Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon





télécharger 241.32 Kb.
titreLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon
page14/15
date de publication11.05.2017
taille241.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

L’après-guerre



Après la guerre, la région connut des mouvements de population. L'exode rural entraîna les hommes vers la ville, attractive par les emplois qu'elle offrait. On bascula de la civilisation rurale à la civilisation urbaine. La spéculation immobilière implanta le béton dans les villes.

Autre facteur de modifica­tion sociale: les flux migra­toires. Il fallut très vite rem­placer la main-d'œuvre autochtone défaillante dans l'agriculture. On trouve parmi les immigrés des Gavaches (paysans du Tarn, de l'Aveyron et de l'arrière­ pays héraultais), des Espa­gnols et des Italiens, ces derniers travaillant aussi dans le secteur du bâtiment. Les Italiens eurent une intégration rapide, facilitée par le catholicisme. Point com­mun avec la culture française. On put ainsi détermi­ner que la plupart venaient des régions les plus catholi­ques d'Italie: Piémont, Vénétie, Frioul. Les Espa­gnols s'intégrèrent par le communisme. Ils venaient des régions les moins pratiquantes et les plus anticlé­ricales d'Espagne: Catalo­gne, Valence, Murcie.

Des Polonais s'étaient aussi installés dans la région entre les deux guerres, en particulier dans les pays miniers. Portugais et musulmans d'Afrique du Nord s'ajoutaient à cet ensemble. Parmi ces der­niers, il faut distinguer une immigration politique, les Harkis, soucieux de s'inté­grer rapidement, et une immigration économique, dont le but était à terme de retourner au pays.

Cas particulier, les rapatriés d'Afrique du Nord s'installèrent en grand nombre dans presque tous les départements de la région. En 1962, Ils gonflè­rent d'un coup la popula­tion urbaine et le secteur tertiaire. L'exode amena par exemple 13000 person­nes à Montpellier en quel­ques jours, soit un apport de 10 % de la population locale. C'est ainsi que la municipalité commença la construction d'une ZUP sur le domaine de La Paillade. La présence des rapatriés fut bénéfique sur le plan économique. Sur le plan cul­turel, ils apportèrent leurs coutumes alimentaires et religieuses, notamment le pèlerinage de Notre-Dame de Santa-Cruz, statue de la vierge miraculeuse d’Oran qui attirait entre 40000 et 50000 personnes le jour de l'Ascension. Une forte colo­nie israélite séfarade vint rejoindre les petites colo­nies juives enracinées en Languedoc parfois depuis le Moyen Age ou le XVIe s. Elle renforça une com­munauté décimée par la Seconde Guerre.

Tandis que les villes gros­sissaient, de grands tra­vaux d'assainissement

modifiaient l' aspect du lit­toral. En juin 1963, l'Etat créa la Mission Interminis­térielle pour l' Aménage­ment Touristique du Litto­ral du Languedoc-Roussil­lon. Dirigée par Pierre Racine, cette mission dota la région d'équipements touristiques. De nouvelles stations balnéaires virent le jour: Port-Camargue, La Grande-Motte, Le Cap d'Agde, Gruissan, Port-Leu­cate, Port-Barcarès et Saint-Cyprien. Le Midi devint la destination vacan­ces des Européens du Nord. Le tourisme se développa, supplantant peu à peu les revenus viticoles.

Ainsi, la région prit une part active aux événements internationaux qui déchi­rèrent l'Europe de 1936 à 1945. Elle sut accueillir des réfugiés menacés par des gouvernements anti-répu­blicains et résister contre l'occupant. A la sortie de guerre, les différentes com­munautés immigrées durent apprendre à vivre ensem­ble. Tandis que l’Europe se construisait et qu’on créait en 1957, le marché commun.

JEAN MOULIN, unificateur de la Résistance et héros national

Quand la guerre éclate, Jean MOULIN est préfet de l’Eure-et-Loir à Chartres. Il est au sommet d’une carriére administrative commencée en Savoie, après des études de droit à Montpellier. Né le 20 juin 1899 à Béziers dans une famille d’enseignants, républicaine, radicale et laique ? Il veut s’engager dès la déclaration de guerre, mais doit rester à son poste.

