Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants





télécharger 26.33 Kb.
titrePartie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants
date de publication12.05.2017
taille26.33 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1S.

Partie A : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants.

Sujet 1 : L’enracinement républicain en France durant les premières décennies de la IIIe République.

Intro :

Entrée en matière : Restauration républicaine après près d’un siècle d’instabilité politique qui a vu se succéder deux monarchies, une courte république et un empire. De nombreux Français ont conservé un attachement, hérité de la Révolution, à la République et à la démocratie. Cependant les tensions sociales et politiques ainsi que l’absence de pratique de droits politiques nécessitent de la part de la jeune République, proclamée en Sept. 1870, d’œuvrer à son enracinement dans les esprits des citoyens. C’est pourquoi, les premières décennies sont fondamentales dans le processus de construction du Républicanisme (sentiment républicain).

Contextualisation : « les premières décennies » = 1870-1905 mais si on s’en tient au programme officiel, il faut inscrire le sujet dans la période 1880- 1905.

Pbmtq : Comment la IIIe République, pourtant fortement contesté parvient-elle à diffuser le sentiment républicains dans la société française ?

Annonce du plan :

Nous verrons que l’enracinement de la République passe par l’approfondissement des droits civiques et de la pratique démocratique. L’Etat renforce la cohésion nationale et le républicanisme en multipliant les manifestations populaires, le recours à des symboles et s’appuie sur l’action de l’école publique mise en place dans les années 1880. Nous montrerons enfin, que de nombreuses crises politiques menacent le régime mais conduisent à l’unité et au triomphe des Républicains.
Plan détaillé :

I. La République s’enracine par la pratique de la démocratie.

1. Les lois constitutionnelles de 1875 fixent l’organisation républicaine.

Partage des pouvoirs, parlementarisme, instabilité gouvernementale mais permanence des personnalités politiques dans les gouvernements (Radicaux), charte des libertés municipales…

2. Des citoyens politiques actifs.

Participation aux élections et renforcement des règles électorales, l’enracinement local de la pratique électorale et de la participation politiques. Cependant, exclusion des femmes est une limite importante à l’universalité de la citoyenneté.

3. Des lois qui renforcent les droits et les libertés politiques.

S’appuyer sur la mise en place des lois qui renforce la liberté d’expression (liberté de presse), l’activisme politique (manifestation et droit de réunion 1881, droit syndicale 1884 loi Waldeck-Rousseau), le rôle des partis (loi sur les associations de 1901) et loi de séparation de l’église et de l’état de 1905 (laïcité et déclin de l’influence des églises).
II. La république renforce la cohésion nationale.

1. En développant une symbolique républicaine et en multipliant les manifestations.

Montrer que la République réemploient les symboles révolutionnaires pour renforcer l’identification populaire, cependant éviter l’énumération des symboles sans les lier avec l’idée d’enraciner la République (effet catalogue peu démonstratif parfois ridicule).

Manifestation publique à évoquer : Fêtes nationales dont la 1ere est commémorée le 14 juillet 1880, Inhumation au Panthéon (Temple Républicain) de Victor Hugo en 1885, les expositions universelles (centenaire de la révolution 1889 puis celle 1900), (le sport : JO de Coubertin et Paris en 1900, création de l’équipe de France de football 1904, tour de France 1903)

2. Par une politique publique d’aménagement urbain et de commande publique.

Montrez que ces symboles sont employer dans l’urbanisme, les villes et les villages se dotent de monuments publiques et en premier lieu la mairie et l’école. Des artistes reçoivent des commandes publiques et son mis à contribution pour magnifier la République (ex : Triomphe de la République de Dalou, place de la Nation).

3. Le rôle de l’école publique :

Lois Ferry de 1881-1886 vont imposer l’ouverture d’école publique dans toutes les communes, la gratuité, l’obligation scolaire et la laïcité.

Renforcement de la cohésion nationale : langue française, civisme, patriotisme.

Elévation sociale : l’école publique promeut les meilleurs élèves et permet l’ascension sociale d’enfants nés dans des milieux modestes «enfants de la patrie ».

