Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ)





télécharger 70.34 Kb.
titreCours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ)
page2/2
date de publication14.10.2016
taille70.34 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > loi > Cours
1   2

Du début de la Révolution au coup d'État du 18 Brumaire



1789 Réunion des états généraux à Versailles (5 mai) ; le tiers état se constitue en Assemblée nationale (17 juin) ; serment du Jeu de Paume (20 juin). Prise de la Bastille (14 juillet). Abolition du système féodal (4 août). Le roi quitte Versailles pour Paris (6 octobre). Élaboration de la Déclaration des Droits de l'Homme et de la Constitution. Création des assignats (17 décembre) gagés sur les biens du clergé.

1790 Division de la France en 83 départements (15 janvier) ; début de la vente des biens nationaux (propriétés du clergé et des émigrés). Constitution civile du clergé, acceptée par le roi (26 décembre).

1791 Abolition de la torture, invention de la guillotine. Fuite du roi, arrestation à Varennes (20-22 juin) ; acceptation par le roi de la Constitution (13 septembre) ; réunion à la France d’Avignon et du Comtat Venaissin. Réforme fiscale. Fin des travaux de l’Assemblée nationale (Constituante) et réunion de l’Assemblée législative (Ier octobre).

1792 Déclaration de guerre à l’Autriche (20 avril) ; premières défaites. Proclamation de la Patrie en danger (11 juillet) ; suspension du roi (août). Fin des travaux de l’Assemblée législative et installation de la Convention : proclamation de la république (21 septembre). Réunion de la Savoie à la France (novembre). Procès de Louis XVI devant la Convention. Victoire de Valmy (21 septembre), conquête de la rive gauche du Rhin, passage du Rhin, conquête de l'actuelle Belgique.

1793 Exécution de Louis XVI (21 janvier); déclaration de guerre à l’Angleterre et à la Hollande (février), à l'Espagne (mars) : la France a désormais contre elle (première coalition) l'ensemble de l’Europe (sauf les États scandinaves et la Russie). Création du Tribunal révolutionnaire, début de la guerre civile de Vendée (mars). Création du Comité de Salut public (avril) ; triomphe de la Montagne (Robespierre, Saint-Just, Danton) sur la Gironde (Brissot Condorcet, Vergniaud) [mai-juin]. Assassinat de Marat par Charlotte Corday, nouveau calendrier. Levée en masse (août). Exécution de Marie-Antoinette (octobre).

1794 Loi abolissant l'esclavage dans les colonies françaises. Adoption du drapeau tricolore, création de l’École polytechnique; exécution des hébertistes et des dantonistes (avril).
Succès des années françaises dans le Nord (Fleurus). Chute de Robespierre (9 et 10 thermidor, 27 et 28 juillet). Création du Conservatoire des Arts et Métiers et de l’École normale. Poursuite des succès militaires français. Réoccupation de la rive gauche du Rhin et de la Hollande.

1795 Traité de paix avec la Prusse; introduction du système décimal dans les poids, monnaies et mesures. Traité de paix avec la Hollande. Mort du fils de Louis XVI et proclamation en exil de son oncle, le comte de Provence, comme roi (Louis XVIII). Traité de paix avec l'Espagne. Incorporation au territoire de la république de tous les territoires en deçà du Rhin. Création de nombreux établissements scientifiques (École des langues orientales, Muséum, Louvre, etc.). Fin des travaux de la Convention (26 octobre) et réunion des deux conseils législatifs (Cinq-Cents, Anciens).

1795-1799 Régime du Directoire (assemblée de cinq directeurs ayant ensemble le pouvoir exécutif). Bonaparte, commandant en chef de l'armée d'Italie; victoires de Montenotte, Mondovi, Lodi. Passage du Rhin par Moreau. Nouvelles victoires en Italie : Castiglione, Bassano, Arcole.

1796 : Conspiration de Gracchus Babeuf (Manifeste des Égaux, rédigé par Sylvain Maréchal).

1797: Traité de Campo-Formio avec l’Autriche. Coup d’État contre les élus modérés (18 fructidor).

1798 : Expédition d'Égypte avec Bonaparte. Coup d’État anti-jacobin (22 floréal); loi sur la conscription militaire.

1799 nouvelle coalition (deuxième) contre la France Autriche, Angleterre, une partie de l'Empire germanique, Sicile, Portugal, Turquie et Russie. Recul général des armées françaises. Retour d’Égypte de Bonaparte (8 octobre). Coup d'État des 18 et 19 brumaire (9-10 novembre).

