Proses diverses et Poésies





télécharger 1.03 Mb.
titreProses diverses et Poésies
page9/10
date de publication10.05.2017
taille1.03 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Enfin, pour « Dijon notre Vie », je révèle qu’un signe de bienveillance me parvint de cette rutilante Capitale bourguignonne par l’intervention de Jean-François Bazin. Il fut le premier journaiste, en juin 1981, a présenter dans les Dépêches-Dijon ma toute première petite plaquette de poésies parue sous le titre : « Le Météore » - et ce, bien que je fusse domicilié en Franche-Comté. Il me souviendra bien évidemment toujours de sa critique majeure : « Rares sont aujourd’hui les poètes qui se donnent la peine de construire leurs vers. Ceux-là sont bien bâtis ».

Côte d’Or : l’or de la Côte. Numéro du département : 21 ! Le 21, vingt-et-unième Arcane majeure du Tarot de Marseille : le Monde. Carte la plus positive du jeu – dans un tirage elle annihile même les cartes négatives ou bien en position négative. Le Monde ouvre l'individuel à l'universel, l'humain au divin, la terre au ciel. Il réunit tous les éléments dans un équilibre parfait. Il intervient comme le dépassement de la condition humaine. Il signe le passage du chaos à l'ordre, de l'impur au pur, du multiple à l'Un. Il constitue l'arrivée victorieuse de celui qui a franchi toutes les étapes, sans s'arrêter sur aucune, par découragement ou par plaisir.

Vendredi 17 Janvier 2014

202

c:\users\ordi\pictures\tarots-monde.jpg
c:\users\ordi\pictures\2012_0205dijon-wafa\2012_0205dijon-wafa0013.jpg
Dijon, square Darcy.
203

VII -
LE POÈTE, CE PROPHÈTE…


_______

204

THE PASSER-BY

For a long time I asked myself: but why, in fact, is Man always led to regret the Past – even it if that Past was burdened with lesser or greater troubles? When we observe our memories, it seems to us that no matter which time past was better than the one we live today. Is it immaturity? Is it, at worst, the habit of the dog going back to inspect its vomit? In parallel, spiritual leaders – spiritual leaders, as our era is brimming over with protestations to use that the Past is over, that we have nothing more to do with it, that even thinking about it is plain morbid. They praise the Present to the skies, swear only by the instant we are living here and now. So that men who begin to relect upon the matter find themselves perplexed, even more dumbfounded than before stating their meditation è to the point of wanting to be already tomorrow to, no longer have to bother themselves with today…Long live the spiritual leaders of the year 2008!

I realize that all those leaders thinking bad things on behalf of other have not notice the couple of lines following:

205

I – Time is not circular, is not sphere, not is it walled in; it is just one line without any transition, without any seam, without any interruption between the Past, the Present and the Future. I propose, to illustrate this conviction, the image of the walker along the canal. I am that walker. I pass by lock gate 32; on my left the canal holds back water that is limpid and stagnant, except during the movement of the locks. This water at lock 33 is the same water as at lock 32. II still walk on. Arrived between lock 33 and lock 34, I look at the water on my left. The canal still holds back the same limpid, stagnant water, except during the movement of the locks. The water is just the same. The water stays. It’s just me who passes by…Time is thus this canal – immovable, eternal – and I am passing by Time. It is not Time that passes by, but me passing through Time. Ah! It’s marvelous: what a relief! I will no longer rack my brains, wanting rashly to cogitate upon a false problem. If therefore Time is linear without any transition, without any seam; what forbids me – which so-called leader forbids me – to regret the moment when I was by lock 32 or between locks 33 and 34? And this question introduces the second point of my reflection: if therefore, the water at lock 32 is the same as that at lock 33 and the same as that encountered between locks 33 and 34, why regret passing by lock 32?

