Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire





télécharger 34.05 Kb.
titreNous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire
date de publication19.05.2017
taille34.05 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
L’Europe du Nord

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire, la langue du pays… Ici, nous retiendrons la définition suivante :

« Se trouvent dans l’Europe du Nord, toutes les régions s’ouvrant sur la Manche, la Mer du Nord, et la Mer Baltique. »

Dans le cas ci-présent, nous n’étudierons pas la France et très peu l’Allemagne car ces pays ont déjà été traités par d’autres groupes travaillant sur l’Europe notamment. De plus, ces pays ne se considèrent pas comme appartenant à l’Europe du Nord, mais à l’Europe de l’Ouest.
Parmi les atouts principaux de l’Europe du Nord, nous retrouvons : sa richesse historique et culturelle, l’hospitalité des populations locales. Sont également reconnus les paysages spécifiques à cette région du monde, ainsi que le climat tout aussi particulier à cette région. Ce sont aussi des destinations « sûres », nous entendons par là que le touriste ne risque – normalement - pas d’être agressé, ou d’être volé.
Afin de réaliser notre dossier, nous avons travaillé à partir de 13 Tours Opérateurs, qui sont :



  • Thomas Cook

  • Nouvelles Frontières

  • Jet Tour

  • Vacances Transat

  • Gaeland Ashling

  • Countrylanetour

  • Comptoir Pays de Galles

  • Hurtigruten

  • Comptoir des Voyages

  • Balticas

  • Hollandis

  • Scanditours

  • Evaneos



Tout au long de notre présentation, nous tenterons de répondre à la problématique suivante :


  • Comment s’organise le tourisme en Europe du Nord ?



Dans une première partie, nous allons vous présenter les régions les plus visitées par les touristes voyageant avec un Tour Opérateur. Cela nous permettra de définir les régions les plus touristiques, et celles qui semblent à l’écart du tourisme via les Tours Opérateurs.

Ensuite, nous analyserons les pratiques touristiques, que nous avons défini au nombre de sept, par pays et par villes. Enfin, nous établirons des couples lieux/pratiques, afin de voir ce que font les touristes, et où ils le font.

  1. Etat des lieux.



Tout d’abord, nous allons vous présenter les lieux les plus touristiques parmi les pays qui composent l’Europe du Nord. Nous tenterons alors d’expliquer les raisons de ces contrastes.
Puis, nous étudierons les lieux où les touristes passent leur nuit.

En Islande, les touristes des Tours Opérateurs se regroupent essentiellement dans le sud et nord, réparties entre Reykjavik (10%); Snaefellnes (6%); Landmannalaugar, Myvatn, Vik (5%) ; et Jokulsarlon, Gullfoss (4%), avec une région centrale en marge. En Angleterre, les destinations se répartissent de façon à peu près égale dans le sud avec près de 10% des pratiques à Londres, 8% à Portsmouth, 6% à Ashford, Polperro et Stratford-Upon-Avon. On retrouve une répartition assez égale en Norvège où seules six villes (4%) concentrent plus de 3% des destinations touristiques.

En revanche, en Ecosse, on constate que les destinations sont surtout concentrées dans des «centres» en l’occurrence Edimbourg et Glasgow qui en réunissent respectivement 22% et 10%. De même au Pays de Galles, elles sont surtout groupées à Cardiff et Conwy qui en représentent 10% et 7%.

En Irlande, les touristes sont avant tout concentrés dans l’ouest et Dublin, seule ville de l’est qui se démarque. Cela s’explique par le fait que nos Tours Opérateurs ne proposaient pas vraiment l’Allemagne comme destination. On peut certainement expliquer cela par le fait que les français vont en Allemagne sans passer par un Tour Opérateur, car la destination est proche et le pays très similaire à ce que nous connaissons. Clifden, la région du Connemara, Galway, Killarney, Wicklow, Cork et Dublin sont par ailleurs les seules villes qui regroupent plus de 5% des touristes utilisant des Tour Opérateurs pour voyager.

Nous pouvons constater que l’Islande, la Norvège, et le Royaume-Uni se démarquent des autres pays. Ils sont en effet très touristiques, vis à vis des Tours Opérateurs étudiés. A l’inverse, l’Allemagne, la Suède, la Finlande, la Pologne, la Russie et les Pays baltes sont des pays beaucoup moins prisés par les tours opérateurs.

