Programmes 2008 / Cycles des approfondissements





télécharger 60.11 Kb.
titreProgrammes 2008 / Cycles des approfondissements
date de publication18.05.2017
taille60.11 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > loi > Programme
FICHE RESSOURCE GEOGRAPHIE CM2
Sujet du module : Etude d’un espace d’activités : une zone de tourisme
Domaine disciplinaire : Géographie-les activités économiques
Cycles concernés : cycle 3 niveau CM2

Objectifs du module de formation :

- Présentation explicite des connaissances nécessaires à l’enseignant pour enseigner le point du programme de géographie consacré à l’étude d’une zone de tourisme : du local (Charavines) au national (le parc Disney Paris).

- Explicitation des connaissances à faire acquérir aux élèves

- Place de cette séance dans la progression

- Elaboration d’une séance d’apprentissage

- Evaluation des acquis des élèves

Fiche connaissance pour l’enseignant
I- Les compétences visées au cycle 3 :
Programmes 2008 / Cycles des approfondissements

Repères pour organiser la progressivité des apprentissages aux CE2, CM1 et CM2.

Voir BO N° 1 du 5 janvier 2012
Le socle commun
Compétence 5 – culture humaniste

Avoir des repères relevant du temps et de l’espace :

  • Connaître les principaux caractères géographiques physiques et humains de la région où vit l’élève, de la France et de l’Union européenne, les repérer sur des cartes à différentes échelles.

  • Comprendre une ou deux questions liées au développement durable et agir en conséquence (l’eau dans la commune, la réduction et le recyclage des déchets).

Lire et pratiquer différents langages :

  • Lire et utiliser textes, cartes, croquis, graphiques.


Compétence 1 - Maîtrise de la langue française

Dire :

  • poser des questions. Argumenter pour défendre un point de vue. Répondre à une question par une phrase complète à l’oral.

Lire :

  • lire seul et comprendre un énoncé et une consigne. Lire une image paysagère, un tableau de données et un récit. Repérer dans un texte des informations explicites. Effectuer seul des recherches documentaires (mettre en relation des documents iconographiques, photographies et textes).

Ecrire :

  • répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.

EDL, vocabulaire :

  • comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient.


Compétence 4 - La maîtrise des TUIC (compétence 4)

  • S’informer, se documenter, lire un document numérique.

  • Découvrir les richesses et les ressources de l’Internet.


II- Présentation explicite des connaissances nécessaires à l’enseignant pour enseigner le point du programme de géographie consacré aux activités économiques.
II-1 Démarche en géographie

  1. C’est quoi ?

Tourisme : l’organisation mondiale du tourisme (OMT) définit le tourisme comme « les activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et de leurs séjours dans les lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année à des fins de loisirs, pour affaires et autres motifs ». Le terme « activités » doit être compris ici au sens général d’occupations individuelles. Le tourisme s’est développé grâce à la réunion de quatre paramètres essentiels :

- le goût de l'exotisme, de la découverte d'autres cultures ;

- de l'argent disponible pour des activités non-essentielles ;

- du temps libre ;

- des infrastructures et moyens de communication sécurisants et facilitant le voyage et le séjour.

On nomme tourisme de masse le mode de tourisme qui est apparu, grâce à la généralisation des congés payés dans de nombreux pays industrialisés, dans les années 1960 permettant aux masses populaires de voyager et de soutenir le secteur économique du tourisme

Zone touristique : En France, on dénombre 3 500 communes touristiques, au sens du Code du Tourisme. Selon la définition de l'INSEE, « une zone touristique est une aire géographique attractive pour le développement du tourisme, reconnue pour la richesse de son environnement et de son patrimoine. »

Loisirs : Le loisir est l'activité que l'on effectue durant le temps libre. Ce temps libre s'oppose au temps prescrit, c'est-à-dire contraint par les occupations habituelles (emploi, activités domestiques, éducation des enfants...) ou les servitudes qu’elles imposent (transports, par exemple). Le mot, dérivé du verbe latin licere (« être permis »), renvoie, au début du XIIe siècle, aux notions positives de « liberté », et d'« oisiveté ». Puis, à partir du XVIIIe siècle, il évolue vers le sens de « distraction ».


  1. C’est où ?

L'attractivité d'un territoire ou d’une zone est sa capacité à attirer à un moment donné l'implantation de facteurs de production (capital, main-d'œuvre...), d'habitants ou de touristes.

