Synthèse proposée





télécharger 145.45 Kb.
titreSynthèse proposée
page1/3
date de publication02.11.2017
taille145.45 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > loi > Thèse
  1   2   3
Chap.1 LES HESITATIONS DE LA DEMOCRATIE EN FRANCE

(1848-1879).


Présentation générale : Une France tiraillée par des forces opposées. (travail sur chrono)

I- La II° République : République sociale ou conservatrice ? (1848-52)
1- « La République universelle, démocratique & sociale. Le triomphe » (de F.SORRIEUX )

. (étude d’un tableau, lithographie)
2- L’épreuve du suffrage universel amène une République plus conservatrice.

II- Le Second Empire enterre la République. (1852-70) (étude de documents)

1- Un régime autoritaire qui bride toutes les libertés.
a- Un pouvoir autoritaire  b- Une société sous contrôle  c- Un pouvoir qui s’appuie sur le peuple 

d- Un soutien populaire incontestable 
2- Un régime qui se libéralise par des réformes.


  1. Des réformes libérales. (chronologie)

b- Comment expliquer qu’un dictateur fragilise ainsi l’assise de son pouvoir ?
III- La IIIème République peine à s’imposer (1870-1879)
1- Sept.70-mai 71 :« L’année terrible » (V.Hugo)
a- Proclamer la République dans la débâcle. b- Ecarter la menace révolutionnaire.
2 -La République, faute de mieux.
a- La tentative de restauration monarchiste. b- La République par défaut.


Chap.1 LES HESITATIONS DE LA DEMOCRATIE EN FRANCE

(1848-1879).

Présentation générale : Une France tiraillée par des forces opposées.
Travail à faire à partir de 2 documents :- une chronologie ( inspirée du TP Hatier 1°)

- doc.3 p127 (voir le questionnaire en annexe 1)


  • Faire préparer (ou faire en classe) le travail sur la chronologie :




    • corriger le travail effectué sur la chronologie & les réponses aux questions.

    • faire une synthèse avec 3 objectifs, mettre l’accent sur * l’instabilité pol de la période

* la violence pol * les divisions pol des Frçs
Synthèse proposée : De 1848 à 1871, la France connaît trois régimes pol. : II° Rép., IId Empire, III° Rép. Chacun naît ds un climat de violence : révolution en 1848, coup d’Etat en 1851, guerre & révolte (Commune de Paris) en 1870-71. Durant chacun de ces régimes s’affrontent les républicains, les bonapartistes et les monarchistes. Le suffrage universel masculin désigne de préférence des majorités conservatrices ( à droite).


  • Idem concernant l’affiche « Le couronnement de l’édifice » (3 p 127).



    • corriger les réponses aux questions.

    • faire une synthèse autour de 2 objectifs : * montrer la férocité des oppositions au principe même de République * montrer que les Rép. eux-mêmes sont divisés.



Synthèse proposée : L’affiche-caricature, « Le couronnement de l’édifice »(doc. 3 p127) montre une République qui peine à s’imposer face à ses nombreux opposants (Louis-Napoléon Bonaparte « poignarde » la II° Rép.). Les Républicains apparaissent divisés entre les partisans d’une République conservatrice comme Thiers opposés à ceux d’une République sociale (les « rouges » de la Commune de Paris) les premiers faisant tirer sur les seconds.
Cet événement tragique de 1871 n’est que le dernier épisode d’une liste longue de féroces répressions d’insurrections populaires qui ont marqué notre période, laquelle s’ouvre justement sur l’une d’elles.

A- La II° République : République sociale ou conservatrice ? (1848-52)

1- « La République universelle, démocratique & sociale. Le triomphe » de Frédéric

SORRIEUX (1) (étude de la lithographie : faire un transparent, doc. en annexe 2).

Objectif : partir des éléments observés sur la litho. & les rattacher aux événements qui ont marqué les débuts de la II° Rép. (Les éléments détaillés donnés ici peuvent être écourtés).


  • Sur le doc. : monument imaginaire avec au sommet R° 1848 (héritière & aboutissement de la Gde R°, ici 93 & de celle de 1830) (2), en haut à droite, Paris (4 monuments symboliques : Panthéon, Assemblée, Arc de Triomphe et Bastille [colonne de Juillet]).



