Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire





télécharger 69.27 Kb.
titrePanorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire
date de publication22.10.2016
taille69.27 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos



PANORAMA DE PRESSE




20/08/2009




REVUE DE PRESSE FFR

Sommaire

ACTUALITE ETRANGERE (1 Document)

AFP Sport - 19/08/2009 - Fidji - Le sélectionneur national Ilivasi Tabua limogé   (130 mots)


SUVA, 19 août 2009 (AFP) - Le sélectionneur de l'équipe des Fidji, Ilivasi Tabua, a été limogé ...

TOP 14 PRO D2 (7 Documents)

AFP Sport - 19/08/2009 - Top 14 - Toulon-Racing: Saint-André et Berbizier, retour par la grande porte (MAGAZINE),Prev  (681 mots)


TOULON, 19 août 2009 (AFP) - La rencontre au sommet de la 2e journée du Top 14 entre ...

AFP Sport - 19/08/2009 - Top 14 - 2e journée - Bayonne-Stade Français: les échos Prev  (318 mots)


PARIS, 19 août 2009 (AFP) - Echos avant la rencontre entre Bayonne et le Stade Français, ...

Sud Ouest - 20/08/2009 - Guazzini pas très people  (877 mots)


Cela vaut aussi pour l'affaire Bastareaud

Aujourdhui en France - 20/08/2009 - «Je me sens plus professionnel»  (510 mots)


APRES une saison à Leicester, avec lequel il a été champion d’Angleterre et finaliste de la ...

AFP Sport - 19/08/2009 - Top 14 - Bayonne: la suprématie basque se joue à Anoeta (PAPIER D'ANGLE),Prev  (587 mots)


BAYONNE, 19 août 2009 (AFP) - En autorisant cette année la tenue de matches de Top 14 à ...

L'Equipe - 20/08/2009 - BOURGOIN : LA LIGUE PRÉCISE. - La Ligue nationale de rugby (LNR) a justifié hier la décision de  (468 mots)


BOURGOIN : LA LIGUE PRÉCISE. - La Ligue nationale de rugby (LNR) a justifié hier la décision ...

AFP Sport - 19/08/2009 - Top 14 - Saison 2009/2010: 10 rencontres délocalisées au programme (ENCADRE),Prev  (278 mots)


PARIS, 19 août 2009 (AFP) - La rencontre Bayonne - Stade Français, samedi à Saint-Sébastien ...

ACTUALITE ETRANGERE



AFP Sport
Mercredi 19 Août 2009 - 12:01 - Heure Paris (130 mots)

Rugby-FIJ-sport

Fidji - Le sélectionneur national Ilivasi Tabua limogé
SUVA, 19 août 2009 (AFP) - Le sélectionneur de l'équipe des Fidji, Ilivasi Tabua, a été limogé après une incartade relative à une consommation excessive d'alcool, a annoncé mercredi la Fédération fidjienne de rugby.

Ilivasi Tabua s'est rendu coupable de conduite incorrecte, selon la fédération.

L'incident s'est produit durant la Coupe des nations du Pacifique, disputée fin juin et début juillet, a précisé la fédération sans donner davantage de précisions.

Tabua avait pris en main l'équipe en 2007 et l'avait conduite quelques mois plus tard jusqu'en quarts de finale de la Coupe du monde en France.

bro/jah/bdx/jgu


Tous droits réservés : ©AFP Sport


367865E582C0C708E0D11DC39A0A21795E71853663985A4545DFDEC





TOP 14 PRO D2



AFP Sport
Mercredi 19 Août 2009 - 14:33 - Heure Paris (681 mots)

Rugby-FRA-TOP-MG

Top 14 - Toulon-Racing: Saint-André et Berbizier, retour par la grande porte (MAGAZINE),Prev
TOULON, 19 août 2009 (AFP) - La rencontre au sommet de la 2e journée du Top 14 entre Toulon et le Racing-Métro, samedi au stade Mayol, met aux prises deux entraîneurs de renom, Philippe Saint-André et Pierre Berbizier, de retour parmi l'élite du rugby français aux commandes de clubs à l'ambition décuplée.

