Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010





télécharger 0.97 Mb.
titreTél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010
page1/34
date de publication05.03.2017
taille0.97 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34



L’ATTENTE DE PARIS


Publié chez :


Roland Michel Tremblay


44E The Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, TW7 4JF, UK

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010

rm@anarchistecouronne.com
www.anarchistecouronne.com

L’Attente de Paris, Roman

L’Attente de Paris présente un jeune homme amoureux de deux femmes à la fois. Entre Ottawa, Paris et New York, il doit faire des choix et tenter de réaliser ses rêves.

 

C’est donc l’histoire traditionnelle d’un jeune Québécois qui ne vit que pour Paris et qui fera tout pour y arriver, jusqu’au jour où finalement ça y est: il est parachuté directement entre les murs de la Sorbonne de Paris. Cependant le choc culturel est un peu gros, c’est une faillite absolue. Les rêves sont si simples pourtant, un idéal qui ne soupçonnait rien des obstacles et de la bureaucratie des gouvernements et des universités. Mais ça construit de belles histoires, surtout lorsque l’émotion, l’ironie et le sarcasme se trouvent au rendez-vous.

 

L’Attente de Paris a été écrit dans un style franc et direct, c’est d’emblée le livre le plus accessible de toute l’œuvre de l'auteur. Un seul niveau d’interprétation (ou presque) et par endroit d’un comique surprenant. Une œuvre instantanée écrite avant et après le départ de l’auteur pour Paris.


Le livre a été finaliste du Concours pour Jeunes Auteurs de la Banque Nationale de Paris organisé par le Journal Le Monde et Gallimard.


 

ISBN : 2-7479-0018-5

Prix public : 109FF/ 17 Euros

En téléchargement gratuit sur www.idlivre.com/rolandmichel.tremblay

Achetez-le sur le site Le Livre Français : www.livre-francais.com/?tliv=11&idliv=2-7479-0018-5

 

 
L'ATTENTE DE PARIS

1

La mécanique des événements ne prend même plus la peine de cacher son jeu, ses coïncidences frappent et l'on se demande encore s'il peut s'agir de coïncidences. Ainsi Julien risque son avenir pour la France, à dépenser l'argent qu'il n'a même pas pour un billet d'avion, et y rencontre Mathilde. Clélia, l'amoureuse de Julien, en est jalouse, on dirait l'intuition. Comment aurait-il pu prévoir qu'un an plus tard Mathilde viendrait de New York visiter Clélia à deux reprises ? Pour leur plus grande perte, lors du deuxième voyage à Ottawa, Mathilde a dormi dans la chambre de Julien. Les humains n'ont aucune volonté, placez-les dans une situation telle qu'une Mathilde presque nue à côté, ils ne pourront résister. Tout le monde retire certains avantages dans cette relation. Mathilde est prête à faire n'importe quoi pour se rapprocher de la culture francophone, elle adore Montréal, grâce à Julien elle a découvert un nouvel univers. Quant à lui il a retrouvé ses nostalgies de Paris et Clélia aura besoin d'un endroit où demeurer à New York lorsqu'elle devra essayer de faire déboucher sa musique.

Mathilde est étrange. Elle ne semblait pas à Julien si expérimentée, sexuellement surtout, et plutôt maigrichonne. Mais son parfum a eu raison de ses passions, il lui a sauté dans les bras, ô misère, mais quel bonheur. Combien il regretterait de ne pas l'avoir fait et quelle soudaine sensation de libération. Julien ne peut penser à autre chose, il lui est nécessaire d'en parler, juste pour observer tous les éléments en cause. Il a compris que sa possessivité est injustifiée. Si Clélia veut faire l'amour avec un autre, ce sera moins difficile à accepter maintenant. Il a également appris que Clélia est vraiment belle, davantage que Mathilde et les autres.

De surcroît, c'était pareil de faire l'amour avec Mathilde qu'avec Clélia.

