Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016





télécharger 70.32 Kb.
titreConférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016
date de publication14.10.2016
taille70.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016
Voici quelques éléments de la conférence-débat : les « fondamentaux » de la liberté d’expression et les listes des œuvres censurées dans le passé. En dernière page, des livres publiés par Daniel Lacotte.

Le 26 août 1789, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

proclame la liberté d'expression et de pensée :
« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu

que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi. »

Et :

« La libre communication des pensées et des opinions

est un des droits les plus précieux de l’homme ;

tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement,

sauf à répondre de l’abus de cette liberté

dans les cas prévus par la loi. »

Définitions
Liberté (XIIIe)

Absence de contrainte, autonomie, indépendance.

Liberté de langage : audace, hardiesse, franc-parler.

Du latin libertas, famille de liber (libre).

Média (XXe)

Abréviation de l’anglais mass média (support de communication de masse). Famille

étymologique de media : moyen. Ici dans le sens milieu (medius), donc intermédiaire

entre, médiateur.

>> Prisme >>> Déformation.

Injure (XIIe)

Offense grave et délibérée faite publiquement à quelqu’un avec la volonté de marquer

le mépris, de déshonorer, d’humilier. Affront, calomnie, insulte, offense, outrage.

[Insulte propos de circonstance qui peut être fortuite. Invective.]

Du latin injuria (injustice, tort).

Diffamation (XIIIe)

Accusation mensongère qui porte atteinte à l’honneur et la réputation. Qui vise à

discréditer.

Du bas latin (IIIe-Ve) diffamatio.


Ce qui est interdit selon les dispositions en vigueur
Cette loi a été modifiée pour la dernière fois en 2014 avec le transfert dans le code

pénal de la question de l'apologie du terrorisme, qui figurait antérieurement dans

l'article 24.

Provocation à commettre des atteintes volontaires à la vie, atteintes

volontaires à l'intégrité de la personne, agressions sexuelles (art. 24, ainsi que les

suivants).

Provocation à commettre des vols, extorsions et destructions, dégradations

et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes.

Provocation à commettre des crimes et délits portant atteinte aux intérêts

fondamentaux de la nation.

Apologie des crimes mentionnés précédemment, des crimes de guerre, des

crimes contre l'humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l'ennemi.

Provocation directe à des actes de terrorisme, apologie des actes de

terrorisme (désormais Art. 421-2-5 du code pénal depuis la "loi n° 2014-1353 du 13

novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme").

Cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics.

Provocation à la discrimination, à la haine raciale ou à la violence à l'égard

d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de

leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une

race ou une religion déterminée.

Provocation à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe

de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.

Contestation de l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils

sont définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l'accord

de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d'une

organisation déclarée criminelle en application de l'article 9 dudit statut, soit par une

personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou

internationale (art. 24 bis).

Publication, diffusion ou reproduction, par quelque moyen que ce soit, de

nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à

des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été

susceptible de la troubler ou sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des

armées ou entraver l'effort de guerre de la Nation (art. 27).

Atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le

fait est imputé, même si elle est faite de façon dubitative (art. 29).

Diffamation des cours, des tribunaux, des armées de terre, de mer ou de l'air, des

corps constitués, des administrations publiques (art. 30), d'un ou plusieurs membres

du ministère, un ou plusieurs membres de l'une ou de l'autre Chambre, un

fonctionnaire public, un dépositaire ou agent de l'autorité publique, un ministre de l'un

des cultes salariés par l'État, un citoyen chargé d'un service ou d'un mandat public

temporaire ou permanent, un juré ou un témoin, à raison de sa déposition (art. 31),

des particuliers ou de groupes de particuliers (art. 32).

* Les "formations supplétives" (= les harkis) sont considérées comme faisant partie

des forces armées (loi 2012-326 du 7 mars 2012).

Injure envers les mêmes personnes physiques ou morales (art. 33).

Diffamations ou injures dirigées contre la mémoire des morts dans le cas où les

auteurs de ces diffamations ou injures auraient eu l'intention de porter atteinte à

l'honneur ou à la considération des héritiers, époux ou légataires universels vivants.