Saint-André (42 ans, 69 sélections) et Berbizier (51 ans, 56 sélections) ont été associés à trois reprises sous le maillot du XV de France, en 1991 pendant le Tournoi des cinq nations. Berbizier, devenu entraîneur du XV de France, avait fait de Saint-André son capitaine, notamment pour le Mondial-1995 achevé à la troisième place.

. Philippe Saint-André, le "cerveau". L'ancien ailier du XV de France au regard bleu azur, deuxième meilleur marqueur d'essais national après Serge Blanco, a débarqué dans la rade de Toulon après cinq années à Sale (Angleterre). "Il nous apporte son professionnalisme et sa rigueur. C'est ce qui nous manquait ici", a expliqué à l'AFP Mourad Boudjellal, le président du RCT, en quête d'un "cerveau" pour "constituer un groupe homogène" et diriger en son nom les affaires sportives d'un club à l'effervescence bien connue. Saint-André est arrivé muni de nombreuses recrues qu'il a choisies lui-même, tels le centre argentin Felipe Contepomi, le 3e ligne argentin Fernandez-Lobbe ou encore le demi de mêlée Pierre Mignoni. "J'avais besoin de quelqu'un qui a un réseau de joueurs, poursuit Boudjellal. Je sais recruter des joueurs très connus et très chers, lui sait détecter des joueurs moins connus qui peuvent le devenir. C'est un vrai savoir." L'objectif affiché pour cette saison et de se mêler à la course au titre, élargie grâce à l'instauration des matches de barrage. Si le RCT a manqué de peu la victoire contre le Stade Français lors de la journée inaugurale, il entend bien prendre le dessus sur le Racing-Métro, promu en Top 14 après avoir semé la terreur en Pro D2. Comme Toulon, un an auparavant.

. Pierre Berbizier, nom de code "Jésus". C'est sous cet illustre surnom qu'était désigné l'ancien capitaine puis entraîneur du XV de France par les dirigeants du Racing-Métro, désireux de le recruter pour relancer le club en 2007. "On l'attendait comme le messie", se remémore pour l'AFP le président Jacky Lorenzetti. Les résultats n'ont pas tardé: après une finale d'accession perdue en 2008, le Racing est sacré champion de France de Pro D2 en mai dernier, réintègre l'élite délaissée en 2000 et opère à un recrutement de tout premier ordre avec Sébastien Chabal, Lionel Nallet et le Sud-Africain François Steyn en têtes d'affiche. "Pierre est chez nous à durée indéterminée, sans doute quelque chose d'unique dans le rugby aujourd'hui, souligne Lorenzetti. Il est directeur général sportif et il supervise également l'école de rugby et le centre de formation. On discute ensemble du recrutement mais c'est lui qui choisit les hommes." Berbizier refuse de fixer un objectif précis pour cette saison de découverte du Top 14, mais ambitionne lui aussi de troubler le jeu des favoris. Autour des terrains, l'ancien entraîneur de l'équipe d'Italie (2005-2007) est connu pour son franc-parler légendaire. Les dirigeants du rugby français, visés après son départ du banc du XV de France en 1995, en savent quelque chose. "C'est quelqu'un qui, sous un aspect un peu hermétique, a un coeur énorme", précise Lorenzetti, peu mécontent de voir ses troupes dirigées d'une main de fer.

bpa/vl


Tous droits réservés : ©AFP Sport


837EE55D8B70AA0380D21A23600A219F5B817232F3A953D42E5CC72









AFP Sport
Mercredi 19 Août 2009 - 18:39 - Heure Paris (318 mots)

Rugby-FRA-TOP-EC

Top 14 - 2e journée - Bayonne-Stade Français: les échos Prev
PARIS, 19 août 2009 (AFP) - Echos avant la rencontre entre Bayonne et le Stade Français, vendredi (20h45) au stade Anoeta de Saint-Sébastien, en ouverture de la 2e journée du Top 14 de rugby:

Bayonne: quasiment au complet à Anoeta. L'Aviron est quasiment au complet pour accueillir le Stade Français vendredi. Seuls manquent à l'appel le troisième ligne Dwayne Harre, blessé lors du premier match amical face aux Brumbies, et l'ailier Filimone Bolavucu, qui doit encore observer une semaine de vacances, la sélection des Pacific Islanders ayant terminé sa tournée plus tard. Les internationaux français, Rémy Martin et Julien Puricelli, et italiens, Craig Gower et Salvatore Perugini, absents à Perpignan, figurent dans le groupe de 25 joueurs retenus pour la première rencontre du Top 14 délocalisée à l'étranger. Les Basques s'entraîneront une dernière fois jeudi matin sur place.

Stade Français: les internationaux reviennent. Non qualifiés pour la journée inaugurale en raison de leur retour tardif de tournée avec l'équipe de France, Sylvain Marconnet, Dimitri Szarzewski, Pascal Papé, Lionel Beauxis et Julien Arias feront leur rentrée. Tout comme les Italiens Mauro et Mirco Bergamasco. Le 3e ligne Sergio Parisse, lui, est suspendu jusqu'au 26 septembre pour une fourchette lors d'un test-match de l'Italie contre les All Blacks. Au total, l'entraîneur australien Ewen McKenzie a convoqué un groupe de 25 joueurs pour le déplacement au Pays Basque espagnol, dont font notamment parti Julien Dupuy et Mathieu Bastareaud. A noter enfin l'indisponibilité pour quatre à six semaines du jeune trois-quarts aile Romain Maine (22 ans), victime d'une entorse au genou droit lors de la 1re journée à Toulon (22-22).

cor-rap-nip/sk


Tous droits réservés : ©AFP Sport


D27AF51887C0550E101817136E0181615AF15531930E52175EB2F2C








Edition de TOUTES



Jeudi 20 Août 2009
RUGBY Top 14 / AVANT BAYONNE - STADE FRANÇAIS La personnalisation grandissante du rugby agace le président parisien
Guazzini pas très people

Cela vaut aussi pour l'affaire Bastareaud


Sports RUGBY Top 14 AVANT BAYONNE - STADE FRANÇAIS La personnalisation grandissante du rugby agace le président parisien Guazzini pas très people