Ds les faits : du 22 au 24 fév. 48, la pop. de Paris se soulève

Paris ~ville malade (pop x 2 en ½ siècle passant de 50 000 à 1M hts), aggravé par la crise éco généralisée (\ récoltes / prix , chômage & misère).


  • Sur le doc. : au centre Marianne, allégorie (3) de la Rép., dressée sur son char comme une déesse & illuminant la scène ; personnages à droite de Marianne ceinturés d’une écharpe bleu-blanc-rouge.


Ds les faits : Le Roi Louis-Philippe abdique & un gouvernement provisoire composé de rép. ( Lamartine) proclame la République : le drapeau rouge est écarté au profit du drapeau bleu-blanc-rouge + fédérateur. Cependant, poussé par la pop, ce gvmt fait des réformes hardies.


  • Sur le doc. : * au pied du monument, un lion, symbole de la force du peuple souverain  - rév° de 48 motivée par le suffrage censitaire très étroit de la M. de Juillet (240 000 électeurs soit 1/150 hts)

- le G.P. instaure le suffrage universel masculin (SUm) pour ts les ho de >21 ans (>9M électeurs).

* à gauche du monument, noir embrassant un blanc  abolition de l’esclavage ds les colonies.

* au centre arbre de la liberté (de nbx ont été plantés en 48, bénis même par le clergé) & partout des cortèges qui défilent  rév° de 48 motivée aussi par les

restrictions des libertés d’expression & de réunion, les 2 sont restaurées permettant une floraison de clubs & journaux partt en Fce .

1-Elle appartient à une série de 4 lithographies dont la + célèbre, « Le Pacte », illustre le « Printemps des peuples ». Son auteur est visiblement inspiré des idées de Louis BLANC, auteur de La démocratie sociale .

On pourra indiquer que la R° de 1848 a énormément inspiré les artistes, particulièrement les peintres, l’Etat a d’ailleurs lancé un

large concours pour représenter Marianne ds le but de désigner une effigie officielle destinée à la monnaie, aux timbres, au sceau

de la Rép. etc…Pour les 1°L, on pourra évoquer L’Education sentimentale ou Les Misérables , l’action a lieu en 1830 ms Hugo s’est inspiré de ce qu’il a observé en 1848 (scènes de barricades).

2- En 1847 paraissent 3 livres, deux Histoire de la Révolution française  celle de Michelet & celle de Louis Blanc et surtout un énorme succès, l’ Histoire des Girondins  de Lamartine. Cette concordance éditoriale montre l’importance que garde la Gde R° dans l’imaginaire de 48.

3-Personnification d’une idée abstraite.
 Le SUm comme les libertés doivent enraciner la Rép. & la démocratie ds toute la France.



  • Sur le doc. : - sur l’oriflamme porté par le cortège de droite on peut lire L’organisation du travail. Solidarité universelle.

- titre de l’œuvre Rép. démocratique & sociale.
Ds les faits : le GP, pour agir contre la crise, créé des Ateliers nationaux càd des chantiers urbains où les chômeurs peuvent être employés & rémunérés (salaire 2 fr/j puis 1fr, d’abord 40 000 puis 115 000 pers en juin à Paris !) = volonté de mettre en place une Rép. Sociale. (cf. Fraternité ajouté à Liberté-Egalité)



  • Sur le doc. : ambiance générale d’enthousiasme, d’allégresse, d’unanimité (aucune distinction sociale par les vêtement n’apparaît ds les cortèges).


Ds les faits : - La Rép. semble faire l’unanimité ( y compris chez les « Républicains du lendemain ») dans un climat de joie (la R° parisienne s’étend d’ailleurs au reste de l’Europe (« Printemps des peuples »).

- Cependant certaines mesures onéreuses comme les At. Nat. qui visent les travailleurs des villes sont mal perçues par les campagnes (majoritaires, impôt augmenté de 45% « impôt des 45 centimes »)de +, fuite des K & faillites nbses (c’est le cas de la Banque de Rouen).


      • Ferment de discorde : le SU va trancher.


2- L’épreuve du suffrage universel amène une République plus conservatrice.

(on pourra ici réutiliser la chronologie étudiée en début de chapitre)


  1. Le SU devient un élément majeur de la vie pol. française




    • avril 48, 1° élection ayant jamais eu lieu au SUm pour la désignation de l’Assemblée Constituante.

    • Les institutions adoptées par cette Ass. donnent un rôle clé au SU ( schéma

p 124) puisque les 2 pouvoirs en sont directement issus : élect° au SU direct de l’exécutif, le Président de la Rép. comme du législatif, l’Assemblée nationale.