Plusieurs facteurs semblent expliquer ces résultats. Avant toute chose, les raisons de ces différences d’attraction touristique s’expliquent par le fait que les Tours Opérateurs à partir desquels nous avons effectué notre dossier, n’ont pas forcément traités de tous les pays de l’Europe du Nord. Ainsi, des pays qui semblent pourtant très touristiques ne se démarqueront pas lors de notre analyse.
Nous pouvons également supposer que les pays limitrophes se visitent plus facilement sans l’aide de Tours Opérateurs, du fait d’une altérité beaucoup moins forte. En effet, les langues sont plus connues, la culture est plus similaire à la notre … Donc pour visiter l’Allemagne, le Danemark ou les Pays-Bas, les touristes français font sans doute moins appel aux Tours Opérateurs. Cependant, les pays proches de la France peuvent être plus visités puisqu’ils sont plus accessibles. Nous parlons là d’une accessibilité au niveau des prix, mais également du temps de trajet. A contrario, les pays éloignés de la France présentent donc un inconvénient : la distance et le prix qui s’y associe très souvent.
Ce sont également les atouts spécifiques aux pays, et aux régions qui font que le touriste choisit d’aller à telle ou telle destination.
Par exemple, l’Islande et la Norvège présentent surtout des paysages spécifiques composés de glaciers, d’icebergs… Le climat est également particulier à ces pays ... Ainsi, le touriste se retrouve totalement dépaysé, ce qui est certainement le but de son déplacement.

Le Royaume-Uni est un pays de traditions, qui évoque la douceur de vivre. L’Ecosse, terre de légende, et ses lochs apportent une autre dimension au paysage. L’Irlande ajoute, elle, une touche sauvage avec ses gorges, ses cascades et ses falaises.
La Russie, est, quant à elle, très attractive avec son architecture reconnue mondialement avec des monuments comme la cathédrale Saint-Basile, le Kremlin, la Place rouge, et le fameux métro russe.
Afin de mieux comprendre ce qui attire les touristes dans les pays, nous avons décidé de vous faire une brève présentation de chaque pays d’Europe du Nord.

L'Islande est un pays peuplé de 320 000 habitants sur cette île, la deuxième d’Europe, dans de paisibles villages côtiers. Ayant pour capitale Reykjavik, elle est caractérisée par son relief, les geysers, et les lacs où flottent des icebergs, ainsi que par une nature intacte. D'un climat océanique froid, et d'une humidité importante, on retrouve des parcs nationaux sur cette île qui fait 1/5ème de la France.

L'Irlande est un pays dominée par les prairies et pâturages, qui offre néanmoins une grande variété de paysages. La côte Est aux plages sablonneuses contraste avec la côte Ouest au relief découpé tel les falaises de Moher. Capitale Dublin . D'un climat océanique tempéré et humide, l'Irlande possède de nombreux vestiges du passé : châteaux, églises et monastères, ainsi que des objets d'art celtique dans ses musées.

D'une superficie de 78 782 km² soit 7 fois moins que la France, l'Ecosse est située au nord de la Grande Bretagne et possède plusieurs grandes villes dont Glasgow, Dundee, Aberdeen, ou Edimbourg, sa capitale. La population d'environ 5 millions d'habitants vit au cœur de «Highlands» grandes étendues de verdure et de colline,. Le pays est connu pour son temps pluvieux.

Peuplée de 53 millions d'habitants, l'Angleterre est caractérisée par sa capitale d'influence mondiale Londres, mais également par la cathédrale de Canterbury ou encore Stonehenge. D'un climat océanique doux et humide elle est aussi connue pour ses campagnes verdoyantes que pour ses agglomérations animées par sa culture et une vie nocturne.

D'un relief montagneux et d'un climat pluvieux, le Pays de Galles abrite environ 3 millions d'habitants. Le Pays de Galles est à travers des châteaux romantiques, vieilles villes minières est un mélange entre grandes villes telles que Llanduno, Conway, Cardiff, sa capitale, et landes vallonnées.

La Norvège est un pays peuplé de 5 millions d'habitants marquée par ses fjords, archipels, côtes sublimes, aurores boréales, faune fascinante. La nature constitue donc une partie majeure du pays. La capitale est Oslo.

Ayant comme capitale Stockholm, la Suède est un paradis des amateurs de nature avec des paysages entièrement préservés et de sports de plein air. Encore peu touristique, le pays propose des châteaux royaux, des milliers de lacs et d'îles, des troupeaux de rennes, des sites historiques à découvrir.
La Finlande, est un pays marquée par la nature. Avec des forêts immenses et des lacs bleu, il propose de nombreuses activités en matière de randonnée, de kayak et de canoë. Le fabuleux réseau de parcs nationaux possède des itinéraires bien balisés ainsi que des refuges pour passer un peu partout la nuit en pleine nature.

