Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon





télécharger 241.32 Kb.
titreLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon
page11/15
date de publication11.05.2017
taille241.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

Transformation des villes et révolution des transports



Les principales villes de la région suivirent le modèle urbanistique du Paris haussmannien. De grands remaniements modifièrent ainsi le paysage urbain. Les boulevards furent pavés, les rues, bordées de trottoirs. Théâtres, hôtels de ville, tribunaux, préfec­tures embellirent Montpel­lier, Nîmes ou Béziers. A Montpellier, la nouvelle préfecture fut implantée sur un axe symbolique des pouvoirs de l'Etat, la rue « Impériale », devenue Nationale, puis Foch. Cen­tre universitaire et hospita­lier, à la fois industriel et tertiaire, la ville fut décrite par Michelet, dans son Tableau de la France, comme une « ville de méde­cine, de parfums et de ver-de-gris ».

A la fin du siècle, on ouvrit des grands magasins, comme les « Nouvelles Galeries », qui suscitèrent une campagne très hostile des petits commerçants.

L'installation du réseau fer­roviaire, pionnier dans la région, eut un impact sur l'équilibre des forces écono­miques. Le Montpellier-­Sète, inauguré en 1839, donna au port une plus grande envergure. Sète était devenu le grand port d'exportation de vins et spi­ritueux et le cinquième port de mer du royaume. Il prit un nouvel essor grâce aux négociants montpelliérains. A la même époque, le direc­teur des mines de la Grand'Combe, Paulin Tala­bot, construisit les lignes Nîmes-Beaucaire et Nîmes-­Alès. En 1844, s'ouvrit le Montpellier-Nîmes. Deux compagnies se firent concurrence: celle de Tala­bot, « de Lyon à la Médi­terranée », et la Compagnie des chemins de fer du Midi, des frères Péreire, à Bor­deaux. La conséquence fut l'émergence de deux nou­veaux carrefours économi­ques, Béziers et Nîmes, ville la plus importante du Lan­guedoc méditerranéen. Montpellier devint simple gare de transit, alors qu'elle était, après la démolition de Montparnasse, la plus vieille gare de France.

Le chemin de fer entraîna par ailleurs une révolution agricole grâce à l'élargisse­ment des débouchés.

Le phylloxéra attaque la vigne



Au XIXe s., la région devint un grand vignoble. En moins de vingt-cinq ans, la surface viticole de l'Hé­rault doubla. Le rythme des plantations s'accéléra. La consommation de vin aug­menta parallèlement à l'ex­pansion des villes. Les petits propriétaires vigne­rons se multiplièrent.

C'est alors qu'apparut le phylloxéra. L'insecte se manifesta pour la première fois en 1863 à Pujaut dans le Gard. Lorsqu'il s'atta­qua à l'Hérault, le vigno­ble du département passa de 220000 ha en 1874 à 47000 en 1883. Le botaniste mont­pelliérain Jules Planchon, professeur à la faculté de pharmacie, identifia le puceron du phylloxéra et découvrit le moyen d'en­rayer la destruction de la vigne. Il importa des plants américains plus résistants et y greffa les cépages fran­çais. Le vignoble se recons­titua au profit des grandes propriétés, mieux armées pour supporter les frais engendrés par la maladie. En même temps, le centre viticole se déplaça vers l'ouest : la région de Béziers, affectée plus tard, devint le cœur du vignoble languedocien. Celui-ci occu­pait, à la fin du siècle, une surface d'environ 465000 ha. Une viticulture nouvelle se mit en place, à forts ren­dements, mécanisée, l'ex­ploitation prenant un caractère scientifique.

A l'inverse, des secteurs entiers connurent une crise : la soie, menacée par les importations, s'arrêta à Nîmes dès 1867 . L' ouver­ture du canal de Suez acheva d'anéantir la pro­duction. La concurrence du nord ruina aussi les foires de Beaucaire et la drape­rie languedocienne. Des usines fermèrent leurs por­tes au profit de la vigne. Si Alès continua son acti­vité, produisant deux mil­lions de tonnes de charbon à la fin du siècle, les hauts fourneaux de Beaucaire ou de Sète furent vite aban­donnés.

À la fin du XIXe s., la région avait une économie fragile. La vigne et le monde viticole venait de vivre une première grande crise, les montagnes et les campagnes se vidaient. Le mouvement d'exode rural s'accélérait. Les villes, rivales, étaient faibles face à la concurrence exté­rieure. Aux problèmes internes allaient s'ajouter les répercussions des guer­res européennes..

EPISODE 9
XXe SIECLE première partie

UNE REGION DE CONTESTATION
A l'image de la France, la région subit de lourdes pertes hu­maines au cours de la Première Guerre. Plaques commémoratives et monu­ments aux morts dressés dans les villes et les villa­ges gardent la mémoire des victimes. La population dut accepter les mesures de restriction, et notamment les cartes d'alimentation pour le sucre, le pain ou le charbon.

Cependant, la région fut plus profondément mar­quée par la crise viticole du tout début du siècle. En 1907, la révolte des vigne­rons fut, d'après Jean Jau­rès, « l'un des plus grands événements sociaux qui se soient produits depuis trente-cinq ans ».

1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAssemblee generale ordinaire du comite regional de gymnastique languedoc-roussillon...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconActes du colloque organisé par le Conseil général de l’Oise et le...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1. Le régime de croisière suivi depuis 1965
«Le marché du logement en Ile-de-France» organisé par le Conseil Régional d’Ile-de-France et la Chambre Interdépartementale des Notaires...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1/ Pertinence
«inpiano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours» Musée des Beaux –Arts Jules Chéret nice; Exposition, conférences concert. Démarrage...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAtelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLes dix innovations pédagogiques de 2015 ?
«journal d’apprentissage» (reflexive journal) ou la carte mentale (mind map) sont déjà assez répandus en France, y compris dans le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com