Le rôle des instituteurs : formé par l’état dans les écoles normales ils deviennent des modèles de vertus républicaine et portent auprès de la population le projet égalitaire et laïc de la République. Ils sont « les hussards noirs de la République » (Charles Péguy).

Limite : inégalité garçon/fille.
III. Une république qui triomphe de ses ennemis.

1. L’anti-républicanisme et l’antiparlementarisme.

De droite et de gauche. origines et idéologie..

2. les crises des années 1885-1894.

Boulangisme et canal de Panama. Anarchisme (assassinat de Sadi-Carnot 1894).

3. Dreyfus et la « défense républicaine ».

Eviter un long récit de l’affaire qui doit être synthétisé mais montrer que l’Affaire divise les Français, renforce le rôle de la Presse et de l’opinion publique, le rôle des intellectuels et conduit avec le gouvernement « défense républicaine » de Waldeck-Rousseau puis de ses successeurs (E. Combe) au renforcement de la République.
Conclusion :

C° Bilan : Peu avant la 1ere GM, la République semble établie sur des bases solides. Cependant les années 30 voit ressurgir l’antiparlementarisme qui témoigne de la difficulté de créer une Nation homogène et Républicaine.

C° Ouverture : Rôle de la République dans le développement excessif du patriotisme et de l’esprit de revanche dans le but d’unité républicaine autour de valeurs partagées par la Droite et la Gauche mais qui peuvent être perçus facteurs du déclenchement de la 1ere GM.


Sujet 2 : (Réalité, Représentation et contestation de l’empire colonial française dans les années 1930

Intro : Contextualisation : Apogée colonial vers 1930 « la plus grande France » qui s’exprime dans l’organisation de l’exposition coloniale. Rappeler le processus de constitution de l’empire et ses caractéristiques (12 M de km², 60 M d’indigènes, présence sur les 4 continents ou « les cinq océans »).

Pbmtq : En quoi la colonisation est-elle à l’origine de multiples représentations et critiques, en particulier dans les années 1930 ?

Annonce du plan : L’état souhaite valoriser son « œuvre coloniale » et justifier sa politique, en développant l’attachement des Français aux colonies. Parallèlement, une « vision caricaturale » voire raciste des colonies et des colonisés se développent, elle s’exprime à travers la chanson populaire, les actualités cinématographiques, la presse et surtout lors de l’exposition coloniale de 1931. Cependant, il existe une critique du colonialisme qui passe par une volonté de rétablir la« vérité sur les colonies » et elle conduit à une critique de la colonisation par des partis et des personnalités politiques français et par les colonisés eux-mêmes.
I. « La plus grande France ».

1. la domination coloniale française.

a) Où et quand la France met en place sa domination ?

b) Comment justifier le colonialisme ?

œuvre civilisationnelle, grandeur nationale, renforcement de la puissance (« force noire »), apports économiques.
2. La dualité du système colonial.

a) Colonie de peuplement (exemple algérien)

b) Colonie d’exploitation (exemple indochinois)
II. Les représentations coloniales :

1) A travers l’exposition 1931.

a) Pq l’exposition ?

b) Présentation de l’expo

c) Quelle(s) limite(s) ?

2) Une image construite souvent raciste.

a) l’Indigène, un homme primitif 

b) Les représentions populaires souvent racistes, toujours complaisantes.
3) La réalité coloniale.

Domination, infériorité, (apports coloniaux)
III. La remise en cause de la colonisation.

1) En France :

a) les premières critiques 1880-1914 : Clemenceau, Jaurès. (Si étudié en Cours)

b) L’opposition communiste et surréaliste (Aragon, contre-exposition »la vérité sur les colonies », la pensée marxiste associe le colonisé au prolétaire, la lutte anticoloniale est donc comparable à la lutte des classes.

