1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601)





télécharger 102.57 Kb.
titre1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601)
page1/6
date de publication29.10.2016
taille102.57 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Le patronyme LABAR est assez répandu dans le Nord de la France, le Pas-de-Calais et la Lorraine. Il y a aussi des porteurs de ce nom aux Etats-Unis. En Belgique, on le rencontre surtout dans le Brabant Wallon, le Hainaut, le Namurois et le Condroz.

Il y a bien sûr des variantes orthographiques : La Barre, La Bar, Labarre, Labart, Labarbe.
Toutes les familles porteuses de ce patronyme ne sont pas nécessairement parentes ; il existe bien entendu des souches différentes qui n’ont pas de lien entre elles.

Ici nous présentons l’arbre généalogique des familles LABAR(T) ou LABARRE dont les ancêtres communs proviennent de Meux/Saint-Denis près de Gembloux et qui autrefois étaient des LA BARBE.
Du XVIème au XVIIIème siècle

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601).


La première mention du patronyme dans les archives remonte au XVIème siècle sous la forme La Barbe : un document de 1586 mentionne l’existence d’un François La Barbe (ou A La Barbe ?) qui était le premier époux d’Olivette de Seilles. En 1586, François est décédé et sa veuve a 4 enfants. Elle se remarie avec Gobert Pierard et en 1595, elle hérite de la ferme de Raucourt à Meux. Cette ferme restera propriété familiale pendant plus de deux siècles.


Le nom de famille La Barbe sur le registre de baptême de Grand-Leez (Gembloux) le 14 octobre1631 (baptême de Marguerite, fille d’Henri La Barbe et petite-fille de François)
On ne sait rien de ce François La Barbe, il doit être né vers 1540 et est sans doute mort en 1585 et on ne connaît pas son ascendance. En revanche, pour son épouse Olivette de Seilles, on remonte beaucoup plus loin dans le temps : jusqu’au XIIIème siècle !

Cette famille au XIVème siècle était propriétaire du Château de Seilles près d’Andenne, d’où son nom. C’était donc une famille de petite noblesse terrienne, un des ascendants d’Olivette porte même le titre de Chevalier.
Olivette de Seilles a hérité du domaine de Raucourt à la mort de son frère Michel. Leur père Jean était devenu propriétaire de Raucourt grâce à son mariage avec Jehenne (ou Ysabeau ?) de Foriet vers 1565.

2 – Jean La Barbe (+1641) & Marguerite Zoude



C’est le fils aîné de François qui a hérité du domaine, en 1601 après la mort de sa mère, il s’appelait Jean La Barbe. Il est né vers 1575. Nous avons une représentation de la ferme de Raucourt à son époque en 1604 ; elle figure dans l’album du duc Charles de Croÿ consacré au Comté de Namur et peint par Adrien de Montigny. Meux y est représenté et sur la peinture, à l’avant-plan, c’est la ferme de Raucourt avec une partie des bâtiments en ruine.


Meux en 1604 peint par Adrien de Montigny Détail de la Ferme de Raucourt
Jean gèrera l’exploitation pendant 40 ans jusqu’à son décès survenu à Meux en 1641.

Il s’est marié avec Marguerite Zoude de Moustiers-sur-Sambre. Cette Marguerite appartenait à une famille de « maîtres bateliers » opérant sur la Sambre. Ils étaient aussi constructeurs de péniches. Des descendants de cette famille vont créer une verrerie à Namur qui sera gérée par des Zoude jusqu’en 1879, date à laquelle elle sera reprise par les cristalleries du Val-St-Lambert.
Du couple Jean La Barbe et Marguerite Zoude on a retrouvé la trace de trois enfants. L’aîné est prénommé François comme son grand-père, il est né en 1610.

3 – François La Barbe (1610-1691) & Anne Delstanche



C’est donc François La Barbe, le fils aîné de Jean, qui devient le propriétaire de la ferme en 1640 au décès de son père.

François en 1659 épouse à Tourinnes-les-Ourdons (actuellement Tourinnes-St-Lambert) Anne Delstanche dont il aura sept enfants. Anne faisait partie d’une famille de notables de la région. Son frère Jean était notaire et a été échevin à Tourinnes. Il y aura par la suite encore deux notaires Delstanche à Wavre (Valentin et Henri). Et en 1704 on trouve un Hughes Delstanche maïeur de Thorembais-St-Trond.

  1   2   3   4   5   6

similaire:

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) icon17 janvier 1601 : nos ancetres deviennent français

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconBibliographie Michel Feuillet Ouvrages d’initiation Bessière (Gérard)...
«Saint François et le franciscanisme dans l’art et la littérature des xiiie et xive siècles»

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconLe sejour de karl marx a alger
«débusquer» le barbier et le photographe, tous deux témoins, chacun à sa manière, de la dernière barbe et de la dernière photographie...

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconChambord manifeste avec éclat l'aspiration de François Ier au pouvoir absolu
«fièvre de gagner et de jouir» (Claude de Seyssel), qui toucha les contemporains de Louis XII et de François Ier. Le goût de bâtir...

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconFrançois Ier est née le 12 septembre 1494 au Château de Cognac. IL...
«François Ier de France»). Dans son règne, IL utilise la salamandre dans son armoiries et la devise «Nutrisco et extinguo» ou «Je...

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconUlrike, ma poupée, prenait l’avion. C’est du moins ce que prétendait...
«hi fi» allemande au nez et à la barbe de la douane pourtant tatillonne, nous regardions défiler la campagne française dans un délicieux...

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconFrançois 1er

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconFrancois I et la guerre

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconAIntroduction François Dupont

1 – François La Barbe (+1595) & Olivette de Seilles (+1601) iconFrançois Viguier escuyer de






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com