la réalité de la dictature bolchevik. Son livre Ce que j'ai vu à Moscou lui attirera la haine des intellectuels communistes. En 1929, Béraud, encore très à gauche, écrit Mon ami Robespierre. Mais le 6 février 34, il prend le parti des patriotes pour écrit-il, « en finir au plus vite avec un régime en pleine crevaison qui annonçait la guerre et le désastre ». Ecrivain de combat plus qu’écrivain d’idées, Béraud est un polémiste né, à la plume massacreuse. Sa fascination pour Mussolini n’a rien d’intellectuelle : elle est la fascination pour l’homme qui, comme lui, a des racines plébéiennes. Il est arrêté en septembre 1944, jugé en deux jours et condamné à mort pour « intelligence avec l’ennemi ». Contrairement à Brasillach, également condamné à mort sous la même accusation, Béraud sera gracié par De Gaulle. En juillet 1943 dans Je suis partout, Brasillach avait publié un article dans lequel il relatait l’horreur des fosses de Katyn, un crime de masse que la propagande communiste tentera pendant plus de 50 ans d’attribuer aux nazis. Pour les communistes, il était urgent d’éliminer un témoin direct des atrocités bolcheviks. Ils concédèrent donc la tête de Béraud à De Gaulle, pour mieux obtenir celle de Brasillach…

Grands sujets



Convention de l’UMP : l’ex parti majoritaire annonce vouloir « reprendre le contrôle de l’immigration »



Sous le titre ambitieux « Reprenons le contrôle », l’UMP a publié hier son rapport sur l’immigration, dans le cadre de la convention du parti organisé cette semaine
C’est bien sûr en fustigeant le Front national et, je cite : « Les démagogues d'extrême-droite » que le président de l'UMP, Jean François Copé, a présenté ce document. Un document qui tombe à pic à l’approche des élections municipales, dans un contexte politique où la montée du Front national, sondage après sondage, inquiète fortement le système. Pour Hervé Mariton, je cite : « Nous ne récusons pas la mondialisation et les mouvements de population en tant que tels, alors que le FN est un parti antimondialiste et antilibéral. ». M. Mariton joue naturellement sur les mots, confondant sciemment libéral et ultralibéral.
Les propositions avancées dans ce document font sourire si on les compare au bilan de Nicolas Sarkozy en matière d’immigration…
Ainsi, parmi les quarante et une propositions du rapport, on trouve : le remplacement de l’AME par un système social d’urgence, un permis à points pour les clandestins orientant ainsi le débat vers une immigration choisie sur le modèle canadien, la politique de « zéro régularisation » pour les clandestins ou encore le conditionnement de versement des allocations sociales au respect de l’ordre public. Derrière ces mesures qui se veulent « intransigeantes », on retrouve également les propositions classiques de l’UMPS : une réduction des délais du droit d’asile avec la mise en place de « carte à puce » donc de nouvelles dépenses publiques ; mais aussi le maintien du regroupement familial et des aides au retour volontaire accompagnées d’une aide au financement d’un projet de développement. Bref, une « reprise du contrôle » toute relative…


Article 13 de la loi de programmation militaire :