Elles se ressemblent sur plusieurs points, elles ont la même texture de peau. Cela surprend parce que la première est américaine tandis que l'autre est française (qui a été à l'école anglaise au Québec cependant, allant jusqu'à changer de religion du catholicisme au protestantisme pour ce faire). Bref, il a été surpris de savoir que Mathilde n'est pas innocente, elle a déjà fait l'amour avec cinq garçons, dont lui, et il suppose que le chiffre est supérieur. Elle est douce, ses bras et ses jambes assez fermes, son visage tranquille. Lorsqu'elle s'est approchée trop près, il a changé de lit et l'incroyable s'est produit. Julien la sentait partout, plaçait son visage dans son cou. Lorsqu'il approchait de son oreille, elle atteignait un degré de jouissance qu'il n'avait jamais vu. Elle gémissait comme une femme fragile qui s'abandonne à l'homme, le tout agrémenté d'une sensation de remords qui paralysait. Est-ce cette impression de faire le mal qui faisait ses membres trembler, le rendait malade, ou est-ce la beauté de Mathilde et un sentiment quelconque pour elle ?

Il y pense encore, il se demande ce que sera sa prochaine rencontre avec Clélia. Mathilde est la vitalité tandis que Clélia est l'ours, selon les dires mêmes de Mathilde. Lui, ce n'est pas nouveau, elle l'a qualifié d'écureuil. L'ours lui semble la comparaison parfaite pour parler de Clélia. Peu importe l'heure elle est fatiguée, elle ne pense qu'à dormir pour être en forme le lendemain. C'est son obsession, dormir et la fatigue. Le matin c'est encore pire, elle est incapable de sortir du lit. Julien ne peut la toucher, elle a toujours l'impression de manquer de sommeil. Le problème c'est qu'il est en forme le matin, comme Mathilde, alors que Clélia ferait plutôt l'amour le soir. Est-ce qu'il veut vraiment finir ses jours avec un ours ? Si l'on fait l'amour avec une autre, aime-t-on encore sa compagne ? Eh bien, il voulait en expérimenter une autre depuis longtemps, il a attendu la bonne personne, il peut maintenant faire des comparaisons. Cela va-t-il changer ses sentiments pour Clélia ? Julien se demande s'il devrait partir pour les États-Unis retrouver Mathilde. Veut-elle seulement une relation stable dans la fidélité ? C'est triste, chaque fois qu'il fait l'amour avec Clélia, dix minutes plus tard c'est terminé. Mathilde aime le faire en quatre heures ! Dieu ! Elle dit qu'elle sait faire éjaculer les hommes cinq fois dans la même nuit ! Il est arrivé à Julien une seule fois d'éjaculer quatre fois avec Clélia. Trois fois assez souvent en début de relation. Et puis il existe une autre barrière, Mathilde a un copain. Pas parce qu'elle l'aime, mais pour le sexe !

Lorsqu'ils sont entrés dans un magasin de films pornographiques à Montréal, elle avait déjà vu plus de la moitié des films, elle connaissait les titres et noms d'acteurs. Qu'est-ce que cela signifie? Julien a toujours cru qu'un film porno en valait un autre, aucune différence, de faux noms sans popularité au générique. Pauvre copain à New York, Edward qu'il s'appelle, comme il va souffrir un jour. Comme elle se joue de lui, aucun remords pour le tromper à droite et à gauche, ce qui devrait faire réfléchir Julien sur l'histoire de sa propre infidélité. Pourquoi cela est-il arrivé ? Il a cette impression que Clélia va le savoir et que quelque chose va changer radicalement dans sa vie. Il admire Mathilde, elle est plus forte qu'il ne le croyait, elle est un peu adipeuse, mais belle. Il en gardera un souvenir inoubliable, c'est la réconciliation du passé et du présent. Reste maintenant le futur. Mais il est prêt à l'affronter, même s'il doit souffrir. Il espère juste que Clélia n'en souffrira pas, c'est là son unique préoccupation. Sans trop s'en rendre compte, c'est encore au mois de mars que Julien déprime. Cette fois-ci Mathilde peut en être la raison, mais certainement pas Clélia. Sa crise à elle devrait venir avec le changement de température plus tard durant le mois. Elle se mettra à paniquer jusqu'à ce qu'elle s'achète des billets pour aller quelque part. Julien pense encore à Mathilde, c'est plutôt stupide, il croit qu'il n'a pas aimé extraordinairement faire l'amour avec elle. C'est son absence tout court qui l'ennuie. Mais il a encore cette envie de la prendre dans ses bras, sentir son parfum, l'embrasser. Clélia dit souvent à Julien qu'il a autour de lui des gens qui l'aiment vraiment et qu'il devrait s'en contenter. Par exemple son oncle Roméo. Il a eu de bonnes conversations avec son oncle Georges et peut-être même qu'avec lui il a inconsciemment acquis plusieurs connaissances. Georges pense que de faire l'amour avec plusieurs personnes hors mariage est mal et que Julien devrait changer tout de suite. Il croit que sa vie est une perte de temps et d'énergie, qu'il va souffrir après la mort. Il s'agit donc de dire qu'il est immoral et qu'il brûle la chandelle par les deux bouts. Eh bien, il s'est masturbé une fois avec Sylviane, s'est fait sucer par Annie, il a une copine Clélia, des préliminaires se sont produits avec Isabelle le tout arrêté par les remords, puis il a couché avec Mathilde malgré les remords. Les remords disparaissent, mais pas les regrets de ne pas avoir été plus loin. Julien suppose que la vie de Georges était déjà beaucoup plus chargée lorsqu'il avait 21 ans. La société est un gros pot-pourri, la non-vertu se retrouve un peu partout. Julien répond qu'il serait vain de mal juger une catégorie sous prétexte qu'elle ne fait pas partie de la majorité. Mais ses raisons, à Georges, vont plus loin. Cela remonte à Sodome et Gomorrhe. Julien, de ce qu'il en a lu, croit qu'il s'agit surtout de parler d'une société où la promiscuité est devenue la loi, c'est-à-dire que l'oncouche avec tout le monde, sans fin. Ce qui n'est pas son cas, ni celui de ses amis. Mais il ne cache pas que le sexe est important pour lui, comme pour tout le monde d'ailleurs. Ceux qui le refoulent aux yeux des autres en arrivent certainement à la jalousie, à crier à la non-vertu ou au jugement, seul moyen pour croire que leur sacrifice n'est pas inutile. Julien a pour idée que rien n'est mal jusqu'à ce que quelqu'un souffre physiquement ou moralement. Alors faire l'amour avec Mathilde est mal, car Clélia pourrait en souffrir. Et connaissant la mécanique des événements, elle le saura un jour, alors il en verra les conséquences.