Suivant le type de zone de tourisme, on pourra justifier l’implantation en fonction de :

  • données physiques : climat, relief (lac, mer, montagne…) 

  • données humaines et infrastructures: présence d’une agglomération, réseaux de transport développés…

  • présences de sites culturels ou patrimoniaux ou d’événements culturels, sportifs …




  1. C’est qui ?

Les touristes : ils sont assimilés à des clients qui peuvent être français ou étrangers (majoritairement européens). Est considérée comme touriste toute personne en déplacement hors de son environnement habituel pour une durée d’au moins une nuitée, et d’un an au plus, pour des motifs non liés à une activité rémunérée dans le lieu visité.

Les professionnels du tourisme : les promoteurs, les agences de voyage, les hôteliers...

Les employés saisonniers : des employés qui viennent renforcer le travail des habitants pour permettre dans les saisons hautes de garder la qualité d’accueil et de service offerte aux touristes.

Les collectivités territoriales : aménagement, promotion du tourisme par les offices du tourisme.


  1. Pourquoi ?

L'attrait touristique de la France s'explique par le grand nombre et la grande variété des points d'intérêt, la diversité des paysages, la richesse du patrimoine historique, culturel et artistique, le climat tempéré et les facilités d'accès et d'infrastructures de transport, mais aussi par l'équipement important et varié du pays en structures d'accueil (hôtellerie, parcs d'attractions...).La France est la première destination touristique dans le monde : 76,8 millions de visiteurs en 2009 pour 35,4 milliards d’euros de recettes. Sur les 76,8 millions d’arrivées de touristes venant de l’étranger, 35,3 millions (46 %) concernent des courts séjours (inférieurs à 4 nuits) et 19,2 millions (24,5 %) des séjours de 8 nuits ou plus. La France a par ailleurs accueilli près de 116 millions d’excursionnistes venant de l’étranger qui n’y ont pas passé de nuit.
Remarques:

Ne pas confondre loisirs et loisirs touristiques. Ne pas lier continuellement vacances et tourisme pour éviter de stigmatiser les élèves ne pouvant profiter d’activités touristiques éloignées.

Le maître devra s’appuyer sur les programmes et les progressions et interroger ses propres représentations sur le sujet.

La difficulté pour le maître réside principalement dans la limitation du sujet (ne pas se disperser sur toutes les pistes de tourisme possible) et dans sa rigueur lexicale.
II-2 - Le vocabulaire et les notions en jeu : voir aussi lexique géographie du groupe culture humaniste Isère : http://www.ac-grenoble.fr/culture.humaniste/spip.php?rubrique27
Rappel CE2/CM1 : activités de services, zone d’activités,

Activité : une forme d'action et de travail des hommes (activités industrielles, activités de loisirs...).

Services : les activités qui répondent aux besoins de la population, comme les commerces, les hôpitaux, les écoles, les transports...

Zone : une partie de l'espace terrestre selon un critère donné (zone climatique, zone industrielle.)
CM2 :

Balnéaire : vient de bain de mer (tourisme balnéaire, station balnéaire...).

Station balnéaire : un lieu en bord de mer aménagé pour accueillir les touristes.

Station touristique : un lieu qui favorise les séjours temporaires de loisirs.

Port de plaisance : un lieu du littoral qui reçoit des bateaux de plaisance

Parc naturel : un espace qui sert à protéger la nature (parc naturel régional...).

Parcs nationaux : un espace classé par décret qui protège la faune et la flore des activités humaines.
II-3 Place de cet enseignement dans les programmes de sixième au collège :



III- Sources d’informations et supports :

Le recueil des données et informations de qualité pour construire la séquence nécessite une sélection pertinente des sources d’informations.

Les différentes étapes de la recherche :

 Préciser les objectifs de la recherche et bien formuler la question ;

 Choix des sources d’information pertinentes ;

 Définir les stratégies de recherche selon les sources interrogées ;

 Evaluer et sélectionner les sources d’information et les références obtenues ;

 Hiérarchiser l’information et les documents collectés ;

(voir tableau ci-dessous, non exhaustif, à enrichir)

Type d’information

Contenus

Sources

Textes, tableaux statistiques, graphiques


définitions, analyses, statistiques, chiffres clés, études, informations, rapports, enquêtes…

Organismes institutionnels : Ministère du tourisme : http://www.tourisme.gouv.fr

INSEE : http://www.insee.fr/fr/

Conseil général : https://www.isere.fr/

mairies, communautés de communes, sites académiques, organismes de recherche ...

