Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946





télécharger 117.92 Kb.
titreChapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946
page3/3
date de publication11.05.2017
taille117.92 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3

Internet a considérablement changé la donne. Les gouvernants ne peuvent plus se contenter de diffuser leur discours auprès des gouvernés. En effet, Internet permet la réactivité et la réciprocité : les gouvernés peuvent s’exprimer auprès de leurs gouvernants.
Doc. – Un extrait de L’enfer de Matignon, Alain Juppé, 2008

Alain Juppé, Premier Ministre resté célèbre pour son impopularité record (longues grèves à l’hiver 1995 pour s’opposer à la réforme des retraites et de la Sécurité Sociale), revient ici sur l’impact de l’opinion publique sur sa stratégie de gouvernement. Il explique comment, sous l’influence de conseillers en communication, il se trouve sans cesse contraint de réagir aux évolutions de sa courbe de popularité.
Le Président de la République m’a envoyé son conseiller en communication, Jacques Pilhan. Je l’ai écouté, j’ai suivi ses avis, cela n’a pas suffi. (…) Lorsque vous êtes en campagne, c’est très facile, vous pouvez promettre la terre entière. Quand vous êtes confronté à la décision ou à la réalité et qu’il faut faire avaler une pilule amère, vous avez beau y mettre tous les rubans roses que vous voulez, cela ne passe pas.

Je ne comprenais pas toujours très bien, en outre, ce qu’on me conseillait. Il fallait être plus souriant, il fallait parler plus simplement aux gens. Souriant, quand vous parlez du déficit de la Sécurité sociale, ou de la nécessité de réformer les finances publiques : ce n’est pas une rigolade.

(…) L’opinion, pour tout dire, évolue. On peut vous plébisciter et le lendemain brandir votre effigie au bout d’une pique. En décembre 1995, j’ai subi des manifestations, une chute spectaculaire dans les sondages, un comble d’impopularité. Tous les matins, mon fils passait en moto pour aller travailler sous une banderole « Juppé, salaud ! ». Moi, je me réveillais en entendant les manifestants scander : « Juppé, on aura ta peau ! ». Pour commencer la journée, c’est stimulant… Mais on prend un bon petit déjeuner et puis on va au boulot.
E – Le désengagement de l’Etat est réel mais dépend de la majorité politique au pouvoir

1 - L’Etat délègue une partie de ses pouvoirs : la décentralisation

Les lois de décentralisation de 1982-83 (dites « lois Defferre13 ») marquent une étape décisive dans le processus de désengagement de l’Etat. En effet, ces lois dotent les collectivités territoriales (communes, départements, régions) de pouvoirs nouveaux (auparavant exercés par l’Etat) ; ces collectivités ne peuvent cependant agir que dans le cadre de la loi et dans les domaines de compétences qui leur sont précisément reconnus. Par exemple, en matière d’enseignement, les régions ont en charge la gestion matérielle des lycées, les départements gèrent les collèges et les communes gèrent les écoles primaires. Mais les programmes scolaires et la gestion des personnels de l’Education Nationale relèvent de l’État.

Le transfert de compétences se poursuit : depuis la loi de 2002, les collectivités territoriales peuvent organiser des référendums consultatifs locaux et sont financièrement autonomes. Cela favorise la démocratie locale. En outre, la loi rend obligatoire la mise en place de conseils de quartiers dans les villes de plus de 80000 habitants, permettant d’associer l’ensemble de la population à la vie municipale.

Ce choix de désengager l’Etat des affaires économiques et financières est maintenu durant les décennies suivantes, à des degrés divers en fonction des sensibilités politiques au pouvoir.
2 – La différence entre la gauche et la droite

D’une façon générale, la gauche se veut plus interventionniste que la droite lorsqu’elle est au pouvoir ; nationalisations, impôts sur les grandes fortunes, retraites à 60 ans, création du RMI (revenu minimum d’insertion) en 1989, semaine des 35 heures (sous le gouvernement Jospin en 2000), etc.
Conclusion

L’Etat a connu un net élargissement de ses compétences à partir de 1945 : à côté de ses fonctions « régaliennes14 » traditionnelles (la sécurité, la justice, la défense), il a dû prendre en charge de nouveaux domaines (sécurité sociale, planification économique, aménagement du territoire, enseignement, culture).

Puis le rôle de l’Etat a été profondément modifié à partir des années 1970-1980 sous l’effet de plusieurs phénomènes : construction européenne, mondialisation, fin des Trente Glorieuses. Ainsi, après avoir été interventionniste et omniprésent, l’Etat s’est donc recentré sur son cœur de métier. Celui-ci reste un acteur essentiel, même s’il délègue une partie de ses compétences aux collectivités territoriales et à l’Union Européenne.

