Thèse de sciences de l’éducation





télécharger 458.8 Kb.
titreThèse de sciences de l’éducation
page3/50
date de publication04.11.2017
taille458.8 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > loi > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   50

I. L’égalité : un choix politique

Voltaire contre l’uniformisation scolaire


p.14

(...) « Je vous remercie de proscrire l’étude chez les laboureurs. Moi qui cultive la terre, je veux avoir des manoeuvres et non des clercs tonsurés. »

Voltaire

Diderot pour l’ouverture de l’école aux classes populaires


(...) « Une université est une école dont la porte est ouverte indistinctement à tous les enfants de la Nation... Je dis indistinctement, car il serait aussi cruel qu’absurde de condamner à l’ignorance les conditions subalternes de la société. »

Diderot

Entre égalitarisme et inégalitarisme scolaires


(...) Il existe, en France, une tradition ancienne de refus des inégalités scolaires. (...) Peu de voix troublent le concert ancien et fortement majoritaire de ceux qui préconisent une politique éducative fondée sur l’égalité. (...) Il ne faut (...) pas exclure l’existence actuelle d’une opinion, plus isolée sans doute, qui considère l’Ecole comme inutile pour certains.

L’égalité scolaire est peu revendiquée par les milieux populaires


p.15

(...) Pendant longtemps, la petite paysannerie française n’a pas vu l’intérêt de l’instruction pour ses enfants essentiellement considérs comme force de travail d’appoint sur l’exploitation en attendant de prendre la relève. L’égalité n’était pas revendiquée. Elle ne l’était pas davantage, récemment encore, par les masses ouvrières des espaces d’industrie à fort besoin de main-d’oeuvre : bassins miniers, textile, sidérurgie... Dans les familles modestes, la demande sociale d’enseignement était réduite à la reproduction simple de la formation du père   le CAP dans le meilleur des cas   et l’embauche assurée au fils par l’entreprise pour des emplois dans grande qualification pesait dans le même sens. (...) Les effets de certaines de ces pesanteurs se retrouvaient encore, il y a quelques années seulement, dans les comportements face à l’école.

La démocratisation scolaire est un enjeu économique national


p.16

(...) Face aux défis contemporains, l’école de la vie ou celle de la rue ne sauraient suffire à procurer à la France les cadres dont elle a besoin.

La France, pays profondément égalitaire


Sans doute ce pays est-il profondément égalitaire. Pour être plus précis, ses citoyens sont avidement à l’affût des inégalités qui leur portent injustement préjudice et de celles qui profitent abusivement à d’autres.

Persistance d’un clivage politique sur la question des inégalités scolaires


p.17

(...) Je ne crois pas (...) à un consensus d’ensemble, sauf sur certains points. Hors ceux-ci les opinions s’opposent. Il ne peut y avoir consensus d’ensemble tant que subsistent des programmes électoraux aux antipodes les uns des autres. (...) Cela est normal en démocratie.

Cl. Durand-Pr : nécessité d’une lutte contre les « inégalités »


(...) La nécessaire poursuite d’une politique chaque jour plus résolue de lutte contre les inégalités s’impose à tous.

Question : quel sens a-t-il de souhaiter la réduction des « inégalités » sans préciser en quoi elles consistent ?


Au-delà du débat politique sur la pertinence de cette injonction, on peut se demander contre quels types « d’inégalités » l’auteur juge nécessaire de lutter : inégalités de résultats scolaires, de niveau de diplôme, de capacités, de potentialités, de possibilité d’accès à l’école, de conditions environnementales de réussite, de statut social, de pourcentage d’accès aux filières élitistes et statuts élevés, de droit politique, de dignité ? Certaines de ces inégalités, en effet, peuvent être jugées « mauvaises », regrettables ou nocives, les autres acceptables ou « inoffensives ». Sur un autre plan, certaines de ces inégalités peuvent être considérées comme réductibles par la politique ou par l’éducation ; les autres (malheureusement ?) non. En conséquence de quoi, dire que « la nécessaire poursuite d’une lutte contre les inégalités s’impose » sans préciser en quoi consistent ces inégalités revient à ne rien dire : il y aura toujours des gens de tous bords pour adhérer à cette injonction sous certaines de ses acceptions ; et des gens de tous bords pour s’y opposer sous d’autres de ses acceptions.
[/Histoire]
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   50

similaire:

Thèse de sciences de l’éducation iconThèse de sciences de l’éducation

Thèse de sciences de l’éducation iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

Thèse de sciences de l’éducation iconThèse de Sciences de l’éducation Université de Rouen Année 2002-2003...
«bibliographie étendue» est de regrouper les références qui ont alimenté, de manière directe ou indirecte, le travail de recherche...

Thèse de sciences de l’éducation iconBibliographie Thèse
«Observer et comprendre les évolutions démographiques» in Chenu A. et Lesnard L. (dir.), La France dans les comparaisons internationales-Guide...

Thèse de sciences de l’éducation iconThèse pour le Doctorat en Sciences Économiques

Thèse de sciences de l’éducation iconThèse en vue de l’obtention du grade de Docteur en Sciences du langage

Thèse de sciences de l’éducation iconUfr psychologie – sciences de l’education

Thèse de sciences de l’éducation iconHistoire Géographie Education civique Sciences et technologie

Thèse de sciences de l’éducation iconLibrairie – Bibliographie
«Les marchés électroniques : structures, concurrence et conditions d’efficience». Thèse de doctorat, Université Lille 1 Sciences...

Thèse de sciences de l’éducation iconBibliographie renault
«La restructuration de l’industrie automobile dans la concurrence internatyionale», Thèse de 3ème cycle en sciences économiques,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com