Editeurs: CNDP, CRDP, éditeurs privés ou spécialisés, presse …

Ouvrages : livres de didactique, Dictionnaire de la géographie, Dictionnaire thématique histoire géographie, Lexique de géographie humaine et économique, Le dictionnaire de l'Union européenne, revues spécialisées, articles de recherche universitaires, études économiques et sociales, actes de colloques, dossiers scientifiques…

Cartes, photographies, photographies aériennes, images satellites …

repères, localisation, orientation, toponymie, analyses, synthèses, inventaires…

IGN : http://www.ign.fr/

GEOPORTAIL http://www.ign.fr/http://www.ign.fr/

GOOGLE EARTH :

IGN-MEN : http://education.ign.fr/

EDUCGEO : http://www.edugeo.fr/



Films, vidéos

documentaires, reportages, enquêtes…

FRANCE 5 : http://www.france5.fr/

LESITE.TV : http://www.france5.fr/



IV- Elaboration d’une séquence d’apprentissage :
Séquence : Produire en France / les activités économiques / une zone de tourisme

Niveau : CM2

Nombre de séance : 3

Durée d’une séance : 45 minutes.
Programmes 2008 / cycle des approfondissements

Repères pour organiser la progressivité des apprentissages aux CE2, CM1 et CM2.

BO N° 1 du 5 janvier 2012

Produire en France

Quatre types d’espaces d’activités sont étudiés : une zone industrialo-portuaire, un centre tertiaire, un espace agricole et une zone de tourisme.

Dans le cadre de l’approche du développement durable ces quatre études mettront en valeur les notions de ressources, de pollution, de risques et de prévention.
Connaissances à faire acquérir aux élèves :

- Identifier les caractéristiques d’une zone touristique (par exemple une station balnéaire ou une station de sports d’hiver) : transformation des paysages, acteurs…

- Connaître, caractériser et localiser les différents types d’espaces touristiques en France.

- Identifier quelques problèmes liés au développement du tourisme : environnement, pollution.
Le socle commun

Compétence 5 – culture humaniste

Avoir des repères relevant du temps et de l’espace :

  • Connaître les principaux caractères géographiques physiques et humains de la région où vit l’élève, de la France et de l’Union européenne, les repérer sur des cartes à différentes échelles.

  • Comprendre une ou deux questions liées au développement durable et agir en conséquence (l’eau dans la commune, la réduction et le recyclage des déchets).

Lire et pratiquer différents langages :

  • Lire et utiliser textes, cartes, croquis, graphiques.

Compétence 1 - Maîtrise de la langue française

Dire :

  • poser des questions. Argumenter pour défendre un point de vue. Répondre à une question par une phrase complète à l’oral.

Lire :

  • lire seul et comprendre un énoncé et une consigne. Lire une image paysagère, un tableau de données et un récit. Repérer dans un texte des informations explicites. Effectuer seul des recherches documentaires (mettre en relation des documents iconographiques, photographies et textes).

Ecrire :

  • répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.

EDL, vocabulaire :

  • comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient.

Compétence 4 - La maîtrise des TUIC (compétence 4)

  • S’informer, se documenter, lire un document numérique.

  • Découvrir les richesses et les ressources de l’Internet.

Titre de la séance 1 : Découverte et comparaison de deux zones de tourisme (Charavines, zone locale et Parc Disney, parc d’attraction national) : dégager les caractéristiques de ces deux zones, lire le paysage pour en voir les transformations, identifier quelques problèmes d’environnement, de pollution.

Titre de la séance 2 : connaître et localiser d’autres espaces touristiques en France

Titre de la séance 3 : Impact sur l’environnement
Indications pour la formalisation écrite des connaissances
Le développement du tourisme en France et dans le monde a permis à certaines zones géographiques de se développer. Les touristes peuvent être attirés par :

Les paysages, le climat :

Mer, lac : stations balnéaires, port de plaisance…

Montagne, forêt : stations touristiques (sports d’hiver, sports d’été…), parcs nationaux

L’offre de loisirs ou de culture : parcs d’attraction, musées, lieux historiques ou patrimoniaux…
L’accueil, l’hébergement, la restauration, l’encadrement, l’organisation d’activités permet aux résidents et à des saisonniers d’avoir un emploi et d’en vivre.

C’est grâce aux différents réseaux de transport que les touristes peuvent venir nombreux bénéficier de ces zones particulières.

Par contre, l’arrivée de nombreux touristes ensemble et au même moment dans un même lieu crée des problèmes importants de circulation, d’approvisionnement en eau et de gestion des déchets.
Elaboration de la séance d’apprentissage :

Le fait de recourir à des études bien délimitées (Charavines, Disney) permet d’éviter le piège de l’exhaustivité. Le maître s’attachera à des documents précis pour mettre en lumière des caractéristiques essentielles de manière concrète, plus accessibles aux élèves.
Supports :

Photographies, cartes et plans locaux et nationaux

TUIC : site du ministère du tourisme.
Documents :

Voir annexes 1 et 2 : Charavines, Disney Paris.

