Ateliers d’écriture créative





télécharger 173.45 Kb.
titreAteliers d’écriture créative
page3/5
date de publication13.05.2017
taille173.45 Kb.
typeAtelier
h.20-bal.com > loi > Atelier
1   2   3   4   5

conseil municipal du 18 décembre 2014



* Procurations : M. Rozenknop à M. Jaeck, M. Clément à M. Lubac, M. Carral à Mme Letard.
EXPRESSION DU GROUPE MAJORITAIRE

Ramonville pour tous

(C. Lubac, C. Faivre, P. Arce, C. Georgelin, G. Rozenknop, M.-P. Doste, V. Letard, J. Chevallier, P. Maton, A. Clément, M.-P. Gleizes, P.-Y. Schanen, E. Jaeck, J.-L. Palévody, M.-A. Scano, S.Rostan, J. Dahan, A. Carral, G. Baux, V. Blanstier, B. Passerieu, C. Griet, D. Nsimba)

Le groupe majoritaire présente à l’ensemble des Ramonvilloises et Ramonvillois, aux associations, commerçants et à tous les acteurs économiques ses vœux les plus sincères pour cette nouvelle année et s’engage à conduire les affaires de la ville en conformité avec ses engagements, tout en tenant compte des contraintes économiques et sociétales qui s’imposent.

Le commerce de proximité, composante essentielle de la vie de la cité, fait partie de nos préoccupations. Nous serons particulièrement vigilants à leur préservation. Conscients que la crise économique et sociale que nous vivons n’épargne pas le commerce de proximité, nous avons missionné un conseiller municipal sur ce sujet. Cependant, les effets de cette crise sont différents selon le type de commerce, ceux qui sont dédiés à l’alimentaire spécialisé (boulangerie, pâtisserie, boucherie, etc.) et les marchés s’en sortent mieux que les épiceries, les magasins de bricolage qui sont en concurrence avec la grande distribution.

Le chantier de l’Axe Bus sur l’avenue Tolosane a pu être à l’origine de désagréments pour certains. Il est à noter que le résultat des travaux promet un bel avenir à ces commerces, avec plus de places de parking et des zones bleues, mais aussi l’aménagement de squares et un cadre urbain de qualité qui invitent à s’y arrêter. Nous en appelons aux Ramonvillois(es), ceux qui vivent comme ceux qui travaillent sur la commune, à faire vivre le commerce local. Il représente plus qu’un lieu de chalandise. Il crée du lien et participe au bien vivre ensemble.

Parler de « lente agonie des commerces à Ramonville » à partir d’un seul exemple est simplificateur. L’augmentation des loyers commerciaux de plus de 8 % en 4 ans menace le commerce local. À noter qu’une loi visant à améliorer la situation locative des commerçants et artisans a été votée récemment. Il faut prendre en compte l’ensemble des facteurs et notamment que le commerce de proximité signifie proximité avec l’habitat et ne relève pas « d’un urbanisme d’un autre âge ».

M. Brot a une curieuse vision de la démocratie. Il martèle à l’envi que le groupe majoritaire dirige la commune avec l’aval de 23 % des électeurs inscrits. Les résultats officiels ne peuvent souffrir de contestations. Ont obtenu : M. Brot 1 898 voix, M. Arevalo 1 328 voix. Ensemble, ils représentent 27 % des Ramonvillois. La liste Ramonville pour tous, dans une triangulaire, en recueillant 40 % des suffrages, a toute la légitimité pour gérer la ville, et elle le fait.
Le texte du groupe Ramonville d’avenir a été tronqué dans le Var
de décembre : il manquait les contacts Twitter, courriel et téléphone.
EXPRESSION DES GROUPES D’OPPOSITION

RAMONVILLE D’AVENIR

(Patrice Brot, Maryse Cabau, Francis Escande, Michel Charlier, Annick Pol, Frédéric Mérelle)

Le poids de l’histoire ?

En novembre dernier, nous avons délibéré pour le vote des subventions aux associations. Elles sont essentielles pour donner du lien entre les Ramonvillois. Mais elles doivent surtout être utiles et toucher le plus grand nombre.

Pour la première fois depuis le début du mandat, nous avons passé en revue chaque association en commission municipale, ce qui nous a permis, enfin, de ne pas nous abstenir en bloc lors du vote.