II – Quite simply because, in fact, I do not regret the water of lock 32 – since it is the same water I encounter now, continuing my walk along the canal – but it is the state of mind in which I was, passing by that lock 32…We regret such a moment in memory of the state of mind in which we were. We were confident, curious about what we called “The Future”, we were full of projects, grand, beautiful ideas. We were new, innocent like children spoken of by Iéshoua’ in his scripture. We never in fact regret Time past, but what we were at that moment. It is not Time that regret, but us that we regret – such as we were at one or other phase of our life. We say we regret “The Past” for we regret what we were. We want to escape what we have become. We have lost sight of

206

ourselves, at one other stage along the way, and we would so much like to find ourselves again! Well, since Time is linear and does not make a difference between Past, Present and Future, why condemn what we call “past” and forbid ourselves to envisage what we call “future”? >A proof that Time is linear: clairvoyants, mediums who can see what the past of a person consulting them and what will be that person’s future… Past, Present and Future are like an artery running the length of the body: the blood is the same in the toes as in brain, as in the stomach. So why blame myself if I want to dream about the phases of Life I encountered ten, twenty or thirty years ago? Why let myself be upset if I want to eat the same dishes, listen to the same music, read the same books as during my adolescence? And, in fact, who can be worried by this? It only worries those who have taught us that Time passes, that there is a Past, a Present and a Future. It worries above all those who are paid to teach this philosophy – about all those who are paid to teach it, since they live off it.

Fortunately, Science – and globally all the unsuspected abilities of Man - offer us the means, from what we call “present” to look into what we call “future”. Inventions allow us to listen to singers passed into the next dimension a long time ago. Yesterday evening, I was listening to Jim Morrison (The Doors). This evening I am listening to Tim Buckley, what he was singing in 1966 and 1967 and that I heard for the first time in 1973. I have two CDs of interviews with Georges Simenon. We are in 2008 and I hear the voice of Simenon taped some decades ago. And above all, above all – as noted previously real mediums and real clairvoyants warn us about what is going to happen to us. But I have to underline, to insist heavily on this: “real” mediums, “real” clairvoyants. And faced with genuine clairvoyance, what is the free will of Man? I asked this question of the real clairvoyant, the real medium I met in 1991: Daniel Sanner, from Quetigny in Côte d’Or. He gave me the following reply. “Free will? You take the TGV to go from Dijon to Paris (it’s a TGV that does not stop

207

between Dijon and Paris). During the journey, you can go to the toilet, you can go to the bar, you can go sit in another car if there are free seats, but you are taking the TGV to go from Dijon to Paris. You cannot get off the moving train: you are taking the TGV to go from Dijon to Paris!”…

Man is a passer-by a long Time that has neither beginning nor end. Time does no pass by. It is Eternity. Man passes by Time, evolves incessantly and changes dimension. So therefore neither Time nor Man has an end…

Translation : Laure L’Excellent.

Trad’services.com

31, Rte de Gigny – F-21200 Beaune (France)

laure.beer@wanadoo.fr

___________

208

c:\users\ordi\documents\canal2.jpg

209

LE PASSANT

Longtemps je me suis demandé : mais enfin pourquoi l’homme est-il porté à toujours regretter le passé – même si ce passé fut lesté de peines plus ou moins lourdes ? Lorsque nous observons nos souvenirs, il nous semble que n’importe quel temps passé fut meilleur que celui que nous vivons aujourd’hui. Est-ce immaturité ? Est-ce, au pire, le penchant du chien retournant à son vomi ? En parallèle, des maîtres spirituels – les maîtres spirituels car notre époque regorge de gourous de toutes les fréquences – nous clament à s’éclater la glotte que le passé est révolu, que nous n’avons plus rien à faire avec lui, que se le rappeler est même carrément morbide…Ils portent le présent aux nues, ne jurent que par l’instant que l’on vit ici et maintenant. Alors les hommes qui se mettent à réfléchir sur la question se retrouvent perplexes, encore plus déboussolés qu’avant leur prise de méditation – au point de vouloir être à demain pour ne plus se casser la tête aujourd’hui. Vive les maîtres spirituels de l’an 2000 !
Je me rends compte de ce que tous ces maîtres à penser mal à la place des autres n’ont pas entrevu les deux lignes suivantes :
210