Consulat et Premier Empire (1799-1815)
1799 Proclamation de trois  consuls provisoires (Bonaparte, Ducos, Sieyès) par le Conseil des Anciens (10 novembre). Constitution de fan VIII : Premier consul assisté de deux consuls, Sénat, Tribunat et Corps législatif.

1800 Fin définitive de la révolte vendéenne (janvier) ; réorganisation de l'administration dans le sens d'une centralisation absolue, création de la Banque de France (février), des tribunaux administratifs (mars). Deuxième campagne d'Italie (victoire de Marengo, juin). Victoires françaises sur tous les fronts. Attentat contre Bonaparte (24 décembre).

1801 Traité de paix avec l’Autriche (Lunéville, février) : la France garde les territoires conquis sur la rive gauche du Rhin. Restauration du culte catholique en France et concordat (juillet) ; traités de paix avec les membres de la coalition (sauf l’Angleterre).

1802 Paix d’Amiens avec l’Angleterre (mars) ; création de la Légion d'honneur (mai) ; amnistie pour tous les émigrés qui reviendront en France; Bonaparte Premier consul à vie; réunion du Piémont à la France.

1804 Conspiration de Cadoudal (ancien chouan) et des généraux Pichegru et Moreau; exécution du duc d'Enghien. Adoption du Code civil. Création du cadastre. Vote par les Assemblées de l'empire héréditaire. Sacre à Paris (2 décembre 1804) par le pape.

1805 Troisième coalition (Angleterre, Russie, Autriche) ; Napoléon couronné (à Milan) roi d'Italie; transfert de la Grande Armée de Boulogne (éventuelle invasion de l’Angleterre) vers l'Allemagne ; victoires d'Elchingen et d'Ulm (octobre) ; défaite navale de Trafalgar (octobre) ; occupation de Vienne ; victoire d'Austerlitz (2 décembre). Traité de Presbourg. Retour au calendrier grégorien.

1806 Joseph et Louis, frères de Napoléon, deviennent respectivement roi des Deux-Siciles et roi de Hollande. Création de la Confédération du Rhin (protectorat français). Formation de la quatrième coalition (Prusse, Angleterre, Russie); défaite prussienne d'Iéna (octobre) ; occupation de Berlin et du nord de l'Allemagne. Création du système du blocus continental par Napoléon pour interdire l'importation des marchandises anglaises.

1807 Victoire de Friedland; entrevue de Napoléon et du tsar Alexandre à Tilsitt. Traités de Tilsitt entre la France, la Russie et la Prusse. Expédition française au Portugal.

1808 Invasion de l'Espagne dont Joseph est devenu roi ; multiples combats, défaite de Baylen.

1809 Cinquième coalition contre la France; occupation de Vienne, batailles &Essling et de Wagram. Rattachement des États pontificaux à la France. Divorce de Napoléon qui épouse Marie-Louise, fille de l'empereur d’Autriche.

1810-1811 Continuation des combats en Espagne.

1812 Campagne de Russie; bataille de la Moskova, prise de Moscou. Conspiration du général Malet à Paris qui échoue de peu. Retraite de Russie, passage de la Berezina.

1813 Sixième coalition. Batailles de Dresde et de Leipzig. Recul général des troupes françaises. Début de l'invasion de la France.

1814 Batailles en France (Champaubert, Montmirail). Entrée des troupes étrangères à Paris (mars). Abdication de Napoléon qui part pour l'île d'Elbe. Entrée à Paris de Louis XVIII. Traité de Paris avec les puissances alliées.

1815 De mars à juin, les Cent-Jours, avec le retour au pouvoir de Napoléon; septième coalition. Défaite de Waterloo (18 juin) et nouvelle abdication de Napoléon qui est déporté dans l'île de Sainte-Hélène (au milieu de l’Atlantique).


La monarchie constitutionnelle : de 1815 à 1848



1815 Terreur blanche contre les partisans de la Révolution ou de l'Empire, surtout dans le Midi ; élection de la Chambre introuvable (fortement marquée par les partisans d'un pouvoir royal absolu) ; traité de la Sainte-Alliance (Autriche, Russie, Prusse) ; traité de Paris entre la France et ses anciens adversaires (la France perd la rive gauche du Rhin).

