L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles





télécharger 218.9 Kb.
titreL’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles
page10/11
date de publication29.10.2016
taille218.9 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

MERCREDI 7 AVRIL 1915


Journée bien remplie. Réveil à quatre heures, départ à six heures. Une heure dans le sable et on atteint la route de R..... Des forçats, sans doute sous la garde de gendarmes égyptiens, travaillent à la construction de la Route. Un arabe en prières. Les porteuses d'eau. Edifice oublié Aboukir? Retour même itinéraire. Exercice de combat. Le soir à neuf heures exercice de nuit.

JEUDI 8 AVRIL 1915


Emploi du temps de chaque jour: exercice le matin jusqu'à dix heures. A l'arrivée, les Arabes font fortune avec la “mounda”, les oranges et toutes leurs saletés: “rachat-louquoum”, confiserie etc. Les gosses viennent attraper nos restes de cuisine qui sont plutôt maigres. On parle de décamper la semaine prochaine.

VENDREDI 9 AVRIL 1915


Exercice comme chaque jour. On parle d'un départ prochain, pour mercredi dit-on. Je ne le dirai pas.

SAMEDI 10 AVRIL 1915


Réveil à 3 H. 30 marche, manœuvre du régiment, le général est avec nous. Nous allons vers l'Est. A la manœuvre charge de cavalerie. L'assaut du village arabe, frayeur des habitants qui se sauvent devant nos baïonnettes en agitant les bras. Retour par la route trop blanche, marche très dure, il fait une chaleur! A deux kilomètres des tentes le capitaine fait apporter de l'eau. Le soir, je vais chez le colonel, je vois J.C.

DIMANCHE 11 AVRIL 1915


Tir le matin pour certains hommes. On parle d'un départ mercredi. Pendant que j'étais avec Cotte, le capitaine me fait appeler pour la proposition de sous-officier. On ne me trouve pas, c'est encore renvoyé, je commence à être habitué à cette malchance.

LUNDI 12 AVRIL 1915:

Réveil à 3 heures 30 pour exécuter une double action (un débarquement général par de l'infanterie). La manœuvre a lieu et nous rentrons vers 9 heures un peu étonnés. On fait des ballots des effets que l'on désire laisser au dépôt. On croit au départ sans savoir rien de précis. Irons-nous aux Dardanelles? Vers Smyrne? En Syrie?

MARDI 13 AVRIL 1915:

On commence à douter du départ. Ce serait pour demain et on ne sait rien. C'est renvoyé dit-on. Emploi du temps habituel.

MERCREDI 14 AVRIL 1915:

Réveil à 3 heures 30. J'entends dire que les mulets embarquent à midi et que le tir a lieu. On part à l'exercice. Vers 8 heures une estafette arrive fait rentrer toutes les compagnies: c'est le départ! Nous ramassons nos effets. Je laisse un paquet personnel. J'envoie mon imperméable. On part demain.

JEUDI 15 AVRIL 1915:

Avant le réveil tout le monde est debout, les sacs sont vite prêts. Réveil en fanfare! En route! On prend le train à San Stefano, long arrêt. Le défilé dure, il fait trop chaud. 11 heures 30 on embarque sur le Provence, mêmes cabines. 39 bateaux déjà partis dit-on. Où allons-nous?

VENDREDI 16 AVRIL 1915:

On termine l'embarquement du matériel. Riz, fayots toujours. Vers 13 heures on lève l'ancre. Du quai et des bateaux près desquels nous passons on nous fait des ovations. J'ai eu une lettre hier au soir puis deux autres aujourd'hui et deux autres encore. La mer est calme. La barque du pilote est bousculée par la Provence qui stoppe. On touche. On croit cette fois aller aux Dardanelles peut-être en passant par Lemnos.

SAMEDI 17 AVRIL 1915:

Nous marchons vers le N. NO. La troisième section est de service. Nous passons bien à l'ouest vers la Grèce. Les îles sont presque toutes habitées moins arides que celles vues précédemment. Vers 10 heures nous arrivons à Lemnos. Les 5e et 6e compagnies touchent des outils de parc et débarqueront sans sac. Baie de Moudros même aspect: une quinzaine de cuirassés, torpilleurs, le Queen Elisabeth, le Henri IV et ses deux sous - marins.

