Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon





télécharger 241.32 Kb.
titreLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon
page9/15
date de publication11.05.2017
taille241.32 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   15

Urbanisme et vie culturelle



Au cours des troubles reli­gieux, des villes manifes­tèrent avec ostentation leur fidélité au roi par des aménagements urbains. Montpellier, par exemple, construisit la place royale du Peyrou. Les travaux s'étalèrent de 1689 à 1774. Urbanisme et vie culturelle

Au cours des troubles reli­gieux, des villes manifes­tèrent avec ostentation leur fidélité au roi par des aménagements urbains. Montpellier, par exemple, construisit la place royale du Peyrou. Les travaux s'étalèrent de 1689 à 1774. Une nouvelle porte ou arc de triomphe relia la place à la vieille ville: les grands épisodes du règne de Louis XIV figuraient sur les reliefs de l'arc, comme la Foi terrassant l'Hérésie ou la jonction de l'océan et de la mer par le Canal des Deux-Mers. Une sta­tue équestre du roi, imi­tée de celle de l'empereur Marc Aurèle de Rome, fut érigée au centre de la place et inaugurée en 1718. Enfin, un aqueduc, réalisé par l'ingénieur hydrauli­cien Henri Pitot, devait permettre l'adduction de l'eau en ville en l'achemi­nant depuis la source Saint-Clément. L'urba­nisme était florissant, comme en témoignent les constructions publiques mais aussi les hôtels par­ticuliers, signe que les cita­dins s'enrichissaient. Pour symboliser l'ouverture de l'espace, les villes firent tomber leurs murailles. En même temps, pour sou­ligner la naissance d'une mentalité nouvelle, elles ouvrirent des Académies et sociétés de pensée. Les premières furent créées à Nîmes en 1682. En 1706, Montpellier eut son Aca­démie des sciences, suivie en 1723 par la Société scientifique de Béziers.

A Montpellier, la Société bénéficia de la présence de l'Université de méde­cine. Les Académies diffusèrent les idées nouvel­les grâce à des concours, à leurs réseaux de corres­pondances et à leurs liens avec Paris. Astronomie, botanique, géologie, puis chimie et physique, les domaines investis étaient variés. De grands hommes illustrèrent la région dont Jean-Antoine Chaptal, pro­fesseur de chimie à l'Ecole de Santé de Montpellier. Avec le professeur Jac­ques-Etienne Bérard, il créa en 1780 la fabrique de La Paille, première fabri­que française de produits chimiques dans laquelle il produisait notamment des aluns, du sulfate de cui­vre, des matières coloran­tes et de l'acide sulfurique. Il fut aussi l'inven­teur de la chaptalisation, procédé de sucrage des moûts avant la fermenta­tion. C'est aussi Chaptal qui mit en place des Cham­bres de commerce et la première école d’Arts et Métiers de France. Autre espace d’échanges intellectuels, les loges maçon­niques se multiplièrent durant la seconde moitié du XVIIIe s., à Narbonne, Carcassonne, et surtout Montpellier. La plupart s'agrégèrent au Grand Orient de France, fondé en 1773 par les ducs de Chartres et de Montmo­rency-Luxembourg.

Naissance de l'industrie chimique, nouveaux pro­cessus de vinification, industrie textile, progrès de l'instruction, embellis­sement des villes par des jardins, des fontaines et des hôtels particuliers...

A la veille de la Révolu­tion française, la région semblait s'épanouir. Les luttes religieuses avaient pris fin. Par le grand com­merce, l'armée, les cer­cles de sociabilité, les pro­testants avaient retrouvé une position sociale, confirmée en 1787 par l'édit qui leur accordait un état civil. Ils allaient bientôt rallier en masse le mouvement révolution­naire..

Le jardin de la Fontaine à Nîmes

Au milieu du XVIIIe s., Jacques Philippe Mareschal, directeur des fortifications du Languedoc, entreprit la construction d’un jardin dans la ville de Nîmes. A l’origine du projet, une nécessité utilitaire : la régulation d’un cours d’eau, l’Agau, pour assurer l’alimentation des lavoirs. L’économie de la ville reposait en effet sur le traitement des laines, des draps, du coton et de la soie. Mareschal bâtit de nouveaux lavoirs, des bassins pour les teinturiers et permit ainsi de stocker environ 250 000 m3 d’eau. Il incorpora au nouvel espace des ruines romaines récemment remises au jour. Le jardin fut donc aussi un parc archéologique et un lieu de promenade, devenant ainsi l’un des premiers jardins d’Europe imaginé pour la détente des citadins. Il fut considéré comme un morceau de ville idéale dans l’esprit des Lumières qui rêvaient d’une ville aérée, rationnelle et conçue pour le bien-être collectif.

EPISODE 8
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   15

similaire:

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAssemblee generale ordinaire du comite regional de gymnastique languedoc-roussillon...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconActes du colloque organisé par le Conseil général de l’Oise et le...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconConseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail crt

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLa Commission permanente du Conseil régional du Centre-Val de Loire...
«Nous sommes venus parce que nous savions que nous n’étions pas concernés. Nous connaissons cette ville et nous nous sommes déplacés...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1. Le régime de croisière suivi depuis 1965
«Le marché du logement en Ile-de-France» organisé par le Conseil Régional d’Ile-de-France et la Chambre Interdépartementale des Notaires...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon icon1/ Pertinence
«inpiano, la facture de Pianos de 1791 à nos jours» Musée des Beaux –Arts Jules Chéret nice; Exposition, conférences concert. Démarrage...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconAtelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Le journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon iconLes dix innovations pédagogiques de 2015 ?
«journal d’apprentissage» (reflexive journal) ou la carte mentale (mind map) sont déjà assez répandus en France, y compris dans le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com