Et les traductions regroupées dans notre rubrique





titreEt les traductions regroupées dans notre rubrique
page8/9
date de publication29.10.2016
taille296 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

jeudi 20 octobre à 20h

Projection de films de Hayk Hambartsum, en présence du réalisateur

libre participation

Hayk Hambartsum, né en 1983 en Arménie, il immigre avec ses parents aux États-Unis en 1991. Très jeune il commence à s’intéresser au cinéma et obtient sa Licence en cinéma au California Institute of the Arts (CalARTS) en 2005. Après ses études il redécouvre ses racines arméniennes en voyageant assez souvent en Arménie. Ainsi ses trois courts-métrages : Faisan (2010), Metzarents (2012), Croix-Pierre (2015) ont été inspirés par sa culture arménienne. Actuellement Hayk est étudiant en M2 à la Sorbonne où il continue sa démarche au cinéma.

http://penicheanako.org/agenda/2016-10-20-films-de-hayk-hambartsum-en-presence-du-realisateur


Péniche Anako
Bassin de la Villette
face au 61, quai de la Seine
75019 PARIS
Métro Riquet, Stalingrad ou Jaurès

http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=94500

Agenda - Paru : "L'Arménie à l'épreuve du feu. Forger l'Etat à travers la guerre"




Agenda - Paru : "L'Arménie à l'épreuve du feu. Forger l'Etat à travers la guerre" - Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Le Haut-Karabakh est depuis plus de 25 ans l'objet d'un conflit armé entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Situation étrange que celle de cette enclave à majorité arménienne placée en Azerbaïdjan par les premiers dirigeants soviétiques : véritable bombe à retardement, elle aura lancé la longue série des mouvements nationaux ébranlant l'URSS à la fin des années 1980. (...) Grâce au conflit gelé du Haut-Karabakh, Moscou reste l'arbitre de la rivalité entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan et, plus largement, maîtresse du jeu au Caucase du sud." Préfacé par Gérard Chaliand et publié par les Éditions Karthala, cet ouvrage capital est signé Taline Papazian, docteure en science politique et chargée de cours à Sciences Po Paris. Le présent ouvrage constitue sa thèse de doctorat en science politique, brillamment soutenue le 25 janvier 2011 à l’IEP de Paris.

Publié 17 octobre 2016


L'Arménie à l'épreuve du feu. Forger l'Etat à travers la guerre
Par Taline Papazian
Préface de Gérard Chaliand


26€ - Karthala

Le Haut-Karabakh est depuis plus de 25 ans l'objet d'un conflit armé entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Situation étrange que celle de cette enclave à majorité arménienne placée en Azerbaïdjan par les premiers dirigeants soviétiques : véritable bombe à retardement, elle aura lancé la longue série des mouvements nationaux ébranlant l'URSS à la fin des années 1980. Mais tandis que l'URSS se décompose, la question du Karabakh explose. Le présent ouvrage démontre comment la guerre fournit contre toute attente des ressorts idéologiques, politiques et militaires favorables à la reconstruction de l'Etat arménien. C'est paradoxalement au moment où le cessez-le-feu s'installe dans la durée, depuis le milieu des années 2000, que la pérennité de l'Etat arménien semble la plus sournoisement menacée. Dans la guerre ouverte comme dans l'absence de paix véritable, l'Arménie est soumise à l'épreuve du feu. Après avoir remporté la première manche, c'est désormais la consolidation de l'Etat dans sa dimension non plus guerrière mais de gouvernance qui sera le gage de son succès. Le conflit du Karabakh et ses rapports intrinsèques avec les aléas de l'Etat arménien s'inscrivent dans l'histoire longue des nationalismes du sud de l'Europe depuis le début du vingtième siècle, à la croisée des intérêts des puissances européenne, américaine, russe et turque. Crise politique régionale aux implications internationales dont le règlement est perpétuellement différé, elle condense les enjeux géopolitiques contemporains de l'ancienne aire soviétique : grâce au conflit gelé du Haut-Karabakh, Moscou reste l'arbitre de la rivalité entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan et, plus largement, maîtresse du jeu au Caucase du sud. Si le Haut-Karabakh se rattache aux conflits ethno-territoriaux légués par l'URSS, sa portée géostratégique est plus large : il est la clé d'un déblocage des relations géopolitiques entre les trois pays du Caucase du sud (Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan) et leurs partenaires internationaux : Union Européenne, Etats-Unis, Russie, Turquie et Iran.

Taline Papazian est docteure en science politique et chargée de cours à Sciences Po Paris. Outre l’espace post-soviétique contemporain, ses travaux portent également sur les usages de la violence armée dans les espaces impériaux ottomans et russes.


