Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé





télécharger 100.87 Kb.
titreEntremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé
page2/2
date de publication12.05.2017
taille100.87 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2
l’Association Calysto ». Ainsi, elle organise des sessions d’information et de prévention sur les risques liés aux usages numériques pour les adolescents, sous le nom de « Génération Numérique ».

Mais, la plus grande vigilance repose notamment sur les épaules des parents. C’est ainsi que les contrôles parentaux se multiplient, comme www.parentsdanslesparages.com. Ce nouvel outil, dit « intelligent », permet de contrôler le temps d’utilisation des appareils ou encore de détecter et bloquer les sites inappropriés en fonction de l’âge des enfants.

Outre les parents, et les enseignants, la commission Européenne est elle aussi impliquée pour la prévention des risques liés à l’usage des réseaux sociaux. Elle soutient notamment le programme « Internet sans craintes » qui vise à sensibiliser les jeunes aux risques et usages d’Internet, leur apprendre à se poser les bonnes questions et à développer les bons réflexes, tout en formant les parents et enseignants afin qu’ils puissent les accompagner. Les actions menées s’articulent à travers des programmes d’éducation, tels que « Vinz et Lou sur Internet », une série de 15 dessins animés et activités interactives destinée aux 7-12 ans.

Avec le développement des réseaux sociaux, afin de lutter contre la vulnérabilité des jeunes, les programmes et organisations visant à les protéger ont connu un essor considérable.


  1. La nécessité de nouveaux projets de loi


Les données personnelles englobent une quantité d’informations importante allant du nom, aux loisirs préférés, en passant par le lieu de résidence. Or, aujourd’hui, lors de la création d’un compte sur les réseaux sociaux, certaines de ces informations sont à fournir obligatoirement. Au fil des années, notre profil se complète et au bout d’un certain temps toute notre vie se retrouve éparpillée sur la Toile. Pourtant, trop peu d’utilisateurs savent réellement se qu’adviennent les informations qu’ils publient.

En effet, pour pouvoir s’inscrire l’internaute doit obligatoirement accepter de souscrire à une Déclaration des Droits et Responsabilités qui décrit les conditions d’utilisations du site. La majorité des usagers ne prennent pas le temps de lire, ou même de survoler le contrat. Si l’usager refuse ne serait-ce qu’une seule condition, il doit renoncer à l’utilisation de l’application, ou du site. C’est ainsi que de nombreux internautes ignorent que Facebook s’attribue tous les droits de propriété sur les contenus mis en ligne par les utilisateurs, que ce soit les photos ou les informations personnelles.

Le fait que Facebook utilise les informations de ses internautes à des fins publicitaire ne semble pas être un tabou pour le créateur du site, Mark Zuckerberg : « Facebook ne cache pas son envie d’utiliser les informations personnelles de ses utilisateurs à des fins publicitaires. ». Dans la même logique, les documents mis en ligne sur GoogleDrive peuvent-être récupérés, par la firme Google si jamais il en survient le besoin. Le cas est arrivé lorsque par exemple, un jeune adolescent Américain avec de l’acné avait publié une photo de lui sur son mur. Il s’est retrouvé sur une affiche publicitaire pour un soin de visage, sans que Facebook ne lui ai demandé son autorisation. Les poursuites judiciaires n’ont pas abouties puisque le garçon avait, à la création de son compte, cédé ses droits à Facebook.



Heureusement pour les français, tous les individus qui le souhaitent ont le droit de s’opposer à figurer dans un fichier informatique et de demander à supprimer des données contenues dans des fichiers commerciaux. L’article 38, de la loi 78-17 du 6 Janvier 1978, récemment modifiée, est formel : « Article 38 : Toute personne physique a le droit de s’opposer, pour des motifs légitimes, à ce que des données à caractère personnel la concernant fassent l’objet d’un traitement. Elle a le droit de s’opposer, sans frais, à ce que les données la concernant soient utilisées à des fins de prospection, notamment commerciale, par le responsable actuel du traitement ou celui d’un traitement ultérieur. »

Un problème subsiste pourtant. Les droits des utilisateurs varient en fonction des pays, un paradoxe puisque, aujourd’hui, les réseaux sociaux sont des plateformes mondiales. Aussi la loi française n’est applicable qu’en France. De nombreux cas se présentent où, lors d’interpellations par la Justice, des sites refusent les accusations car la loi en France n’a pas d’équivalence dans leur pays d’origine. Un cas s’est présenté en 2013, lorsque des propos antisémites furent publiés sur Twitter, celui-ci a refusé de donner la moindre information permettant d'identifier les auteurs. Une dernière solution reste tout de même possible. Les societés de « nettoyage de la e-réputation » se multiplient au fil des années, comme par exemple «Net’Wash », ou encore « iprotego », qui se chargent de créer du contenu positif pour « noyer » le contenu négatif. Les propos diffamatoires ne peuvent donc pas être éradiqués du Web social, mais sont cachés jusqu'à ce qu’ils soient oubliés.



Même si le système judiciaire Français semble en cours de progression, très probablement à cause des mentalités des utilisateurs qui changent et qui prennent conscience des dangers, il existe tout de même des failles. En effet, des poursuites pour diffamation sur le Web ne sont possibles que dans un délais de trois mois après la diffusion des propos. La question de l’anonymat persiste toujours, et les faux noms et faux comptes envahissent le Net. Des progrès restent nécessaires à cause de la rapidité de l’évolution de ces réseaux sociaux.