1816 Abolition du divorce.

1817 Suffrage censitaire, c'est-à-dire réservé aux personnes payant un certain niveau d'impôts.

1818 Loi Gouvion-Saint-Cyr sur le recrutement de l'armée.

1820 Assassinat du duc de Berry Complots d'inspiration républicaine ou bonapartiste (la « Charbonnerie »).

1821 Mort de Napoléon (5 mai).

1823 Expédition française en Espagne pour soutenir le roi menacé par des forces révolutionnaires; bataille de Trocadéro (près de Cadix).

1824 Rétablissement de la censure; mort de Louis XVIII et avènement de son frère, le comte dArtois, sous le nom de Charles X.

1825 Loi accordant des indemnités aux anciens émigrés; échec des projets sur le rétablissement du droit d'aînesse et sur la limitation de la liberté de la presse.

1830 Prise d’Alger (juin-juillet). Ordonnances suspendant la liberté de la presse, restreignant le vote censitaire, dissolvant la Chambre nouvellement élue et non encore réunie (25 juillet) ; insurrection à Paris (les « Trois Glorieuses » : 27 28, 29 juillet) ; abdication de Charles X (2 août). Début du règne du duc d’Orléans sous le nom de Louis-Philippe Ier roi des Français (et non plus roi de France).

1830-1848 Monarchie de Juillet; révision de la Charte de 1814 dans un sens plus libéral.

1831-1832 Ministère Casimir Périer : réorganisation de la Garde nationale, abaissement du cens électoral ; révolte des canuts (ouvriers de la soie) de Lyon ; soulèvement républicain à Paris (cloître Saint-Merry) ; épidémie de choléra ; mort à Vienne du fils de Napoléon le, (duc de Reichstadt).

1833-1837 Massacre de la rue Transnonain à Paris. Création de l'enseignement primaire.

1833-1840 Ministères de Broglie, Thiers, Molé, Soult, Guizot. Développement des chemins de fer, de l'industrie métallurgique. Conquête de l'Algérie par Bugeaud contre Abd el-Kader. Retour en France des cendres de Napoléon Ier.

1835 Attentat de Fieschi ; lois répressives contre la presse; progression des idées socialistes (Cabet, Proudhon).

1836 Échec du complot de Strasbourg du futur Napoléon III.

1847-1848 Crise économique; recul des idées conservatrices. Campagne (dite des « Banquets » de la gauche en faveur d' une réforme de la loi électorale. Insurrection parisienne et chute de Louis-Philippe (24 février).

Durant cette monarchie de Juillet, découvertes d’Ampère sur l'électromagnétisme, publications de Victor Hugo, Musset, Vigny, Stendhal, Balzac.


/
1   2

similaire:

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconCité des Tricasses au iie siècle avant Jésus Christ, devenue Augustobona...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconLa Grèce au cinquième siècle avant Jésus-Christ
«mansions» représentant de façon non réaliste les divers lieux de l'action : le paradis, Nazareth, Jérusalem, le palais, etc. Dessin...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconSur les rives du Rhin vers le milieu du iiième siècle après Jésus-Christ
«fille aînée de l’Eglise». IL a eu également l’appui des catholiques car IL a épousé Clotilde une princesse catholique

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconCe pasteur depuis quelques années, s’est engagé dans le service de...
«papa», jusqu’au jour où par la grâce de Dieu, IL a rencontré Jésus, ou plus précisément, IL a été rencontré par Jésus

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconA partir de 900 avant Jésus-Christ, des peuples venus du centre de...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconL'idée d'améliorer le déplacement d'un être humain dans le milieu...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconEssaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion
«apôtre» de Jésus-Christ qui lui serait apparu quelque temps après sa crucifixion et l'aurait converti. Le mot «apôtre» désigne alors...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconLa religion en tant que référence, de la Révolution Française à la iii° République
«Jésus-Christ mourut pour le Genre-humain, en mourant pour sa Patrie. C’est comme ennemi de César qu’il fut immolé (…) enfin, ô mes...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconExclusivité de GoDieu com et LeVigilant com — Août 2011
«La Croix du Calvaire est le grand monument de la victoire et la libération de tous les pouvoirs des ténèbres. Ceux qui viennent...

Cours du I er siècle (avant Jésus-Christ), la Gaule connaît les invasions «barbares» au Ve siècle (après Jésus-Christ) iconL’articulation pagano-chrétienne : esoterikos et katholikos
«Bonne Nouvelle» du Nouveau Testament) de l’injustice originelle des mythes, et l’instauration de l’innocence de la victime expiatoire...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com