Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes»





télécharger 248.58 Kb.
titreTranscription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes»
page1/5
date de publication23.10.2016
taille248.58 Kb.
typeTranscription
h.20-bal.com > loi > Transcription
  1   2   3   4   5



Invité : Jean-Paul Marthoz, journaliste

08/10/2011


Niveau supérieur / C1

Public : diplomates, journalistes, personnes intéressées par la politique européenne.

Thèmes de l’émission : le journalisme, les valeurs européennes (dossier)
Compétences :

  1. Repérer des informations précises dans l’émission.

  2. Utiliser les verbes. En tenant compte des nuances.

  3. Lire des articles de presse.

  4. Faire un exposé.

  5. Rédiger une dissertation.

Objectifs communicatifs :

  1. Rédiger des définitions.

  2. Reformuler les propos d’autrui.

  3. Décrire des grands moments du journalisme.

  4. Donner son opinion sur les relations presse / pouvoir.

  5. Donner son opinion sur les valeurs européennes.

Objectifs linguistiques :

  1. Identifier les nuances différenciant différents verbes d’opinion. 

  2. Revoir, approfondir et employer les expressions de but suivies du subjonctif.

Objectifs interculturels :

  1. Découvrir les images associées au vin et à l’eau.

  2. Découvrir les médias francophones à travers un quiz.

  3. Découvrir des grands événements journalistiques de différents pays.

Sommaire de la fiche :

1. Mise en route p. 2 à 5
2. Compréhension de l’entretien p. 5 à 7
3. Analyse du discours p. 7 à 15
4. Production orale / Dossier sur le journalisme et les valeurs européennes p. 15

5. Production écrite et orale p. 15 et 16

6. Ressources de Courrier International p. 16

7. Liens pour aller plus loin p. 16 à 18

8. Transcription de l’entretien p. 19 à 21

9. Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22

9. Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24

10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26

12. Activité 1 « choisir ses verbes » p. 27 à 31

13. Activité 2 « les verbes d’opinion » p. 32

14. Activité 3 « exprimer le but avec le subjonctif » p. 33 et 34

15. Dissertation p. 35

1. Mise en route

Cette étape de mise en route vise à aborder différents aspects culturels soulevés dans l’émission. L’enseignant a le choix entre une activité sur les descriptions, les proverbes et expressions relatifs à l’eau et au vin (les deux boissons proposées par le journaliste Paul Germain à l’invité) et un quiz sur les médias francophones. Il est bien sûr libre de faire les deux s’il le souhaite.
A) Descriptions, proverbes et expressions relatifs à l’eau et au vin
Diffuser le début de l’émission (la présentation de l’invité et sa réponse – jusqu’à la 52e seconde).

Quels adjectifs sont utilisés pour décrire l’eau et le vin et quelles connotations y sont attachées ?

Corriger.

Connaissez-vous d’autres adjectifs qui pourraient aussi être utilisés pour décrire l’eau et le vin ?

Mettre en commun.

Distribuer les proverbes et expressions (cf. p 22). Former des binômes.

Expliquez les proverbes et expressions.

Mettre en commun et demander aux apprenants de replacer les expressions et proverbes choisis dans des contextes de leur choix.

L’enseignant peut en profiter pour demander aux apprenants s’ils connaissent quelques mots d’argot pour désigner le vin et l’eau et compléter leur liste.


  1. Quiz sur les médias francophones

Distribuer le quiz (cf. pp. 23-24) et demander aux apprenants d’y répondre dans un premier temps puis à deux en comparant leurs réponses.

Corriger. Demander aux apprenants s’ils lisent les journaux francophones, s’ils remarquent des différences avec leur presse nationale, etc.
Pistes de corrections / Corrigés :
Corrigé A) Descriptions, proverbes et expressions relatifs à l’eau et au vin
Description de l’eau faite par Paul Germain :

Transparente, inodore, incolore

Image d’objectivité.

Description du vin faite par Paul Germain :

Charnel, enivrant

Image d’engagement.
Réponse de l’invité :

Image du vin : le gros rouge qui tache

Quels autres adjectifs ajouteriez-vous pour décrire le vin ?

Acide, agressif, amer, ample, âpre, aromatique, boisé, bouchonné, capiteux, chaleureux, corsé, délicat, doux, élégant, enveloppé, épicé, équilibré, frais, fruité, jeune, léger, lourd, madérisé, musqué, noble, nouveau, onctueux, parfumé, puissant, robuste, sec, sucré, tannique, etc.

Quels autres adjectifs ajouteriez-vous pour décrire l’eau ?

Amère, calcaire, calme, courante, déminéralisée, dormante, douceâtre, étale, fluide, forte, gazéifiée, gazeuse, glaciaire, jaillissante, oxygénée, pétillante, plate, potable, purifiée, rocheuse, salée, saline, traitée, trouble, vive, etc.

Quelles autres images sont associées à l’eau et au vin ?