Diffusion sans son accord de l'image d'une personne identifiée ou

identifiable mise en cause à l'occasion d'une procédure pénale mais n'ayant pas fait

l'objet d'un jugement de condamnation et faisant apparaître, soit que cette personne

porte des menottes ou entraves, soit qu'elle est placée en détention provisoire.

Diffusion de la reproduction des circonstances d'un crime ou d'un délit, lorsque

cette reproduction porte gravement atteinte à la dignité d'une victime et qu'elle est

réalisée sans l'accord de cette dernière.

Outrage commis publiquement envers les ambassadeurs et ministres

plénipotentiaires, envoyés, chargés d'affaires ou autres agents diplomatiques

accrédités près du gouvernement de la République.

Etc.

Quelques films interdits

- David Griffith, Intolérance (1916).

- Armand du Plessy, La Garçonne (1923).

- Jean Vigo, Zéro de conduite (1933),

censuré jusqu'en 1945.

- Paul Carpita, Le Rendez-vous des quais (1955),

interdit jusqu’en 1990.

- Stanley Kubrick, Les sentiers de la gloire (1957),

« autocensuré » jusqu'en 1975.

- Jean-Luc Godard, Le Petit Soldat (1960),

censuré jusqu'en 1963.

- Luis Bunuel, Viridiana (1961),

condamné par le Vatican, censuré en Espagne

(blasphématoire) jusqu’en 1977.

- Gillo Pontecorvo, La Bataille d'Alger (1966),

Lion d’Or au festival de Venise.

- Jacques Rivette, La Religieuse (1966),

censuré jusqu'en 1967.

- Charles Belmont et Marielle Issartel, Histoires d'A

(1973).

- Tobe Hooper, Massacre à la tronçonneuse,

(1974).

- François Jouffa, La Bonzesse (1974),

ressorti en 2010.

- Serge Korber, L'Essayeuse (1975).

- Gaspar Noé, Love, interdit -18 ans.

- Abdellatif Kechiche, La vie d’Adèle,

palme d’or à Cannes (2013).

- Lemine Ould M. Salem et François Margolin,

Salafistes, interdit -18 ans.

- Lars von Trier, Antichrist.

- Eva Husson, Bang Gang,

attente du pourvoi en cassation.

La censure dans la chanson

- Quand un soldat, Francis

Lemarque, chantée par Yves

Montand en 1953

- Sanguine de Prévert, musique

Henri Crolla, déconseillée en 1953,

puis chantée par Yves Montand et

Claude Nougaro.

Jean Ferrat

- Nuit et Brouillard, déconseillée

sur les antennes

- Potemkine, décrite comme un

appel à la révolte

- Ma France, dite irrévérencieuse

pour le pays

- Au Printemps de quoi rêvais-tu

- Un Air de Liberté, dite

diffamatoire à l'encontre de Jean

d'Ormesson (article sur la chute de

Saïgon mai 1975).

Jacques Brel

- Les Bourgeois, ce qui conduit

l'auteur à remplacer dans le refrain

con par "..."

Georges Brassens

- Le Gorille

- Hécatombe

- La Mauvaise réputation

- Le Mauvais sujet repenti

- La Mauvaise herbe

- Vénus callipyge

- La complainte des filles de joie

- Putain de toi

- Les Deux oncles

- La Tondue

- La fille à cent sous

- Le Cocu

- Brave Margot

- La Femme d'Hector

- Le Fossoyeur

- Les Croquants

- Le Pornographe

- Les Trompettes de la renommée

- Le Mécréant

- Le temps ne fait rien à l'affaire

Boris Vian

- Le Déserteur (1954).

