Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm





télécharger 15.24 Kb.
titreDans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm
date de publication23.10.2016
taille15.24 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Dans les palmes de Cousteau… Le S.S. Thistlegorm

Une des plus belles épaves du globe se trouve en Mer Rouge… Gisant à trente mètres, c’est une part d’histoire que Cousteau découvre en 1955… Cette épave mythique est celle du S.S. Thistlegorm coulé en 1941 par les allemands. Un « must see » si vous plongez en Egypte.

En descendant dans le bleu, je revis l’émotion ressentie par les plongeurs de la Calypso lorsque, dans les années 50, ils découvrent cette magnifique épave sur base des informations des pêcheurs du coin. A travers ces images comme tout droit extraites du tournage du « Monde du Silence », je réveille en moi ce sentiment exaltant de la découverte, de ce retour dans le passé sur une des plus belles épaves connues encore riche de la quasi-totalité de son chargement et couverte de vie.

A mesure que je m’approche de l’épave, je me souviens avoir lu qu’en mai 1941, « le chardon bleu » embarque du matériel destiné à la 8ème armée du général Montgomery qui lutte contre l’Afrika Corps de Rommel. Le S.S. Thistlegorm fait alors route de Glasgow vers le canal de Suez en contournant l’Afrique, évitant ainsi la Méditerranée où les convois militaires sont régulièrement attaqués par l’armée allemande. Ancré à proximité du récif de Sha'ab Ali, alors qu’il attend l'ouverture du Canal de Suez, dans la nuit du 6 octobre 1941, il est repéré par des Heinkel 111, des bombardiers allemands basé à Héraklion qui sont en mission en Mer Rouge. Croyant avoir trouvé le « Queen Mary », ils larguent deux bombes sur la cale arrière du bateau remplie de munitions. Il s’ensuit une formidable explosion qui éventre le navire. Celui-ci, déchiré en deux parties, coule à pic et se couche sur un fond de trente mètres. La lumière intense dégagée au moment de l’explosion éclaire un autre bateau au mouillage non loin, le Rosalie Moller qui sera coulé le lendemain par les même avions partis de Crète.

En parcourant le pont et en entrant dans les cales, je redécouvre une partie de l’impressionnant chargement que transportait ce magnifique vaisseau, pour l’armée Britannique : des camions Bedford, des motos de marques BSA et Norton, des fusils mitrailleurs et leurs munitions ainsi que divers équipements dont deux imposantes locomotives. Sur la coque des alcyonaires et des coraux décorent et colorent maintenant les structures métalliques du bateau. Une tortue curieuse, nous accompagne durant une partie de notre incursion comme nous guidant à l’intérieur de son domaine. Je suis stupéfait de trouver des munitions ainsi que les obus intacts non désamorcés qui gisent encore sur le fond. Dominant le pont arrière, orné de concrétions, un canon de 120 mm pointe vers une cible imaginaire, alors que des cochers, des carangues et des fusiliers veillent sur la précieuse cargaison qui n’arrivera jamais à destination.

Dans une eau relativement claire et avec un courant léger, le nitrox 32% nous permet de profiter au maximum de cette plongée très accessible. Pour l’anecdote, le bateau est posé dans l’axe proue Nord-Ouest – poupe Sud –Est mais n’essayez pas d’utiliser votre boussole vu la quantité de métal. La visite de cette épave est très prisée par les plongeurs loisirs depuis les années 90. Ceci explique d’ailleurs le nombre de bateaux qui croisent aux alentours. La vision de cette épave nous permet presque de ressentir l’émotion de tout explorateur des mers découvrant de tels trésors. Malheureusement, victime de son succès mais aussi de la rudesse de la mer, elle se dégrade progressivement. J’observe çà et là, les effets de la surexploitation et surtout de l’absence de respect de certains plongeurs désireux de rapporter un souvenir qui contribuent à l’appauvrissement progressif de l’épave. Je garde en remontant cette sensation extraordinaire qui fait partie de ces expériences particulières où l’on est comme transporté dans le temps et où l’on devient un témoin privilégié du passé. !