EMMANUEL COMMISSAIRE RÉDACTION PARISIENNE On peut penser ce qu'on veut du calendrier des Dieux du Stade. Mais tous les joueurs y sont mis en valeur, pas un plus qu'un autre. À sa manière, Max Guazzini a toujours perpétué l'esprit du rugby, où l'individu n'est qu'une partie d'un tout. En cet été où Jonny Wilkinson, Sébastien Chabal et Mathieu Bastareaud, pour des raisons différentes, font plus parler que leurs équipes respectives, cette forme de « pipolisation » le chiffonne. « Sud Ouest ». Le Stade Français invité à jouer dans une grande enceinte, à Saint-Sébastien, est-ce un juste retour des choses ? D'ordinaire, c'est vous qui invitez... Max Guazzini. Enfin, je dirais. Cela me fait plaisir. Je félicite l'Aviron Bayonnais pour ce défi. C'est nous effectivement qui avons initié le mouvement des matches délocalisés et nous sommes très contents de voir que l'idée est reprise même en Angleterre, avec les Saracens qui iront à Wembley par exemple. En retour, était-il temps de recevoir Bayonne au Stade de France et pas seulement Biarritz ? Cette saison, on a invité les deux (NDLR : Bayonne le 5 décembre, Biarritz le 9 janvier). Comme ça, on ne fait pas de jaloux. Bayonne a un public très populaire, très chaleureux. Ce sera sympathique. Maintenant qu'il est permis de délocaliser à l'étranger, pourriez-vous aller plus loin que Bruxelles ? Non. Il faut penser à nos supporters. Le bourgmestre de Bruxelles souhaitait nous recevoir depuis longtemps. Des accords passés avec cette ville feront que les TGV seront gratuits pour nos supporters. Ce sera au moment du marché de Noël. Mais en l'occurrence, c'est dans le cadre de la Coupe d'Europe (NDLR : face à l'Ulster). Pour le championnat, on verra plus tard, même si on est un peu « no limit » au Stade Français. Le star-system qui gagne le Top 14 avec les arrivées de Wilkinson et Chabal ne fait-il pas de l'ombre à votre club, jusque-là considéré comme le plus glamour ? Mais le star-system, ce sont les médias qui le font en se focalisant sur deux ou trois joueurs, en oubliant que c'est du rugby et pas du football, pour se pâmer devant le premier nom venu. On n'est pas comme ça au Stade Français. Pour nous, le rugby, c'est collectif. Wilkinson est un très grand joueur, d'accord, mais cela ne change pas la nature de ce sport. Nous, on n'est jamais allé chercher des noms. On a toujours pris des joueurs qui, par la suite, sont devenus des noms. Je préfère ça. La remontée du Racing-Métro ne vous oblige-t-elle pas quand même à être encore plus inventif pour vous démarquer ? L'habillage des matches, c'est autre chose. C'était pour la promotion de l'équipe et du club, dans le but d'élargir le public du rugby à Paris. On n'a jamais voulu se démarquer de quiconque. On est nous-mêmes, heureux d'écrire notre histoire à notre façon. On est en perpétuelle création, mais parce que ça nous plaît, pas par rapport aux autres. Deux ans sans Bouclier, est-ce déjà long ? Moins que pour Perpignan, qui a attendu cinquante ans. La prestation de Mathieu Bastareaud à Toulon semble avoir rassuré tout le monde au club. Avez-vous craint à un moment que cette histoire ne lui fasse perdre son rugby ? Je suis très heureux de sa rentrée, car c'est un garçon, certains l'oublient, qui a beaucoup souffert. Dans cette affaire, et je pèse mes mots, c'est une victime. Je salue son courage et sa détermination à revenir. À Toulon, à la réception d'après-match, il a même été applaudi. Bastareaud, c'est mon joueur préféré. C'est un mec formidable, vraiment gentil. Maintenant, il faut arrêter de l'emmerder. Encore une fois, avec ce phénomène de pipolisation, vous en avez fait un héros malgré lui. Alors que personne ne connaît la vérité. Vous ne savez toujours pas ce qui s'est passé ? Je ne sais pas ce qui s'est passé. Non seulement je ne le sais pas, mais, en plus, ça ne m'intéresse pas de le savoir. Au cas où une suspension le priverait de la prochaine Coupe du monde, l'accompagneriez-vous sur le terrain juridique ? Cela ne justifie absolument pas ce genre de sanctions. Si tant est qu'il ait couvert quelqu'un, au contraire. S'il fait ses preuves sur le terrain, s'il est indispensable à l'équipe de France, je ne vois pas pourquoi elle se priverait de lui. Ce serait ridicule. Je ne vois pas pourquoi Matthieu serait sanctionné. En général.





Tous droits réservés : Sud Ouest

Diff. 322 036 OJD - DT 2005 (DSH)

EA7235B085E06000702B13233E00C1D25D91E83453545405993156E




Retour Sommaire



Jeudi 20 Août 2009
SPO
Rugby, Top 14 / Stade Français
«Je me sens plus professionnel»


JULIEN DUPUY, demi de mêlée du Stade Français

APRES une saison à Leicester, avec lequel il a été champion d’Angleterre et finaliste de la Coupe d’Europe, Julien Dupuy (25 ans), formé à Périgueux et passé par Biarritz, a signé pour quatre ans au Stade Français. Après avoir vécu « une année énorme », qui l’a propulsé en équipe de France cet été, Dupuy, utilisé vingt-trois minutes vendredi à Toulon, sera titulaire, vendredi à Saint-Sébastien face à Bayonne, associé à la charnière à Lionel Beauxis. Occasion pour le Périgourdin de faire le point.

Comment se sont passées vos vacances ?

Julien Dupuy.Elles ont été courtes. Quinze jours tranquilles en famille. Avec Justine, ma copine, à Biarritz, où j’ai profité de la plage et du soleil. A peine rentré de tournée, il m’a fallu repartir à Leicester pour faire mon déménagement, revenir à Paris signer mon contrat, le 30 juin, et trouver un appartement.