Maintien de l’ordre, accueil et ravitaillement des réfugiés sont alors ses missions quotidiennes. Pour ne pas avoir à signer pour les autorités allemandes de fausses déclarations condamnant des soldats sénégalais, il tente de se suicider. Secouru, il est rapidement accusé de nourrir des sentiments républicains par le gouvernement de Vichy qui le reléve de ses fonctions le 2 novembre 1940. Jean Moulin entre dès lorsq en résistance et gagne Londres en octobre 1941.

Le général de Gaulle le charge de coordonner, en zone sud, les mouvements résistants. Parachuté en France en janvier 1942 comme délégué de la France Libre, Jean Moulin parvient à unir les résistants. En 1943, il crée un Comité Directeur des Mouvements Unis de Résistance (MUR) puis réuni un Conseil National de la Résistance (CNR) le 27 mai. Il crée des services clandestins communs, assure les contacts avec Londres et devient, sans en avoir le titre, le chef de la Résistance, surnommé Max, Rex ou Mercier. Victime d’une trahison, il est arrété le 21 juin 1943 par Klaus Barbie et la Gestapo à Caluire près de Lyon. Torturé, il meurt le 8 juillet, au cours de son transfert en Allemagne. Son corps est ramené à Metz puis à Paris et ses cendres déposées au cimetiére du Pére Lachaise. Le 19 décembre 1964, le général De Gaulle fait tranférer ses cendres au Panthéon pour commémorer le vingtiéme anniversaire de la libération. Le discours d’André Malraux « Entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortége », vibre encore dans les mémoires.

EPISODE 11


XXe siècle. Dernière partie.

Des années 70 à nos jours.
Croissance démographi­que exception­nelle, muta­tions économi­ques dans tous les secteurs d'activités, développement culturel, transformations urbaines... depuis les années 60, la région est en ébulli­tion. Et, si sa capitale est devenue une métropole internationale, tout le terri­toire a su mettre en avant ses atouts.
Explosion démographique

Depuis l'après-guerre, la population de la région ne cesse d'augmenter (voir encadré). Entre 1962 et 1999, le Languedoc-Roussillon a connu la 2e plus forte croissance démographique française. Elle frôla les 9 % entre 1990 et 1999 (11, 4 % pour l'Hérault), et repré­senta le plus important taux d'accroissement démogra­phique français, avec 0,9 % par an. Au 1er janvier 2002, le nombre d'habitants s'éle­vait à 2 375 615, soit 4 % de la population française métro­politaine. Cet essor est dû pour l'essentiel aux migra­tions : jeunes, actifs et retraités viennent en masse dans la région. Ils sont pour la plupart originaires des régions périphériques.

Les chiffres témoignent donc de l'attractivité du Languedoc-Roussillon et l'on sait déjà que la croissance démographique, même ralentie, continuera d'être forte : on prévoit entre 170 000 et 310 000 habitants en plus d'ici 2015. La répar­tition de la population est inégale sur le territoire : 55 % des habitants se trou­vent sur le littoral. De même, l'Hérault et le Gard regroupent ensemble deux tiers des habitants de la région. L'évolution de la population du Languedoc­Roussillon accompagna celle des secteurs d'activités.

1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAssemblee generale ordinaire du comite regional de gymnastique languedoc-roussillon...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconActes du colloque organisé par le Conseil général de l’Oise et le...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1. Le régime de croisière suivi depuis 1965
«Le marché du logement en Ile-de-France» organisé par le Conseil Régional d’Ile-de-France et la Chambre Interdépartementale des Notaires...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1/ Pertinence
«inpiano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours» Musée des Beaux –Arts Jules Chéret nice; Exposition, conférences concert. Démarrage...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAtelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLes dix innovations pédagogiques de 2015 ?
«journal d’apprentissage» (reflexive journal) ou la carte mentale (mind map) sont déjà assez répandus en France, y compris dans le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com