Les municipales s'invitent aux cérémonies du 11 Novembre





télécharger 44.77 Kb.
titreLes municipales s'invitent aux cérémonies du 11 Novembre
date de publication13.05.2017
taille44.77 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
o

Reims  

Les municipales s'invitent aux cérémonies du 11 Novembre
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44612.jpg

Agrandir la photo
Cinq candidats sur une même ligne avec de gauche à droite Jean-Marie Beaupuy, Adeline Hazan, Jean-Louis Schneiter, Catherine Vautrin et, à côté du sous-préfet, Renaud Dutreil.

Un protocole changé à la dernière minute, des petites phrases… les cérémonies du 11 Novembre avaient hier à Reims un avant-goût de municipale.
Lorsqu'elle a reçu la cravate de commandeur de la légion d'honneur la résistante Geneviève Tavernier était sans doute loin de ces gué-guerres politiciennes. Idem pour les collégiens de Croix-Cordier qui ont posé des plaques d'identité sur la tombe de 30 soldats de la Grande Guerre… pourtant hier matin les cérémonies du 11 Novembre ont pris dans les coulisses des allures de campagne électorale.
Lors de son discours à la mairie, Jean-Louis Schneiter expliquera ainsi avoir « modifié très légèrement le protocole » face à une initiative qu'il jugea « pré électorale ». Au cœur de cette mini-polémique, la décision du candidat Renaud Dutreil de déposer, en tant que député, une gerbe au monument aux morts.
Une initiative, qui n'est pas dans les habitudes de ces cérémonies, qui aura eu le don d'agacer ses opposants. Plutôt que de laisser le candidat investi par l'UMP aller seul déposer sa gerbe, le maire décida donc d'associer tous les députés, nationaux et européens, à cette manifestation. Tout le monde alla donc en même temps, dans un bel élan solidaire, déposer des gerbes de fleurs.
Tout au long des différentes manifestations de la matinée, la tension aura ainsi été palpable. Les uns évitant soigneusement les autres avec au milieu un sous-préfet qui a du sans doute arrondir les angles pour ne froisser personne.
On pouvait notamment apercevoir Renaud Dutreil avec son écharpe tricolore de… député. Le seul à porter une telle marque, les autres parlementaires et le maire ayant préféré la laisser au placard. Au milieu des officiels, le quidam peu au fait de la vie municipale pouvait presque se demander qui était le maire…
Preuve enfin s'il en est besoin de cette ingérence municipale dans les cérémonies, certains sont venus nous approcher au cimetière du nord, qui pour Jean-Claude Thomas de confier un communiqué sur son soutien à Renaud Dutreil (voir par ailleurs), qui pour les Bonapartistes d'en faire autant pour soutenir par contre Catherine Vautrin.
On était alors bien loin du 89e anniversaire de l'Armistice de 1918

http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44613.jpg

Agrandir la photo
Ces cérémonies étaient avant tout l'occasion de rendre hommage aux anciens combattants et résistants dont Geneviève Tavernier qui a reçu la cravate de commandeur de la Légion d'honneur.
Hervé Oudin

img transparente

n

Cormontreuil  

A Cormontreuil
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44555.jpg

Agrandir la photo
La croix du combattant a été remise à Roger Foulard.

Une nouvelle fois, et malgré la pluie, les habitants se sont déplacés nombreux dimanche pour participer aux cérémonies du 89e anniversaire de la capitulation allemande de la guerre 14/18.
Après la messe et le dépôt de gerbes aux monuments aux morts auquel ont participé de jeunes membres du conseil municipal d'enfants, Claude Viéville, président de la section locale de l'UNC et Michel Voisin, ont procédé à la remise de la croix du combattant à Roger Foulard, soldat de 1re classe au 55/2C.
Celui-ci a été affecté en décembre 1955 au 24e groupe vétérinaire à Suippes. Muté en Algérie en mai 1957 au 4e régiment d'artillerie (8e compagnie) dans le secteur de Bone, il a été libéré en janvier 1958.

m

img transparenteWitry-lès-Reims 


A Witry-lès-Reims
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44595.jpg

Agrandir la photo
Le caporal chef Hervé Détraigne et le caporal Romuald Nouvelet décorés par Yves Détraignes, sénateur-maire.