2) dans les colonies ;

a) Césaire, Senghor et la négritude.

b) les prémices de la lutte anticoloniales : Ho Chi Minh et l’Indochine


CC° :

Bilan : L’Etat Français est dans les années 1930, un état impérialiste qui considère les colonies comme un élément essentiel de sa puissance. Il lui apparaît alors nécessaire de justifier la politique coloniale mais favorise ainsi l’émergence d’une image caricaturale du colonisé, image déformée mais peu critiquée.

Ouverture : En quoi l’image coloniale renvoyée par l’état à travers les expositions coloniales et le discours officiel est-il à l’origine de « l’illusion de la puissance française » dans une période de marche à la guerre ?

Parti. B Analyse de deux documents en histoire.

Vous soulignerez les apports des deux documents dans la connaissance de la fin du Totalitarisme en URSS.


«"Perestroïka", cela signifie surmonter le processus de stagnation, rompre le mécanisme de freinage, créer des systèmes fiables et efficaces pour accélérer le progrès social et économique et lui donner un plus grand dynamisme. "Perestroïka", cela signifie aussi initiative de masse. C'est le développement complet de la démocratie, l'autonomie socialiste, l'encouragement de l'initiative et des attitudes créatives, c'est aussi davantage d'ordre et de discipline, davantage de transparence, la critique et l'autocritique dans tous les domaines de notre société. C'est le respect le plus absolu pour l'individu et la prise en considération de la dignité de la personne, c'est l'intensification systématique de l'économie soviétique, le renouveau et l'épanouissement des principes du centralisme démocratique dans la gestion de l'économie nationale, l'introduction en tous lieux de méthodes économiques, le renoncement à une gestion fondée sur l'injonction et les méthodes administratives. [...] "Perestroïka", cela signifie le développement prioritaire du domaine social, avec pour objectif de satisfaire les aspirations du peuple soviétique à de meilleures conditions d'existence et de travail, à de meilleurs loisirs, à une meilleure éducation et de meilleurs soins médicaux. »

Mikhaïl Gorbatchev, Perestroïka, Flammarion, 1987

Injonction : ordre, commandement.


Caricature de Plantu publiée dans Le Monde, 9 décembre 1991.

En tête du cortège, on reconnaît Mikhaïl Gorbatchev, suivi par Boris Eltsine, président de la Russie.

Partie C : Croquis : « Dynamiques de population, urbanisation, métropolisation en France. »

similaire:

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconParcours sciences po
«La culture» et «La violence». Deux sujets au choix sont proposés aux candidats sur un thème et/ou sur les deux. IL n’est pas donné...

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconPremière partie : (exceptionnellement, deux sujets d’) histoire, notée sur 18 points
«Il y a suffisamment d’aluminium, de cuivre, de nickel et de zinc dans le pays. Donnez. L’armée en a besoin !»

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconLe programme officiel : Cette question est une des deux questions...
«Sociétés et cultures de l’Europe médiévale du 11e au 13e siècle». On peut envisager d’y consacrer 4 heures. Elle doit être divisée...

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconL’anneau de la Mémoire
«clés en mains». La tentation est alors grande pour l’élève de reprendre tels quels ces travaux sans faire preuve d’esprit critique....

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconUn des trois sujets d’histoire de la première partie et un

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconUne année en «classe presse»
«Courbet Choc», le journal du Collège Courbet et ont en charge sa réalisation : choix des sujets, écriture d'article, saisie, vente...

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconPremière partie : Composition d’Histoire
«Toussaint rouge», le paysage médiatique français est pluraliste, mais encore fortement encadré par un État qui depuis la Libération...

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconBulletin officiel n°20 du 20 mai 2010
«illustratif» pour cette première partie. Ceci n’engage pas les concepteurs des sujets pour les années à venir

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconLeçon : Le renouveau des villes en Occident (XIe-xiiie siècle)
«vilains» Dans la deuxième partie de la séance, l’étude de deux villes prises dans deux espaces régionaux permet d’envisager la question...

Partie a : Traitez au choix l’un des deux sujets de composition suivants iconLe questionnaire IL doit comporter
«zéro» élaborés pour l’épreuve ponctuelle doivent donc être des références pour construire les deux situations de contrôle en cours...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com