2

Julien songe à Murielle, sa meilleure amie. Elle a laissé son copain voilà un an et demi parce qu'elle ne voulait pas d'une vie de couple dont l'avenir est déjà tout prévu. Elle a couché avec deux hommes avant d'en trouver un troisième et de l'emmener chez elle. Marko vient de la Bulgarie et a les cheveux longs, les parents de Murielle en ont perdu l'appétit. Une semaine plus tard Murielle avait son billet pour le centre-ville d'Ottawa. Elle déménagea un ou deux mois après, pour un avenir moins que certain, avec Marko. La vérité à propos de ce nouveau venu a pris du temps avant de faire surface. Et les problèmes refont encore surface. Vols et vendeur de drogue, entre autres. Enfin, tout ça pour dire que l'on peut changer sa vie, coucher avec d'autres, tout cela avec une conscience claire. Elle n'est pas folle, elle plante son copain là avant d'aller voir ailleurs. Ô misère ! Et Julien qui n'a que 21 ans, que se passerait-il s'il n'avait pas vécu ? Dring ! Le réveil sonne, il a 35 ans, seul, impossible d'attirer quoi que ce soit. Comme cela lui fait du bien d'entendre Mathilde lui dire que ce fut extraordinaire le week-end passé. Julien l'a appelée ce soir. Juste à lui parler elle devient excitée. Malheur, elle le compare encore à un écureuil, mais elle trouve ça tellement mignon les écureuils, ça lui donne envie de le prendre dans ses bras et l'écrabouiller. Lui, par contre, il ajoute qu'un des écureuils finit toujours par se faire écraser de toute façon, ou pire, demeure à des kilomètres de l'autre. S'il laisse Clélia, elle s'en remettra, trouvera quelqu'un d'autre. Julien n'en peut plus d'espérer qu'elle réussisse dans la musique, il a déjà suffisamment de tracas. Comme il ne peut guère partir pour New York, même à y réfléchir de longues heures, Julien a soudain l'immense envie de s'envoler vers Paris, là où il a rencontré Mathilde. Peut-être oublie-t-il qu'elle n'y est plus ? De toute manière il songe davantage à découvrir enfin sa liberté.

