Témoins de l'Histoire. "Colonies et décolonisation" : Les colonies théâtre de la 2 e guerre mondiale. Les indépendances: Guinée, Maroc





télécharger 80.66 Kb.
titreTémoins de l'Histoire. "Colonies et décolonisation" : Les colonies théâtre de la 2 e guerre mondiale. Les indépendances: Guinée, Maroc
page1/5
date de publication28.10.2016
taille80.66 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5

Témoins de l'Histoire. "Colonies et décolonisation" :

Les colonies théâtre de la 2 e guerre mondiale. Les indépendances: Guinée, Maroc




Présentation



Héritier d'une double tradition protestante et catholique, fils d'un médecin ami de Marc Sangnier (le créateur du Sillon), j'ai fait mes études dans les années 30 au lycée de Nevers (devenu plus tard lycée Jules Renard). Mon père, chrétien social, ancien silloniste, qui avait en sa jeunesse au début du siècle vendu l'Eveil démocratique à la porte des églises, a développé des relations amicales avec la plupart des représentants de ce courant généreux et moderne: Georges Hourdin, Stanislas Fumet, Francisque Gay, Joseph Folliet, André Colin, etc ... nous étions donc lecteurs de l'Aube de Temps Présent, et de la revue Esprit, nous lisions aussi Bernanos (les grands cimetières sous la lune) et Péguy (le porche du mystère de la deuxième vertu), mais nous avions la curiosité de savoir ce que pensent les autres, et nous lisions aussi la presse d'extrême droite (l'Action française, Gringoire et Candide).

J'ai donc bénéficié très jeune de la transmission d'une pensée paternelle très solide dont les principaux éléments étaient une ouverture sur les problèmes sociaux, un refus des dictatures hitlérienne et mussolinienne, une adhésion sincère au courant "dreyfusard" (Alfred Dreyfus, injus­tement condamné n'a été que trop tardivement réhabilité). Mes parents regrettaient profondément la mollesse des gouvernements français successifs (droite et gauche) face à la montée du nazisme: aucune réaction contre la réoccupation de la Rhénanie, rien contre l'Anschluss, signature du hon­teux accord de Munich, non intervention en Espagne, refus de mourir pour Dantzig. J'ai assisté à des discussions homériques entre mon père et un grand oncle maurassien admirateur de Mussolini à l'époque de la guerre d'Abyssinie. Le pacte germano soviétique a entraîné l'invasion de la Polo­gne, la France et l'Angleterre ont alors déclaré la guerre à l'Allemagne, mais se sont endormis dans la "drôle de guerre",

En juin 1940, alors que les panzers allemands enfonçaient le front des alliés, mes parents dé­cidèrent de quitter Nevers et de partir vers le sud grossissant les colonnes de réfugiés. Nous nous sommes retrouvés à Sardent dans la Creuse, c'est dans cette petite ville que j'ai entendu succes­sivement le discours de Pétain le 17 juin (l'armistice) et l'appel de "de Gaulle" le 18 juin (l'es­poir).

Quelques mois plus tard, nous sommes rentrés à Nevers (zone occupée) où nous avons vécu pendant toute la guerre, consternés par la politique du maréchal Pétain (les lois antijuives, la col­laboration, Montoire, la révolution dite nationale, la honte!!!), réconfortés par la radio anglaise (Maurice Schumann, Jean Marin). Je dois ajouter que mon père qui était médecin de la prison a été révoqué par le préfet de Vichy et longuement interrogé par la Gestapo pour avoir hospitalisé un certain nombre de maquisards arrêtés par la police de Vichy facilitant ainsi leur évasion, ce qui lui valu la légion d'honneur après la Libération

Je dois maintenant rappeler en quelles circonstances j'ai été appelé successivement à prépa­rer la décolonisation dans le cadre de la Guinée coloniale, puis à contribuer au développement du Maroc indépendant. A la sortie de l'X, je choisis le corps des Ponts et Chaussées et je m'en­gage à servir la France d'Outremer pendant 10 ans (ponts colo). A la sortie de l'Ecole des Ponts, je suis détaché au Ministère de la France d'Outremer, et mis à la disposition du Gouverneur de la Gui­née Française. En janvier 1951, je rejoins Conakry où je vais rester 7 ans, d'abord comme Directeur du Port de Conakry, puis comme Directeur Adjoint, enfin comme Directeur par intérim des Travaux Publics (sous l'autorité d'Ismaël Touré demi frère de Sékou, Ministre des Travaux Publics en applica­tion de la loi-cadre). Je quitte définitivement la Guinée en septembre 1957, laissant pour un an la place à mon ami Claude Gabriel assisté de Jean Gandois comme directeur adjoint. Ayant tourné la page guinéenne, je suis disponible. François Bloch LaÎné et Léon-Paul Leroy me proposent de créer et d'animer au Maroc une agence commune à 2 filiales de la Caisse des Dépôts : la Scet Coopé­ration (dirigée par François Valiron) et la Sedes (dirigée par René Mercier), avec l'objectif d'apporter une contribution maximale au développement du Maroc indépendant. J'accepte et en septembre 1959, je m'installe à Rabat pour 5 ans, au service du Maroc indépendant, 5années passionnantes !!!


  1   2   3   4   5

similaire:

Témoins de l\Histoire du Travail Social
«Colonies correctionnelles» maison de correction  nécessité de former les personnels  éducateurs

Témoins de l\Histoire des colonies de vacances : de 1880 à nos jours

Témoins de l\Accompagnement des sujets d'étude d'Histoire-Géographie en seconde professionnelle
«colonies» dans l’Encyclopédie est symptomatique : «Les compagnies de commerce dérogeraient à leurs institutions si elles devenaient...

Témoins de l\Cours histoire ts 2
«zone de solidarité prioritaire», définie depuis 1999, s’étend ainsi au-delà des anciennes colonies françaises. La France est, parmi...

Témoins de l\La vraie histoire de la ville Zeila et sa région ainsi que
«Dungarela» 149. En décembre, les affaires étrangères informent les colonies qu’elles ont demandé des explications à londrès 150...

Témoins de l\Sec 3 histoire chapitre 3 Le Changement d’empire
«grand dérangement» = les Acadiens sont mis sur des bateaux vers les colonies anglaises et la Louisiane. La moitié des Acadiens est...

Témoins de l\Agrégation 2014-15 «Citoyenneté, République, démocratie en France 1789-1899»
...

Témoins de l\Un acquis de l’histoire au temps des colonies qui dérange toujours...
«positif» ou «négatif» de colonisation. De même elle veut revenir sur l’enseignement, ou pas dans certains cas, de l’histoire coloniale...

Témoins de l\Résumé L’enrichissement monétaire est l’un des objectifs les plus...
«désir» de colonies la spécificité du discours économique lui-même, son histoire, avec ses débats et ses controverses, de resituer...

Témoins de l\Les pays qui composent l’Europe connaissent une histoire relativement...
«Barbares». Un modèle culturel et politique s’élabore : la tyrannie (pouvoir d’un homme), puis l’oligarchie (pouvoir de plusieurs...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com