Table des matières

Préface

Remerciements

Introduction


Première partie : Le conflit du Karabakh : problème national, affaire d’État



1. La question du Haut-Karabakh, d’un syndrôme du nationalisme à la redéfinition politique de la nation

2. Violence physique et souveraineté politique : aux origines d’une filiation

3. Un État arménien indépendant, réponse à la question du Karabakh

L’État, aboutissement du mouvement du Karabakh

Stratégie de gouvernement et topoï nationaux : les ambiguités de l’État arménien

L’« État des Arméniens » (Hayots bédaganoutiun)

Refonder l’État, l’entreprise politique du MNA

Subordonner les questions nationales aux intérêts de l’État

La « normalité », sens contesté de la refondation de l’État

Idéologie et pratique de la « normalisation »

Nation-État, un rapport au cœur de nouveaux clivages idéologiques


Deuxième partie : La guerre et l’État


4. La guerre, épreuve de l’État arménien


Le contrôle des forces armées, enjeu de l’affirmation du nouvel ordre étatique

Les fonctions de l’État : assurer la sécurité à l’intérieur

En vue d’affronter l’hostilité extérieure

Du dire au faire : gagner du temps sur la guerre

Situation d’hostilité et décision de guerre : les difficultés d’une réalité politique

Au-delà des positions de principe, l’irréductibilité de l’ennemi ?

La guerre pour le Haut-Karabakh, épreuve de la souveraineté de l’État arménien

5. Faire la guerre, bâtir l’armée

Espace de la guerre et territoire de l’État

De l'autodéfense des volontaires à la guerre moderne : faire la guerre et construire l’armée

Les bases d’une armée régulière

Les officiers supérieurs de l’armée soviétique : l’expérience d’une tradition militaire d’État dans l’organisation de l’armée nationale

Le combattant volontaire, du défenseur de la liberté au contractuel d’État

Le financement de la contrainte : l’État en quête de ressources

La participation directe de l’État à l’effort de guerre

Effets sur l’État d’une quête de ressources pour la guerre

6. En l’absence de paix, « garder la poudre au sec »

Le renforcement de l’institution militaire, gage de l’État arménien

La guerre, l’armée et l’État

La conscription, problème exemplaire des forces et faiblesses de l’armée nationale

L’Armée, institution fédératrice de la société

La modernisation de l’armée en situation de ni guerre ni paix


Troisième partie : Trajectoire d’un État forgé dans le conflit


7. Contrainte et capital dans l’Arménie en conflit : entre implication et déresponsabilisation


Un capital longtemps au service de la contrainte

Le conflit du Karabakh, facteur du déséquilibre ou prétexte à l’immobilisme ?

8. Guerre et paix : pratiques de pouvoir et institutions républicaines

Le conflit du Karabakh, domaine réservé du pouvoir exécutif

La situation d’exception, révélatrice de la nécessité d’un pouvoir exécutif autonome

Le conflit du Karabakh, objet de lutte pour un monopole politique

Le conflit du Karabakh et la Constitution de la République d’Arménie

9. Des représentations conflictuelles de l’État arménien

Cause ou prétexte de la crise de 1997-1998

Clé de la normalité de l’État : Levon Ter Petrossian ou la conviction du libéralisme

Moteur d’un État-nation : Vazgen Sargsian du père de l’armée au chef de la nation

Sceptre du pouvoir : Robert Kotchorian de l’enclave assiégée à l’État forteresse

Ni sans, ni sens : Serge Sargsian, « le dernier des Mohicans » ?


Conclusion : La forge refroidie, l’État achevé ?

Annexes

Sources et bibliographie

http://www.karthala.com/hommes-et-societes/3089-l-armenie-a-l-epreuve-du-feu-forger-l-etat-a-travers-la-guerre-9782811115616.html

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94712

Agenda - Paru : Un siècle de génocides. Des Hereros au Darfour (1904-2004)




Agenda - Paru : Un siècle de génocides. Des Hereros au Darfour (1904-2004) - Collectif VAN - www.collectifvan.org - "Le XXe siècle restera celui de l'épouvante. Il a commencé avec l'anéantissement des Hereros en 1904 et l'éradication des populations arméniennes de l'Empire ottoman pour se terminer avec l'extermination des Tutsis du Rwanda et les nettoyages ethniques dans l'ex-Yougoslavie et du Darfour. Entre ces deux moments, le monde aura été le témoin de la famine ukrainienne, de l'immense tragédie de la Shoah, de la disparition d'une partie du peuple cambodgien." Un siècle de génocides. Des Hereros au Darfour (1904-2004), de Bernard Bruneteau, vient de paraître chez Armand Colin.


Publié le 22 septembre 2016

Armand Colin

Un siècle de génocides

de Bernard Bruneteau
Armand Colin

2016-09-14
PRIX 16,99 €
EAN ebook 9782200616731

Le XXe siècle restera celui de l'épouvante.