3

Où es-tu ce soir ? Perdue dans l'Université d'Oswego, tu portes une de tes chemises en flanelle et ton parfum français. Entourée d'amis ou seule avec Edward. Il te serrera dans ses bras, t'embrassera dans le cou et vous vous embrasserez à la française. Où es-tu ce soir ? Devant un ordinateur ou seule à marcher à l'extérieur, pensant à moi peut-être. Je t'embrassais derrière l'oreille et tu jouissais fort. Quel effet je te fais, on dirait. Si Anne, ma colocataire, avait été absente de la maison, comme nous en aurions fait davantage. Lunatiques de l'univers, je vous ai compris ! Je suis en léthargie complète, malade moralement, séduit au sang, déchiré entre deux femmes. Tu me prenais la main, me parlais de très près. Comme Clélia, tu m'as dit que j'étais la première personne avec qui tu aimais être aspergé de mon... Ton visage c'est la joie, l'expression du bonheur, la folie, le prêt à faire n'importe quoi, même à sacrifier des choses. Mais certainement aussi seras-tu portée à ne point manquer une chance d'avoir du plaisir, cela inclut l'infidélité. Ainsi nous ne serons jamais en relation à long terme. Mais plutôt des amis qui coucheront ensemble à l'occasion. Comment puis-je ne pas m'indigner en disant cela. L'Amour ! Je t'aime ! Ma peur c'est de découvrir que je t'aime plus que j'aime Clélia. Dans ce cas je sacrifierais tout. Mais maintenant je me vois incapable de distinguer mes sentiments, c'est là le fruit du mois de mars. Chacun se réveille à la vie mais doit d'abord traverser la période du réveil. Ah Mathilde, j'aimerais te revoir pour apprendre à te connaître davantage. Ouvre-moi ton passé, j'y devine l'opposé de Clélia en personnalité. J'y soupçonne encore bien de l'admiration. Que je tomberais amoureux facilement avec toi !

4

La fin du monde est à nos portes ! Le mois de mars apporte à nouveau la joie des échéances. Déclaration de revenu, formule de prêt et bourse, demandes d'inscription aux universités, travaux longs, livres à lire, rêves à réaliser... il partirait pour la France aujourd'hui!

Paris, Paris, Paris ! Cette ville m'appelle à elle comme jadis elle appelait à elle les artistes des quatre coins du monde. Un grand cri languissant au-dessus de l'océan, ouaaaahhhh, quand bien même il s'agirait d'une vie de misère, une misère à Paris, c'est un bonheur pour l'éternité ! À Ottawa, ma misère est sans avenir ! Bon dieu, il est probablement trop tard pour aller étudier en France. Paris, Paris, Paris ! Même s'il s'agit d'y laisser Clélia derrière, si elle m'aime, elle me suivra, sinon, je trouverai quelqu'un d'autre. Quelle libération ! Vive Mathilde pour m'avoir ouvert les yeux sur l'asservissement qui m'assaille. Pour Clélia je mourrais à Ottawa ? Clélia ne partira jamais seule, il faut la forcer à me suivre. Peut-être viendra-t-elle ? Elle est française, c'est déjà ça, moi je vais faire des démarches pour partir d'ici ! Ma crise commence, imaginons celle de Clélia qui s'en vient. Ô Mathilde, tu te rappelles Paris, tu es la misère que je veux vivre, rue des Bernardins, Quartier Latin, le site de ma nouvelle inspiration. Ces derniers temps j'ai expérimenté ces sortes de vertiges-fatigues qui me rendent prêt à perdre connaissance...
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34

similaire:

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 icon6, Rue Dumenge. 69004 Lyon tél : 33 (0)4 78 30 65 42 Mobile : 33 (0)6 08 06 94 34

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTél. 03. 22. 32. 48. 48 Fax. 03. 22. 77. 06. 23

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTél. 02. 47. 66. 63. 64 Fax 02. 47. 66. 45. 00

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTél. 02. 47. 66. 63. 64 Fax 02. 47. 66. 45. 00

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTel. 01. 42. 93. 89. 88 Fax. 59. 89

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTel. / Fax 01. 42. 45. 19. 23

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTel : 03. 21. 31. 39. 51- fax : 03. 21. 87. 38. 94

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTel : 03. 84. 24. 41. 78 Fax : 03. 84. 24. 81. 52

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTél. 01 42 73 38 14 Fax : 01 42 73 38 12

Tél./Fax: +44 (0) 20 8847 5586 Mobile : (+44) (0) 794 127 1010 iconTél. 04. 71. 09. 03. 85 Fax. 04. 71. 02. 26. 01






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com