Eau : Pureté, fluidité, passage du temps, neutralité

Vin : le bien-vivre, l’ivresse, le terroir
Les proverbes et leur signification : (cf. page 22)

Vin

Quand le vin est tiré, il faut le boire

Il faut aller au bout de ce que l’on a commencé

À bon vin, point d’enseigne

Ce qui est de bonne qualité se distingue par lui-même

La vérité est dans le vin

(In vino veritas) Une personne qui a bu dit la vérité

Après bon vin, bon cheval

Après avoir bu, on est plus hardi

Mettre de l’eau dans son vin

Être plus modéré(e)

Le gros rouge qui tache

Vin rouge ordinaire, de mauvaise qualité

Cuver son vin

Dormir après avoir trop bu

Verser/recevoir un

Verser/recevoir de l’argent illégalement en échange de services
Eau

Clair comme de l’eau de roche

Tout à fait clair et net

Chacun tire l’eau à son moulin (peu usité)

Chacun agit selon ses propres intérêts

Il n’y a pire eau que celle qui dort

Il faut se méfier des gens qui sont calmes, car ils peuvent s’avérer dangereux

L’eau va toujours à la rivière

L’argent va à l’argent, il revient aux riches
Apporter de l’eau au moulin de quelqu’un

Donner involontairement des arguments qui aident la cause d’une personne

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase

L’élément en trop qui fait qu’une personne ne peut plus supporter une situation

Donner un coup d’épée dans l’eau

Faire un effort vain

Être le bec dans l’eau

N’avoir rien obtenu, se retrouver sans rien
Quelques mots d’argot :

Le pinard

La vinasse

La piquette

Le picrate

Le jaja

Un canon
La flotte
Corrigé B) Quiz sur les médias francophones (cf. pages 23-24)
1. Quel journal Serge July a-t-il fondé et dirigé de 1973 à 2006 ?

Libération

□ Le Figaro

□ Le Monde
2. Le Temps est un quotidien

□ belge

suisse

□ québécois
3. La ligne éditoriale du Figaro est

droite, centre droit

□ gauche

□ extrême-gauche
4. Quelle est la première chaîne mondiale de télévision en français ?

□ Canal+

□ Arte

TV5MONDE
5. Qui est surnommé PPDA ?

□ Pierre-Philippe d’Aubry

Patrick Poivre d’Arvor

□ Paul-Pierre Durbuy-Aumale
6. Pendant combien de temps PPDA a-t-il été le présentateur-vedette du journal télévisé de TF1 ?

□ 7 ans

21 ans

□ 32 ans
7. Quand a eu lieu « bye-bye Belgium », faux documentaire simulant la fin de la Belgique ?

□ le 1er avril 2007

le 13 décembre 2006

□ le 13 juin 2009
8. Comment s’appelait la chaîne de télévision « France 2 » avant 1992 ?

□ La deux

□ Deuxième

Antenne 2
9. Quel ancien journaliste grec est devenu présentateur d’une émission de téléréalité en France en 2001 ?

Nikos Aliagas

□ Freddy Germanos

□ Chrístos Lambrákis
10. Quelle journaliste belge a été la deuxième femme à présenter le journal télévisé en France et est aujourd’hui l’épouse de Bernard Kouchner ?

Christine Ockrent

□ Béatrice Delvaux

□ Hadja Lahbib
11. Qui est devenu directeur de France Inter en 2009 ?

Philippe Val

□ Stéphane Guillon

□ Didier Adès
12. Comment s’appelle la radio internationale française ?

□ France Info

□ France Inter

RFI
13. Comment s’appelle la chaîne française d’information continue ?

□ France 3

France 24

□ France Ô
14. Que trouve-t-on toujours à la première page du Monde ?

un dessin de Plantu

□ la devise du fondateur

□ une critique culinaire
15. À la première page du quotidien Le Figaro, on trouve la citation suivante :

□ que le gens sont absurdes, ils ne se servent jamais des libertés qu’ils possèdent, mais réclament celles qu’ils ne possèdent pas

□ la liberté de la presse présente des inconvénients, mais moins que l’absence de liberté

sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur
2. Compréhension de l’entretien

Cette étape permet aux apprenants de repérer des informations précises dans l’émission et d’effectuer également le repérage lexical de certaines expressions.

Distribuer les questions (pp. 25-26). Laisser le temps aux apprenants de lire les questions. Diffuser l’émission.

Prenez des notes et répondez aux questions.

Faire comparer avec un(e) autre apprenant(e). Rediffuser l’émission si nécessaire puis corriger, à l’oral.
L’invité :

Jean-Paul Marthoz est un journaliste belge basé à Bruxelles, chroniqueur de politique internationale au journal Le Soir et directeur éditorial de la revue Enjeux Internationaux. Il est également professeur de journalisme international à l'Université catholique de Louvain et de déontologie de l'information à l'IHECS (Bruxelles). Il a écrit de nombreux ouvrages sur le journalisme, les droits de l’Homme et les relations internationales. Il est expert associé de l'Institut Panos-Paris, conseiller du Comité de protection des journalistes (New York) et membre du Comité consultatif de la division Europe/Asie centrale de Human Rights Watch.
Pistes de correction / Corrigés :

Les questions
1) Comment Paul Germain qualifie-t-il l’eau ? Et le vin ?

Il qualifie l’eau de transparente, inodore, incolore et le vin de plus charnel, plus enivrant.
2) À quoi Jean-Paul Marthoz compare-t-il la presse à sensation ?

À un « gros rouge qui tache », c’est-à-dire à un verre de vin qui n’est pas de bonne qualité.
3) Quel terme l’invité utilise-t-il pour dire que la mentalité rebelle est déjà une bonne condition pour une forme de journalisme ?

