Le passé ne meurt jamais complètement pour l'homme. L'homme peut bien l'oublier mais IL le garde toujours en lui. Car tel qu'il est lui-même à chaque époque





télécharger 0.58 Mb.
titreLe passé ne meurt jamais complètement pour l'homme. L'homme peut bien l'oublier mais IL le garde toujours en lui. Car tel qu'il est lui-même à chaque époque
page17/24
date de publication05.03.2017
taille0.58 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   24

N° 1. - SOURCE UNIQUE DES TROIS GRANDES REVELATIONS : BOUDDHIQUE, CHRETIENNE ET CELTIOUE.


Je suis heureux de descendre près de vous, car j'éprouve une satisfaction morale, un plaisir réel, à me sentir bien adapté à des êtres qui développent des radiations sensiblement identiques à celles de mon péri-esprit. Ceci nous montre qu'il faut l'adaptation fluidique pour pouvoir se comprendre, échanger ses pensées et ses vues suivant les milieux dans lesquels on veut descendre. Chaque individu projette un rayonnement en rapport avec le nombre de ses existences ; et la richesse moléculaire des fluides qui composent son moi psychique est également en raison directe des travaux, des épreuves subies, de l'effort poursuivi à travers ses existences, soit sur un monde, soit dans l'espace. J'ajoute qu'il m'est particulièrement agréable de descendre dans ce pays de France, que j'ai aimé, habité matériellement depuis l'Armorique jusqu'à la Maurienne.

Chaque terroir a développé en moi des vues qui ne se perdront jamais. Celte, je me suis imprégné de cette mystique que j'avais apportée tout frémissant de l'espace. Puis, dans mon avant-dernière existence, en Savoie, j'ai acquis une endurance morale qui me fut nécessaire pour prêcher la doctrine que vous connaissez. Mais d'abord, parlons de l'existence par laquelle j'ai pris pied en Bretagne, et qui a été comme l'existence initiatrice en projetant dans mon être l'étincelle de la vie universelle. Cette étincelle a brillé plus ou moins à travers mes différentes vies, suivant que je cherchais à acquérir telle ou telle qualité se rapprochant, plus ou moins, de la matière ou de l'esprit.

Il y a des êtres qui ne peuvent admettre les existences successives. Chez eux, l'étincelle initiatrice reste voilée, car la lutte matérielle les absorbe tout entiers. Il y a des existences de foi, il y a des existences de travail, car c'est une loi immuable, un des principes fondamentaux que l'être se développe à travers des alternatives pour recueillir les germes bienfaisants qui doivent l'aider à progresser dans les espaces.

Dieu a projeté la parcelle de lumière qu'est l'âme, et cette radiation de pensée divine doit arriver, par des transformations et des accroissements successifs, à former un foyer radiant qui contribuera à l'entretien et à l'équilibre de l'atmosphère des mondes. C'est là un précepte d'ordre général qui indique la nécessité de la pluralité des vies.

Les premières sociétés humaines qui peuplèrent votre terre apportèrent l'ébauche des civilisations futures ; sur certains points, l'initiation spirituelle fut assez avancée, les Egyptiens, les Celtes, les Grecs, par exemple, portaient en eux des foyers radiants qui paralysaient les forces matérielles. Des éléments de progrès étaient déjà, par eux, établis sur votre globe. Le va-et-vient des êtres qui vivront alternativement à sa surface, puis dans l'espace, pourra dès lors se poursuivre avec régularité.

Les nouveaux venus, suivant leur degré d'évolution, proviendront de groupes appartenant à des mondes inférieurs, soit existants, soit disparus. Ces considérations d'ordre général étaient nécessaires avant de parler plus particulièrement de la France, de son influence fluidique et de son rayonnement dans le monde.

L'idée celtique en est l'essence même, elle émane du foyer divin et représente l'esprit de pureté dans la race, elle doit éclairer, à travers les siècles, l'âme nationale. C'est l'essor vers les sphères supérieures, la connaissance initiale du foyer divin, la survie de la pensée, la corrélation des âmes et des mondes, l'orientation vers un but qui doit s'éclairer et se préciser au fur et à mesure de notre évolution.

Le celtisme est le rayon qui montre la voie aux études psychiques futures. C'est sur lui que s'est greffée, dans votre pays, la pensée du christianisme, comme le christianisme lui-même s'était imprégné de cet autre rayon, le mysticisme oriental.

Il existe sur votre monde certains points privilégiés fluidiquement qui sont comme des miroirs, condensateurs et réflecteurs de fluides, destinés à faire vibrer les cerveaux et les coeurs des peuples de la planète. Sur ces points, trois foyers se sont allumés : le foyer oriental dans les Indes ; le foyer chrétien en Palestine ; le foyer celtique en Occident et dans le Nord.

Si on étudie la genèse des phénomènes qui ont concrétisé les doctrines, on voit que la cause supérieure est toujours la même et que votre planète est touchée par ces courants, ou faisceaux d'ondes supérieures, qui sont les véritables artères de la vie universelle.

Par votre évolution, il se produit maintenant un nouveau foyer radiant de pensée qui montrera à l'humanité toute la beauté, la grandeur, la puissance de l'oeuvre divine.

ALLAN KARDEC.

12 juin 1926.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   ...   24

similaire:

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Mission Catholique
«la mission de l’Eglise est de porter patiemment témoignage de Celui qui désire attirer à lui toute la création et chaque homme et...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Pour saint Benoît, un monastère ne saurait être un milieu clos, inaccessible...
«surviennent» à toute heure. «Ils ne manquent jamais au monastère». Et «on les recevra comme le Christ lui-même» (rb 53, 16. 1)....

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Etudier une œuvre d’art
...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le
«anatomique» homme/femme, et de son expression culturelle, le genre masculin/féminin, qui lui correspond. Le genre peut être considéré...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Temps modernes Louis XIV, un monarque absolu
«Le trône royal n'est pas le trône d'un homme, mais le trône de Dieu lui-même. (…) IL n'y aque Dieu qui puisse juger de leurs jugements...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Gabriel Lemonnier, salon de Madame Geoffrin en 1755,1812, Rouen, Musée des Beaux-Arts
Qu'est-ce que les Lumières ? La sortie de l'homme de sa Minorité, dont IL est lui-même responsable. [ ]

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Franz Kafka «Rapport pour une Académie»
«devenu» homme, qui, pour s’en sortir, a trouvé une issue, non pas la liberté, «bien souvent source d’illusion parmi les hommes»...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\En quoi l’écriture littéraire sous toutes ses formes est-elle particulièrement...
«Poète est celui-là qui rompt pour nous l’accoutumance. Et c’est ainsi que le poète se trouve aussi lié, malgré lui, à l’événement...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\«L’Homme pour qui sa patrie est douce, n’est qu’un tendre débutant;...

Le passé ne meurt jamais complètement pour l\Enseigner la Shoah à travers la littérature
«Au mois de juin 1942, un officier allemand s'avance vers un jeune homme et lui dit : "Pardon, monsieur, où se trouve la place de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com