Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire





télécharger 121.91 Kb.
titrePanorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire
page5/6
date de publication07.03.2017
taille121.91 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6

Tous droits réservés : L'Equipe

Diff. 355 333 ex. (source OJD 2005)

127615D188804300407711E37F0FC1A420D6837E91E07CA6943BA2F






Dimanche 23 Août 2009



Tombé sur un osseux
Les champions de France ont chuté face à Montpellier et son frêle ouvreur, Benoît Paillaugue, auteur de 18 points.
C’EST UNE MOITIÉ d’homme, ou presque. Soixante-dix kilos sur la balance, deux fois moins que son coéquipier Philemon Toleafoa. Quand il a entamé son tour d’honneur hier, quelques jeunes supporters de Montpellier sont venus le saluer : deux d’entre eux, une douzaine d’années au compteur, le dépassaient en taille. Benoît Paillaugue, c’est un peu l’histoire de David qui a terrassé Goliath : ses dix-huit points, tous inscrits du pied droit, ont mené le MHRC à son premier succès de la saison et l’USAP à sa première défaite de champion de France. Jacques Brunel, l’entraîneur catalan, en était tout rouge, et pas que de chaleur. Agacé ? « Oui. » Beaucoup ? « Oui », a-t-il lâché sur un ton contenu au moment de quitter les journalistes.
Quelques instants auparavant, il s’était rendu dans le vestiaire de M. Matheu pour connaître la raison du carton rouge donné à Philip Burger juste après la sirène. Verdict : « Propos déplacés. » Comme l’illustration définitive d’une fébrilité ambiante. « Il y a un peu de ça, reconnaît l’ancien entraîneur adjoint du quinze de France. On a été pénalisés douze fois, c’est plus que d’habitude. Paillaugue a réussi des buts de pénalité après des actions anodines, où il n’y avait aucun danger. Je pensais que c’était ancré en nous, manifestement ça ne l’est pas. »
Dans l’Hérault, la discipline n’est pas le seul secteur où Perpignan n’a pas été fidèle à sa réputation patiemment bâtie au cours de la saison passée. Les Catalans étouffaient leurs adversaires au combat ? Hier, ce sont eux qui étaient dominés dans les zones de plaquages ou de rucks. « On a perdu beaucoup de défis », note Brunel. En évoquant le premier acte, David Marty, le capitaine, a cet aveu peu fréquent pour un Catalan : « On a été pris sur l’engagement. On savait qu’après sa défaite à Brive (9-30) Montpellier allait se recentrer là-dessus. On n’a pas su répondre présent, on ne s’est jamais trouvés sur le terrain, c’était bizarre... »
L’USAP était épatant de réussite ? Face à Montpellier, David Mélé a raté quatre de ses six buts de pénalité, dont deux en position facile, juste après la pause, alors qu’il s’agissait de revenir à trois longueurs.


Au-delà de ça, c’est une maladresse générale qui a frappé, pas uniquement due à la pression défensive adverse. « On a manqué de concentration », pense le centre Maxime Mermoz. « On portait trop le ballon, les courses n’étaient pas bonnes », analyse le talonneur Guilhem Guirado. Trop d’actions avortées, des demi-occasions envolées. Sans que la maîtrise revienne, ni qu’une révolte s’installe. Comme si les Catalans étaient persuadés que la roue allait finir par tourner. « C’est un peu ça, reconnaît Nicolas Laharrague, entré à la 51minute. Moi, je pensais qu’on allait gagner, revenir dans le dernier quart d’heure. » Les Catalans ont gagné beaucoup de leurs matches dans ce money-time. Hier, la sirène a sonné trop tôt pour eux. « On pensait que ça allait passer comme d’hab, avoue l’international Mermoz. Mais avec moins de réussite, on voit ce que ça donne. » « On n’a pas calculé, se défend Marty. Là, ça s’est mal passé sur la fin. Je n’ai pas d’excuse. C’est dû à nous. » Vainqueur de son premier match contre Bayonne (28-20), Perpignan a peut-être subi à retardement le syndrome de la décompression du champion de France. Mal passager ou profond ? La visite de Toulouse à Aimé-Giral, samedi prochain, en dira davantage. « On n’est pas inquiets, pourquoi le serait-on ? », lance Laharrague, avant d’avouer : « Cette défaite est peut-être un mal pour un bien... »


JULIEN TOMAS SOUS PERFUSION. - La chaleur qui règne sur ce début de Top 14 a fait sa première « victime » : le demi de mêlée montpelliérain a fait un malaise dû à la déshydratation à son retour au vestiaire. Il a été immédiatement placé sous perfusion.