Il dit qu’elle « prédispose » à une forme de journalisme même si cela ne suffit pas.
4) Selon l’invité, comment faut-il s’imposer quand on est journaliste ?

Comme quelqu’un qui pratique l’excellence.
5) Quelle image utilise Paul Germain pour dire que l’invité critique des moments du journalisme américain ?

Il dit qu’il épingle ces moments.
6) Comment l’invité appelle-t-il le journalisme ?

Le quatrième pouvoir.
7) À quelles fins l’invité utilise-t-il l’exemple de la presse américaine durant la guerre en Irak ?

Pour montrer qu’il y a des exemples de journalisme conformiste aux États-Unis. En effet, à l’époque, les journalistes ont suivi la position de l’administration Bush.
8) Que dit-il sur l’état du journalisme en Europe et aux États-Unis actuellement ?

Il déclare qu’il n’y a pas de grand décalage.
9) Pourquoi Agnès Levallois dit-elle que l’Europe avait des relations privilégiées avec les pays comme la Syrie ?

Parce que l’Europe a soutenu les dictatures dans ces pays.
10) Quel verbe Agnès Levallois utilise-t-elle pour demander si ce sont les valeurs éthiques qui sont à la base de la politique européenne ?

Elle demande si ces valeurs « sous-tendent » cette politique.
11) Pourquoi l’invité dit-il que l’Europe est schizophrène ?

Parce que, selon lui, à l’instar des démocraties, elle défend des valeurs « européennes », « occidentales » ou « universelles » (comme la liberté de la presse à travers certains programmes) et par ailleurs, elles a des intérêts.
12) D’après vous, que veut dire l’invité quand il évoque le fait que les chefs d’État continuaient à « s’acoquiner » avec Ben Ali ?

Cela signifie qu’ils continuaient à se lier à lui malgré le fait qu’il ne soit pas fréquentable.
13) Pourquoi Jean-Paul Marthoz pense-t-il que l’Europe se « rachète » ?

Parce qu’elle essaie aujourd’hui de se faire pardonner ses fréquentations avec les anciens dictateurs en étant du côté de la défense de la liberté notamment dans le pourtour méditerranéen.
14) Quelle convergence Jean-Paul Marthoz évoque-t-il ?

Il évoque la convergence entre les intérêts et les valeurs de l’Union européenne, convergence qui s’explique, car la stabilité européenne peut se faire en appuyant ceux qui ont été à l’origine de la révolution.
15) Quelle expression Jean-Paul Marthoz utilise-t-il pour dire que l’Europe devrait plus « démontrer » sa capacité à être un acteur dans le conflit israélo-palestinien ?

Il dit que l’Europe devrait davantage « faire preuve » de sa capacité à être un acteur.
16) Quelle expression l’internaute emploie-t-il pour dire que les Grecs vont montrer l’exemple aux Chinois en matière de démocratie ?

Il emploie l’expression « donner des leçons ».
17) Que rétorque l’invité à l’internaute ?

Il explique que ce sont les dissidents chinois qui nous donnent maintenant des leçons de démocratie en se battant pour ouvrir l’espace démocratique de leur pays. À terme, un plus grand respect de l’État de droit, des libertés est une garantie pour la Chine d’asseoir son développement économique sur une base beaucoup plus forte que sur l’imposition d’un pouvoir autoritaire.
18) Quel synonyme du mot « levier » Paul Germain aurait-il pu utiliser ici ?

Il aurait pu utiliser l’expression « moyen de pression ».
19) Pourquoi l’Europe risque-t-elle de devenir moins regardante vis-à-vis de la Chine ?

Car la Chine aide un certain nombre de pays européens et elle investit en Europe.
20) Quelle question Jean-Paul Marthoz se pose-t-il au sujet des relations sino-européennes ?

Comment en est-on arrivé au stade où des États sont si vulnérables par rapport à des pays que par ailleurs ils courtisent ?
21) Qu’a dit le commissaire Chris Patten ?

Il a conseillé de ne jamais mettre le drapeau des droits de l’Homme dans une valise.
22) Qu’explique Jean-Pierre Marthoz sur le prix Nobel de la paix ?

Il explique que le fait d’avoir pu produire ce genre de personnalité est un bon exemple de ce qu’est la Chine actuellement. Il ajoute qu’il faudrait faire comprendre aux Chinois qu’ils devraient laisser sortir le prix Nobel (Liu Xiaobo) du pays, car cela ne remettrait pas leurs intérêts en cause.

L’intervenante :

Agnès Levallois est journaliste, diplômée de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales. Ancienne journaliste à Nord-Sud Export, groupe Le Monde, et collaboratrice au Monde de l’Économie, Mme Levallois a été responsable du Bureau Monde arabe et persan à la Délégation aux Affaires stratégiques du Ministère de la Défense. Parlant l’arabe et ayant vécu à Damas et au Caire, elle est l’auteure de nombreuses publications.

3. Analyse du discours / rapporter des propos

L’étape 3 permet de travailler les particularités du discours et d’approfondir certains éléments culturels mentionnés dans l’émission. Plusieurs éléments peuvent en effet être pris en compte, seulement soulignés par l’enseignant ou faire partie d’une étude plus poussée en classe suivant les objectifs poursuivis et le temps dont l’enseignant dispose.