I – Le temps n’est pas circulaire, n’est pas une sphère, n’est pas non plus cloisonné ; mais il n’est qu’une seule ligne sans aucune transition, sans aucune couture, sans aucune interruption entre le passé, le présent et l’avenir. Je propose, pour illustrer ma conviction, l’image du promeneur le long d’un canal. Je suis ce promeneur. Je passe devant l’écluse 32, à ma gauche le canal retient une eau limpide, stagnante – sauf en cas de mouvements d’écluse. Je poursuis mon chemin. J’arrive à l’écluse 33. Le canal retient toujours une eau limpide, stagnante – sauf en cas de mouvements d’écluse. Cette eau de l’écluse 33 est la même que celle de l’écluse 32. Je poursuis toujours mon chemin. Parvenu entre l’écluse 33 et l’écluse 34, je regarde le canal sur ma gauche. Le canal retient toujours la même eau limpide, stagnante – sauf en cas de mouvements d’écluse. L’eau est toujours la même. L’eau reste. Ce n’est que moi qui passe… Le temps est donc ce canal – immuable, éternel – et moi je passe le long du temps. Ce n’est pas le temps qui passe, mais c’est moi qui passe le long du temps. Ah ! C’est merveilleux ; quel soulagement ! Je ne m’époumonerai plus les méninges à vouloir témérairement cogiter sur un faux problème. Si donc le temps est linéaire sans aucune transition, sans aucune couture ; qu’est-ce qui m’interdit – quel pseudo-maître m’interdit – de regretter le moment où je passais devant l’écluse 32 ou entre les écluses 33 et 34 ? Et cette question introduit le second point de ma réflexion : si donc l’eau de l’écluse 32 est la même que celle de l’écluse 33 et la même que celle rencontrée entre les écluses 33 et 34 : pourquoi regretter ce passage devant l’écluse 32 ?
II – Tout simplement parce que, en fait, je ne regrette pas l’eau de l’écluse 32 – puisqu’elle est la même que celle que je rencontre actuellement poursuivant ma promenade le long du canal – mais c’est l’état d’esprit dans lequel je me trouvais lorsque je passais devant cette écluse 32… Nous regrettons telle époque en souvenir de l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvions. Nous étions confiants, curieux de ce que nous
211
nommions « l’avenir », nous étions remplis de projets, de grandes, de belles idées. Nous étions neufs, innocents comme les enfants dont nous parle Iéshoua’ dans son Evangile. Nous ne regrettons en fait jamais l’ancien temps, mais ce que nous étions à cette époque. Ce n’est pas le passé que nous regrettons, mais c’est nous que nous regrettons – tels que nous étions à telle ou telle époque de notre vie. Nous disons regretter « le passé » car nous regrettons ce que nous étions. Nous voulons fuir peu ou prou ce que nous sommes devenus. Nous nous sommes perdus de vue, à telle ou telle étape du chemin, et nous voudrions tant nous retrouver ! Or, puisque le temps est linéaire et ne fait pas de différence entre passé, présent et futur ; pourquoi condamner ce que nous appelons « passé » et nous interdire d’envisager ce que nous appelons « futur » ? Une preuve que le temps est linéaire : les médiums qui peuvent voir ce que fut le passé d’un consultant et ce que sera son futur… Passé, présent et futur sont comme les artères et les veines qui coulent le long du corps : le sang est le même dans les doigts de pieds que dans le cerveau et dans l’estomac. Alors pourquoi me culpabiliser si je veux songer aux phases de vie que j’ai rencontrées voici, dix, vingt ou trente ans ? Pourquoi me laisser troubler si je veux manger les mêmes plats, écouter les mêmes musiques, lire les mêmes livres que durant mon adolescence ? Mais enfin, qui cela peut-il déranger ? Cela ne dérange que ceux qui nous ont appris que le temps passe, qu’il y a un passé, un présent et un futur. Cela dérange surtout ceux qui sont payés pour l’enseigner car ils en vivent.
Heureusement, la Science – et globalement tous les pouvoirs insoupçonnés de l’homme – nous offrent les moyens, depuis ce que nous appelons « présent » d’entrevoir ce que nous appelons « futur ». Des inventions nous permettent d’écouter des chanteurs et des écrivains qui sont passés dans l’Autre Dimension depuis longtemps. Hier soir j’écoutais Jim Morrison (Les Doors). Ce soir j’écoute Tim Buckley, ce qu’il chantait en 1966 et 1967 et que