Certaines subventions nous paraissent justifiées. Pour d’autres, nous nous interrogeons toujours sur leur intérêt pour les Ramonvillois. Enfin, nous nous sommes clairement opposés à quelques-unes, notamment pour l’athlétisme dont le montant est ridiculement faible en regard des autres sports. Nous soulignons d’ailleurs le dynamisme de ce club et de ses bénévoles, avec l’organisation de la Ronde de Ramonville le mois dernier.

Nous avons fait remarquer ces incohérences à l’élu en charge qui nous a répondu qu’il s’agissait du « poids de l’histoire »… Faut-il comprendre par-là que certains arrangements sont immuables ? Au contraire, nous demandons que l’ensemble des montants des subventions soit remis à plat, en toute transparence, dans le seul intérêt des Ramonvillois !

Ramonville pour tous, vraiment ?

La municipalité nous a octroyé les moyens matériels et les participations aux commissions, tels que réglementés par la loi. À l’usage, les commissions municipales auxquelles nous sommes conviés sont minimalistes, avec des élus du groupe majoritaire à l’attitude parfois nonchalante.

Nous avions fait des propositions de modification du règlement intérieur, visant à nous permettre de mieux assurer notre travail d’élu. Elles n’ont pas été retenues par le Maire… Pire, on nous donne des leçons de démocratie !

À l’inverse, la nouvelle majorité de Toulouse Métropole a partagé ses responsabilités avec toutes les sensibilités politiques. La municipalité de Ramonville pourrait s’en inspirer et faire évoluer ses pratiques politiques dépassées… Encore le poids de l’histoire ?

élus du groupe « Ramonville d’Avenir », nous vous présentons nos meilleurs vœux pour 2015.

Parce que le groupe majoritaire dirige la commune avec l’aval de seulement 23 % des électeurs inscrits, nous devons rester vigilants ! Retrouvez toute notre actualité et nos comptes-rendus des conseils municipaux sur :

Facebook : http ://www.facebook.com/patricebrot Twitter : @Ramonvilleaveni
Courriel : ramonvilledavenir@free.fr
Téléphone : 06 58 47 91 09
SOLIDARITÉ, ÉCOLOGIE, DÉMOCRATIE

(Christine Arrighi, Henri Arevalo, Laure Tachoires, Jean-Pierre Péricaud)

écoles : l’inconséquence
municipale démontrée !

En quelques mois Ramonville va accueillir de nombreuses familles qui s’installeront dans les nouvelles constructions, notamment dès septembre à Maragon-Floralies, avec assez vite 600 logements pour environ 1 800 habitants. Notre commune en comptera en quelques années 3 à 4 000 de plus. Accueillir des familles est un devoir et une excellente chose mais encore faut-il le faire dans de bonnes conditions en prévoyant tous les services nécessaires.

Mais à Ramonville, le maire ne prévoit pas, il bricole… Pour faire face à l’afflux des demandes de scolarisation, et après une rentrée 2014 difficile avec déjà des classes partout très surchargées, la municipalité prépare en catastrophe, sans concertation avec parents et enseignants, ni débat en conseil, la réouverture des anciennes « primaire J.-Jaurès » et « maternelle mairie ». Le maire opte donc pour repositionner deux groupes scolaires en centre-ville alors que l’essentiel des enfants habitera d’autres quartiers, dont celui des Floralies. Cette décision va très vite lourdement peser sur la qualité de vie des habitants de celui-ci, et impactera toute la ville (circulation) et les autres écoles. Une école, c’est un lieu qui structure la vie locale, un lieu de rencontres privilégiées, de socialisation et d’animation, une chance pour un quartier… Comment peut-on envisager un soi-disant éco-quartier avec autant d’habitants… sans école… ?

La construction d’un groupe scolaire, au niveau du boulevard de Suisse est la solution de bon sens. Nous l’avions suggérée, mais une fois de plus, faut-il le redire, l’incapacité d’écoute et l’obstination de quelques un-es va conduire à ce qu’un projet qui aurait pu être une réussite va se transformer en un nouveau cauchemar urbain !