Activité 1 : Choisir ses verbes

Activité 2 : Exprimer son opinion

Activité 3 : Exprimer le but avec le subjonctif
Activité 1 – Choisir ses verbes
Cette activité vise à souligner l’utilisation spécifique de certains verbes par les deux journalistes afin que les apprenants puissent appréhender toutes les significations que peut revêtir un verbe et les réemployer à bon escient. Un dictionnaire unilingue en classe pour deux ou trois apprenants est conseillé pour cette activité.
Distribuer les extraits sélectionnés (extraits A version exhaustive pp. 27-28, ou B, version plus succincte ne prenant en compte que les verbes pronominaux page 29).

Préciser que les verbes seront répartis entre les apprenants qui échangeront ensuite leurs informations présentées sous forme de fiches. Il est donc important de bien présenter les mots avec leurs définitions.

Donnez une définition des verbes en gras et cherchez les autres significations de ces verbes. Vous pouvez vous aider du dictionnaire.

Passer dans les groupes afin de vérifier le bon déroulement de l’activité et souligner le fait que la signification de nombreux verbes change quand ils deviennent pronominaux.

Puis, distribuer l’exercice correspondant aux verbes abordés (pour la version A : exercice 1 pp. 30, pour la version B plus succincte, exercice 2 page 31).

Formez des binômes et complétez les phrases avec les verbes vus précédemment. N’oubliez pas d’échanger vos fiches présentant les définitions avec les autres groupes afin de pouvoir réaliser entièrement l’exercice.

Mettre en commun. Noter les réponses au tableau.
Pistes de corrections / Corrigés :

Définitions (d’après Le Petit Larousse illustré, Larousse-Bordas, 1997)
Extraits A) – version exhaustive

Ressortir

sortir une nouvelle fois, sortir après être rentré

se détacher sur un fond, paraître par contraste

résulter, découler

être du ressort d’une juridiction, de sa compétence

se rapporter à, concerner, dépendre de

Exercer

soumettre à un entraînement méthodique, former

mettre à l’épreuve

mettre en usage, faire agir, faire usage de

pratiquer comme métier

S’exercer

se soumettre à un entraînement

se manifester, agir

Prédisposer

mettre par avance dans une situation qui incitera à tel choix, qui favorisera l’apparition d’un tel état

Concilier

rendre compatible des choses diverses, des intérêts contraires, harmoniser

mettre d’accord des personnes

disposer favorablement quelqu’un en faveur d’une personne

Se concilier

disposer en sa faveur

être compatible avec autre chose

Imposer

obliger à faire, à subir

faire accepter par une pression morale

soumettre quelqu’un ou quelque chose à un impôt

S’imposer

imposer sa présence, se faire accepter de force

se faire accepter par une sorte de contrainte morale, par le respect que l’on inspire ou par sa valeur

avoir un caractère de nécessité, devenir une obligation

Épingler

fixer, attacher avec des épingles

arrêter, appréhender

attirer l’attention sur un défaut, un abus, dénoncer

Inscrire

porter sur un registre, une liste, le nom de

écrire, graver sur le métal, la pierre, etc.

noter ce que l’on ne veut pas oublier

S’inscrire

faire enregistrer son nom sur une liste

entrer dans un groupe, un organisme, un parti, etc.

être placé au milieu d’autres éléments, se situer

Impliquer

compromettre, engager dans une affaire fâcheuse, mettre en cause

avoir pour conséquence logique ou inéluctable

entraîner comme implication

S’impliquer

se donner à fond dans quelque chose

Soutenir

maintenir dans une position grâce à un support

maintenir quelqu’un debout

empêcher de s’affaiblir

agir pour maintenir à un certain niveau

apporter son appui, défendre

affirmer une opinion

Se soutenir

se maintenir en position d’équilibre dans l’air, dans l’eau

conserver son niveau

être affirmé, argumenté de manière valable

se prêter une mutuelle assistance, s’entraider

Entretenir

tenir en bon état

faire durer, maintenir dans le même état

pourvoir à la subsistance de

S’entretenir

converser avec quelqu’un

se nourrir de

Sous-tendre

être la corde d’un arc de courbe

être à l’origine de, à la base de

Réclamer

demander avec insistance

avoir besoin de

protester

Se réclamer de

se prévaloir

S’acoquiner

se lier avec des personnes peu recommandables

Se racheter

réparer ses fautes passées par une conduite méritoire

Relayer

remplacer quelqu’un dans un travail, dans une action pour éviter toute interruption

succéder à un équipier dans une course de relais

substituer à quelque chose quelque chose d’autre

retransmettre une émission de radiocommunication provenant d’un autre émetteur

Se relayer

se remplacer, alterner pour assurer la continuité d’une tâche

Asseoir

installer quelqu’un sur un siège

poser sur quelque chose de solide

établir de manière stable

fixer la base

S’asseoir

se mettre sur un siège

Courtiser

faire la cour à une femme

flatter une personne importante par pur intérêt
Extraits B) – version succincte

Exercer

soumettre à un entraînement méthodique, former

mettre à l’épreuve

mettre en usage, faire agir, faire usage de

pratiquer comme métier

S’exercer

se soumettre à un entraînement

se manifester, agir

Imposer

obliger à faire, à subir

faire accepter par une pression morale

soumettre quelqu’un ou quelque chose à un impôt

S’imposer

imposer sa présence, se faire accepter de force

se faire accepter par une sorte de contrainte morale, par le respect que l’on inspire ou par sa valeur

