Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon





télécharger 241.32 Kb.
titreLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon
page3/15
date de publication11.05.2017
taille241.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

Carrefour des idées et des marchands



À cette époque, la Septi­manie était un carrefour d'échanges culturels et commerciaux entre les pays européens et orientaux, et l'émirat omeyyade de Cor­doue fondé en 756 par Abd er Rhâman. Celui-ci avait gardé et continué d'entre­tenir des marchands juifs et grecs, ainsi que des savants et « philosophes» ou théo­logiens chargés d'instrui­re les prosélytes.

Dès le IX- s., de riches marchands juifs, dits Radanites, suivaient des itinéraires passant tous par Narbon­ne, soit terrestres et reliant l'Espagne, par la France et la Germanie, au pays des Khazars entre la Mer Caspienne et la Volga, soit maritimes, tant au nord par les côtes d'Italie méridio­nale, l'Egée et Constanti­nople, qu'au sud par les côtes d'Afrique du nord, Le Caire, la Palestine, Antioche et Bagdad. Un juif anonyme rassembla les don­nées utiles à ces longs voyages dans un livre, le Yosippon, traduction en hébreu d'un ouvrage géo­graphique latin enrichi par des renseignements récents. Au X- siècle, de nombreuses lettres de notables juifs, trouvées dans le dépôt d'ar­chives de la Genizah au Cai­re, révèlent l'ampleur de leur activité et de leurs relations diplomatiques, notam­ment avec l'empereur de Constantinople et le roi des Khazars Joseph, converti au judaïsme.

La Septimanie représentait donc à ce moment un milieu économique, religieux et culturel exceptionnel dans tout l'Occident germanique contemporain. Grâce au voisinage du brillant émirat de Cordoue, mais surtout au passé romain de l'an­tique province de Narbon­naise. Ces cinq siècles au cours desquels la Gaule méridionale se romanisa forgèrent le caractère par­ticulier d'une province qu'aucun des grands royaumes barbares issus des invasions germaniques ne put absorber, que ce soit celui des Wisigoths de Tolè­de ou celui des Francs de la dynastie mérovingienne.

Quant à l'invasion musul­mane, elle n'avait pas abou­ti à une véritable conquête de la Gaule wisigothique. Au contraire, elle lui avait redonné le rôle joué par la Narbonnaise antique, celui de lien entre l'Espagne orientale et les pays aqui­tains tant au sud de la Loi­re qu'à l'ouest du Rhône, prolongé par la Saône jus­qu'au Rhin.

EPISODE 3



IXe - XIe siècles

Un portrait contrasté



Une nouvel­le fois, la Septima­nie avait changé de mains.

Dominée par les Francs, attaquée par des hordes venues des quatre points cardinaux, elle entra, au IXe siècle, dans une période troublée. L'affaiblissement de l'au­torité royale et l' éclate­ment du pouvoir aggravè­rent l'insécurité. L'Eglise tenta alors d'étendre sa protection sur les plus démunis, tout en agran­dissant son patrimoine.

Politique, économie, rôle de l'Eglise et activité cultu­relle: comment et dans quel cadre les habitants de Sep­timanie vivaient-ils autour de l'an Mil?

Septimanie ou Gothie



A la fin du IXe siècle, la Septimanie, divisée en deux provinces, s'organisait autour de ses deux capi­tales, Narbonne et Barce­lone. Le territoire septi­manien franchissait les Pyrénées et englobait les comtés catalans. Celui d'Urgel, par exemple, est à plusieurs reprises situé dans un regnum Septimaniae.

La Septimanie était de plus en plus désignée du nom de marquisat de Gothie ou Gothie, appellation employée autant pour le Languedoc que pour la Catalogne. Afin de souli­gner peut-être les origines gothique et romaine des habitants, fortement hos­tiles aux Francs dévasta­teurs de la reconquête caro­lingienne.

Ainsi, au Xe siècle, Borrel de Barcelone se faisait-il appeler dux Gothiae, titre symbolique rappelant le caractère gothique de son comté. L'affirmation des racines gothiques face au nouveau maître franc signait une volonté d' auto­nomie qu'avait déjà mani­festé la Septimanie pendant toute la durée de la monar­chie de Tolède (cf. épiso­de 1).

Charlemagne organisa l'ad­ministration de son vaste royaume. Il mit en place un serment de « vassalité» pour s'assurer de la fidéli­té des comtes. Des missi dominici ou « envoyés du maître », sorte d'inspec­teurs ambulants, les surveillaient. Les comtes étaient secondés dans la guerre et l'exercice de la justice par les vassi dominici, « vassaux du maître»qui recevaient un domaine en échange d'un serment.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAssemblee generale ordinaire du comite regional de gymnastique languedoc-roussillon...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconActes du colloque organisé par le Conseil général de l’Oise et le...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1. Le régime de croisière suivi depuis 1965
«Le marché du logement en Ile-de-France» organisé par le Conseil Régional d’Ile-de-France et la Chambre Interdépartementale des Notaires...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1/ Pertinence
«inpiano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours» Musée des Beaux –Arts Jules Chéret nice; Exposition, conférences concert. Démarrage...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAtelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLes dix innovations pédagogiques de 2015 ?
«journal d’apprentissage» (reflexive journal) ou la carte mentale (mind map) sont déjà assez répandus en France, y compris dans le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com