Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications





télécharger 12.8 Kb.
titreSeudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications
date de publication19.10.2016
taille12.8 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Jeudi 04 Février 2010http://memorix.sdv.fr/5/www.sudouest.com/infolocales/divers_articles/charentemaritime/l61/330415072/left/sdv_gso/autodbn_archives_mar09/archives_200x60.html/584766367355747678464541424a502b?_rm_empty_&
SEUDRE ET RÉ. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications

Ostréiculture : le déclassement sanitaire passe mal

http://memorix.sdv.fr/5/www.sudouest.com/infolocales/divers_articles/charentemaritime/1589637090/position1/sdv_gso/default/empty.gif/584766367355747678464541424a502b?

le banc de ronce-les-bains, l\'un de ceux qui seront déclassés. (photo pascal couilaud)

Le banc de Ronce-les-Bains, l'un de ceux qui seront déclassés. (photo pascal couilaud)

C'est une mesure de santé publique. Mais elle fait tousser dans les cabanes ostréicoles. Le préfet de Charente-Maritime s'apprête à signer un arrêté déclassant plusieurs zones de production d'huîtres dans le département. Conséquence : les huîtres immergées dans ces périmètres devront, avant toute commercialisation publique, passer par une phase de purification obligatoire.

Le règlement va concerner les produits issus des parcs d'élevage situés près de Loix et de la Flotte-en-Ré. « Une dizaine de concessions pour chaque site », précise-t-on à la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes. Déclassement aussi en amont de la Seudre (une quarantaine de concessions) de Saujon à Chaillevette, et en aval, au niveau des bancs localisés devant Ronce-les-Bains : ceux de Ronce, Perquis et Le Galon d'or, soit une centaine de concessions.

Glissement d'A au B

Cette décision, sans précédent dans l'histoire de l'ostréiculture charentaise, trouve son origine dans la déclinaison en droit français d'une directive européenne qui s'impose aux exploitations conchylicoles. En vertu de ces règlements, l'ensemble des zones de production de coquillages vivants fait l'objet d'un classement sanitaire.

Celui-ci est établi sur la base des analyses des coquillages, une mission confiée en France à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer). Ce qui est regardé, ce sont les contaminations microbiologiques et en métaux lourds.

Le pollueur et le payeur

Dans le cas présent, l'arrêté à venir est motivé par le volet microbiologique. En particulier la concentration d'escherichia coli, une bactérie signant une pollution. La réglementation prévoit les seuils de contamination pouvant induire le déclassement, sur la base de 26 résultats d'analyses obtenus sur douze mois minimum.

Lorsque dans 90 % des contrôles le coquillage concentre moins de 230 escherichia coli pour 100 g de chair, la zone de prélèvement bénéficie du classement idéal, un A. Dans cette zone, le producteur peut commercialiser son produit sans contrainte.

Quand le nombre de ces colibacilles est supérieur à 230 pour 100 g de chair, mais est inférieur à 600, le classement sanitaire glisse au B. Alors, la purification du coquillage est imposée avant la vente au public. Elle consiste à immerger le coquillage dans une eau de mer le plus souvent réoxygénée, et durant 48 heures.

La logique interdit le mélange des lots de provenance A et B. Ce qui impose au producteur de disposer de suffisamment de bassins pour différencier les coquillages de chaque zone. Il faut aussi que son unité de purification soit agréée par les services de l'État.

Le directeur de la section régionale conchylicole Poitou-Charentes, Laurent Champeau, déplore l'application à la lettre du règlement. « Dans le cas de Loix-en-Ré, nous sommes à 83 % de bons résultats au lieu des 90 % requis. À la Flotte, c'est 77 %. A priori, les sources des pollutions sont identifiées : le ruissellement des eaux de pluie peut être en cause. Voire les débordements de réseaux d'assainissements. »

Quant au président de la section, il se dit prêt à examiner les chances d'un recours contre l'arrêté. François Patsouris déplore qu'en l'occurrence, le « pollueur ne soit pas le payeur. »

Au sein des services de l'État, on évoque une décision mûrement réfléchie, dont les ressorts sont discutés avec la profession depuis une année.

« Plus de thunes ! »

La pente naturelle du terrain force l'évidence : l'ostréiculture, en aval, reçoit tout ce que charrie le bassin-versant. Pour autant, indique-t-on à la section conchylicole, le déclassement est moins sensible pour les concessions du haut de Seudre qu'en aval.

Dans le premier cas, la vocation de captage des terrains permettra le transfert des huîtres en zone A, en cours de croissance. En aval, c'est une tout autre logique. Ronce, par exemple, est un secteur réputé pour la finition d'huîtres parvenues à taille marchande.

À La Flotte-en-Ré, l'éleveur-expéditeur Alain Porsain évoque l'incidence de l'arrêté sur son établissement. « Le paradoxe, c'est que les analyses sanitaires de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) classent en A le secteur de la base nautique, alors que nos parcs, juste devant, sont en B ! Ce déclassement c'est une couche de plus. Pour purifier mes coquillages, je dois construire un second bassin près de mon établissement. Mais avec la mortalité de deux étés, il n'y a plus de thunes ! »

Auteur : Philippe Baroux

similaire:

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconPollutions industrielles & espaces méditerranéens
«Pollutions industrielles & espaces méditerranéens (xviiie-xxie siècles)». Ils invitent les chercheuses et les chercheurs travaillant...

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconRapport Protected Planet 2014
D’ici à 2020, au moins 17 des zones terrestres et d’eaux intérieures et 10 des zones marines et côtières

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconIbiza est encore loin : Les touristes ? Ils n’ont qu’à aller dormir à la belle étoile !
«Aucun investissement dans les zet n’a été concrétisé depuis leur classement en 1988», nous révèle un cadre du ministère de l’Aménagement...

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconCours pédagogique Contenu : 71 «grands hommes»
«grands hommes» reposent déjà au Panthéon, et quatre de plus vont y entrer. Qui sont-ils ?

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconCours pédagogique Contenu : 71 «grands hommes»
«grands hommes» reposent déjà au Panthéon, et quatre de plus vont y entrer. Qui sont-ils ?

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconPourquoi le métro ne fonctionne-t-il pas vingt-quatre heures sur vingt-quatre ?

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconObservatoire de la parité
«les femmes battues» vont oser enfin sortir leur souffrance du privé pour l’exprimer publiquement-, mais devenir aussi également...

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconCinquième colloque international du Groupe d’Histoire des Zones Humides

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconLe forum de la gestion des risques
«désordres» de toutes natures (changement climatique, gestion des pollutions et déchets, appauvrissement des ressources naturelles,...

Seudre et ré. Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications iconQuatre mesures du téléphone. L’invention d’une gestion téléphonique
«trafic» s’opère à travers quatre «configurations de mesure» : une «économie de la ligne», une «économie de l’opératrice», une «économie...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com