212

j’écoutai pour la première fois en 1973. Je possède deux CDs d’interviews de Georges Simenon. Nous sommes en 2008 et j’entends la voix de Simenon enregistrée voici quelques décennies…Et, surtout - comme entrevu plus haut – les vrais médiums et les vrais voyants nous avertissent de ce qui va nous arriver. Mais je tiens à souligner, à insister lourdement : les « vrais » médiums, les vrais « voyants ». D’ailleurs l’Eglise – les Eglises – qui répugnent à se servir des mots « voyant » et « médium » parlent « d’intuition » pour désigner les vues mystérieuses du passé, du présent caché ou de l’avenir, ainsi que la lecture dans les cœurs et les esprits. Et ces Eglises citent couramment sainte Catherine de Sienne, sainte Thérèse d’Avila, la vénérable Benoîte Rancurel, Anne-Marie Taïgi, le saint Curé d’Ars et le Padre Pio. Et face à la véritable voyance – ou « intuition » - quel est le libre-arbitre de l’homme ? Cette question, je l’ai posée au vrai voyant, au vrai médium que j’ai rencontré en 1991 : Daniel Sanner, de Quetigny en Côte d’Or. Il m’a donné la réponse suivante : « Le libre-arbitre face à la voyance ? Tu prends le TGV pour aller de Dijon à Paris (il s’agit d’un TGV qui ne s’arrête pas entre Dijon et Paris). Durant le voyage, tu peux aller aux toilettes, tu peux te rendre au bar, tu peux changer de wagon s’il y a des places libres, mais tu prends le TGV pour aller de Dijon à Paris. Tu ne peux pas descendre du train en marche : tu prends le TGV pour aller de Dijon à Paris !... »
L’homme est un passant le long du temps qui n’a ni commencement ni fin. Le temps ne passe pas. Il est l’éternité. L’homme passe le long du temps, évolue sans cesse et change de dimension. Ainsi donc, ni le temps ni l’homme n’ont une fin…
___________


213

c:\users\ordi\documents\canal1.jpg

214

http://d4ionjxa82at6.cloudfront.net/4a/cc/i71093322._szw270h3500_.jpg


ANTWORT AUF EINE FRAGE

für Sigrid Becher

Das Wasser fließt unter der Brücke hindurch

Und ich zieh an der Zeit entlang.
Das Wasser wird lange unter der Brücke hindurchfließen,

Und ich werde lange an der Zeit entlangziehen.
Und wenn ich nicht mehr an der Zeit entlangziehen werde,

Das Wasser wird weiter unter allen Brücken der Welt hindurchfließen.
Und das kann noch Jahrhunderte andauern:

Wasser, Wasser, Wasser

Unter Brücken, Brücken, Brücken.

215

Aber wer verschwindet schließlich wirklich?

Und wer wird für immer verschwinden?

Aber wer wird schließlich wirklich verschwinden?

Aber wer wird wirklich bleiben?
Wird jener bleiben, der von der anderen Dimension aus,

Wird das Wasser unter den Brücken der Erde hindurchfließen sehen.

Auf der provisorischen Erde.

Sonntag, 6 Januar 2008.

Paru dans „Die Brücke“ – XXVII. Jahrgang, Heft 148 – Mai-August 2008/2
___________


REPONSE Á UNE QUESTION

L’eau coule dessous les ponts

Et je passe le long du temps.
L’eau coulera longtemps dessous les ponts

Et je passerai longtemps le long du temps.
Et cela peut encore durer des siècles :

De l’eau, de l’eau, de l’eau

Sous les ponts, les ponts, les ponts.

216

Mais enfin qui passe vraiment ?

Et qui passera pour toujours ?

Mais enfin qui passera vraiment ?

Et qui restera pour toujours ?
Restera celui qui, depuis l’Autre Dimension,

Verra couler l’eau sous les ponts de la terre.
Sur la terre

provisoire.

Dimanche 6 Janvier 2008 – Dijon.
___________


217


c:\users\ordi\documents\péniche.jpg


218

LE PRÉSENT ÉTERNEL

Élodie, Aurélie, Émilie

-tantôt truites et tantôt chattes,

parfois gamines et soudain femme sans sommations –

Dites-moi donc si dans vos universités

l’on enseigne le Présent éternel ?