Tout est désormais réglé ?

Non, car mes affaires sont stockées dans un garde-meubles chez le parrain de ma copine à Toulon. Après avoir logé à l’hôtel à la porte de Saint-Cloud, je suis actuellement hébergé par Sergio Parisse. J’emménage la semaine prochaine à Boulogne.

« Je ne suis pas encore à100 % »

Quels souvenirs garderez-vous de Leicester ?

Que des excellents, car, sportivement, tout s’est bien passé. Comme personne ne me connaissait, sans bruit, j’ai fait mon trou. J’ai l’impression d’avoir mûri sur tous les plans. Je me sens plus solide, plus tranquille. Cette expérience m’a fortifié. La culture anglaise m’a apporté la rigueur aux entraînements et m’a fait découvrir les bienfaits de la préparation physique et de la musculation.

Qu’insinuez-vous ?

Je me sens plus professionnel que par le passé. Auparavant, je ne me donnais pas les moyens de réussir. A Leicester, j’ai bossé à fond pour me montrer et pour prouver. A Biarritz, j’étais un peu dilettante et je me contentais d’être la doublure de Yachvili. Et surtout, le courant avec les coachs ne passait pas trop.

Pourquoi êtes-vous rentré en France ?

En dehors du rugby, je m’ennuyais un peu. L’hiver a été rude et la vie était monotone.

Je voulais revenir en France, mais j’avais encore une année de contrat et Leicester ne voulait pas me libérer.

Etiez-vous prêt à faire une saison blanche ?

(Il hésite.) Par rapport à mes coéquipiers, cela aurait été malhonnête. Je serais resté mais à contrecoeur.

Justement où en êtes-vous ?

J’ai repris le 27 juillet. J’ai bien bossé, mais je manque de rythme et j’ai besoin de jouer, car je ne suis pas encore à 100 %. L’équipe de France, c’est aussi votre grande ambition ?

Bien sûr, j’ai envie d’y revenir, mais, pour le moment, j’occulte la tournée d’automne. En faire une priorité serait la meilleure façon de me planter. A moi de gagner ma place et d’être bon avec le Stade Français.
Propos recueillis par Bertrand Bourgeault



Tous droits réservés : Aujourdhui en France

Diff. 161 408 ex. (source OJD 2005)

7E7A25A78130A703C0C11F03310EB1F45011A43803305A24371B591




Retour Sommaire




AFP Sport
Mercredi 19 Août 2009 - 12:16 - Heure Paris (587 mots)

Rugby-FRA-TOP-CO

Top 14 - Bayonne: la suprématie basque se joue à Anoeta (PAPIER D'ANGLE),Prev
BAYONNE, 19 août 2009 (AFP) - En autorisant cette année la tenue de matches de Top 14 à l'étranger, la Ligue nationale de rugby a ranimé indirectement la rivalité opposant Bayonne à Biarritz, tout deux voyant à travers l'utilisation du stade Anoeta de Saint-Sébastien en Espagne le moyen de s'affirmer davantage.

Dès cette annonce, les deux présidents ont lancé le sprint. Serge Blanco est parti le premier. Avant même la publication du calendrier, le patron du Biarritz Olympique a dit sa volonté de délocaliser plusieurs rencontres, et notamment le derby basque du 12 septembre.

Son homologue bayonnais Francis Salagoïty ne s'en est pas laissé conter, et profitant des travaux qui l'empêchent de bénéficier actuellement du stade Jean-Dauger dans sa globalité, a tenté le pari de "recevoir" vendredi le Stade Français (2e journée) à Anoeta, dont la capacité d'accueil est de 32.000 spectateurs.

De précurseur sur la scène européenne avec déjà quatre matches disputés à +San Sé+, ville basque espagnole distante de 50 kilomètres, le club biarrot s'est donc fait doubler au niveau national par son plus proche voisin.

Le pari bayonnais est osé, surtout un vendredi soir en plein mois d'août, surtout après les réussites -et bases de comparaisons évidentes- des délocalisations continentales de Biarritz (la première en 2005 contre le Munster).