Plus d’informations : http://www.ramonville2014.fr
Scandaleux : dans le dernier Var, la majorité diffame Monsieur Brot, conseiller de droite, en le traitant de « lampadaire ». Nous dénonçons cette nouvelle dérive et regrettons que des conseiller-es de la majorité s’en rendent complices. Notons que le maire signe ce texte alors qu’il est chargé de faire respecter la règle qui prévoit que de telles attaques sur les personnes sont interdites…

Très bonne année 2015 à toutes et à tous et notamment aux nouveaux Ramonvillois-es. Que cette année qui verra la France accueillir la conférence internationale sur le climat (COP 21), soit celle de la prise de conscience de l’urgence à agir pour laisser à nos enfants une planète vivable.


médiathèque simone-de-beauvoir

Contacts

Place Jean-Jaurès

Tél. : 05 61 73 51 56

Courriel : mediatheque@mairie-ramonville.fr

Site : http://mediatheque.mairie-ramonville.fr/OpacWebAloes/
Espace musique | Discauserie

Jeudi 29 janvier, à partir de 18 h 15

Le rap, lieu de passage musical

Le rap (« Rhythm And Poetry ») ne cesse d’alimenter les controverses. Fils indigne de la culture hip-hop pour certains, l’art de combiner les rimes à la rythmique s’est pourtant forgé une identité forte et variée, notamment grâce à l’art du sampling. Cette technique, consistant à puiser des échantillons de musique existante, a favorisé l’émergence et l’explosion du rap, qui ne cesse de lui rendre hommage depuis des décennies. Avec Gilles Guérin, auteur, compositeur, interprète, animateur radio.
Discothème n° 89

Fonds régional sonore 2014

Depuis plusieurs années, nous portons une attention particulière à la musique produite dans la région toulousaine et plus largement en Midi-Pyrénées. Ces disques du Fonds régional sonore sont facilement identifiables grâce à leur étiquette de cote de couleur bleue. Retrouvez ceux acquis en 2014, comme les Cats On Trees, Zebda, Bigflo & Oli ou Eric Fraj.

Espace jeunesse | Heure du conte

HISTOIRES, COMPTINES ET JEUX DE DOIGTS POUR LES 18 MOIS/3 ANS

Mercredi 7 janvier à 10 h 30

Blanc comme… une boule de neige

Madame Hiver a mis son épais manteau blanc, son écharpe de laine et ses plus belles mitaines.
La marmotte, l’ours et le loir hibernent. Venez vite vous réchauffer le bout du nez en écoutant de belles histoires enneigées.
Mercredi 21 janvier à 10 h 30

Bienvenue chez Edouard Manceau

Quel est le point commun entre La famille Gribouillis, Capucine la Souris et Chtoc Chtoc le chameau ? Edouard Manceau, génial auteur et illustrateur d’albums pour les tout-petits. Venez partager son univers plein d’humour, minimaliste et coloré.
À PARTIR DE 4 ANS
Samedi 10 janvier à 11 h

Des galettes à conter

Oh la, la ! Il fait froid. Pour se réchauffer, des galettes à regarder, des galettes à écouter, des galettes à conter… et à déguster des yeux ! Qu’elle est belle ma galette !
Roule galette, Natha Caputo
J’aime la galette, Martine Bourre
La Galette et la Grande Ourse, Anne Herbauts
La Véritable Histoire de la galette des rois,
Marie-Anne Boucher
Espace adultes | Carré de lecture

Jeudi 15 janvier à 18 h 30

Daniel Goubier présentera la correspondance 1945-1959 entre Albert Camus et Louis Guilloux (Gallimard en 2013).

Albert Camus et Louis Guilloux font connaissance chez Gallimard durant l’été 1945, à l’instigation de leur ami commun Jean Grenier. Guilloux a déjà derrière lui deux décennies d’engagement et d’écriture et une œuvre publiée importante. Camus, dont L’Étranger et Le Mythe de Sisyphe ont paru en 1942, n’a que trente-deux ans ; son implication dans Combat (journal de la Résistance) lui vaut une notoriété grandissante.
Les Récréatives Vendredi 30 janvier de 17 h 30 à 18 h 45

Studio Bib’ 2015

Des micros, un ordi, une histoire, des instruments de musique, de l’imagination, de l’envie, du collectif, huit bruiteurs en herbe, un chef d’orchestre et un ingénieur du son… CD à graver cherche enfants créatifs pour atelier ludique autour d’une histoire à mettre en musique… partants ?