Texte et photographie Jean Christophe GRIGNARD © www.jcgrignard.com

Infos pratiques Egypte -- Hurghada

Durée du Voyage : 5h00 (Bruxelles - Hurghada) - Décalage horaire – 1 h en fonction de la période

Formalités : Passeport en ordre de validité 6 mois (une simple carte d’identité et 2 photos pour les ressortissants belges) - Monnaie : livre Egyptienne ~ 0.13 euro

Vaccination : aucune (sous réserve d’indications contraires - http://www.itg.be )

Sites utiles : www.ocean-voyages.be pour la Belgique / www.amv-voyages.fr/ pour la France

Croisières plus d’infos sur le bateau : www.anthias-plongee.fr/

Le SS Thistlegorm (chardon bleu en français) était un navire de transport de marchandises. Il mesurait 126,5 m de long, 17,7m de large et avait un tirant d’eau de 7.6m. Il fut construit par Joseph Thompson & Son à Sunderland en 1940. Avec une machine à vapeur triple expansion de 365 ch comme propulseur, il pouvait atteindre 10 nœuds. Son canon anti-aérien de 120 mm est toujours visible sur l’épave ainsi que sa mitrailleuse. Le 6 octobre 1941, il fut coulé par l’aviation Allemande en Mer Rouge.

Légende des photos…

epaves du thistlegorm poissons cochers - jcg © 2012 epaves du thistlegorm - jcg © 2012 epaves du thistlegorm - jcg © 2012

Un banc de cochers vielle sur la précieuse cargaison – Le canon de 120 mm pointe vers une cible imaginaire.

fantôme... platax - jcg © 2012rencontre sur épave ... chelonia mydas- jcg © 2012 suivez le guide... chelonia mydas- jcg © 2012

Une tortue curieuse nous accompagne durant une partie de notre incursion sur cette magnifique épave.

epaves du thistlegorm - jcg © 2012epaves du thistlegorm - jcg © 2012thistlegorm, le précieux chargement - jcg © 2012

La précieuse cargaison du Thistlegorm sommeille dans les cales.

dans les cales du thistlegorm - jcg © 2012 chelonia mydas- jcg © 2012 au palier - jcg © 2012

Epave mythique du S.S. Thistlegorm et une des imposantes locomotives

similaire:

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconCommuniqué pour diffusion immédiate
«Mon adolescence baigna dans les aventures d’Henry de Monfreid, de Joseph Kessel, de Paul-Émile Victor, de Théodore Monod, du commandant...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconJuillet 2016 Communiqué à l’attention de la rédaction
«certains d’entres eux, en grandissant, s’installent dans le monde du jazz, à New York, dans les clubs Parisiens et s’affichent dans...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconRÉsumé Ce travail confronte les résultats d'une comparaison dans...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconLes femmes dans l’enseignement de l’histoire
«Les métiers ont-ils un sexe ?». Non, les métiers n’ont pas de sexe. Mais s’il y a eu progrès, la place de la femme dans la hiérarchie,...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconLes enjeux du ravitaillement alimentaire girondin
«Ils s’occupent de la vente directe au consommateur de d’entrées alimentaires les plus courantes, soit dans des magasins de quartier,...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconMultimédiatiser l'école ?
«nouvelles», dites multimédia, dont Internet est le fer de lance. Les initiales tice sont entrées dans les textes officiels, nous...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconLa dissidence dans les Antilles françaises : une mémoire à préserver (1945-2011)
«général Micro»; un texte rédigé dans les deux langues et gravé sur une plaque évoque, sans plus de précision, les «Français qui...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconRecherche sur l’origine du secret professionnel de l’avocat
«axiome». IL serait possible d’en trouver la trace «dans toutes les démocraties» comme à toutes les époques: présent dans la Bible,...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconCompte rendu de Khôlle : L’école des Annales
«Annales» : nouvelle tendance de l’histoire française qui naît dans les années 1920 en commençant discrètement dans La Revue de synthèse,...

Dans les palmes de Cousteau… Le S. S. Thistlegorm iconRésumé a travers la voix de ces rayonnants missionnaires, Dieu parle...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com