Les Pays-Bas ont pour capitale Amsterdam. Ils sont marqué par un passé de commerçants et de navigateurs, ainsi que des villes comme Maastricht et Amsterdam et ses canaux qui attirent massivement les voyageurs.

Pays maritime, le Danemark est à travers Copenhague, sa capitale, comme par ses magnifiques sites naturels et historiques, une destination touristique de l'Europe. Riche de son passé de viking, le pays attire grâce à son atmosphère détendue et sa qualité de vie.

Les pays baltes regroupent l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Forts de leur capitales, Tallinn, Riga et Vilinius, ces pays sont encore peu touristiques en raison de leur ouverture récente suite à leur indépendance en 1991.

La Russie est le pays le plus vaste du monde et comporte neuf fuseaux horaires. De Saint-Pétersbourg à Vladivostok, la convivialité russe est présente. De Moscou, la capitale à Saint-Pétersbourg, des palais étincelants de Saint-Pétersbourg aux volcans bouillonnants du Kamtchatka, ce pays abrite des splendeurs géographiques et culturelles uniques.

Les lieux de nuitées des touristes se localisent principalement dans les grandes villes telles que Londres, Ashford, Bodmin, Salisbury et Stratford-Upon-Avon qui concentrent chacune 13% des nuitées en Angleterre; Edimbourg (26%), Oban et Inverness (Ecosse); Dublin, Galway, Kerry et Shannon qui en regroupent plus de 10% chacune en Irlande. De plus, au Pays de Galles les nuitées se concentrent essentiellement à Brecon, Cardiff, et Llanduno. Par ailleurs, en Islande, Reykjavik se distingue des autres villes en concentrant près de 20% des nuitées. De même, en Norvège où Oslo regroupe 18% des nuitées soit 10% de plus que la deuxième ville (Bergen) en terme de nuitées.

L’analyse des nuitées permet de noter que le tourisme est un phénomène urbain. Les touristes se concentrent principalement dans les grandes villes afin d’éviter l’altérité et de retrouver un certain confort. Ce confort leur permet d’affronter les contraintes de la journée du lendemain.


  1. Analyse des pratiques touristiques par pays et par zone.


Pour mieux appréhender ce que font les touristes durant leur voyage, nous avons défini 7 modalités. Puis, nous avons analysé leur fréquence afin de déduire les activités privilégiées par les touristes. Et nous avons cherché à comprendre ces choix.
Nous avons classifiés les pratiques en 7 modalités : la découverte, le temps libre, les loisirs, le sport, la sociabilité, le shopping et la détente.
Nous avons donc conservé les 5 modalités reconnues, et décidé d’ajouter 2 modalités. Le temps libre : qui correspond donc à un moment où le touriste choisit ce qu’il veut faire, sans que cela ne soit intégré au circuit. Nous avons également ajouté le sport, cette modalité correspond à des activités sportives, telles que des randonnées, des treks …

Les cartes nous permettent de constater que l’activité la plus pratiquée est la découverte. Elle correspond bien évidemment aux visites de sites, à la découverte de nouveaux endroits… Le fait que cette pratique soit aussi importante peut s’expliquer par le fait que les Tours Opérateurs ont compris que les touristes souhaitent visiter les lieux et monuments importants du pays de leur choix. Les touristes aiment conserver des souvenirs de leur voyages, ils aiment pouvoir raconter qu’ils ont visité tel ou tel monument. Ainsi, la découverte reste la modalité prédominante. Les paysages et la beauté des lieux sont très plébiscités par les touristes.


La seconde modalité la plus répandue est le « Temps libre ».
Ce résultat est essentiellement lié au nombre important de croisières proposées en Europe du Nord. En effet, l’Islande, la Norvège, ainsi que les îles voisines au Royaume-Uni se visitent beaucoup à travers des croisières. Cela s’explique par leur situation géographique particulière (pays composés de beaucoup d’îles).
Le temps libre est un élément-clé des croisières. A bord du bateau, les touristes sont libres de leurs pratiques. Ils peuvent ainsi décider de se reposer, de jouer aux activités proposées à bord, d’acheter des souvenirs à leurs proches … Lors des escales, les touristes aiment découvrir la ville, la région, en restant libres de leur allers et venues, sans être dépendants du groupe. Cela leur permet d’aller directement voir et faire ce qui leur correspond, sans devoir attendre leurs autres qui n’ont pas forcément les mêmes attentes du voyage.