DIMANCHE 18 AVRIL 1915:

Toujours à Moudros. On parle de débarquer ce soir. Je suis de jour. Départ et arrivée de bateaux, coup d’œil sans égal. La proclamation du général d'Amade lue devant chaque compagnie sur le gaillard d'avant. C'est d'une logique! Notre rôle d'après le capitaine. On ne part pas aujourd'hui. Des lettres! Chacun est heureux.

LUNDI 19 AVRIL 1915:

Rien de particulier, on s'étonne de n'être pas encore parti? De nouveau on parle de Smyrne.

MARDI 20 AVRIL 1915:

Pour un anniversaire c'est une journée qui passe bien tristement. Nous occupons notre temps comme nous pouvons: revue d'armes, signalisation. Le soir avec le capitaine C. je descends voir les machines, j'en suis émerveillé. Les chaufferies, 400 tonnes de charbon par jour, l'arbre de couche, les 4 machines à produire l'électricité, les frigorifiques,

Les 7 millions de litres d'eau nécessaires à la fabrication de la vapeur pour un jour.

MERCREDI 21 AVRIL 1915:

Avec le sergent B. et 20 hommes je vais à terre chercher des vivres, la mer est très agitée et il pleut, on se trempe. L'exercice de débarquement prévu a lieu pour les compagnies. Retour vers 10 heures. On nous complète à 200 cartouches. Le capitaine fait peser notre chargement sans le sac: 20 à 30 kg, d'autres à 23 kg. Le général puis l'amiral anglais viennent à bord de la Provence.

JEUDI 22 AVRIL 1915:

Bonne journée! Je reçois mon paquet puis quatre lettres. J'ai la carte de Turquie. Le matin signalisation, l'après-midi on nous lit les ordres du Colonel. En avant! Des renseignements sur la Turquie: vocabulaire, monnaies, conseils etc. La proclamation du général Hamilton. Le matin exercice de débarquement.

VENDREDI 23 AVRIL 1915:

A 10 heures 30 exercice de débarquement, à terre nous faisons des tranchées. Les Anglais font un exercice de T.S.F. Retour difficile nous nous échouons. Les bateaux anglais défilent escortés de cuirassés. C'est demain notre tour dit-on. Je reçois une carte.

SAMEDI 24 AVRIL 1915:

La rade se dégarnit constamment, des bateaux partent. Il devait y avoir plus de cent bâtiments. Est-ce pour ce soir? On s'énerve dans l'attente.

Déclaration du général Hamilton


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconLes grands courants historiques xixème xxème siècle F. Dosse
«dégénéré» dans son «histoire de la révolution française de 1789 à 1914», voit aussi dans le 10 aout la victoire du peuple sur le...

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconA quel moment se situe-t-on par rapport à l’annonce de la mobilisation ?
«la mobilisation générale du 2 août 1914 en France et le départ des soldats pour le front.»

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconProgramme 4ème : l’Europe et le monde en 1914
«provinces perdues» de l’Alsace et la Lorraine, gagnées par l’Allemagne en 1870; la Serbie, soutenue par la Russie, veut se détacher...

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconDu Dimanche 6 Juillet au Samedi 12 Juillet 2008
«Lorraine en voies vertes», … une nouvelle manière de découvrir la Lorraine. Cette randonnée se veut essentiellement une action «militante»,...

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconProgramme du service éducatif
«le travail») doit mettre en évidence les caractéristiques du travail ouvrier (notamment) dans les mines de fer de Lorraine : de...

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconAnnuaire de la Fédération historique lorraine

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconI — L'enseignement médical en Lorraine jusqu'en 1843

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconL’emprise lorraine sur le domaine de monthureux

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconLes grandes transformations intervenues en Europe de 1850 à 1914

L’offensive de Lorraine Août 1914 Les Dardanelles iconBibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com