  • La pratique du SU : comment vote-t-on ? Il s’agit d’élaborer une pratique nouvelle, les élections sont à la fois une cérémonie & une fête.




    • On vote au chef-lieu d’arrt (éviter les pressions locales), en raison des distances, le scrutin dure 2 jours (inquiétudes / possibilité de fraude durant la nuit).

    • On s’y rend en cortège (voir doc. icono. photocopiée) : ts les ho > 21 ans d’une même commune partent ensemble (souvent derrière le maire, voire le curé et un drapeau : solennité du geste).

    • Sur place, les votants d’une même commune sont appelés par ordre alphabétique pour voter, il peut y avoir une longue attente… et un détour par le débit de boisson !

    • Le bulletin choisi peut être imprimé ms on préfère l’écrire ou le faire écrire, on a ainsi l’impression de véritablement exprimer son propre choix (risques en cas de votant analphabète qui fait remplir son bulletin par un tiers).

    • Au moment de voter ( on peut ici éventuellement observer un doc. postérieur, 1 p147), il n’y a ni isoloir, ni enveloppe, on confie son bulletin à l’assesseur qui le met dans l’urne (un vase, une soupière, une boîte : le matériel n’est pas fixé en 48).


 Le vote n’est guère secret d’ailleurs on est plutôt fier que celui-ci soit connu de tous.

Une très forte participation (>83% en avril 48 qui se maintient plutôt par la suite) révèle l’adhésion des Français . Le vote est souvent unanime : une même communauté (village) votera massivement de façon identique.


  • Les résultats du vote : ils révèlent la puissance du vote de la paysannerie (~76% Frçs sont des ruraux) qui est plutôt conservateur, attaché à la propriété et au respect des valeurs morales alors que le vote urbain est plutôt républicain voire rouge.




    • Ass. Constituante (avril 48) : large majorité de modérés et droite (750 élus / 900), càd ceux qui ont accompagné plus que fait la révolution de 48 (Républicains du lendemain).




    • Président de la Rép. (déc. 48) : * tous les candidats républicains sont battus, laminés (Lamartine, Cavaignac, Ledru-Rollin… effraient les possédants& campagnes).

* triomphe du candidat soutenu par la droite, conservateurs et même monarchistes, Louis Napoléon Bonaparte, neveu de l’autre, de retour d’exil en Angl. (photo p 126 bio p342) qui a fait une habile campagne se présentant comme le défenseur de la propriété, de la religion, réconciliateur & pacificateur, et qui bénéficie de l’aura de Tonton : 5 400 000 voix / 7 300 000 .

- Ass. Nationale (mai 49) : alors que les villes votent +tôt républicain (25%

voix), les campagnes désignent massivement des conservateurs,

monarchistes, bonapartistes regroupés ds le Parti de l’Ordre dominé par

Thiers (53% voix 450 / 750 sièges).
 En fév. 48, l’insurrection a fait la République, une République sociale.

Dès avril 48, le SU met à la tête de l’Etat des garants de l’ordre moral & matériel, souvent opposés à la Rép.

Début 49, on se retrouve avec une République sans Républicains.



  1. La pratique du pouvoir est à l’image des élus :

pour l’ordre contre l’insurrection, pour la conservation sociale contre la

révolution  mise en place d’une Rép. conservatrice.


  • le gouvernement issu des élections d’avril 48 : régression & répression.


* Régression : suppression des ateliers natx


* Répression des manif urbaines (des 10nes de morts à Rouen en avril où l’eau de la fontaine de la Croix de Pierre dit-on était rouge), la révolte de juin à Paris est noyée dans le sang (répression menée par le général Cavaignac : milliers de morts, 1500 fusillés, 11 000 condamnés à la prison ou à la déportation en Algérie(1) )
 Le mouvement révolutionnaire est décapité. La République a sur les mains le sang de républicains.


  • le gouvernement du Parti de l’Ordre : trahison des idéaux de 48.


* loi Falloux qui livre un peu + l’enseignement aux catholiques.

* loi électorale de mai 50 qui revient sur le SU en mettant une condition de résidence de 3 ans dans le même canton, en pleine période d’exode rural, elle vise à écarter du SU le peuple des villes, 30% des électeurs sont ainsi radiés des listes ms 56% à Paris & 70% à Lille (c’est la vile multitude qu’évoque Thiers).