Aujourd’hui, les Français, en tant que contribuables, semblent souhaiter moins d’Etat (c’est-à-dire moins d’impôts). En même temps, leur demande en services publics est croissante (dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de la sécurité alimentaire, etc.). L’arrivée de nouveaux acteurs et de nouveaux échelons de pouvoir bouleverse le rôle de l’Etat tel qu’il a pu l’être en France et son efficacité est contestée. Le pourcentage élevé des abstentions, la montée des extrêmes et le sentiment de lassitude et d’amertume d’un certain nombre de citoyens semblent marquer une période de crise de confiance entre la Nation et l’Etat.

1 L’administration désigne l’ensemble des acteurs qui assurent la gestion d’un territoire dans tous les secteurs où l’action de l’Etat est nécessaire.

2 Le dirigisme économique signifie que l’Etat intervient dans l’économie.

3 Nationalisation : opération de transfert à l’Etat de la propriété d’une entreprise ou d’un groupe d’entreprises.

4 Durant la guerre, l’entreprise Renault est occupée par les Allemands et collabore activement à l’effort de guerre allemand en réparant les chars, en produisant des tanks et des camions pour la Wehrmacht (armée allemande).

5 Les deux premières semaines datent de 1936.

6 Les années d’après-guerre se caractérisent par un véritable « baby boom ».

7 L’indépendance énergétique est le fait de ne pas avoir besoin d’importer de l’énergie d’autres pays (gaz, électricité, pétrole, charbon) pour faire face à nos besoins.

8 La décentralisation est le transfert d’une partie des pouvoirs de l’Etat vers les collectivités territoriales (ce terme désigne les communes, les départements et les régions).

9 Démocratie d’opinion : fonctionnement d’un régime où le pouvoir s’appuie sur les sondages pour prendre des décisions satisfaisant les désirs de l’opinion publique, censée refléter la volonté de la majorité.

10 John Maynard Keynes est un économiste britannique (1883–1946), qui propose une solution aux crises économiques : il faut relancer l’économie par la consommation. Pour cela, en dépit de la crise, l’Etat doit continuer à investir (en donnant par exemple du travail aux chômeurs – construction de routes, de barrages, etc.) pour soutenir la consommation et donc relancer l’activité économique en faisant redémarrer les entreprises dont les recettes augmentent à nouveau. Cette politique de relance, théorisée au début des années 1930, est appliquée par le président américain Roosevelt dès 1933 pour faire sortir son pays de la crise de 1929. L’efficacité des politiques relance est aujourd’hui controversée : on leur reproche de creuser la dette et le déficit public.

11 La politique de rigueur vise à stabiliser voire réduire le déficit public et la dette, pour restaurer à terme l’équilibre budgétaire : blocage des salaires, réduction des dépenses publiques, hausse des impôts, etc.

12 La délocalisation est le transfert d’activités vers des pays présentant des avantages compétitifs (main d’œuvre peu chère par exemple).

13 Du nom de Gaston Defferre, alors Ministre de l’Intérieur.

14 Les fonctions régaliennes désignent les fonctions qui sont du ressort exclusif de l’Etat.

1   2   3

similaire:

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconHistoire Chapitre 5 – Gouverner la France depuis 1946

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconPistes de reflexion : «gouverner la france de 1946 a nos jours»
«Etat- nation», «Etat-providence», «République» et «Nation» du Dictionnaire de l’Histoire de France, de Sirinelli chez Larousse....

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconLorsque Yves Lacoste écrit que «La géographie, ça sert d’abord à...
«gouverner la France depuis 1946» : l’organisation de la défense et de la sécurité en France depuis 1946 (ordonnances de 1946 et...

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconGouverner la France depuis 1946

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconÉtat, gouvernement et administration de la France de 1946 aux lois...
«gouverner autrement» émerge avec l’avènement de la Ve République. A compter de 1981, le pouvoir en place réaffirme le rôle de l’Etat...

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconProgramme 2014. Février/Mars. Mise en œuvre du programme
«Gouverner» : action de diriger et administrer, liée à son acteur principal (la France); le pouvoir exécutif (chef de l'Etat et gouvernement)...

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconLes sociétés contre l’Etat en France au xix° siècle
«société contre l’Etat»2, à savoir les relations d’opposition, souvent méconnues entre les sociétés locales, à l’échelle du village...

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconI/ L’Etat et la nation en France : une longue histoire

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconTd sociologie Historique de l’Etat
«Qu’est-ce qu’une Nation ?», Ernest Renan définit au mieux ce qu’est la conception française de la Nation. IL récuse successivement...

Chapitre V – L’échelle de l’Etat-nation : gouverner la France depuis 1946 iconLe programme : Extrait du B. O n° 11 15 juin 1995 et documents d’accompagnement (cndp 1997)
Présentation du sujet d’étude : IL s’agit avant tout d’approfondir les notions de nation et d’État-nation, d’en replacer le développement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com