avoir un caractère de nécessité, devenir une obligation

Impliquer

compromettre, engager dans une affaire fâcheuse, mettre en cause

avoir pour conséquence logique ou inéluctable

entraîner comme implication

S’impliquer

se donner à fond dans quelque chose

Réclamer

demander avec insistance

avoir besoin de

protester

Se réclamer de

se prévaloir

S’acoquiner

se lier avec des personnes peu recommandables

Se racheter

réparer ses fautes passées par une conduite méritoire
Exercice 1 : Complétez les phrases suivantes en choisissant des verbes parmi ceux que vous avez étudiés précédemment.
1) Les journalistes se sont entretenus pendant plusieurs heures avec le rédacteur en chef, dans son bureau, afin de décider de publier ou non le sujet.
2) Si un journaliste s’acoquine avec des politiciens, il risque de perdre son impartialité.
3) Il a beau essayer, lui qui a longtemps été journaliste pour les meilleurs quotidiens et radios, il ne peut se résoudre à écrire des articles minables pour la presse sensationnaliste.
4) Lors du 11 septembre 2001, des équipes de journalistes se sont relayées afin de couvrir la catastrophe 24 heures sur 24.
5) Ce qui ressort des propos du politicien interviewé par le journaliste est que l’euro est une monnaie sûre.
6) Il a été reproché aux journalistes de ne pas s’être impliqués suffisamment sur les thèmes de la liberté, de la démocratie dans les pays arabo-musulmans avant le printemps arabe.

7) Les valeurs dont se réclament les journalistes sont : l’engagement, l’honnêteté, le respect de l’information.
8) L’article du journal Le Monde épingle plusieurs dirigeants de PME qui n’ont pas payé leurs impôts depuis plusieurs années.
9) Le journaliste se demande ce qui sous-tend les changements politiques en Birmanie : le principe de démocratie ou la seule volonté de sortir de l’isolement ?
10) Il arrive que des politiciens entretiennent une relation particulière avec la presse, la courtisent afin de mieux l’utiliser.
11) Il y avait auparavant, à la grande époque de la presse écrite, une grande fascination qui s’exerçait sur le journalisme alors que de nos jours, c’est devenu une activité banale pour beaucoup de gens.
12) Un politicien qui proclame des aberrations aura moins de mal à se racheter auprès du Français moyen qu’un journaliste qui ferait la même chose.
13) Un rédacteur en chef doit concilier les désirs des journalistes avec les désirs des lecteurs.
14) Un esprit curieux, têtu et hargneux le prédisposait à devenir journaliste d’investigation.
15) Avant de devenir rédacteur en chef d’un quotidien, il est nécessaire d’asseoir sa réputation en tant que journaliste pendant plusieurs années et d’être un bon chef d’équipe.
16) Certaines personnes désireuses de devenir journalistes ne s’imposeront jamais dans la profession par manque d’esprit critique.
17) La rédaction a toujours gardé ce journaliste, malgré de nombreuses plaintes, car sa loyauté rachète son mauvais caractère et son manque de diplomatie.
18) Il exerce la profession de pigiste depuis trois ans et adore ça, même s’il voudrait bien être embauché.

Exercice 2 : Complétez les phrases suivantes en choisissant des verbes parmi ceux que vous avez étudiés précédemment.
1) Les journalistes se sont entretenus pendant plusieurs heures avec le rédacteur en chef, dans son bureau, afin de décider de publier ou non le sujet.
2) Si un journaliste s’acoquine avec des politiciens, il risque de perdre son impartialité.
3) Il exerce la profession de pigiste depuis trois ans et adore ça, même s’il voudrait bien être embauché.
4) Lors du 11 septembre 2001, des équipes de journalistes se sont relayées afin de couvrir la catastrophe 24 heures sur 24.
5) Il a été reproché aux journalistes de ne pas s’être impliqués suffisamment sur les thèmes de la liberté, de la démocratie dans les pays arabo-musulmans avant le printemps arabe.
6) Les valeurs dont se réclament les journalistes sont : l’engagement, l’honnêteté, le respect de l’information.
7) Un rédacteur en chef doit concilier les désirs des journalistes avec les désirs des lecteurs, ce qui n’est pas toujours simple.
8) Il y avait auparavant, à la grande époque de la presse écrite, une grande fascination qui s’exerçait sur le journalisme alors que de nos jours, c’est devenu une activité banale pour beaucoup de gens.
9) Un politicien qui proclame des aberrations aura moins de mal à se racheter auprès du Français moyen qu’un journaliste qui ferait la même chose.
10) La rédaction a toujours gardé ce journaliste, malgré de nombreuses plaintes, car sa loyauté rachète son mauvais caractère et son manque de diplomatie.
11) Avant de devenir rédacteur en chef d’un quotidien ou d’un hebdomadaire, il est nécessaire d’asseoir sa réputation en tant que journaliste pendant plusieurs années et d’être un bon chef d’équipe.
12) Certaines personnes désireuses de devenir journalistes ne s’imposeront jamais dans la profession par manque d’esprit critique.
13) Il a beau essayer, lui qui a longtemps été journaliste pour les meilleurs quotidiens et radios, il ne peut se résoudre à écrire des articles minables pour la presse sensationnaliste.
Activité 2 – Les verbes d’opinion
Cette activité a pour objectif d’enrichir le vocabulaire des apprenants et de leur permettre de décrire l’opinion de quelqu’un de manière plus fine, plus précise.