  • le Président LNB achève le processus :

il se désolidarise de cette dernière mesure & entre aussi en conflit avec l’Ass. qui lui refuse de la révision de la Constit° afin de pouvoir être réélu (mandat non renouvelable) face à l’impasse, il choisit la force avec le coup d’Etat le 2 déc. 1851

* dissout l’Ass. ms rétablit le SU.

* libertés suspendues

* état de siège (32 départ.) pour mater la révolte des défenseurs de la Rép.(2) (relativemt faible à Paris & ds les gdes villes du fait des dures épurations de 48, la révolte embrase les campagnes de SO, Centre & stt du SE, l’insurrection du Var, Htes Alpes & B. du Rhône manque de prendre Marseille(3) ). La répression est féroce 26 000 arrestations, 9500 déportés (Cayenne, Algérie), de nbx exilés dont le + célèbre V. Hugo (en 1877, il intitule son ouvrage consacré à cet épisode Histoire d’un crime)

[ on pourra revenir sur le doc. 3 p127, déjà étudié où l’on voit LNB poignardant la Rép.]
 Une nelle fois, les forces des républicains sont anéanties, en ville ms aussi à la campagne.

Si la Rép. continue officiellement d’exister, elle est en fait moribonde.



  1. Le Second Empire enterre la République. (1852-70)


En un an LNB s’empare de tout le pouvoir (voir chrono)& le 2 déc. 52 il achève ce processus proclamant le IId Empire prenant le titre de Napoléon III.

1-cf. le récit de Camus,  Le premier homme , ses ancêtres sont convoyés par voie d’eau jusqu’à Marseille, de là ils embarquent pour l’Algérie, un camp de fortune, où ils connaissent d’abord la chaleur torride de l’été puis les pluies diluviennes de l’automne & leur cortège de maladies qui pour beaucoup sont mortelles.

2-Par l’ art 110 de la Constitution L’Assemblée confie [la] Constitution à la garde & au patriotisme de tous les Français.

3- On pourra évoquer le 1° volume de la saga des Rougon Maquard, La fortune des Rougon, qui traite de la révolte & de sa répression. Zola, aixois, s’est inspiré ses événements tragiques qu’a connu le Var, le volume se clôt sur la mort de la jeune héroïne enveloppée dans le drapeau rouge, encore plus rouge de son sang (le chef d’inculpation d’une des manifestantes était d’avoir défilé couverte du dr. rouge)



      1. Un régime autoritaire qui bride toutes les libertés.


N.III exerce un pouvoir autoritaire, il est le seul chef, cependant il s’appuie sur le peuple, consulté par le SU : on parle ainsi de césarisme.


  1. un pouvoir autoritaire :


La Constitution de 1852 (doc. annexe3) le lui garantit : il contrôle tous les pouvoirs : - possède l’exécutif (gvmt nommé par lui seul)

- possède partie du législatif (a seul l’initiative des lois)

- législatif réduit car 1- émietté (3 Ass dont une seule désignée au SU)

2- cette Ass (Corps législatif) peut être dissoute par NIII.
 dictature politique d’un homme, pas de séparation des pouvoirs.


  1. une société sous contrôle :

  1   2   3

similaire:

Synthèse proposée iconBibliographie proposée par Bernadette Poulou

Synthèse proposée iconStructure proposée de l’enseignement pratique interdisciplinaire (epi)

Synthèse proposée iconBibliographie commentée et proposée par l’iufm centre de chambéRY

Synthèse proposée iconTd n° 2 la question de synthese
«in vitro» nous allons travailler sur le thème de la bioéthique, chaque groupe se penchera sur une question particulière qui devra...

Synthèse proposée iconSéquence proposée par Fabien fraisse (collège Cassin, Noidans-lès-Vesoul)...

Synthèse proposée iconDésignation du secrétaire de séance M. le Président. S’agissant du...

Synthèse proposée iconLes différents sens du terme de culture
«l’habitus» proposée par Bourdieu. Son but est de faire de la sociologie sur une autre échelle  Microsociologie* c'est-à-dire a...

Synthèse proposée iconXème siècle carte en t et en o de Turin
«La carte est une image modifiée de la réalité géographique relevant de l’effort créateur de son auteur par les choix opérés». La...

Synthèse proposée iconSynthèse générale

Synthèse proposée iconSynthèse P. 192






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com