ALEXANDRE BARDOT

Tous droits réservés : L'Equipe

Diff. 355 333 ex. (source OJD 2005)

2470D5938550CC08602617837908B1AE25C6A27FF14E780926FF388





ACTUALITE ETRANGERE



AFP Sport
Dimanche 23 Août 2009 - 15:02 - Heure Paris (400 mots)

Rugby-ENG-EURC-sport

Affaire Harlequins: la Ligue anglaise veut faire contrôler les blessures
LONDRES, 23 août 2009 (AFP) - Le patron de la Ligue anglaise de rugby a souhaité dimanche que les blessures entraînant des remplacements temporaires soient dès cette saison vérifiées par des médecins indépendants afin d'éviter que l'affaire de la fausse blessure du joueur des Harlequins se reproduise.

Le 12 avril, lors du match de Coupe d'Europe entre les Harlequins et les Irlandais du Leinster, l'ailier du club londonien Tom Williams avait simulé un saignement de la bouche pour permettre à son équipe de faire entrer un buteur sur le terrain grâce à la règle du remplacement temporaire.

"Je vais évoquer auprès des clubs (anglais) et du comité directeur (de la Ligue) l'idée de mettre en place un règlement selon lequel toute blessure pour remplacement temporaire serait vérifiée par le médecin de l'équipe adverse", a déclaré M. McCafferty au journal Mail on Sunday.

"Cela dissuaderait quiconque d'utiliser de fausses capsules de sang (placées dans la bouche) et il n'y aurait plus de fausses blessures. Je ne vois pas pourquoi quelqu'un s'y opposerai et il n'y a aucune raison pour que cette nouvelle règle ne soit pas effective pour la rencontre Sale-Leicester du 4 septembre", a-t-il ajouté.

Dans cette affaire Williams, le directeur technique des Harlequins Dean Richards a été interdit d'entraîner pour trois ans, le joueur a été suspendu pour quatre mois et les Harlequins condamnés à une amende de 350.000 euros, payable immédiatement.

En outre, le club londonien encourt le risque d'être interdit de compétition européenne et nationale pour la saison à venir, une décision devant être prise prochainement.

Le kinésithérapeute du club Steph Brennan, ensuite employé à la Fédération anglaise et sanctionné de deux ans d'interdiction d'officier en coupes d'Europes, a démissionné samedi.

"Cela a clairement entaché la réputation du rugby, il faut le reconnaître", a reconnu pour sa part sur Radio Five le président de la Fédération anglaise Martyn Thomas, qui n'a pas souvenir de cas de tricherie comparable.

"Le rugby, ce n'est pas Hamlet", a-t-il conclu.

str/nr/nk/sk


Tous droits réservés : ©AFP Sport


0C76852B8A007B0D10FA1823790451DB2C16927CA1B4784BD406211





DIVERS


1   2   3   4   5   6

similaire:

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 16/03/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 20/08/2009 revue de presse ffr sommaire

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 28/04/2009 revue de presse ffr sommaire
J’ai tendance à ne pas complimenter très souvent. Au point d’apparaître un peu injuste

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 05/08/2009 revue de presse ffr sommaire
...

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 01/04/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 26/02/2009 cgt sommaire

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 04/04/2008 cgt sommaire
«collecte géante» de solidarité avec les travailleurs de Dacia, en lutte pour des augmentations de salaires en Roumanie

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 01/07/2010 cgt sommaire
«régression générale» des financements et les baisses de subventions de l’État et des collectiv

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconPanorama de presse 07/09/2010 cgt sommaire
«On peut avoir une journée exceptionnelle et, si elle est exceptionnelle, on peut être à un tournant.» Bernard Thibault, secrétaire...

Panorama de presse 24/08/2009 revue de presse ffr sommaire iconRdc : Revue de Presse 14/12/12






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com