Dans un premier temps, demander aux apprenants quel verbe d’opinion l’invité utilise à maintes reprises tout au long de l’interview. Une fois que « je pense que » a été identifié par la classe, préciser le but de l’activité et distribuer la liste des verbes (page 32). Par deux, faire classer les verbes dans les bonnes catégories du tableau.

Mettre en commun.

D’après vous, quelles sont les nuances entre les verbes de chaque catégorie ? Tentez de les définir.

Mettre en commun. Souligner le fait que chacun de ces verbes indique l’opinion du sujet.

Former des groupes de trois. Rédiger 10 phrases avec les verbes étudiés. Vérifier que toutes les phrases sont correctes.

Recopiez à présent vos phrases sans les verbes et donnez-les au groupe voisin qui essayera de retrouver les verbes manquants.

Mise en commun et corriger. Il est bien sûr possible, par la suite, d’enrichir la liste de verbes ensemble.
Pistes de corrections / Corrigés :


Répondre à des arguments

Accepter

Exprimer le mécontentement

Parler positivement ou négativement de quelqu'un

Rétorquer

Réfuter

Rabrouer

Corroborer

Appuyer

Daigner

Consentir

Accorder

Acquiescer

Maugréer

Geindre

Bougonner

Encenser

Complimenter

Médire

Calomnier

Casser


Propositions de phrases avec les verbes ci-dessus :

1. Quand un journaliste est critiqué pour ses propos, il rétorque toujours que la liberté d’opinion est un droit.

2. Le directeur de l’Agence a officiellement réfuté l’information parue dans la presse selon laquelle les prix allaient à nouveau être revus à la hausse en 2012.

3. Le journaliste s’est fait rabrouer lorsqu’il a voulu poser une question indiscrète sur la vie privée de la politicienne.

4. Le ministre a affirmé qu'il n'y avait aucune relation entre la vérité et ce qui était écrit dans les articles de presse. Afin de corroborer ses dires, il sollicite le témoignage de son homologue égyptien.

5. Les preuves matérielles ont permis d’appuyer les propos tenus la veille par le journaliste.

6. La députée a enfin daigné répondre aux questions du journaliste.

7. Toute personne qui autorise un journaliste de la télévision à l'interviewer est supposée consentir à ce que son image soit reproduite.

8. L’homme d’affaires a accordé hier une interview au magazine francophone.

9. Lorsque le journaliste lui a demandé si la censure existait encore dans son pays, l’homme a acquiescé de la tête.

10. « Les gens ne lisent plus les journaux, c’est terrible », maugrée-t-on dans les salles de rédaction.

11. Ce politicien est venu geindre sur les plateaux de télévision du sort que lui réserve la presse en général.

12. « Un ministre, ça se tait ou ça démissionne. » Comme il n'avait pas envie de quitter ses fonctions, il s’est contenté de bougonner quand cette possibilité fut évoquée lors d'une conférence de presse.

13. La presse européenne dans son ensemble, a encensé l'équipe d'Espagne au lendemain de son succès en finale.

14. Le nouveau journaliste s’est fait complimenter par le chef de rédaction pour l’excellent article sur les valeurs européennes.

15. Pensez-vous que la presse ait calomnié Dominique Strauss-Kahn en publiant des accusations non vérifiées contre lui ?

16. Souvent, la presse à sensation aime médire sur les personnalités politiques et doit ensuite faire un démenti.

17. Le journaliste s’est fait casser par ses collègues parce qu’il avait oublié le nom d’un ministre.
Activité 3 – Exprimer le but avec le subjonctif
Cette activité permet de revoir l’utilisation du subjonctif spécifiquement dans les subordonnées adverbiales de but. Distribuer l’extrait de l’émission (p 33) et poser oralement des questions sur les articulateurs écrits en gras.

Observez les extraits. Qu’exprime M. Marthoz grâce à ces expressions ?

Connaissez-vous d’autres reformulations possibles suivies du subjonctif ?

Connaissez-vous d’autres formules suivies du subjonctif pour exprimer le but ?

Corriger au tableau en grand groupe.

Distribuer les exercices page 34.

Réalisez l’exercice.

Corriger. Demander aux apprenants de venir noter les réponses au tableau.
Pistes de corrections / Corrigés :

- M. Marthoz exprime le but.

- Pour exprimer le but, on peut utiliser « de sorte que » + subjonctif à la place de « en sorte que » + subjonctif.

Faire observer la différence de signification induite par l’utilisation de l’indicatif / du subjonctif (« de manière que », « de façon que », « de sorte que » suivis de l’indicatif expriment la conséquence.)

Exemple : L’UE a écrit ce traité de sorte que chaque pays membre a pu le lire. (conséquence)

Exemple : L’UE a écrit ce traité de sorte que chaque pays membre puisse suivre les mêmes directives. (but)
Reformulations possibles de « en sorte que » :

« de façon que »

« de manière que »

Remarque: Dans la langue parlée, les expressions « de façon que », « de manière que » sont souvent remplacées par « de façon à ce que », « de manière à ce que ».
Autres expressions de but :

pour que

afin que

de peur que

de crainte que

que

Remarques : « de peur que » et « de crainte que » sont souvent accompagnés d’un « ne » explétif.