La saison dernière, le président Salagoïty avait déjà émis, du bout des lèvres, l'idée d'aller jouer à Bordeaux en mai contre le Stade Toulousain, initiative qui avait, à l'époque, reçu un accueil plus que frileux. Car un match sur les bords de la Nive, a fortiori contre un ténor du Top 14, profite à toute la ville.

Biarritz a l'expérience, Bayonne le public Cependant, à quelques jours de cet événement -premier match de l'histoire du Championnat à l'étranger-, l'Aviron a bon espoir de remplir Anoeta jusqu'aux combles, et ainsi presque doubler son affluence maximale habituelle.

"Il faut bien calculer si le jeu en vaut la chandelle. Surtout quand on a la chance d'avoir une ambiance comme celle que l'on a à Bayonne, prévient toutefois le président de l'Aviron. Il n'y a pas que des avantages, mais aussi énormément de contraintes si on veut que tout se passe dans les meilleures conditions".

Financièrement, ce déplacement est plutôt intéressant, les deux présidents en conviennent aisément, ne s'en cachent surtout pas, sans toutefois donner de chiffre.

En terme logistique, c'est une autre histoire avec l'obligation de respecter tous les contrats qui lient le club tant à la LNR qu'à ses partenaires et bien évidemment d'accueillir le public dans des conditions optimales. "C'est une organisation très difficile, confirme Blanco. Nous avons l'expérience de quatre événements, mais ce n'est pas du tout évident".

Biarritz a l'expérience, Bayonne le public. Mais les ciel et blanc sont prévenus: si à ce jour plus de 22.000 billets ont trouvé preneurs, la moindre défaillance dans l'organisation vendredi pourrait avoir de sacrées conséquences, en terme d'images notamment. Et ranimeraient d'autant les sempiternelles railleries qui pullulent au quotidien entre les deux voisins.

cor-rap/bpa/chc


Tous droits réservés : ©AFP Sport


C17BA5118D405101F05D1483A707215F5CA1613053125E87C5E0ED4



Jeudi 20 Août 2009



BOURGOIN : LA LIGUE PRÉCISE. - La Ligue nationale de rugby (LNR) a justifié hier la décision de
BOURGOIN : LA LIGUE PRÉCISE. - La Ligue nationale de rugby (LNR) a justifié hier la décision de bloquer quatorze licences de joueurs de Bourgoin, qui recevait Clermont (28-37) samedi dernier. « Le club de Bourgoin a transmis un seul protocole à la DNACG et à la LNR, le jeudi 13 août 2009 à 20 heures (deux jours avant le match). Ce protocole d’accord était signé uniquement par les représentants du club et [...] ne marquait en aucun cas l’accord des nouveaux investisseurs susceptibles de prendre le contrôle du club », dit le communiqué de la LNR. Le CSBJ reste donc dans l’attente de l’audit mené par la société GL Events puis du conseil d’administration de ce potentiel repreneur - prévu d’ici fin août - avant de pouvoir récupérer les quatorze licences.
TOULON : VAN NIEKERK DE RETOUR. - Absent lors de la première journée face au Stade Français (22-22), le troisième-ligne et capitaine toulonnais Joe Van Niekerk (29 ans, 1,93 m, 108 kg, 51 sélections, notre photo) figure dans le groupe de vingt-cinq joueurs pour affronter le Racing-Métro au stade Mayol.
FIDJI : LE SÉLECTIONNEUR LIMOGÉ. - Ilivasi Tabua, le sélectionneur de l’équipe des Fidji depuis 2007, a été limogé pour conduite incorrecte (a priori à la suite d’une consommation excessive d’alcool), a annoncé hier la Fédération fidjienne. L’incident s’est produit durant la Coupe des nations du Pacifique, disputée cet été. MÊLÉE : L’IRB AUTORISE LA « CARENCE ». - L’International Rugby Board a décidé de laisser libres les fédérations d’appliquer la règle de carence en mêlées fermées. Cette règle, utilisée en France dans les trois Premières Divisions, dit qu’une fois les trois remplaçants de première ligne utilisés, les mêlées seront simulées, mais l’équipe qui compte trois blessés jouera à quatorze. Pour une raison inconnue, l’IRB n’appliquera pas la règle pour les matches internationaux... BAÏ ET BOLAVUCU AUSSI « BLOQUÉS ». - Flutey et Ngwenya ne sont pas les deux seuls joueurs à ne pas pouvoir disputer la deuxième journée ce week-end, en vertu de la convention collective, contrairement à ce que nous avons écrit dans l’édition de L’Équipe d’hier. Deux Fidjiens - le Clermontois Seremaia Baï (30 ans, 1,85 m, 97 kg, 30 sélections, notre photo) et le Bayonnais Filimone Bolavucu (28 ans, 1,78 m, 90 kg, 2 sélections) - doivent également observer une semaine de plus sans match. Ils faisaient partie de l’équipe qui a battu le Japon (40-39), le 3 juillet dernier, dans le cadre de la Coupe des nations du Pacifique.