À l'occasion de la cérémonie du 11 Novembre qui a rassemblé une foule nombreuse et beaucoup d'enfants encadrés par les enseignants, Yves Détraigne, sénateur-maire de Witry-lès-Reims, a fait sortir du rang du corps des sapeurs-pompiers du village le caporal Romuald Nouvelet pour lui remettre la médaille d'honneur d'argent pour 20 ans de service et le caporal chef Hervé Détraigne pour le décorer de la médaille d'honneur vermeil pour 25 années de service. Il leur a adressé ses félicitations et ses remerciements au nom de la population locale pour leur dévouement.

l

Tinqueux 

A Tinqueux
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44546.jpg

Agrandir la photo
Personnalités, Aquatintiens et écoliers ont rendu un vibrant hommage lors de cette cérémonie.

La ville de Tinqueux a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui ont laissé leur vie durant les quatre années de guerre de 1914 - 1918, qui ont engendré 12 millions de morts.
Ce 89e anniversaire de l'Armistice a réuni sur le parvis Sainte-Bernadette, devant le monument aux morts, de nombreuses personnalités civiles et militaires, d'Aquatintiens, des membres du conseil municipal, (adultes et enfants) des anciens combattants, l'association des anciens parachutistes, porte-drapeaux, sapeurs-pompiers. On notait la présence de Jean-Pierre Fortuné, conseiller général, maire de Tinqueux, l'adjudant-chef Thierry Martin, de la BA112, des représentants de la police nationale et de Henri Wenisch, vice-président des anciens combattants.

k

img transparenteBétheny  


A Bétheny
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44597.jpg

Agrandir la photo
Les Béthnyats de plus en plus nombreux.

Malgré le vent et la pluie, les Béthnyats se sont déplacés très nombreux pour la cérémonie du 11 Novembre : enfants, parents, élus, clairon, délégation BA 112, corps des pompiers et chef de police. Dans un premier temps, au petit-Bétheny, puis ensuite place de la mairie pour se rendre au monument aux morts, où la traditionnelle minute de silence fut respectée. Comme à l'accoutumée, une gerbe de fleurs fut déposée aux deux endroits. L'école Farman était fort représentée, ainsi qu'une classe de l'école Equiernolles.

j

Saint-Brice-Courcelles  

A Saint-Brice-Courcelles
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44636.jpg

Agrandir la photo
M. Aimable Denhez a reçu la croix du combattant ainsi que la médaille de la reconnaissance de la nation pour les opérations en Afrique du Nord.

i

Isles-sur-Suippe 

A Isles-sur-Suippe
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44677.jpg

Agrandir la photo
Les récipiendaires et le maire, Guy Riffé.

Après les cérémonies du souvenir au monument aux morts de la commune d'Isles-sur-Suippe, Guy Riffé, maire du village, a tenu à rendre hommage à deux membres du conseil municipal. Janine Redon née à Paris et son mari en Aveyron, sont arrivés en 1973 à Isles. Très rapidement, ils se sont intégrés à la vie associative et aussi municipale. Ainsi son mari s'occupe du club de foot, et quant à Janine elle rejoint l'équipe du conseil municipal en 1977 et est encore après 5 mandats, soit 31 ans, membre du conseil. En reconnaissance, elle a reçu la médaille d'honneur régionale et communale de vermeil.
Joël Bacquenois, est né à Isles et son implication dans la vie communale date des années 1965 au foyer des jeunes. Puis intégration au club de foot jusqu'en 2000, et président du club de pêche. En 1983 il est élu conseiller municipal et voilà 25 années qu'il est présent au sein du conseil. Il a reçu la médaille d'honneur régionale et communale d'argent.
Conjointement à cette manifestation, Claude Manond, président de l'association des anciens combattants, a tenu à remettre à Guy Riffé, maire du village, une bronze représentant le monument élevé à Châlons en reconnaissance des événements d'AFN, ainsi qu'un recueil de ces événements. Cette médaille et ce document, seront gardés en mairie.

h

img transparenteBazancourt 


A Bazancourt
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44686.jpg

Agrandir la photo
André Ghyllebert reçoit sa médaille.