La sociabilité n’est pas très représentée dans les Tours Opérateurs, même si le fait de voyager en groupe permet de faire des rencontres et de tisser des liens tout au long du voyage. De plus, comme nous l’avons dit précédemment, l’hospitalité et l’accueil sont très reconnus en Europe du Nord. Ainsi, nous avons pu constater que les Tours Opérateurs proposaient des rencontres avec l’habitant, et même des hébergements chez certains locaux.
Certains jeux, tels que « la partie de golf avec des vaches » sont mêmes proposés par certains habitants. On retrouve également la possibilité de traire des vaches, faire des balades à cheval … Tout cela avec la participation, et les connaissances apportées par les natifs.
Ces activités relèvent à la fois de la sociabilité, du fait des échanges avec les résidents, mais également du loisir, puisque le touriste choisit de participer à des activités qui s’apparentent plutôt à du jeu.

Nous avons aussi choisi de mettre dans la catégorie « loisirs », les ballades faites autour d’un site, car ca ne correspond pas à une grande activité sportive, et le touriste n’est, en soi, pas obligé de faire la ballade. Il peut très bien décider de se séparer du groupe et se reposer.
Toutes les activités ayant pour but de divertir le touriste, ainsi que toutes celles qui étaient optionnelles, ont été classées dans cette catégorie.

La détente se retrouve beaucoup dans les pays reconnus pour leurs bains chauds ou bains froids, les baignades en plein air et les saunas …

Le shopping tient une place infime dans les circuits des Tours Opérateurs, sans doute parce que là n’est pas le but premier des voyages proposés. Mais aussi, certainement, car lors des moments de temps libre, les touristes ont la possibilité d’aller acheter des souvenirs, des cartes postales, des bijoux, des produits de luxe … Il n’y a donc que très rarement un temps spécifique à cette activité, puisque cela dépend réellement de l’envie et du budget de chacun.
Il est possible de constater que le tourisme en Europe du nord serait plutôt un tourisme culturel. Dans chaque pays hormis la Finlande et les Pays-Bas, la découverte représente plus de 50% des modalités. Le temps-libre revient ensuite le plus souvent où il représente près de 30% des modalités en Norvège, en Ecosse et au Royaume-Uni et 38% en Finlande. Les loisirs sont la troisième modalité avec 30% aux Pays-Bas, 25% en Finlande, 12% en Islande, 8% en Angleterre, et 6% en Ecosse et Norvège.


  1. Typologie Lieu/Pratique


Tout d’abord, nous avons associé les pratiques à des lieux. Puis, nous avons cherché à comprendre pourquoi le touriste choisit une certaine destination pour un certain type d’activité.
Après avoir étudié les différents circuits touristiques dans les pays d’Europe de Nord, nous avons pu constater que les pratiques ne sont pas les mêmes dans chaque pays. Les touristes ne vont pas faire la même chose selon le lieu où ils se trouvent. Afin de mieux s’y retrouver, nous avons réunis les pratiques en 7 catégories, que nous avons classées selon les différents pays. Dans la plupart des pays que nous avons étudiés la découverte est l’activité dominante, mais elle n’est pas la seule ; en effet le temps libre est la deuxième pratique après la découverte.

Tout d’abord comme nous avons pu le constater, lorsque l’on voyage nous voulons découvrir c’est pour cela que dans la région du monde sur laquelle nous avons travaillée, la découverte représente la plus grande part de toutes les activités. Car la plupart du temps le but d’un voyage est de découvrir le pays ainsi que sa culture. Le temps libre représente lui la deuxième activité dominante. Comme nous le confirme la carte, sur 10 pays, 6 ont une part importante de temps libre, ces pays sont l’Irlande, l’Angleterre, le Danemark, la Norvège, la Suède, et la Finlande. Cette représentation forte du temps libre s’explique par le fait que pour découvrir les touristes ont besoin d’un temps à eux pour visiter l’endroit où ils se trouvent à leur manière.

Les cinq dernières pratiques ; Le loisir, le sport, la sociabilité, le shopping et la détente sont réparties plus faiblement par rapport à la découverte et au temps libre, que l’on va retrouver dans tous les pays avec une répartition forte. Par exemple, nous retrouvons le loisir en Islande, en Irlande, en Angleterre, au Danemark ainsi qu’en Norvège en Finlande et en Suède. Le sport est réparti en Islande, au Danemark ainsi qu’une faible part en Irlande. La sociabilité et le shopping sont retrouvés avec une faible part en Irlande, au Danemark et en Angleterre. Et pour finir nous retrouvons la dernière pratique la détente, dans un seul pays c’est-à-dire en Islande.

