Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon





télécharger 241.32 Kb.
titreLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon
page2/15
date de publication11.05.2017
taille241.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

Tolérance



Or, l'ère musulmane fut plutôt heureuse pour les habitants de la Septimanie qui cohabitaient bien, quelles que soient leurs ori­gines, culture et religion. Selon les chroniqueurs arabes Ibn al-Athir et Al ­Makhari, des colons musul­mans s'installèrent en Sep­timanie et leur nombre fut en constante augmentation. Leur point d'ancrage le plus fort était Narbonne. Comme en Espagne, les conqué­rants firent preuve de tolérance en permettant aux gens du Livre, Juifs et Chrétiens, de pratiquer leur religion contre le paiement d'un impôt spécifique, la gyzia. L'Eglise de Nar­bonne bénéficia du régime de protectorat et la cathé­drale fut vraisemblable­ment partagée entre Chré­tiens et Musulmans.

Des accords politiques furent passés entre Musul­mans et seigneurs Goths, afin de renforcer la position des Musulmans en Septi­manie, dans un contexte de luttes pour le pouvoir entre Berbères et Arabes d'une part, Arabes syriens et Arabes yéménites, d'autre part. En outre, ces traités visaient à s'entendre pour faire face aux guerriers francs. Ainsi, la Chronique de Moissac, rédigée au XVe s., mentionne-t-elle un accord passé entre le wali ou gouverneur de Narbonne et le patrice Moronte, repré­sentant de l'autorité wisi­gothe, sans doute en Septi­manie orientale, en vue d'in­terdire aux Francs de Charles Martel de prendre la région située à l'Est du Rhône, l'actuelle Provence.

Union sacrée



Cependant, l'alliance entre Musulmans et Aquitains ayant été rompue, les pre­miers multiplièrent les raids depuis leur base de Narbonne vers l'Aquitaine et la vallée de la Loire. En 732, Charles Martel écra­sa les Sarrasins près de Poitiers. Il prit ensuite la tête des troupes franques devant les murs d'Avignon et massacra toute la gar­nison musulmane, avec ceux des habitants qui avaient rejoint le camp des Mahométans. En effet, Chrétiens et Musulmans s'étaient unis, sans dis­tinction de religion, contre « ces barbares venus du Nord ». Après la prise d'Avignon, les Francs assiégèrent Nîmes, Agde et Béziers. Là encore, Musulmans, Wisigoths et descendants des Gallo-­Romains se coalisèrent contre l'envahisseur. Blo­qués devant Narbonne en 738, les Francs s'en retour­nèrent, mettant le feu aux villes traversées au retour : Agde, Béziers, Maguelone et Nîmes, considérées com­me des points d'appui offerts aux Arabes, virent ainsi leurs fortifications détruites et leurs habitants massacrés.

Animés par leur désir d'ex­pansion territoriale, les Francs n'allaient perdre de vue ni la Septimanie musulmane, ni l'Aquitai­ne. Le duc d'Aquitaine Gai­fier convoitait aussi la Sep­timanie et attaqua Nar­bonne en vain. C'est alors que le fils de Charles Mar­tel, Pépin le Bref, décida d'intervenir.
Entrée dans le royaume franc.
En 752, le nouveau roi franc chassa les Sarrasins de Sep­timanie. Pépin négocia avec les « Goths» la « libé­ration» de Narbonne en 759 et accorda de grands privilèges économiques à son Eglise. La restauration du catholicisme, de ses églises, de son clergé face à l'Islam, constitua entre les Septimaniens et le roi des Francs un terrain d'en­tente solide. Après l'échec de l'expédition menée par Charlemagne vers Barce­lone et Saragosse et le désastre de Roncevaux, de nombreux Hispani arrivè­rent en Septimanie. Parmi eux, des moines, sûrs de recevoir la protection roya­le et animés par le puis­sant mouvement de réfor­me monastique inspiré par Benoît d'Aniane, fils du fidèle comte de Maguelo­ne. Pour favoriser cette immigration, Charlemagne développa le système d'aprision selon lequel tou­te personne occupant et tra­vaillant des terres incultes pendant trente ans en deve­nait propriétaire.

Devenue franque, menacée par des raids musulmans, la Septimanie fut intégrée par Charlemagne en 781 dans le royaume aquitain qu'il avait créé pour son fils Louis. Mais leur désir de « libérer» l' Hispania des Musulmans provoqua, en 793, une offensive de l'émir de Cordoue Al-­Hakam 1er jusqu'à l'en­ceinte de Narbonne dont il brûla les faubourgs. En 801, Louis le Pieux entra à Bar­celone et rétablit la marche hispanique. La Septimanie resta dans le royaume aqui­tain au IX- s., séparée de la Provence aux traités de Verdun (843) et de Meer­sen (870), le Rhône consti­tuant une frontière. Dès 865, la Septimanie, parta­gée en deux provinces, s'or­ganisa autour de ses deux capitales, Narbonne et Bar­celone.

Au X- s., dans l'Europe des empereurs saxons, la fron­tière occidentale de l'Em­pire empiéta sur la rive droite du Rhône et forma quelques enclaves en Sep­timanie autour d'Agde, Béziers, Carcassonne et en Roussillon.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAssemblee generale ordinaire du comite regional de gymnastique languedoc-roussillon...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconActes du colloque organisé par le Conseil général de l’Oise et le...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1. Le régime de croisière suivi depuis 1965
«Le marché du logement en Ile-de-France» organisé par le Conseil Régional d’Ile-de-France et la Chambre Interdépartementale des Notaires...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1/ Pertinence
«inpiano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours» Musée des Beaux –Arts Jules Chéret nice; Exposition, conférences concert. Démarrage...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAtelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLes dix innovations pédagogiques de 2015 ?
«journal d’apprentissage» (reflexive journal) ou la carte mentale (mind map) sont déjà assez répandus en France, y compris dans le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com