vers une société totalitaire



Pourquoi donc la pitoyable histoire des bananes taubiresques, la lilliputienne affaire de l’élection de miss France ou encore la pièce montée planétaire de la mort de Mandela ?
Autant de micro événements qui étaient semble t il destinés à masquer l’essentiel : mercredi dernier, dans le grand silence des médias du système, l’Assemblée nationale a voté la loi de programmation militaire pour les années 2014-2019. Une loi qui, dans son article 13, autorise la mise en place d’une surveillance systématique et généralisée de tous les Français, sur Internet et sur tous les réseaux de communication. Une disposition éminemment liberticide directement inspirée du sinistre Patriot Act américain. Officiellement en ligne de mire : la « prévention du terrorisme » mais aussi, je cite encore : « La lutte contre la criminalité et la délinquance organisées, et la reconstitution ou le maintien de groupements dissous ». Cette loi autorise la capture en temps réel et sur simple demande administrative, et donc sans aucun mandat judiciaire, de toutes les informations, durée, dates, coordonnées, adresses IP, numéros de téléphones appelés ou appelants, conversations et documents échangés sur le net et sur les réseaux sociaux. Elle rendra par ailleurs permanents des dispositifs de surveillance et de contrôle tous azimuts qui ne pouvaient être jusque là que temporaires. Cette surveillance sans limite de nos échanges et communications se fera directement auprès des hébergeurs et fournisseurs de services en ligne.
Bref, la gauche, qui dispose déjà de tous les pouvoirs, Elysée, Matignon, Assemblée nationale, Sénat, conseils régionaux, conseils généraux, grandes villes, magistrature, médias, éducation nationale, grosses associations, showbiz, etc., parachève ainsi sa tentation totalitaire
Aucune réaction des associations droits de l’hommistes, trop occupées par la situation des Roms, ni de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), ni des médias alignés, qui ont dans l’affaire parfaitement rempli leur rôle d’enfumeurs. Quant à l’UMP, qui espère une alternance très proche, la perspective de bénéficier d’une loi totalitaire votée par son compère le PS la remplit d’aise. Seule voix discordante dans la classe politique, une fois de plus, celle de Marine Le Pen. La présidente du Front national a dénoncé lundi, je cite, une loi « extrêmement grave (…) qui nous plonge dans un roman de Georges Orwell ».

Brèves françaises



A l’approche de Noël, les conseils christianophobes

de McDonald’s



Des conseils relevés par le site ami Nouvelle de France dans le dernier numéro du mensuel gratuit que McDonald’s distribue dans tous ses restaurants de France. Parmi les incontournables d’un Noël réussi selon McDo, il y a pêle mêle, je cite : « Le Père Noël », « Les cadeaux pour les enfants », ainsi que « La bonne chair et le bon vin ». A contrario, le vendeur de hamburgers préconise, je cite : « De faire l’impasse sur le calendrier de l’avent, la crèche, les cadeaux pour les parents, frères et sœurs, cousins, oncles et tantes » ainsi que… sur « La messe de minuit » ! Vous avez dit christianophobie ?


Peillon ajourne sa réforme des classes préparatoires



Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a annoncé hier que les discussions sur le temps de travail des professeurs de prépas ne sont pas « mûres », et par conséquent qu'elles restent « ouvertes ». Ce projet de réforme avait dressé contre lui l’ensemble des professeurs concernés, en grève depuis lundi dernier. Peillon entendait faire passer en force une refonte de leur statut, se fondant sur des chiffres erronés, véhiculés par la grosse presse. Le diable porte pierre : cette affaire aura décillé nombre de professeurs sur le double langage du SNES, le syndicat majoritaire dans les lycées, officiellement aux côtés des professeurs en lutte, mais tenant parallèlement un discours égalitariste de la même eau que celui du ministre.


Grande réussite pour la soirée du collectif

« Pas mon président »



Ils étaient hier des centaines à se retrouver autour du thème Unis par la colère. Cette grande soirée unitaire regroupait le collectif Pas mon président, mais aussi la gazette en ligne Le Rouge et Le Noir, la SCAH (Section carrément anti Hollande), le collectif Hollande dégage, le cercle des Avocats contre la répression policière et idéologique, le collectif Solidarité pour tous, l’Action française étudiante. Ce collectif sera à l’ouvrage lors du Jour de colère, le 26 janvier prochain, à Paris.


Marseille livrée aux rats



Non, amis lecteurs, il ne s’agit pas d’une image politiquement incorrecte. Les rats en question sont de vrais Ratus Ratus, du moins si l’on en croit Jean Paul Brighelli. Sur le site Causeur.fr, ce professeur, de gauche, qui s’est fait connaître par son livre « La fabrique du crétin » sur l’éducation nationale, n’y va pas par quatre chemins, je cite : « La dernière campagne interne du PS pour désigner un candidat à la candidature a négligé ce point : Marseille est la ville la plus sale de France assurément, d’Europe peut être — avant ou après Naples, en tout cas, pas loin ». « Qu’est ce que c’est que cette ville ? vitupère Brighelli : Un stade vélodrome avec des rats autour (…) Marseille est en faillite. Marseille est une faillite ». Et d’appeler de ses vœux l’élection à Marseille d’un « grand dératiseur » : « Que l’on puisse rentrer chez soi sans se heurter aux hordes furtives des rongeurs — ou bien nous récolterons, un de ces soirs, la peste ». Fin de citation. La peste à Marseille ? Pourquoi pas : selon Europe Ecologie les Verts, les éboueurs de la ville bâclent leur journée de travail en deux heures, trois dans le meilleur des cas, pour 1.737 euros net par mois, des conditions de travail qui les placent parmi les 10% des salariés les mieux payés de France... A ce taux là, la peste peut prospérer, avec ou sans l’assentiment des Gaudin Mennucci.