Lors des cérémonies de commémoration de l'armistice du 11 novembre 1918, deux remises de médailles ont eu lieu à Bazancourt. Tout d'abord auprès du monument aux morts, Yannick Kerharo maire de la commune, a décoré Gérard Blavette, André Chappat, Julien Gregorczyk, Henry Garnesson, Joseph Staszczyk, de la médaille de reconnaissance de la nation et Amar Maklouf, commémoration Algérie (de gauche à droite sur la photo). Deux absents lors de cette remise, René Godiet et Gérard Roesch (médaille de reconnaissance de la nation).
Ensuite, salle Miche Prévoteau, André Ghyllebert a reçu des mains du maire, une médaille et le diplôme d'honneur de porte-drapeau, en reconnaissance de ces 13 années de dévouement.

img transparente

http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44687.jpg

Agrandir la photo
Les récipiendaires.

img transparenteg

A Fismes
Entouré de nombreux enfants de la cité et des officiels, Jean-Pierre Pinon, le maire, a rappelé le devoir de mémoire envers les soldats morts pour la France lors de la première guerre mondiale et notamment envers les atrocités qui se sont déroulées lors de la bataille du chemin des dames dont on commémore le 90' anniversaire. Les enfants ont déposé des colombes confectionnées en classe tout autour du monument aux morts. Les plus grands du collège Thibaut de Champagne ont interprété des chants sous la direction de Marie-Christine Robion, leur professeur de musique.
Les écoliers du primaire ont déposé des colombes confectionnées en
tout autour du monument aux morts
f

A Muizon
Muizon, l'Union nationale des combattants a remis, par les mains de son ex-président Guy Berrot, la croix du combattant à Jean-Michel Chevalier, ancien d'Afrique du Nord (à gauche).
Les voici tous deux, en compagnie de Michel Caquot, maire de la commune. Quatre « vrais-faux » Poilus en, costumes authentiques, faisaient également partie du cortège...
e

Sermaize-les-Bains 

SERMAIZE-LES-BAINS Le 11 Novembre commémoré
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44574.jpg

Agrandir la photo
Les porte-drapeaux pendant la montée des couleurs.

A la sortie de l'office religieux, élus, anciens combattants, médaillés militaires, représentants du Souvenir Français, ont rejoint les porte-drapeaux et les sapeurs-pompiers pour un lever des couleurs au cimetière communal. Emmené par la Musique municipale de Pargny-sur-Saulx, le cortège s'est dirigé ensuite vers le monument aux morts pour l'appel des « Morts pour la France » et des victimes civiles de la guerre 1914-1918. Dépôt de gerbe et minute de silence ont clos les cérémonies.

d

Chalons

Cérémonie du 11 Novembre : toujours un « spectacle »



http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44575.jpg

Agrandir la photo
L'ultime rendez-vous des cérémonies du 11 Novembre s'est tenu au monument aux morts de la ville, présidé par le préfet de Région, avec les enfants des écoles et le public, massé derrière les barrières.
Bernard HALEUX

Chaque année le 11 Novembre, anciens combattants, élus, militaires, porte-drapeaux… se réunissent pour célébrer la fin de la guerre 14-18. Pour le public, cette cérémonie représente toujours un beau spectacle.