Censure littéraire

Les voyages de Gulliver

Jonathan Swift

Les mille et une nuits

Collectif

Alice au pays des merveilles

Lewis Carroll

Sherlock Holmes, tome 1

Arthur Conan Doyle

Robin des Bois

Walt Disney

La Bible

L'âge d'or de Mickey Mouse,

tome 1

Floyd Gottfredson

Harry Potter, tome 1

J.K. Rowling

Le meilleur des Mondes

Aldous Huxley

Le Seigneur des Anneaux

J.R.R. Tolkien

L'Encyclopédie

Diderot & D'Alembert

Les Fleurs du Mal

Charles Baudelaire

J'irai cracher sur vos tombes

Boris Vian

Candide

Voltaire

Sur la route

Jack Kerouac

L'appel de la forêt

Jack London

La Plaisanterie

Milan Kundera

OEuvres

Marquis de Sade

La Ferme des Animaux

George Orwell

Frankenstein

ou le Prométhée moderne

Mary Shelley

Les Raisins de la colère

John Steinbeck

L'Amant de Lady Chatterley

D.H. Lawrence

1984

George Orwell

Ulysse

James Joyce

La Case de l'oncle Tom

Harriet Beecher Stowe

Le con d’Irène

Louis Aragon

Histoire d'O

Dominique Aury

Le château de Cène

Bernard Noël

Notre-Dame-des-Fleurs

Jean Genet

La Crucifixion en rose

Henry Miller

La question

Henri Alleg

La gangrène

Collectif

Le désert à l'aube

Noël Favrelière

Lolita

Vladimir Nabokov

Les damnés de la terre

Frantz Fanon

L'épi monstre

Nicolas Genka

Septentrion

Louis Calaferte

L'Anti-Justine

ou Les délices de l'amour

Lourdes

André Hardellet

Eden, Eden, Eden

Pierre Guyotat

La vierge et le taureau

Jean Amila

Le Nécrophile

Gabrielle Wittkop-Ménardeau

Main basse sur le Cameroun

Autopsie d'une décolonisation

Mongo Beti

Interdit de séjour

Tony Duvert

Le deuxième sexe

Simone de Beauvoir

Prison d'Afrique

Jean-Paul Alata

L'agent noir, une taupe dans

l'affaire Abdallah

Laurent Gally

Services spéciaux Algérie 1955-1957

Mon témoignage sur la torture

Paul Aussaresses

Madame Bovary

Gustave Flaubert

Les misérables

Victor Hugo

Itinéraire de Paris à Jérusalem

François-René de Châteaubriand

Émile ou De l'éducation

J.-J. Rousseau

Les versets sataniques

Salman Rushdie

Les ouvrages récents de Daniel Lacotte
Dictionnaire des mots coquins et fripons

Larousse, septembre 2016

Dictons et proverbes les plus truculents

de la langue française

Larousse, 2016

Dictionnaire insolite du français truculent

Larousse, 2015

Les 600 mots les plus truculents

de la langue française

Larousse 2015

Les proverbes de nos grands-mères

Points-Seuil, 2014 (réédition 2015)

Les expressions les plus truculentes

de la langue française

Larousse, 2014

Brèves de savoir

Larousse, 2014 (réédition 2016)

Le Pourquoi du comment, le Best of

Albin Michel, 2013

Les Bizarreries de la langue française

Albin Michel, 2011

similaire:

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconConférence-débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain, sur...

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconParcours pédagogique
«Petite histoire de la liberté d’expression», «La France affirme sa liberté d’expression», etc

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconExpositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours,...

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconProgramme Angleterre Du lundi 01 février au 05 février 2016

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconConférence-débat

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconConférence-débat

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconFiche d’activites élève / devenir un cybercitoyen (ecjs)
«Liberté d’expression –Oui, mais laquelle ?», cliquer sur «participer» puis «voter», valider votre vote pour débloquer l’onglet «se...

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconPeter Benenson et la liberté d’expression (pp. 4-5 de l’album)

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconÉmile Zola (de son nom complet Émile Édouard Charles Antoine Zola)...

Conférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la liberté d’expression du 17 février 2016 iconA quoi servent les programmes ? Avant-débat du 13 janvier 2016 par Claude Thélot
«situer» correctement, c’est-à-dire ni sous-estimer, ni surestimer leur importance. Autant dire que ces différents thèmes ne seront...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com