8 places - Réservation au 05 61 73 51 56
centre culturel

SPECTACLES TOUT PUBLIC

Stéréoptik |

Cie Stéréoptik (région Centre)

Vendredi 23 janvier à 20 h 30

Spectacle vivant et nouvelles technologies
Durée : 1 h - Tarifs : 10 / 8 / 5,50 €

Sur une table à dessin équipée de capteurs sonores, le dessinateur trace une esquisse. Dans le silence, on entend chaque trait, chaque coup de crayon, chaque respiration… Des transformations inattendues se déroulent en direct, devenant successivement kaléidoscope géant ou encore rétroprojecteur pour peinture au sable. Les séquences projetées sur écran se fabriquent sous nos yeux et sont accompagnées d’une création musicale composée en direct par un homme orchestre prodige.

Sur l’écran, deux histoires se rencontrent : celle de deux silhouettes qui partent découvrir le monde et celle d’une chanteuse de jazz enlevée par des extra terrestres… Les différents tableaux s’enchaînent comme les séquences d’un film, un film muet, ludique, tantôt imaginaire, tantôt narratif où son et image se croisent, s’entremêlent et se répondent. (pas avant 10 ans)
Chaperon !
(ne répond pas) |
Cie Girum (Midi-Pyrénées)

Mardi 13 janvier à 19 h 30

Théâtre d’objets tout public
Durée : 50 min - Tarifs : 10 / 8 / 5,50 €

Chaperon est adulte, elle veut raconter son histoire. Rouge de rage, elle arrache la parole au conteur. Maintenant elle peut dire ce qu’il lui est arrivé. Malgré ses efforts pour s’en défaire, elle emprunte le chemin connu du conte : le rouge, la forêt, la filiation, l’errance, l’ingestion, la grand-mère, la mère, le loup, etc. Mais qui est ce loup en vérité ? En racontant, Chaperon parcourt les étapes qui ont marqué sa vie. Au terme de son récit, elle prend en charge sa destinée, elle sort de sa condition de « petit chaperon rouge » et trouve sa liberté. (Pas avant 11 ans)

Le Jour de la fabrication des yeux |
Cie Pour Ainsi Dire (Île-de-France)

Vendredi 16 janvier à 19 h 30

Théâtre tout public (conseillé à partir de 7 ans) - Durée : 1 h - Tarifs : 10 / 8 / 5,50 €

3 petites formes à partir de trois contes de Philippe Dorin : Légo, À vue d’œil et À la hauteur.

Un conte, un comédien, un matériau plastique : voici le parti pris de ces trois petites formes imaginées par la Cie Pour Ainsi Dire. Une petite fille qui voudrait tant que son père la porte, un enfant qui doit garder une vieille tante, une mère qui s’étonne de voir naître son enfant sans yeux, tels sont les sujets de ces trois histoires, où le monde des enfants et celui des adultes se côtoient en se disant à peine bonjour… Toutes sont des fables qui mettent en scène des personnages de tous les jours mais de manière très décalée. Comme tout ce qu’écrit Philippe Dorin, c’est drôle et poignant en même temps.

Et aussi
Sœur je ne sais
pas quoi frère |
Cie Pour Ainsi Dire

Vendredi 23 et samedi 24 janvier

Théâtre national de Toulouse (TNT)

Afin de valoriser les écritures dramatiques Jeune Public, le centre culturel de Ramonville s’associe au TNT pour vous inviter à cet autre spectacle de la Cie Pour Ainsi Dire au TNT.

SPECTACLES JEUNE PUBLIC

La Pomme et Le Papillon | Cie In Girum (Midi-Pyrénées)

Mercredi 7 janvier à 10 h 30 et 17 h

Théâtre d’objets à partir de 1 an - Durée : 20 mn - Tarifs : 6 / 5,5 €

Dans La Pomme et Le Papillon, il n’y a pas de mots, que des images et des sons pour raconter au rythme des saisons, l’histoire d’un ver qui, sortant un jour d’une pomme, devient papillon et dépose à son tour un œuf sur le pistil d’une fleur de pommier… Un monde de formes qui changent de couleurs, de volumes animés, de projections qui créent des espaces et des textures. Les métamorphoses se succèdent dans un monde en perpétuel recommencement : elles symbolisent la continuité de la vie et la joie d’être à chaque fois nouveau.