Voir annexe 3 : tableaux de données : les sites touristiques culturels et non culturels

Voir annexe 4 : carte des régions françaises.
Déroulement de la séance 1 :

Deux dossiers d’étude peuvent servir de support : annexe 1 Charavines, annexe 2 Disney :

Répondre aux questions :
C’est où ?

voir : http://www.mairie-charavines.fr

Accès depuis Grenoble : Prendre l’autoroute A48 jusqu’à la sortie N°9 – La Côte Saint André, Rives, Lac de Paladru. Au rond-point, prendre la D50F puis suivre la direction Paladru. Prendre la route des plaines (D17). Au rond-point, prendre à droite direction Charavines Accès depuis Lyon : Prendre l’autoroute A48 jusqu’à la sortie N°9 – La Côte Saint André, Rives, Lac de Paladru. Au rond-point, prendre la D50F puis suivre la direction Paladru. Prendre la route des plaines (D17). Au rond-point, prendre à droite direction Charavines Accès depuis Chambéry : Prendre l’autoroute A43 jusqu’à la sortie N°10 – Les Avenières, les Abrets Traverser les Abrets puis prendre direction Paladru Traverser Paladru, Vers-ars. Au rond-point, prendre à gauche direction Charavines
C’est quoi ?

  1. Observer, décrire :



2) Lire, enquêter, situer les principales activités touristiques :

Charavines, village touristique et convivial, dynamique et culturel, de 1800 habitants, situé sur les bords du Lac de Paladru, à mi-chemin entre Lyon, Grenoble et Chambéry. Plages, campings, et restaurants vous attendent pour des week-ends agréables et des vacances de détente ou sportives. La commune de Charavines, est surtout connu pour le « Lac de Paladru » : 6 km de long, 1 km de largeur au maximum, 392 ha, 5ème lac de France, 500 m d’altitude et des eaux à 25° en plein été. L’une des premières communautés humaines de l’Isère s’est implantée sur ses rives, 2 700 ans avant JC (village néolithique des Baigneurs). Plusieurs espaces sont classés « zones naturelles protégées », dont la roselière de Colletière ou l’immense roselière « les Grands Roseaux » à l’extrémité nord du lac. Lieu privilégié de nidification des oiseaux et du frai des poissons (accès interdit). Charavines a de nombreux atouts pour vous accueillir et faire que votre séjour soit inoubliable. Côté loisirs : promenades en calèche, baignade (6 plages surveillées et aménagées), navigation, plongée, voile, aviron, pédalo, circuits découvertes guidés … Pour le patrimoine, vous pourrez visiter les expositions dans la Grange Dîmière du 17ème siècle et classée Monument Historique, musée du lac, chantier archéologique subaquatique…

Le Maire Maurice Despierre-Corporon

C’est qui ?

Il s’agit de connaître les acteurs potentiels et les bénéficiaires potentiels du lieu.

(Quelles sont les personnes qui viennent à Charavines ? Qui est à leur service ? Où dorment-ils ? Où mangent-ils ? …)
Pourquoi ? :

-Le lac, un site magnifique !

-Un riche patrimoine culturel.

3) Analyser, comprendre, expliquer.

Voir le document extrait du CD « Les chemins du paysage » : Les terres froides - les vals de Paladru

Voir aussi sur le site de la Mairie, les partie sports et loisirs et entreprendre

Mise en commun et élaboration de la trace écrite.
Déroulement de la séance 2 :

  1. Rappel des acquis antérieurs : quels sont les acteurs ? Pourquoi les touristes viennent-ils ici ? Comment viennent-ils ici ? Quelles sont les conséquences de leur venue ?

  2. Connaître et localiser d’autres espaces touristiques en France :

    1. A partir de cartes  qui vont permettre de localiser en fonction des mois de l’année les zones où il y a une forte augmentation de la population

« En fonction du mois de l’année, retrouver les zones de France où la population augmente le plus certains mois grâce à l’arrivée des touristes ? »

(Cartes disponibles sur le site : http://www.tourisme.gouv.fr/mobilite/Dynamique/poptourisme3.swf)

A votre avis, pourquoi les touristes viennent-ils dans ces lieux à cette période ? 

    1. A partir de tableaux de données : annexe 3 : palmarès des 30 sites culturels et non culturels de France et de l’annexe 4 : carte des régions françaises: « A partir du tableau, placez sur la carte des régions françaises un point vert pour les sites culturels et un point rouge pour les sites non culturels. »

Comment les sites touristiques sont-ils répartis en France et qu’en pensez-vous ?