Il a commencé avec l'anéantissement des Hereros en 1904 et l'éradication des populations arméniennes de l'Empire ottoman pour se terminer avec l'extermination des Tutsis du Rwanda et les nettoyages ethniques dans l'ex-Yougoslavie et du Darfour. Entre ces deux moments, le monde aura été le témoin de la famine ukrainienne, de l'immense tragédie de la Shoah, de la disparition d'une partie du peuple cambodgien.
Cet essai met en perspective les entreprises exterminatrices les plus marquantes du XXe siècle en donnant un caractère opératoire au concept de génocide défini en 1944 par Raphael Lemkin. Leur histoire montre que le génocide se fonde sur le ciblage stigmatisant d'un groupe à partir de la définition aussi arbitraire que délirante qu'en donne le perpétrateur. Aussi l'auteur s'attache-t-il en permanence à répondre à deux questions : qu'est-ce qui détermine l'intention ultime du génocide? qu'est-ce qui autorise le génocide à se présenter comme une "solution"?

Nota CVAN : nous avons fait le choix de reproduire le texte de la 4e de couverture du livre, plus complet que celui présenté en ligne.

http://numerique.armand-colin.com/703887/Un-siecle-de-genocides.ebook

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=94530

Agenda - Paris: Exposition Après la Shoah au Mémorial de la Shoah




Agenda - Paris: Exposition Après la Shoah au Mémorial de la Shoah - Collectif VAN - www.collectifvan.org - A l'occasion de la journée de commémoration de l'Holocauste le Mémorial de la Shoah organise une exposition "Après la Shoah, Rescapés, réfugiés, survivants (1944-1947)" du mercredi 27 janvier 2016 au dimanche 30 octobre 2016 au Mémorial de la Shoah (17 Rue Geoffroy l'Asnier, 75004 Paris, France).


Publié le 26 janvier 2016


Mémorial de la Shoah

APRÈS LA SHOAH

Rescapés, réfugiés, survivants (1944-1947)

Du mercredi 27 janvier 2016
au dimanche 30 octobre 2016


APRÈS. Après la catastrophe. La libération de l’Europe et la fin de la Seconde Guerre mondiale soulèvent un immense sentiment de soulagement, de joie, d’espoir. Pourtant, le retour à une vie normale semble à peine possible pour les Juifs d’Europe qui ont pu échapper à la destruction générale organisée par les nazis et leurs complices locaux. Malgré tout, les rescapés aspirent tous à retrouver leurs proches, retourner chez eux ou trouver un refuge, reprendre une activité, imaginer à nouveau un avenir. Ici ou ailleurs. L’incertitude et le chaos règnent cependant partout.

En Pologne, la moitié des réfugiés revenus d’URSS et les rares survivants de la Shoah fuient à nouveau. En Allemagne occupée, plus de 250 000 Juifs sont parqués, comme d’autres, dans des camps de personnes déplacées, en attendant un lieu d’accueil ou une possibilité d’émigrer. En France, les autorités mettent en place des dispositifs de rapatriement et de réinsertion des déportés « raciaux », une minorité au sein de l’ensemble des autres rapatriés. Bien que les Juifs aient été victimes d’une persécution spécifique, leur sort ne constitue qu’un problème parmi d’autres à l’échelle du continent. L’aide viendra donc des communautés juives elles-mêmes, qui parviennent à reconstituer une vie religieuse, culturelle, politique. L’après n’est pas seulement une période où les Juifs ont été assistés, c’est le moment où ils reprennent en main leur destin.> Entrée libre - niveau 1


Horaires : Tous les jours, sauf le samedi, de 10 h à 18 h et le jeudi jusqu'à 22h

Bientôt, le site de l'exposition
www.apres-la-shoah.memorialdelashoah.org


CYCLE AUTOUR DE L'EXPOSITION

Participez à nos événements autour de l'exposition Après la Shoah : projections, rencontres, témoignages, pensez à réserver vos places en ligne sur la billetterie de notre site web ou bien directement à l'accueil du Mémorial.


projection
jeudi 17 mars 2016 → 19 h 30
Hôtel Lutetia, le souvenir du retour de Guillaume Diamant-Berger

http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/programme-des-activites/expositions/apres-la-shoah-rescapes-refugies-survivants-1944-1947

http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=92991

  1. DOSSIERS PERMANENTS

  2. Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN

  3. Récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés depuis 2006.
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconEt les traductions regroupées dans notre rubrique
«En qualité de seul pays musulman de l’otan, la Turquie doit rester ce pivot de dialogue»

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconExpressions africaines : série mixte
«En faire un fromage», «se tirer une bûche», «faire le Bob», «se réduire»… En tout 89 expressions francophones sont regroupées par...

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconExpressions québécoises : série mixte
«En faire un fromage», «se tirer une bûche», «faire le Bob», «se réduire»… En tout 89 expressions francophones sont regroupées par...

Et les traductions regroupées dans notre rubrique iconFemmes africaines et luttes plurielles Le site Terriennes
«Mademoiselles frigidaires». Dans la rubrique «Photos d’archive» présente en bas de l’article, sélectionner des photos, au moins...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com