« que » peut être utilisé quand le verbe principal est à l’impératif ou lorsqu’il y a déjà une locution de but afin de ne pas faire de répétition.

Exemple : Venez assister à la conférence que je puisse vous y voir.

Exemple : Nous participons à cette conférence de manière que le nom de notre entreprise soit connu des participants et que le public nous connaisse par la même occasion.
Pistes de corrections / Corrigés :
Réécrivez ces phrases en employant de sorte que, de manière que, de façon que, de peur que, de crainte que et que. Les phrases peuvent être légèrement modifiées.
1) J’ai assisté à une conférence sur la politique des valeurs européennes pour connaître davantage le sujet. Cela va m’aider dans mon travail.

J’ai assisté à une conférence sur la politique des valeurs européennes de manière à connaître davantage le sujet et de sorte que cela m’aide dans mon travail.

Remarque : le subjonctif est seulement possible avec deux sujets différents.

De sorte de/que, de manière à/que, de façon à/que sont interchangeables.
2) Le conférencier a préféré définir les trois modèles d’organisation associés à des visions différentes des valeurs européennes pour que l’exposé ne devienne pas trop confus par la suite.

Le conférencier a préféré définir les trois modèles d’organisation associés à des visions différentes des valeurs européennes de peur que l’exposé (ne) devienne trop confus par la suite.

Remarque : le « ne » est un « ne » explétif.

Les deux expressions sont interchangeables.
3) Le premier modèle est un grand marché sans frontières internes pour développer la compétitivité, la croissance et l’emploi.

Le premier modèle est un grand marché sans frontières internes de sorte que la compétitivité, la croissance et l’emploi soient développés.

Remarque : Un sujet est nécessaire dans la subordonnée avec « de sorte que ». Il faut donc employer une tournure passive comme c’est le cas ici ou en ajouter un (les pays membres par exemple).
4) Le second modèle repose sur la coordination des actions politiques de chaque pays membre pour arriver à construire un ensemble européen avec des valeurs communes.

Le second modèle repose sur la coordination des actions politiques de chaque pays membre

de façon que se construise un ensemble européen avec des valeurs communes.
5) Le troisième modèle d’organisation est la mise en commun de certaines compétences politiques afin de donner à l’UE le pouvoir de faire des choix et de prendre des décisions.

Le troisième modèle d’organisation est la mise en commun de certaines compétences politiques de sorte que l’UE ait le pouvoir de faire des choix, que l’UE puisse prendre des décisions.

Remarque : il est possible d’ajouter seulement « que » pour ne pas répéter « de sorte que ».
6) Des membres de l’audience ont demandé au conférencier de parler plus fort afin de mieux l’entendre.

Des membres de l’audience ont demandé au conférencier de parler plus fort, que l’on puisse mieux l’entendre.
7) Le conférencier a préféré ne pas s’exprimer sur le thème : « quelle vision pour l’Europe » pour que cela ne génère pas des débats qui le détourneraient de son sujet principal.

Le conférencier a préféré ne pas s’exprimer sur le thème : « quelle vision pour l’Europe » de crainte que cela ne génère des débats qui le détourneraient de son sujet principal.
8) Le texte de la Convention a été rédigé maintes fois afin de parvenir à un accord commun sur les valeurs de l’Europe.

Le texte de la Convention a été rédigé maintes fois de manière que tous les pays membres parviennent à un accord commun sur les valeurs de l’Europe.
9) Le conférencier a terminé son intervention en nous engageant à relire l’article 2 pour s’assurer que chacun de nous avait en tête ces valeurs communes et il a distribué le texte de la Convention pour que personne n’oublie de le faire.

Le conférencier a terminé son intervention en nous engageant à relire l’article 2 de sorte que chacun de nous ait en tête ces valeurs communes et il a distribué le texte de la Convention de manière que personne n’oublie de le faire.
10) L’hôte a félicité chaleureusement le conférencier et lui a directement dit : « venez me rejoindre afin de recevoir les remerciements que vous méritez ! ».

L’hôte a félicité chaleureusement le conférencier et lui a directement dit : « venez me rejoindre que l’on vous applaudisse ! ».
4. Production orale / Dossier sur le journalisme et les valeurs européennes
Discussion autour du journalisme

L’étape 4 vise à réaliser un exposé sur les grands événements journalistiques dans différents pays.

Dans votre exposé, vous pouvez choisir de parler d’un ou plusieurs événements journalistiques de votre pays ou d’un pays que vous connaissez bien. Vous serez attentifs à utiliser des verbes précis étudiés dans les activités précédentes.

Faire dans un premier temps un remue-méninges sur la structure d’un exposé : les différentes manières d’introduire un thème, de présenter le plan, de situer le thème, de mettre en évidence, de faire une transition, de résumer et de conclure.

Laisser un temps pour préparer l’exposé et faire des recherches.

Rédigez le plan de votre exposé.

Faire présenter les différents exposés.

