Histoire, politique exterieure et ri du bresil





télécharger 26.92 Kb.
titreHistoire, politique exterieure et ri du bresil
date de publication06.11.2017
taille26.92 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
HISTOIRE, POLITIQUE EXTERIEURE ET RI DU BRESIL

ANALYSE PARADIGMATIQUE





  • Analyse paradigmatique = méthodologie de travail

    • Construire des concept à partie du domaine empirique, des expériences historiques…

    • But = compréhension de la réalité : connaissance intellectuelle et pratique

    • S’applique au LT : saisir les tendances et pas les circonstances

  • Méthodo =

    • Origine du paradigme

    • Décadence

    • Transition vers un nouveau paradigme

  • Paramètres composant le paradigme :

    • Bloc mental = idéologie et politique

    • Bloc dur :

      • perception de l’intérêt national

      • relations éco I

      • effets sur la formation nationale




  1. Paradigme libéral-conservateur : 1810 - 1930




    1. Origine :




  • fin 18ème : société internationale évolue vers un système à dimension globale et plus seulement européenne

  • ce système international véhicule les intérêts européens ie capitalisme

  • Csq pour Amérique latine :

    • « politique des portes ouvertes » :

      • libéralisme au dehors : européens ne sont pas libéraux entre eux mais ils impose le libéralisme à la périphérie sous développée

      • = application du modèle ricardien classique à la périphérie

      • la périph doit s’ouvrire aux intérêts européens avec une politique libérale




    1. Composants :




      1. Bloc mental :




  • Idéologie :

    • Libéralisme éco et politique

    • Brésil : 1840’s : débat entre protectionnistes industriels et les libéraux radicaux qui l’emporte

  • Politiques :

    • Servilisme politique

    • Pas d’autonomie politique

    • TT inégaux = instrument de domination européenne




      1. Bloc dur :




  • perception d’intérêt nationaux des dirigeants :

    • perception d’une société simple :

      • grands proprio terriens et les autres (petite bourgeoisie, classe moyenne, esclave)

    • perception d’une société simple qui s’occupe d’activités primaires : société dans l’enfance

  • Relations éco internationales :

    • Exportations primaires contre importations indu

    • Implique sous développement jusqu’aux années 30

  • Formation nationale :

    • Dépendance au centre : centre se développe / périph reste sous développée dans un retard historique

    • Réaction au 19ème mais ne change pas

    • 1920 : mouvement tenantiste contre ce retard : révolution de 1930 et Vargas




  1. Paradigme développementiste : 1930-1989 :




    1. Origines :




  • 20’s : société a changé :

    • esclavage aboli een 1888

    • immigration européenne

    • activités indu un peu

    • urbanisation

  • volonté de modernisation pour s’adapter à ces évolutions

  • Etat a une autre fonction :

    • Avant = au service d’une élite sociale

    • Société = plus complexe : Etat doit réaliser les intérêts de cette société complexe

  • Les dirigeants dans les 30’s ont cru que l’industrialisation résoudrait tous les pb

  • Mentalités changent




    1. Composantes :




      1. Bloc mental :




  • idéologie :

    • développementisme = pensée latino américaine

    • conserve un peu du paradigme antérieur : libéralisme classique dans les RI : occidentalisme, lié à la démocratie

  • politique :

    • servilisme laisse la place à une volonté de surmonter l’inégalité centre/périph grâce à la promotion du développement

    • suppose autonomie de décision




      1. Bloc dur :




  • Perception d’intérêts nationaux :

    • Perception d’une société complexe, en progrès

  • Relations éco I :

    • Développement devient vecteur de l’action externe

    • Brésil met en place ce paradigme avec le plus de cohérence et de complexité

      • Mise en place d’une indu de transformation : 30,40,50’s

      • Mise en place d’une indu lourde : 60’s

      • Mise en place d’une indu techno : 70’s

  • Formation nationale :

    • Nationalisation de l’éco I :

      • Paradigme développementiste libéral occidentaliste ouvert aux entreprises et aux techno des pays développés

      • Gvt créé de grandes entreprises d’Etat dans deux domaines stratégiques là où les capitaux étrangers avaient du mal à fonctionner

    • transition d’une situation d’enfance socioéco à une situation de dépassement de cette asymétrie

      • 80’s : niveau de développement assez poussé dans tous les domaines




  1. L’Etat normal : 1990-2002 : néolibéralisme :




    1. Origines :




  • Amérique latine se tourne vers le néolibéralisme : Fujimori, Menem, Perez…

    • 70’s : surplus de capital dans le monde (crise 73) : se sont tourné vers Amérique latine qui traversait une décennie de croissance extraordinaire