Adaptation de l’album jeunesse de Léla
et Enzo Mari (École des Loisirs, 2004)
Akiko | Cie Les Trigonelles (Languedoc-Roussillon)

Mercredi 21 janvier à 10 h 30 et 17 h

Conte - Théâtre à partir de 3 ans - Durée : 35 mn - Tarifs : 6 / 5,5 €

Petit conte zen d’ombres et de papier. Dans un univers des plus poétiques, Akiko, petite fille japonaise, vivant au pied du Mont Fuji part découvrir le monde au fil des quatre saisons. Ce spectacle sans parole est une poésie visuelle qui s’inspire des albums d’Antoine Guilloppé. On entre dans son monde comme on entre en poésie, par l’écoute des sens. Feuilles de papier découpées, projections de couleurs et de motifs accompagnent le périple d’Akiko et réinventent le réel… en poésie haïku. D’après les albums Akiko d’Antoine Guilloppé.

Concert | école de musique
Mercredi 4 février à 20 h

« Orgue et instruments » à l’église Saint-Jean, place Jean-Jaurès

Les élèves organistes accompagnés de leur professeur Gilles Desrochers et d’autres instrumentistes vous présentent un concert « Orgue et instruments » de pièces musicales classiques et contemporaines. Une dégustation de crêpes amenées par vos soins clôturera la soirée.

Et aussi

« Insolite Quatuor » par le Grand Orphéon
Vendredi 30 janvier à 20 h 30
Organisé au centre culturel par l’AMR (lire P. 16).

Horaires d’ouverture

Mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h

Lundi de 14 h à 18 h

Contacts

Tél. : 05 61 73 00 48

Courriel : centre.culturel@.mairie-ramonville.fr

Site : www.mairie-ramonville.fr
rubrique Sport Culture Vie Associative > Centre culturel

Place Jean-Jaurès

Métro terminus ligne B

et FÉVRIER…spectacles
06/02
CONCERTS NARRATIFS
SOUS CASQUES
CIE MIC (ZZAJ)
27/02
LE MEUNIER HURLANT
CIE TRO HÉOL
Marionnettes et vidéo
1   2   3   4   5

similaire:

Ateliers d’écriture créative iconOption facultative musique baccalauréat 2014
«Ombres et lumières», des ateliers d’écriture poétique, à partir desquels IL a composé

Ateliers d’écriture créative iconLes orthographes inventées dans le cadre d’ateliers d’écriture en classe
«peuvent écrire avant de savoir écrire» et que c’est en écrivant «comme ils le savent» qu’ils apprendront à écrire

Ateliers d’écriture créative iconAtelier de Lecture / Ecriture. Principe de l’atelier d’écriture
«mal du siècle»… on trouve le romantisme dans tous les genres (poésie, théâtre, récits) : Chateaubriand, Aloysius, Bertrand

Ateliers d’écriture créative iconProgrammes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège
«l’écriture en histoire géographie ne peut se limiter à la copie ou à la dictée plus ou moins contrôlées de résumés de cours. C’est...

Ateliers d’écriture créative iconVers une fin de la culture du livre ?
«Une société créative : les sciences, l’innovation et l’éducation en questions», lequel nous avait amenés à visiter des industries...

Ateliers d’écriture créative iconL’écriture, le sens du détail artistique, le choix et la signification...
«s’initier» à un écrit fonctionnel : par des jeux de lecture/ d’écriture, ils vont pouvoir comparer leur production écrite à un modèle,...

Ateliers d’écriture créative iconA – Contextualisation du texte de perec
«j'écris parce qu'ils ont laissé en moi leur marque indélébile et que la trace en est l'écriture; l'écriture est le souvenir de leur...

Ateliers d’écriture créative iconAteliers didactiques. Ii/Après-midi : Ateliers didactiques : Le sujet...
«L’union Européenne et ses territoires») peut être le premier sujet d’étude abordé en géographie pour le programme de Terminale Bac...

Ateliers d’écriture créative iconAteliers de contes

Ateliers d’écriture créative iconAteliers jeunesse






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com