«OH ! Tu as vu les pompiers… Ils ont un gros casque ! » Une petite fille à peine âgée de 4 ans observe les hommes en tenue, réunis dans le hall d'entrée de l'hôtel de ville.
Hier, pour commémorer le 11 novembre, militaires et autres corps avaient revêtu leur tenue d'apparat. Pour le public et surtout les petits, le défilé avait un air de représentation historique. « Nous sommes venus avec nos petits enfants », racontent Joseph et Christiane, retraités châlonnais. « Il est important de ne pas oublier que des soldats se sont battus pour défendre notre pays. Et même s'ils sont un peu petits pour tout comprendre, cette commémoration est un bon moyen de les sensibiliser. » Juste à côté, Bernard et Nadine ont accompagné leur fille Christelle. « Bientôt, elle abordera la Première Guerre mondiale à l'école », remarque Bernard, « en écoutant la lecture du préfet, cela lui permettra de situer un peu mieux le contexte, et peut-être, sait-on jamais, lui donner le goût de l'histoire. » Ils n'étaient pourtant pas venus nombreux, les spectateurs. Le mauvais temps, une lassitude des commémorations ou bien plus simplement l'oubli de cette partie de l'histoire ?

Devoir de mémoire

Certains ne veulent pas « oublier le courage de ces soldats », à l'instar de Maurice, ancien combattant d'Algérie, « mais je peux comprendre que les nouvelles générations ne s'intéressent plus à de telles manifestations. D'où l'importance des cours d'histoire à l'école, qui permettront peut-être de pérenniser le souvenir ». Maryse s'est arrêtée par hasard. « Nous allions chez des amis en centre ville. J'avais complètement oublié que nous étions le 11 Novembre. Mes petits garçons jouent souvent à la « guerre », alors je leur ai montré ce que sont de vrais soldats. » Mathieu, 7 ans et Jérémy, 8 ans apprécient. « Pourquoi pas, plus tard, s'engager ? » s'interrogent-ils. « On verra ça après, quand on sera plus grand ! »
Les plus petits, encore jeunes pour saisir l'importance de la commémoration, préfèrent s'intéresser aux bottes, médailles, bérets ou drapeaux des militaires et porte-drapeaux.
Quelques-uns ne pourront s'empêcher de gigoter au rythme des marches militaires interprétées par l'harmonie municipale. D'autres suivront même le cortège, au pas, comme de vrais petits soldats.
Adultes et bambins, en tout cas, ont respecté la cérémonie… ou presque ! « Monsieur, voulez-vous bien éteindre votre cigarette ? Un peu de respect tout de même ! » Et le monsieur de s'exécuter. Il avait sûrement affaire à un ancien caporal… Alors pas question de désobéir à ses ordres.
Comme quoi le devoir de mémoire est bien plus fort qu'une bouffée de cigarette…
A.J.

c

sezanne

La photo du jour 11 Novembre : sobre mais émouvant
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44695.jpg

Agrandir la photo

Hier matin, la municipalité sézannaise a opté pour une cérémonie sobre mais néanmoins empreinte d'émotion pour commémorer l'anniversaire du 11 novembre 1918. Le traditionnel dépôt de gerbe s'est déroulé dans les jardins de la mairie. Le maire a notamment lu un texte évoquant le destin d'un jeune homme « comme les autres », avant, pendant, après et bien après le conflit. « Ils étaient des milliers comme lui, pleins de courage […] Aujourd'hui, ils ne sont plus que deux survivants », a lu Philippe Bonnotte.

b
Vitry-le-François 

11 Novembre : les soldats alliés honorés
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44700.jpg

Agrandir la photo
Le maire Michel Biard a déposé une gerbe sur les marches de la chapelle Notre Dame de Lourdes, à la nécropole nationale.

La commémoration de l'Armistice a été célébrée hier matin à la nécropole nationale de Vitry-le-François, en présence d'une dizaine de porte-drapeaux.
Après le traditionnel dépôt de gerbes, les autorités se sont rendues devant les stèles des sept soldats du Commonwealth. Là, les élèves du collège Immaculée-Conception ont déposé une fleur à la demande du Souvenir Français.
Tous se sont ensuite rendus au monument aux morts, place Joffre, pour la cérémonie officielle. Le sous-préfet de l'arrondissement de Vitry-le-François, Julien Le Gars, a lu le message du Secrétaire d'État aux anciens combattants, avant de déposer une gerbe avec le maire Michel Biard, le colonel Espinassse de l'ECRS (Établissement central de ravitaillement sanitaire), et les anciens combattants.
De nombreux jeunes Vitryats étaient présents, dont les jeunes sapeurs-pompiers de Vitry-le-François.
La commémoration du 11 novembre s'est terminée l'après-midi dans la salle du Manège, avec le traditionnel concert du Cercle des XVII.

