La bouillie de la comtesse Berthe Préface





télécharger 0.56 Mb.
titreLa bouillie de la comtesse Berthe Préface
page1/26
date de publication29.10.2016
taille0.56 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26


Alexandre Dumas

La bouillie de la comtesse Berthe

et autres contes



BeQ

Alexandre Dumas

La bouillie de la comtesse Berthe

et autres contes



La Bibliothèque électronique du Québec

Collection À tous les vents

Volume 565 : version 1.0

Alexandre Dumas, père, (1802-1870) l’auteur des Trois mousquetaires, du Comte de Monte-Christo, et de nombreux autres romans, a aussi laissé des contes à l’intention des enfants. Il a ainsi publié plusieurs recueils de contes, dont Le Père Gigogne, L’Homme aux contes et Contes pour les grands et les petits enfants.

La bouillie de la comtesse Berthe



Préface


Il faut d’abord vous dire, mes enfants, que j’ai quelque peu parcouru le monde, et qu’à ce titre de voyageur je vous ferai probablement un jour un Robinson, qui ne vaudra sans doute pas celui de Daniel de Foë, mais qui vaudra bien certainement tous ceux qu’on a faits depuis.

Or, pendant un de ces mille voyages dont je vous parlais tout à l’heure, j’étais sur un bateau à vapeur remontant le vieux Rhin, comme l’appellent les Allemands, et suivant des yeux, ma carte et mon guide sur la table, tous ces beaux châteaux dont le temps, pour me servir d’une expression d’un poète de nos amis, a émietté les créneaux dans le fleuve. Chacun venait au-devant de moi, me racontant son passé plus ou moins poétique, lorsqu’à mon grand étonnement, j’en aperçus un dont le nom n’était pas même porté sur ma carte ; j’eus alors recours, comme je l’avais déjà fait plus d’une fois depuis Cologne, à un certain M. Taschenburch, né en 1811, c’est-à-dire la même année que ce pauvre roi qui n’a jamais vu son royaume. Celui auquel je m’adressais était un petit homme représentant assez bien un carré long, tout confit de vers et de prose, qu’il débitait au premier venu qui prenait la peine de le feuilleter ; je lui demandai donc ce que c’était que ce château. Il se recueillit un instant, et me répondit :

« Ce château est le château de Wistgaw.

– Peut-on savoir à qui il appartenait ?

– Certainement. Il appartenait à la famille de Rosemberg, et étant tombé en ruine, vers le treizième siècle, il fut rebâti par le comte Osmond et la comtesse Berthe, sa femme. Cette reconstruction donna lieu à une tradition assez singulière.

– Laquelle ?

– Oh ! cela ne vous amuserait pas, c’est un conte d’enfant.

– Peste, mon cher monsieur Taschenburch, vous êtes bien dégoûté. Ah ! vous croyez que votre légende ne m’amuserait pas parce que c’est un conte d’enfant. Eh bien, tenez. »

Je lirai de ma poche un petit volume fort joliment relié et je le lui montrai ; ce volume contenait le Petit chaperon rouge, Peau d’âne et l’Oiseau bleu.

« Que dites-vous de ceci ?

– Je dis, répondit-il gravement, que ces trois contes sont tout bonnement trois chefs-d’œuvre.

– Et alors vous ne faites plus aucune difficulté de me raconter votre légende.

– Aucune ; car je vois qu’elle s’adressera à une personne digne de l’apprécier.

– Mais vous le savez, dans un conte de fée, car je présume que votre légende est un conte de fée ou à peu près...

– Justement.

– Eh bien, dans un conte de fée, le titre est pour beaucoup ; voyez quels beaux titres : le Petit chaperon rouge, Peau d’âne et l’Oiseau bleu.

– Eh bien, mon titre à moi n’est pas moins intéressant.

– Quel est-il ?

– La Bouillie de la comtesse Berthe.

– Mon cher monsieur Taschenburch, l’eau m’en vient à la bouche.

– En ce cas, écoutez donc.

– J’écoute. »

Et il commença ainsi :
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26

similaire:

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconDe la bouillie au pain

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconSi on prenait le temps … Du Big Bang à Berthe Sylva

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconMarie-Maurille comtesse de Villelume

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconLa comtesse de Ricotta– Milena agus (r agu)

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconPreface

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconPRÉface

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconPréface

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconSteven Zdatny, Les artisans en France au xxe siècle, Paris, Belin,...
«Histoire et société», 1999, 367 p., préface de Michelle Perrot, traduit de l'américain par Claudine Marenco

La bouillie de la comtesse Berthe Préface icon2008 Préface par le Docteur xavier emmanuelli

La bouillie de la comtesse Berthe Préface iconPréface à la deuxième édition (1859) L’amour impossible, jugé par Barbey






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com