Pistes de correction / Corrigés :

Je vais vous parler aujourd’hui d’un faux documentaire qui est passé à la télévision belge il y a quelques années. Le journal télévisé était alors interrompu pour un soi-disant « flash spécial » qui annonçait la fin de la Belgique. Trente minutes plus tard, la RTBF fait afficher à l’écran un bandeau « Ceci est une fiction » en continu. Il s’agissait donc d’un canular.

Dans un premier temps, je présenterai les réactions spontanées le soir de l’émission, ensuite, j’examinerai les différentes positions des médias. Dans une troisième partie, j’aborderai la question des conséquences d’un tel canular et enfin, je proposerai mon analyse de l’événement.

Les chiffres montrent que 53 % des francophones estiment que ce documentaire-fiction est une « mauvaise idée »...

5. Production orale et écrite
a) La presse et le pouvoir

L’activité a de l’étape 5 vise à réutiliser les verbes permettant d’exprimer l’opinion vus dans l’activité 2. L’enseignant propose tout d’abord une discussion en binômes sur les relations entre la presse et le pouvoir. Pour ce faire, il est possible d’introduire le sujet par la lecture d’un ou plusieurs articles (au choix de l’enseignant cf. pages 17-18).

Demander aux apprenants de poser 3 questions à un autre apprenant pour connaître son opinion sur les relations presse-pouvoir et de prendre des notes.

Puis, demander à chaque apprenant de résumer à la classe les propos qu’il a notés en employant des verbes indiquant de manière précise l’opinion du camarade qu’ils auront interviewé.
b) Dissertation

L’objectif de l’activité b de l’étape 5 est de faire écrire une dissertation aux apprenants sur le thème des valeurs européennes. Cela leur demande d’organiser leurs idées, d’en faire un plan détaillé puis de les mettre en forme dans un certain format avec une introduction, un développement (thèse, antithèse, synthèse) et une conclusion. Le nombre de mots à atteindre est d’environ 2000. Bien préciser qu’il convient de réemployer certaines structures grammaticales et lexicales vues dans les activités précédentes. Selon l’organisation des vos cours, l’activité est à faire réaliser en classe ou à domicile, en devoir (dans ce cas, distribuer la feuille page 35).

Rédigez une dissertation sur le sujet : Quelles sont les valeurs communes à l’Union européenne ? Pour quelle(s) raison(s) et dans quel(s) but(s) ces valeurs sont-elles primordiales ?
Piste de correction/ Corrigés :
a) La presse et le pouvoir

1. Pensez-vous que les médias sont de moins en moins libres en Europe ?

2. Le quatrième pouvoir, selon vous, est-il réellement indépendant de l’État ?

3. La presse doit-elle être objective ou a-t-elle un rôle critique à jouer ?
b) Dissertation

Exemple de plan autour duquel peut s’organiser la dissertation :
Introduction :

Définition des valeurs définies par le traité de Lisbonne, la Constitution européenne dans le cadre d’une organisation comme l’UE.

Développement :

La nécessité d’avoir des valeurs communes à l’échelle d’un groupement (héritage, ciment, idéal collectif, notion d’identité, etc.)

Les raisons et les objectifs de ces valeurs (définition d’un projet politique, économique et identitaire)

Les limites des valeurs communes face aux impératifs économiques (difficultés face à une identité européenne, crises économiques de certains pays, crise de l’euro, etc.)

Conclusion :

La défense des valeurs européennes reste-t-elle primordiale face aux enjeux politiques et économiques ? La définition de ces valeurs est-elle en constante évolution ou cela suffit-il qu’elles aient été définies une fois pour toute ?
6. Ressources complémentaires de Courrier International
  1   2   3   4   5

similaire:

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconTranscription de l’entretien p. 18 à 21 Quiz sur les pâtisseries...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconUn professeur de La Rochelle en finale de Questions pour un champion
«interro» orale pas comme les autres qui met à l’épreuve ses connaissances et sa réactivité. IL participe en effet à l’émission «Questions...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconObjet d’étude : construction de l’information Le débat sur les ogm : comment y voir clair ?
«classique». Cependant sa conception s’articule autour d’une des questions du nouveau programme telle que pourrait la formuler un...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconLe mardi 26 mardi 2013, les élèves de 5°1, dans le cadre de l’action...
«Lire & Choisir» ont rencontré J. C. Tixier pour échanger sur son roman Sept ans plus tard et sur le métier d’écrivain

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconLittérature russe
Dans ma table des questions philosophico-religieuses, je formule les perplexités accablantes qui nous guettent sur toute l’étendue...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconA – la relation Stratégie-ressources humaines
«l ’étude de la diversité des décisions a pour objectif de mettre en évidence que les décisions présentent des contenus, induisent...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» icon8. Transcription de l’entretien p. 13 à 16
«Envoyez les films américains, les produits suivront». Quels sont les produits qui ont suivi d’après vous ? Qu’en pensez-vous ?

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» iconHistoire 2e Activité tice
«1820-1914» du film présentée sur le site de la Cité nationale de l'histoire de l'Immigration, observez et répondez aux questions...

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» icon8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24

Transcription de l’entretien p. 19 à 21 Les proverbes sur l’eau et le vin p. 22 Quiz sur les médias francophones p. 23 et 24 10. Questions de compréhension orale p. 25 et 26 12. Activité 1 «choisir ses verbes» icon8. Transcription de l’entretien p. 17 à 19






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com