Certes tous les théologiens

-d’ici, de là et de là-bas-

Vous diront mieux que moi

-qui fort heureusement ne suis pas théoogien-

Que le présent éternel n’est autre que

l’Eternité !

Mais laissez-moi rêver tout éveillé

De l’éternité sur terre.

L’éternité n’est pas le temps sans fin

-ah ! ça que non-

Mais l’absence de temps.

Sur terre on peut parfois vivre cent ans,

Mais dans l’éternité tout bonnement on vit sans temps,

Et cela tout le temps

-si vous me permettez ce jeu de mots facile.
219

Oh ! Bien sûr, des mystiques

-authentiques et de contrebande-

Aimeront toujours susurrer que sur la terre

On vit déjà en pleine éternité.

Ce qui –prêché même en latin-

N’est pas d’une précision très canonique.

Car sur la terre et tout au plus

On ne pourra que préparer

cette éternité.

Mais foin de ces palabres  pieuses !

Je ne veux pas être nommé

Le saint Thomas faquin…

J’aime encore mieux rêver.

D’ailleurs Iéshoua’ qui était un poète

Savait rêver la vérité.

Il la rêvait pour l’homme

car Lui Il la vivait.

Il était entouré de femmes

-Il fut exactement le premier féministe

en admettant à part entière

les femmes dans sa communauté.

Il était entouré de femmes

qui ne s’appelaient pas

Élodie, Aurélie, Émilie.

Pourtant si c’était à refaire,

Gageons qu’Elodie, Aurélie, Emilie

auraient leur place auprès du Maître.
Pour en revenir à ma question

je pense vraiment que d’arrêter de respirer

N’est pas la solution.

Ne plus remonter les pendules ne donne rien non plus.

Blanchir précocement tous ses cheveux
220


En méditant à s’époumoner la cervelle

sur la sempiternelle et triste condition humaine ;

Cela d’autres l’ont fait.

Alors peut-être que vivre l’instant

en oubliant le passé, le futur ;

C’est peut-être un commencement ?
Quoi qu’il en soit écrivez-moi

si vous avez d’autres lumières sur la question.

Et cela surtout si vous vous prénommez

Elodie, Aurélie, Emilie…


« L’Eglise catholique est construite autour de l’idée que l’homme domine la femme. Aujourd’hui encore, l’attitude libérale des Eglises qui ordonnent des femmes prêtres mécontente profondément le Vatican. Les enseignements du christianisme primitif, sur lesquels Rome fait silence, nous présente pourtant les femmes sous un autre jour ».
Le Second Messie » - Christopher Knight & Robert Lomas (Dervy, 2003).

221

c:\users\ordi\documents\cielvds.jpg
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Proses diverses et Poésies iconProses diverses et Poésies
«Le Poète, ce roi» n’a pas de thème particulier, IL est en fait une anthologie, en sept parties, de pages – souvent revues et corrigées...

Proses diverses et Poésies iconPoésies, proses & 33 photographies
«La Forêt française» parue chez Denoël et d’encyclopédies. Catholique pratiquant, IL s’intéressait également à la vie érémitique...

Proses diverses et Poésies iconPoésies, proses & 33 photographies
«La Forêt française» parue chez Denoël et d’encyclopédies. Catholique pratiquant, IL s’intéressait également à la vie érémitique...

Proses diverses et Poésies iconBaour lormian (P. M. L.). Ossian, barde du iiie siècle. Poésies galliques en vers français

Proses diverses et Poésies iconQuestions diverses et généralités

Proses diverses et Poésies iconProvenant de diverses successions et suite a depart

Proses diverses et Poésies iconBibliographie albums, documentaires poésies chants…
«Ne pars pas seul !» Petit Lapin entend : «Saute dans les feuilles !» Petit Lapin entend tout de travers et pourtant, IL ne s'est...

Proses diverses et Poésies iconVentes aux enchères publiques
«cyclistes», cartes Taride … de diverses régions de France, Europe, Moyen-Orient…

Proses diverses et Poésies iconCours de Micro-Economie et Gestion
«vedette Nike», exhibait les nouvelles chaussures de la marque lors de ses diverses courses

Proses diverses et Poésies iconNombreux livres hors catalogue à l’unité et en lots provenant de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com