Smic ou dialogue social : IL faut choisir





télécharger 7.04 Kb.
titreSmic ou dialogue social : IL faut choisir
date de publication04.11.2017
taille7.04 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
SMIC ou dialogue social : il faut choisir
Yann Algan, Professeur à l’université de Marne la Vallée, chercheur à l’Ecole d’Economie de Paris-PSE

Pierre Cahuc, Professeur à l’Université Paris 1, Chercheur au CREST.


Depuis 5 ans le SMIC a augmenté nettement plus rapidement que le salaire moyen de telle sorte que 16 % des salariés sont actuellement payés au SMIC. Cette évolution a des vertus incontestables. Elle améliore les conditions de vie des salariés les moins qualifiés, tout en limitant les effets négatifs sur l’emploi grâce aux exonérations de charges patronales. Certes, cette évolution coûte cher à l’Etat : un peu plus de 1% du PIB. Mais c’est le prix à payer pour redistribuer le revenu des hauts vers les bas salaires.
L’impact du SMIC sur la syndicalisation et le dialogue social constitue un inconvénient plus insidieux, mais sans doute dévastateur, de cette évolution. Sur ce point, la comparaison de la situation française avec celle des autres pays de l’OCDE est éclairante. La France a en effet un taux de syndicalisation très faible, de l’ordre de 8.2%, mais en plus nos organisations, particulièrement éparpillées, sont loin de représenter l’ensemble des salariés. Les taux de syndicalisation de la fonction publique (15%) et des entreprises publiques (15,6%) sont trois fois plus élevés que dans le secteur privé, où seulement 5% des salariés sont syndiqués !
Cette situation (voir le graphique) contraste fortement avec celle de la majorité des pays de l’OCDE qui combinent un taux de syndicalisation nettement plus élevé avec un salaire minimum moins contraignant qu’en France. Dans les pays où le salaire minimum est moins contraignant, ce peut être parce que son niveau est moins élevé. Mais c’est surtout parce qu’il est négocié par les syndicats au niveau des branches d’activité, ou des professions, ou bien parce qu’il existe de nombreuses dérogations, suivant des critères régionaux, professionnels et, le plus souvent, d’âge. En France, c’est l’Etat qui fixe le même salaire minimum pour tous, à quelques rarissimes exceptions près.
Le graphique montre clairement que les pays scandinaves, qui concilient des taux d’emplois exceptionnellement élevés, de faibles inégalités de revenus et un dialogue social de qualité ont un salaire minimum peu contraignant et des taux de syndicalisation très élevés. En revanche, les pays dont les marchés du travail ont de piètres performances et où les inégalités sont relativement fortes combinent un salaire minimum contraignant et un taux de syndicalisation faible. Cette relation négative entre le degré d’intervention de l’Etat en matière de salaire minimum, d’une part, et syndicalisation et performance du marché du travail, d’autre part, n’est sans doute pas fortuite : pour les salariés peu qualifiés, l’attrait du syndicalisme est d’autant plus réduit que l’Etat se charge de réguler directement le salaire minimum.
Ainsi, l’expérience des pays étrangers suggère qu’un dialogue social de qualité, favorable à la performance économique et à l’intégration dans l’emploi des travailleurs les moins bien lotis, ne peut être mis en œuvre en l’absence de syndicats fortement représentatifs de l’ensemble des salariés du secteur privé. Notre pays en est loin. L’évolution récente, et peut être future du salaire minimum ne contribue pas à nous en rapprocher.


Source : Taux de syndicalisation et rigueur du salaire minimum entre 1980 et 2000. Source : Bureau international du travail et OCDE.

similaire:

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconTd : Le dialogue social suffit-il à la cohésion de l’organisation...

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconCours 1 : L’interview en France «l’entrevue»
«les 5 Wh»). IL faut choisir les informations car «choisir c’est exclure» (A. Gide). Les titres doivent accrocher, avec une règle...

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconCentre rhone –alpes d’ingenerie sociale solidaire & territoriale
«Le dialogue social constitue un levier essentiel de la performance des entreprises», cette phrase issue du think tank patronal

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconIl est donc important de noter qu'aujourd'hui, les termes "management"...
«faire du dialogue social la solution de la performance absolue des entreprises»

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconRéforme du code du travail… selon la ministre…
«Pourtant, IL faut être en capacité de les anticiper, sans quoi ce sera la disparition de notre modèle social.» sauf que les futures...

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconL’homme qu’il faut à la place qu’il faut
«ne fatigue pas», toujours a l’écoute, prêt a tendre la main pour résoudre les problèmes des autres

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconL’homme qu’il faut à la place qu’il faut
«ne fatigue pas», toujours à l’écoutes, prêt à tendre la main pour résoudre les problèmes des autres

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconBibliographie Le commerce véridique et social
«Le commerce véridique et social», de Michel Marie Derrion, Lyon, 1835-38, Atelier Création libertaire, 2002

Smic ou dialogue social : IL faut choisir iconRésumé : la présente contribution discute les théories de la crise...
«rigidités» de l’Etat social, mais aux effets pervers des politiques néo-libérales dont l’impact sur les formes de contrôle de l’investissement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com