Conclusion :
En mettant une nouvelle technologie au service d'une demande sociale déjà existante, les réseaux sociaux ont révolutionné notre mode de vie ainsi que les rapports humains et il est indéniable que les nouvelles générations ne sauront s'en passer. Nous sommes à présent 2986 milliards d’internautes à travers le monde et désormais un français passe en moyenne une heure et demie par jour sur les réseaux sociaux.


En résumé, l'usage des réseaux sociaux a permis un resserrement des rapports sociaux, basé sur la proximité, l'entraide, la coopération, l'activisme civique mais il a aboli les frontières entre sphère privée et sphère publique. De plus ces plateformes du Web 2.0 ne se résument plus qu'à l’aspect de socialisation et leur influence s'étend au delà de la création de liens amicaux.


En effet, comme nous l'avons vu ,les réseaux sociaux offrent un espace de liberté quasi illimité, un outil qui a modifié nos façons de communiquer, basées sur le partage horizontal des informations, la coopération pour alimenter cette information et le besoin de les commenter, mais le challenge à venir reste le contrôle l'éthique de ces nouvelles technologies : la législation, qui est en perpétuelle évolution, permet de résoudre certains problèmes mais il faut avant tout éduquer les utilisateurs.


Néanmoins, s'interroger sur le devenir des informations que nous révélons de nous même et éviter de donner les pleins pouvoirs à des géants d'internet comme Google ou Facebook sur notre propriété identitaire ne relèvent ils pas de notre propre responsabilité ?

Bibliographie :

Ouvrages :

  • HENNO, Jacques, « Facebook et vos enfants : guide pratique : les 45 questions à se poser absolument », éditions Télémaque, 2012

  • SELLIER, Virgine et FALLER, Régis, « Internet sans danger : Le Guide du bon sens numérique », éditions Bayard, 2013

  • PISANI, Francis et PIOTET, Dominique, « Comment le Web change le monde », éditions Pearson, 7 juin 2013

  • BARNES, John.A, « Classes sociales et réseaux dans une île de Norvège », 1954

  • PROULX, Serge, DENOUËL, Julie, et DELCROIX, Éric, « Les réseaux sociaux-sont ils nos amis ? », éditions Le Muscadier, 5 juillet 2012

  • DALSUET, Anne, « T’es sur Facebook ? : Qu’est-ce que les réseaux sociaux ont changé à l’amitié ? », éditions Flammarion, 7 septembre 2013

Revues :

  • GÉO ADO, « Les réseaux sociaux 7 milliards d’amis ? », N°104 (octobre 2011)

  • LE MONDE week-end, N°21450 (samedi 4 Janvier 2014)

  • COURRIER INTERNATIONAL, « Un Facebook professionnel », N°1255 (20 au 26 novembre 2014)

Sites Internet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_wikis



1 Relations qui attachent un individu à une connaissance éloignée, un ami d'ami, etc.. Au contraire, les liens forts sont, eux, issus de relations soutenues et fréquentes, comme avec la famille par exemple.

2 C’est l’e-réputation d’une personne et sa vie privée sur internet.

3 Ensemble des ressources qu'un individu possède et peut mobiliser dans son intérêt.

4 Marketing Personnel : Alter ego professionnel conçu dans le but d'influencer la façon dont les autres vous perçoivent, et de tourner cette perception en opportunité.

5 Définition fournie par le Robert : « Utilisations des techniques de l’information, notamment l’information de masse, pour induire en erreur, cacher ou travestir les faits. »

6 Chercheur biélorusse spécialisé dans les implications politiques et sociales des nouvelles technologies.

7 Vice-présidente de la Cnil.

8 Dépendance à l’ordinateur ou à l’univers informatique. Aujourd’hui, elle désigne plus particulièrement la dépendance à internet.

9 Forme d’agression se concrétisant par la réception répétée de messages par SMS ou sur le Net (MSN, e-mail, ou autres réseaux sociaux)

10 Utilisateurs entre 8-17 ans.


[Tapez le texte]

1   2

similaire:

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconSociabilité : ensemble des relations sociales d’un individu et des...
«look» est à la fois imitation et distinction. IL est normatif, au risque de la stigmatisation et de l’exclusion

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconBibliographie
...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconDéfinition Cartophile ou cartophiliste : personne qui a la passion...
«aimer d’amitié» au sens général : Le suffixe -phile est utilisé pour former un nom correspondant à une notion de passion, d’ami...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconEmmanuel Ricard
«pas !» se parle, c’est le temps des premières fois : première affirmation, premier refus, première confrontation, première séparation,...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconProgramme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1
«à leur compte». Dans le cas d’un entrepreneur individuel qui a utilisé ses propres capitaux pour l’achat d’un local et de matériel...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconLe rôle des sciences sociales dans les relations Est-Ouest

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconLes anciens grecs faisaient de l’amitié le lien affectif par excellence;...
«Il arrive ( ) qu'une vraie amitié existe entre frères et soeurs, mais IL ne nous semble pas exagéré de dire qu'elle est née non...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconLes relations économie- histoire et le statut scientifique des sciences...
«La recherche des fondements d'une méthodologie des sciences sociales est la tâche la plus importante de ce temps dans le domaine...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconNote : Le terme "multimédia" est utilisé comme nom ou comme adjectif...

Entremêlement de relations sociales de travail, de parenté et d’amitié. IL le baptise «réseau social». C’est la première fois que ce nom est utilisé iconDans l’histoire déjà riche des conférences chantées du Hall de la...
«medley», deux chansons enchaînées qui sont Quand tu t’y mets et Le claqueur de doigts. Elles datent respectivement de 1962 et de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com