Tous droits réservés : L'Equipe

Diff. 355 333 ex. (source OJD 2005)

237E558783E00704808616735D0991555E41813D03655E1706A1F01









AFP Sport
Mercredi 19 Août 2009 - 12:19 - Heure Paris (278 mots)

Rugby-FRA-TOP-EN-PG

Top 14 - Saison 2009/2010: 10 rencontres délocalisées au programme (ENCADRE),Prev
PARIS, 19 août 2009 (AFP) - La rencontre Bayonne - Stade Français, samedi à Saint-Sébastien (Espagne) pour le compte de la 2e journée du Top 14, est la première des dix affiches "délocalisées" de la saison 2009/2010, dont le derby basque Biarritz-Bayonne, également programmé à Anoeta le 12 septembre.

Le Stade Français disputera cinq rencontres de Top 14 au Stade de France cette saison, tandis que Bourgoin doit affronter Perpignan à Grenoble. Toulon, de son côté, a prévu deux rencontres au stade Vélodrome de Marseille, contre Toulouse le 20 septembre et contre Perpignan en avril 2010.

Liste des rencontres "délocalisées" au programme de l'édition 2009/2010 du Top 14 de rugby, qui débute vendredi:

2e journée, vendredi 21 août:

Bayonne - Stade Français à Saint-Sebastien (Espagne, stade Anoeta)

6e journée, 11-12 septembre:

Bourgoin - Perpignan, à Grenoble (stade des Alpes)

Biarritz - Bayonne, à Saint-Sebastien (Espagne, stade Anoeta)

7e journée, 20 septembre

Toulon - Toulouse, à Marseille (stade Vélodrome)

10e journée, 24 octobre:

Stade Français - Perpignan, au Stade de France

15e journée, 5 décembre:

Stade Français - Bayonne, au Stade de France

18e journée, 9 janvier 2010:

Stade Français - Biarritz, au Stade de France

21e journée, 6 mars 2010:

Stade Français - Stade Toulousain, au Stade de France

24e journée, 3 avril 2010:

Stade Français - Clermont, au Stade de France

25e journée, 16-17-18 avril 2010:

Toulon - Perpignan, à Marseille (stade Vélodrome)

bpa/chc


Tous droits réservés : ©AFP Sport


2E7DB5988F809901602F1253BA0061E457A1443A238050C9C23C6FE







similaire:

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 16/03/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 28/04/2009 revue de presse ffr sommaire
J’ai tendance à ne pas complimenter très souvent. Au point d’apparaître un peu injuste

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 05/08/2009 revue de presse ffr sommaire
...

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 01/04/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 26/02/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire
«collecte géante» de solidarité avec les travailleurs de Dacia, en lutte pour des augmentations de salaires en Roumanie

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 01/07/2010 cgt sommaire
«régression générale» des financements et les baisses de subventions de l’État et des collectiv

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 07/09/2010 cgt sommaire
«On peut avoir une journée exceptionnelle et, si elle est exceptionnelle, on peut être à un tournant.» Bernard Thibault, secrétaire...

Panorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconRdc : Revue de Presse 14/12/12






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com