La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L'avenement d'une france liberale





télécharger 109.25 Kb.
titreLa France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L'avenement d'une france liberale
page2/8
date de publication13.10.2016
taille109.25 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

L'échec d'un compromis entre l'Ancien Régime et la Révolution (1814-1820)



Le retour de la monarchie



Une opération politique dans une France lasse de la guerre

1er janvier 1814, France envahie par 500 000 alliés (Autrichiens, Anglais, Russes, Prussiens). Quelques victoires en janvier-février, refus le 19 mars à la conférence Châtillon de cesser les hostilités. Alliés ne sont favorables aux Bourbons, Autriche veut régence de Marie-Louise, tsar pense à une régime libéral, Prusse veut affaiblir la France, Angleterre est favorable au comte de Provence (héritier légitime, frère de Louis XVI).

12 mars, Bordeaux s'est débarrassée des autorités napoléoniennes, investissement par troupes anglaises, acclamation du duc d'Angoulême, fils du comte d'Artois, frère de Louis XVI. Le 29 mars, Anglais arrivent à Paris, N a fait fuir Marie-Louise et son fils. 30 mars, les maréchaux signent capitulation de La Villette ; tsar et roi de Prusse entrent dans Paris. Talleyrand négocie avec tsar (qui est contre Bourbons) retour du comte de Provence. Le 2 avril, le sénat vote déchéance de l'empereur et le 6 appelle au trône Louis XVIII "roi des Français" tout en souhaitant des garanties constitutionnelles. Le 12 avril, N parle pour Elbe, comte d'Artois entre à Paris. La France ne défend pas N, mais n'acclame pas les Bourbons. Le 6 avril, le sénat a voté une constitution garantissant 1789 et la subordination du roi aux Français. Comte d'Artois accepte le titre de lieutenant général du royaume. A son retour, le comte de Provence nie la constitution, mais s'engage à donner une constitution libérale reconnaissant égalité civile, régime représentatif bicaméral, impôt consenti par représentant élu, liberté individuelle et religieuse, indépendance de la justice sénat s'incline.

La Charte de 1814, un compromis entre les deux France

Dès 30 mai, France réconciliée avec Europe, alliés reconnaissent frontières de 1792 (avec Avignon, Nice, Savoie, Montbéliard, Mulhouse, partie de la Sarre), ni occupation, ni indemnités. Le 4 juin, Louis XVIII, rappelé au trône par la "divine Providence" octroie au royaume une Charte constitutionnelle : référence à vieille monarchie mais société issue de 1789 = protégée (égalité civile, carrières ouvertes aux talents, liberté individuelle, de culte, mais catholicisme devient religion d'Etat, liberté de la presse dans le cadre des lois, garantie des propriétés, suppression conscription. Couronne avec pleins pouvoirs législatifs et exécutifs, Chambre de pairs héréditaires et Chambre de députés qui votent lois, impôts et peuvent supplier le roi de proposer une loi, les ministres ne sont que responsables devant roi (régime parlementaire), pairs nommés par le roi, les électeurs des députés doivent avoir 30 ans et payer 300 francs d'impôt (cens électoral : 1% Français), députés doivent avoir 40 ans et payer 1000 francs d'impôt (cens d'éligibilité). Députés élus pour 5 ans, renouvelés par 5e tous les ans. Monarchie constitutionnelle au pouvoir exécutif fort avec électorat très aisé.

Les ambiguïtés du nouveau régime

Les libéraux se rallient (Constant, Lafayette, Laffitte, Mme de Staël, bourgeoisie parisienne, figures républicaines Carnot, de l'Empire Beugnot, noblesse libérale d'inspiration anglaise et des Lumières) ; protection des intérêts matériels (N). Contre : Comte d'Artois et royalistes réactionnaires Louis XVIII donne impression AR (drapeau blanc, anniversaire mort Louis XVI et MA, grand rôle Eglise, mise à l'index prêtres constitutionnels) craintes chez napoléoniens (duc de Bassano, Exelmans) influence sur armée mécontente de sa réduction.
L'essai d'une monarchie libérale



L'aventure des Cent-Jours

Difficultés : produits anglais à nouveau permis prix en baisse, mauvaise santé éco difficultés financières du royaume mécontentement des classes populaires. N pense le catalyser et débarque le 1er mars 1815 à Golfe-Juan. Notables, libéraux, catholiques, royalistes critiquent, mais se rallient artisanat, petit peuple urbain, paysannerie patriote (Alpes, Lyon, Bourgogne), soldats (fin humiliation). A Grenoble, N déclare vouloir soustraire les Français "à la glèbe, au servage, et au régime féodal". Le 20 mars, N est aux Tuileries Louis XVIII part pour Belgique car armée contre lui. Les ouvriers s'enrôlent dans bataillons de "tirailleurs fédérés", en Bretagne, Alsace, Sud-Ouest : mouvement fédératif contre ennemi intérieur et extérieur. N identifié à Révolution, nation, patriotisme.

N veut rassurer surtout les notables (soutien du peuple). Empire libérale : Charte modifiée : exécutif à l'empereur, législatif aux 2 chambres. Pas de suffrage universel plus de soutien populaire, toujours pas des notables. Les alliés prennent peur d'une nouvelle hégémonie et ne croient au respect du traité de Paris armée française écrasée le 18 juin à Waterloo. Fouché parvient à faire partir N, signe capitulation le 3 juillet, prend têt d'une commission exécutive provisoire, fait rentrer roi à Paris.

1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Le texte officiel (bo n 2009) : Les mutations de l’Europe au xixe...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Épreuve anticipée d’Histoire-Géographie
«pieds noirs» que la France nomme les Français de Souche Européenne (fse), composés de Français déportés puis transportés en Algérie...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Bibliographie et outils de travail 16 Ressources internet 16 Histoire...
«Bouquins», 2 volumes, préface de Pierre Vidal-Naquet, édition par Hervé Duchêne, 2006

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Résumé : Cette chronologie retrace l'histoire de la radio en France...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Capes histoire-géographie 2016
«Histoire de la France politique», 2003, rééd. Points-Seuil (poche). Excellente chronologie à lire et à relire

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Depuis la loi du 7 mars 2009, France Télévisions regroupe au sein...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Revue de la Bibliothèque nationale de France
«Fétichistes érudits : le travail des éditeurs de curiosa de la seconde moitié du xixe siècle», no 7, 2001, dossier «Érotisme et...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Rapport d’un indicateur de police au Préfet de Seine-et-Oise à propos...
«Libertés et nations en France et en Europe dans la première moitié du xixe siècle» (classe de Seconde) et «L’enracinement d’une...

La France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L\Littérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com