http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44701.jpg

Agrandir la photo
Sept élèves du collège Immaculée-Conception étaient présents pour la première fois à la nécropole nationale.

img transparente

a

Vitry-le-François 

Une assistance émue pour la messe du Souvenir Français
http://www.lunion.presse.fr/index.php/pqractu/picture/230x230/44692.jpg

Agrandir la photo
L'assistance.

Une nombreuse assistance a assisté, vendredi soir, en la collégiale Notre-Dame de l'assomption de Vitry-le-François, à l'hommage aux défunts du Souvenir Français mais aussi à ceux qui se sont honorés par de belles actions au cours de l'Histoire, en présence de deux porte-drapeaux.
Ainsi, dans son mot d'accueil, le président du comité cantonal du Souvenir Français de Vitry-le-François, Gérald Gaillet, a rappelé la mémoire de l'homme du 18 juin 1940, le général de brigade Charles de Gaulle, à l'occasion du 37e anniversaire de son décès.
Il a également demandé de rendre hommage à un militaire vitryat, le colonel Henri Moll qui, âgé de 39 ans, a disparu à la tête de ses hommes le 9 novembre 1910 à Dorothée (Ovada) au Tchad, il y a 97 ans.
À quelques jours de l'armistice du 11 novembre 1918, il a rendu un hommage appuyé aux soldats et militaires morts pour la France, ainsi qu'aux nombreuses victimes civiles des différents conflits.
Enfin, il a cité les membres du Souvenir Français décédés au fil des années, et en particulier les anciens présidents : Jules Delaunay, le commandant Terme, Jacques Dessagne, Lucien Paulin, le colonel Jacques Chauvin ; les anciens porte-drapeaux : Jean Romieu et Jean Bourrier ; et les anciens membres du bureau : le commandant Marcel Degliame et Françoise Allèrat (décédée le 1er août 2007).
Il a terminé son message par une prière pour tous les anciens combattants des associations patriotiques qui ont quitté ce monde cette année.
Dans son homélie, le père Bernard de Billy a insisté sur les mots « Paix et amour » et pour se faire, il a lu quelques passages des décisions du concile « Vatican II ».

img transparente

similaire:

Les municipales s\Recherche scientifique ou simple passion ? 16
Je te montrerai donc [Glaucon], si tu veux bien regarder, que parmi les objets de la sensation les uns n’invitent point l’esprit...

Les municipales s\Messieurs les Sous-préfets
«escapade» l’an dernier, à la saline d’Arc et Senans, en raison des impératifs de calendrier liés aux cérémonies du 8 mai

Les municipales s\Atelier de travail plu salle du Conseil 11 novembre, 11 h Commémorations...

Les municipales s\Le pauvre, le Christ et le moine : la correspondance de rôles et les cérémonies du

Les municipales s\13-14 «La place de la diversité musicale dans les politiques municipales»

Les municipales s\Marc Peschanski, directeur de l’I-stem*, publie en novembre 2012,...

Les municipales s\Ouvrages consultables a la bibliotheque des archives municipales et communautaires de reims

Les municipales s\Cours et responsabilités : IX
«La mixité sociale aux oubliettes» (avec Marco Oberti), Libération 27 novembre. VI

Les municipales s\Pollutions industrielles & espaces méditerranéens
«Pollutions industrielles & espaces méditerranéens (xviiie-xxie siècles)». Ils invitent les chercheuses et les chercheurs travaillant...

Les municipales s\Rapport d’activitéS 2013
«Kit citoyen» L’Eau, Enjeu des Municipales 2014, qui présente les doléances des associations pour l’eau bien commun à l’échelle des...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com