Dans les pays du Nord, la préservation du patrimoine est très active par les gouvernements, et plébiscitée des touristes. Le classement UNESCO participe à l’attrait culturel, au Royaume-Uni, il y a 28 sites classés, en Suède, il y a 15 sites classés, les Pays-Bas ont 9 sites classés. Même si l’Islande n’a que 2 sites classés, ce sont ses paysages et le côté naturel de ce pays qui attirent. La notoriété des lieux à un impact sur les récits de voyages et sur le choix des touristes pour visiter les pays et les lieux. Choisir de visiter un lieu que tout le monde connaît, a forcément plus de sens que d’aller visiter un lieu inconnu. De même que les tours opérateurs vont choisir des lieux urbanisés, connus et qui ont les équipements adéquats pour accueillir des touristes, le niveau de vie, les aménagements. Par exemple, avec nouvelles frontières pour aller en Islande il faut compter entre 710€ à 2970€. Pour Evaneos, en Norvège il faut compter entre 900€ à 1965€.

Le tourisme est vert est aussi très important car les pays nordiques font très attention à la protection de l’environnement. Dans les pays du nord qui protège l’environnement, on retrouve la sociabilité.
Conclusion :
Pour conclure, la région de l’Europe du Nord est très fréquentée surtout pour des croisières, essentiellement en Norvège et en Islande, on peut voir que les pratiques de découverte et de temps libre, sont les pratiques les plus fréquentes. Les pays tels que les pays Baltes sont beaucoup moins touristiques, les touristes se concentrent dans les capitales et dans les grandes villes. C’est notamment du aux niveaux de vie des pays, et aux aménagements. Le paradoxe du tourisme est quand même que les touristes veulent un environnement naturel tout en ayant des aménagements avec un niveau de confort qui ne change pas beaucoup de leurs habitudes. Un type de tourisme vert se développe qui veut donner plus de pouvoir à la population et qui respecterait au mieux l’environnement.
Mais les atouts de cette région, comme la nature sauvage, peuvent-ils parfois menacer le tourisme ? Par exemple, tout le monde se souvient de l’éruption du volcan islandais en mars 2010 qui a paralysé le trafic aérien pendant plusieurs semaines. La fréquentation touristique est donc conjoncturelle et dépend des évènements mondiaux.

similaire:

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconA saèk Thmey, IL y a une école du matin et une école de l’après-midi....

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconLa construction d’un système défensif
«Nous avons pris et brûlé le lieu de Servayreta, ajoute-t-il; les ennemis sont défaits et la plupart sont morts, ou pris; quelques-uns...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconIntroduction par Bernard Charléry de la Masselière
«L’identité» de la France est un objet obscur. Aujourd’hui la solidarité ne s’applique plus sur le territoire national qui se définit...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconLes frontieres de la guyane entre tensions et integration
«Nord» et «Sud», avec toutes les conséquences sur des flux migratoires et informels que ces frontières essentiellement politiques...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconLa vision que nous avons de notre histoire est souvent le résultat...
«rois fainéants», tels qu'on peut les voir aussi sur les deux tableaux de la salle du jubé du musée des beaux arts de Rouen

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconStudies in Communication Sciences
«Les opinions auxquelles nous tenons le plus sont celles dont nous pourrions le plus malaisément rendre compte, et les raisons mêmes...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconPlusieurs années, et ne faisait donc aucune place à cette longue...
«cool» ou bien de s'éclater. Les guitares sont plus douées d'expression que les mots, qui sont vieux(ils ont une histoire), et dont...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconL´Europe n´avait jamais eu d´existence propre. On ne sait pas où...
«L´Europe du Cheval à vapeur et l´Europe du Cheval tout cour». Ceci, nous montre qu´en dépit des guerres, IL existe des phénomènes...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconIl faut être reconnaissants à Jean-François mattei, avons-nous dit, d’avoir écrit
«nous n’avons pas d’existence propre, nous ne voulons pas, nous ne voulons d’aucune façon, qui serait nécessairement particulière,...

Nous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de cette région sont variables selon les critères pris en compte, tels que le climat, l’histoire iconPourquoi echangeons-nous ? Pour la plupart des choses, nous ne pouvons...
«faire plaisir» à l’autre (ce qui n’est pas l’enjeu de l’échange lorsque, par exemple, on achète une baguette de pain). Ainsi, «l’échange»...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com