Essayez de savoir quels types d’activités attirent les touristes sur ces lieux. 


  1. Mise en commun et élaboration de la trace écrite.


Déroulement de la séance 3 :

  1. Rappel des acquis antérieurs : la localisation des différents sites touristiques en France.

  2. Etude de documents tirés du site : http://corporate.disneylandparis.fr/CORP/FR/Neutral/entreprise-citoyenne/protection-de-l-environnement/


3) A partir des articles proposés, répondre aux questions :

  • Quels sont les besoins du parc Disney Paris ou de la clientèle du parc ?

  • Quels sont les déchets produits ?

  • Quels sont les effets sur la faune, la flore, l’eau… ?

  • Quelles sont les actions mises en place pour réduire ces effets ?


Situation d’évaluation :
Le 12/02/2012, ambiance sur les Bouchon péage de Vienne 19/02/2011

pistes à la station du Hautacam

(Hautes-Pyrénées)




Extrait d’un article du Dauphiné Libéré du 5/5/2012

Malgré la crise, la fréquentation des stations de ski françaises a augmenté d’environ 2% durant la saison écoulée avec près de 55 millions de journées-skieurs, mais sans atteindre le record de 2008/2009, a indiqué samedi l’organisme Domaines skiables de France (DSF).

En Savoie et Haute-Savoie, une hausse de la fréquentation grâce à la clientèle étrangère

En Savoie et Haute-Savoie, après un démarrage mitigé pendant les vacances de Noël, la fréquentation a progressé en janvier grâce à la clientèle belge et néerlandaise, note l’organisme de promotion Savoie Mont-Blanc Tourisme. Pendant les vacances de février, malgré les abondantes chutes de neige, le nombre de nuitées a été en stabilité par rapport aux vacances de l’année dernière, constate l’organisme. Il se félicite en revanche d’une nette progression des réservations en mars grâce aux Britanniques et Belges, premières clientèles étrangères des Alpes du Nord.

Extrait d’un article sur le site : http://www.conservation-nature.fr/article2.php?id=97

Impact des pistes de ski alpin de haute altitude sur la biodiversité :


Les sports d’hivers, en raison des changements qu’ils provoquent sur l’habitat, représentent une sérieuse menace pour la conservation de la nature dans les Alpes. La végétation est fortement endommagée par la préparation des pistes de skis mais également par le ski.
L’impact des activités humaines à haute altitude est plus récent et résulte essentiellement des stations de sport d’hiver. Depuis le début du siècle dernier, la construction de bâtiments, de routes d’accès et de pistes de skis ont causé d’importants dommages à la végétation et perturbé cet environnement.
La construction des pistes ont causé d’importants dommages : des bulldozers sont utilisés pour l’extraction de sol nécessaire à la création des pistes pour les skieurs, l’utilisation de semi artificiels et de produits chimiques pour lutter contre l’érosion des sols… L’impact des pistes de skis est relativement bien connu sur l’environnement de manière général, mais l’impact reste peu connu sur la faune sauvage.
La construction de pistes au milieu des forêts est potentiellement dommageable à la faune du fait de la fragmentation des habitats qu’elle provoque.
De nombreuses stations de ski recourent à la neige artificielle pour augmenter le manteau neigeux, notamment lorsque la neige naturelle n’est pas assez abondante. Or cette neige artificielle peut entrainer des modifications de la structure de la composition de la végétation alpine.


  • Décris ce que tu vois sur ce paysage de la station du Hautacam.

  • Pourquoi ces gens sont-ils ici ?

  • A partir de l’article de journal : qui sont les touristes venus en Savoie et Haute Savoie, d’où viennent-ils ?

  • Quelles sont les conséquences lorsque beaucoup d’automobilistes se retrouvent en même temps sur les routes à destination des stations touristiques ?

  • Quels sont les effets ou les dégâts causés à l’environnement par l’activité ski ?

  • Comment pourrait-on réduire ces dégâts ou ces effets ?



Critères de réussite :

Les mots paysage montagnard ou de montagne, touristes, loisirs, vacances, ski ou skier sont cités.

Les mots pollution, destruction de la végétation, destruction de la faune, destruction du sol, consommation d’eau par les canaux à neige sont cités.

Des solutions sont envisagées : transport collectif, abandon de la neige artificielle, limiter les domaines skiables…



similaire:

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes (bo 2008)

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008 : cp

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes (bo 2008)

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes (bo 2008)

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconCompétences du socle commun : Programmes de 2008

Programmes 2008 / Cycles des approfondissements iconProgrammes 2008; progression du 05/01/2012 ce2






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com