Brèves internationales



Les Forconi italiens organisent une « marche sur Rome »



Un vent de protestation sans précédent balaie l’Italie, les Forconi (« ceux qui brandissent des fourches »), provoquant de nombreuses perturbations dans les grandes villes. Les agriculteurs et les camionneurs ont été rejoints par les patriotes de Forza Nuovo et de Casapound, ainsi que par les petits entrepreneurs, les fonctionnaires et les chômeurs. A Turin, face aux manifestants, les policiers ont retiré leur casque en signe de soutien. Sans leader, le mouvement se retrouve sur des points tels que le refus de la mondialisation et de l’abandon de la souveraineté monétaire, le rejet des syndicats, des partis du système et d’un gouvernement qui a perdu toute légitimité populaire. Les Forconi ont annoncé une marche sur Rome dans les prochains jours.


L’Australie dit non au mariage homosexuel



La Haute Cour australienne, la plus haute juridiction du pays, a interdit hier à l’unanimité le mariage homosexuel. Une décision prise seulement quelques jours après la célébration des premières unions de paires de même sexe dans la capitale, Canberra. La cour a ainsi déclaré, je cite, que « La loi sur le mariage n'est pas valide pour la formation ou la reconnaissance du mariage pour des couples de même sexe ». Les unions civiles entre personnes de même sexe sont autorisées dans la plupart des États australiens mais au niveau fédéral, le mariage reste défini par l'union d'un homme et d'une femme. Une nouvelle gifle pour les lobbys communautaristes homosexualistes, qui intervient tout juste après le rejet par référendum en Croatie de ce pseudo-mariage.

La bonne nouvelle du jour




Deux bonnes nouvelles pour le prix d’une : demain, samedi 14 décembre, à 15 h, réunion nationaliste sur le thème : « Quel avenir pour l’homme blanc ? » Avec Alexandre Gabriac, Yvan Benedetti et Hervé Ryssen. Tous renseignements sur le blog d’Hervé Ryssen. Dimanche 15 décembre, à partir de 14h, Anne Brassié vous invite à lire sous les sapins. Nombreux auteurs, parmi lesquels Jean Raspail, Philippe de Villiers, Reynald Secher. Tous renseignements sur le blog d’Anne Brassié.


Demain samedi votre kiosque de la réinformation de la semaine.

similaire:

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin de reinformation du jeudi 26 septembre 2013

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin de reinformation du lundi 18 novembre 2013
«Les relations commerciales entre nos deux pays sont indignes de la qualité de la relation politique»

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin de reinformation du jeudi 26 janvier 2012
«véritablement gouvernement» et disposer de davantage de pouvoirs, y compris pour formuler des sanctions

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconVendredi 6 septembre 2013

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconRapport annuel de l’Observatoire de la laïcité 2014-2015
«journée nationale de la laïcité» le 9 décembre de chaque année et faisant des recommandations pour le 9 décembre 2013

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012
«travail» a été le président du Bling Bling et de l'oligarchie financière. Enfin, le candidat de la France de Péguy a été le président...

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconSamedi 14 décembre 2013 à Nice

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin de reinformation du jeudi 13 septembre 2012
«Mécanisme de stabilité européen» (mes). D’autre part, le Pacte de stabilité, qui impose une politique d'austérité. Elle a cependant...

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconCalendrier prévisionnel : vendredi 29 janvier, vendredi 5 février,...
«Un récit national fracturé» : mémoires opposées de la seconde guerre mondiale aux États-Unis et Grande-Bretagne, majorité blanche...

Bulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013 iconBulletin officiel n° 27 du 05 juillet 2012 «Dispositif d'accueil,...
«Dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation- année scolaire 2012-2013» texte de référence






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com