    • 80’s : avec Reagan qui veut résoudre le pb financier des USA en augmentant le taux d’intérêt de 4 % à 20% :

      • Amérique latine voit sa dette augmenter

  • Origines plus lointaines :

    • Depuis 50’s : expériences dans cette voie, surtout les petits Etats

    • Monétarisme et structuralisme : but = résoudre le pb chronique ie inflation :

      • Moné = traitement de choc : ouvrir, privatiser

      • Structuralisme : = pensée de la CEPAL : LT

    • Brésil = dernier à s’embarquer dans cette voie car c’est lui qui a poussé le plus loin l’expérience développementiste

  • Pressions de l’extérieur : Consensus de Washington

  • « normal » = Domingo Caballo sous le gvt Menem : min éco : « Nosotros queremos ser normales »

    • Cardoso a appelé ça les cirons tances impératives.




    1. Composantes :




      1. Bloc mental :




  • Idéologie :

    • + qu’une idéologie : croyance en cette recette salvatrice

    • = fondamentalisme néolibéral

  • Politique :

    • Commandement vient de l’extérieur

    • Sacrifice de l’autonomie des décisions politiques intérieures et extérieures




      1. Bloc dur :




  • Perception des intérêts nationaux :

    • Stérilisation de deux idées :

      • Idée d’un projet national de développement : tout est confié au marché

      • Idée d’intérêt national : les intérêts = intérêts du monde

  • Relations éco I :

    • Globalisation asymétrique :

      • Destruction de son noyau éco dur avec privatisations, entrée de K extérieurs, spéculations fi

      • Résultat = stagnation éco mais avec stabilisation = interruption du cycle de développement

  • Formation nationale :

    • Positive : ouverture incontrôlée, illimité : hausse du taux de productivité des entreprises, surtout au Brésil

    • Négatif : approfondi les dépendances structurelles au niveau financier des entreprises et techno

    • On retourne vers une société infantile.


  1. L’Etat logistique : 1990 – 2004 :




  • coexistence de paradigmes : hésitation des dirigeants devant les modèles, les choix




    1. Origines :




  • Doutes sur les effets du néolibéralisme = pris en compte par les dirigeants

  • Notion de globalisation asymétrique utilisée par Cardoso au Brésil : applique le concept avec doute vs globalisation bénigne de Menem

    • La pensée critique s’est maintenu au Brésil




    1. Composantes :




      1. Bloc mental :




  • Idéologie :

    • Associer le libéralisme extérieur au développementisme

  • Politique :

    • Récupérer l’autonomie de décision

    • Différence avec développementisme :

      • Etat transfert à la société des responsabilités

      • Donne un appui logistique aux initiatives dans la société




      1. Bloc dur :




  • Perception des intérêts nationaux :

    • Intérêt national se confond avec intérêts d’une société avancée, comme USA, France, Japon…

    • Essaye d’établir des équilibres pour surmonter les dépendances internationales pour établir une réelle interdépe,ndance globale

  • Relations éco I :

    • Atténuer les dépendances technologiques et financières

      • Renforcer un noyau dur de l’éco nationale + tenter de l’internationalisé

  • Formation nationale :

    • Société mûre

    • Cherche le nivellement par le haut du bien-être et du développement


Conclusion :


  • Lula : on ne sait pas encore quel paradigme

  • Ere Cardoso = coexistence de l’Etat normal (50%) et logistique (20%) et dév (20%)

similaire:

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconPolitique extérieure française 1958 1974
...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconLa France, puissance européenne et mondiale; les grandes orientations...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconVie politique française
«politique», utiliser les deux volumes très denses de la Nouvelle Histoire Politique de la France

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconHistoire d'un voyage faict en la terre du Brésil

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconThème : Louis XIII un pas de plus vers la monarchie absolue (CM1 n°11)
«journée des dupes». Marie de Médicis est de plus en plus inquiète de la politique extérieure de Richelieu, prêt à combattre les...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconConférence de David Bellamy, 1er décembre 2004 I. L’Évolution historiographique...
«L’historien et la culture politique» qui est un article programmatique. En 1996, dans Pour une histoire culturelle (Seuil), Serge...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconTout public, histoire, sport, politique, économie, masculin, féminin,...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconLittérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconL'Empire russe dans la Première Guerre mondiale à travers l'historiographie...
«usage de l'histoire politique et de la mémoire historique dans la politique contemporaine de la Pologne en Europe en vue d'une confrontation...

Histoire, politique exterieure et ri du bresil iconHistoire sociale et anthropologie historique de l’Europe, XVIII
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com