Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire





télécharger 147.82 Kb.
titreLes Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire
page2/3
date de publication20.05.2017
taille147.82 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3

Le site : www.baldemots.com

Hommage aux fusillés du 15 décembre 1941
La politique des otages mise en place par les nazis pour lutter contre la Résistance culmine le 15 décembre 1941 : ce jour-là, des dizaines d’otages juifs et/ou communistes sont fusillés, au Mont Valérien, à Caen et ailleurs en France.

Cette année, les cérémonies d’hommage aux fusillés du 15 décembre ont eu lieu dans le 10e arrondissement, à l’occasion du 110e anniversaire de la naissance de Lucien Sampaix.
Lucien Sampaix, communiste, ouvrier puis journaliste et secrétaire général de l’Humanité, avait été candidat aux élections législatives de 1936 dans l’arrondissement, se désistant au 2e tour afin de faire gagner le candidat radical-socialiste et participer ainsi à la victoire du Front Populaire. Aujourd’hui, une rue du 10e arrondissement porte son nom.
Un hommage lui a été rendu le 12 décembre 2009, ainsi qu’à tous les autres fusillés du 15 décembre 1941, lors de deux cérémonies, place Jacques Bonsergent puis devant le monument aux morts de la mairie, en présence de Pierre Sampaix, fils de Lucien, de Rémi Féraud et de ses adjoints, de Tony Dreyfus, député, et de Patrick Le Hyaric, directeur du journal l’Humanité.
Quatre autres fusillés étaient originaires du 10e, tous juifs et sympathisants communistes : Albert Borenheim, Israël Ichak Eszenbaum, Israël Goldstein et Nachim Sperling.

Dossier

Une préoccupation constante

accueillir toujours mieux les enfants

Depuis 2001, le nombre de places en crèches dans le 10e a fortement augmenté. Aujourd’hui, les crèches municipales accueillent 760 enfants et les crèches associatives (soutenues par des subventions de la Ville), 258 enfants. Mais ce chiffre reste encore insuffisant. Dans son programme, l’équipe municipale s’est donc engagée à ouvrir 300 places supplémentaires d’ici 2014. Marie-Thérèse Eychart, adjointe au Maire du 10e chargée de la Petite enfance, travaille à sa mise en oeuvre.
A l’heure où deux nouvelles crèches viennent d’ouvrir dans le 10e (Saint-Lazare et Passage Delessert), tour d’horizon sur l’accueil de la petite enfance dans l’arrondissement.

Deux nouvelles crèches pour le 10e arrondissement
> La crèche passage Delessert située près du canal Saint-Martin est ouverte depuis septembre 2009 et accueillera 62 enfants.
> La halte-crèche Saint-Lazare située sur le carré historique derrière le jardin Alban Satragne a ouvert ses portes en octobre 2009, elle comporte 30 berceaux en multi accueil.

Nouveaux projets en perspectives
> Ouverture d’une crèche collective 45 rue du Faubourg du Temple d’une capacité d’accueil de 66 berceaux.

> L’extension de la crèche franco-chinoise (5, rue Yves Toudic).

> La création d’une crèche avec la Maison Kangourou de 20 places au 145 quai de Valmy.

> La création d’une crèche de 20 places au 27 rue du Château d’Eau.

Inscription crèche
L’inscription administrative s’effectue à la Mairie du 10e arrondissement, au bureau des affaires générales, à partir du 6ème mois de grossesse

Retrouvez sur le site de la mairie, ou dans la brochure petite enfance disponible à l’accueil de la mairie toutes les infos pratiques (horaires, documents à fournir....)
Transparence dans les attributions de places en crèche Une commission d’attribution se réunit chaque fois que nécessaire, c’est-à-dire lorsque des places dans les crèches municipales sont disponibles.

Lors du conseil d ‘arrondissement du 7 décembre 2009, une délibération a été votée afin de rendre officiels les critères d’attribution.
Mise en place d’un Conseil des parents

La mise en place de Conseil des parents est un engagement de la mandature qui vise une meilleure collaboration dans l’intérêt des familles, entre les directrices de crèches et les parents. Ce Conseil se constituera dans les prochains mois, si vous souhaitez y participer, vous pouvez contacter la Mairie au 01 53 72 10 00.
Les autres modes de garde
Halte-garderies

Elles accueillent les enfants quelques heures par semaine, régulièrement ou ponctuellement. Elles permettent de sociabiliser l’enfant, de le préparer à la séparation parentale en douceur et proposent différentes activités d’éveil.
Les cinq halte-garderies municipales du 10e sont réparties dans tout l’arrondissement. Il existe par ailleurs plusieurs halte-garderies associatives donc la halte-garderie « le Chalet » qui accueille des enfants à partir de 10 mois porteurs d’un handicap.
Les assistantes maternelles

L’assistante maternelle est une personne qui accueille des enfants à son domicile. Le nombre d’enfants accueillis par une assistante maternelle est fonction du contenu de son agrément (pas plus de 3 enfants).
Cet agrément est délivré par le service départemental de la PMI quand la personne répond à des critères stricts sur la qualité et la sécurité du logement, sa capacité éducative, sa disponibilité et sa maîtrise du français notamment.
Les assistantes maternelles ont reçu une formation de 60 heures et sont soutenues dans leur travail par le RAM (Relais assistante maternelles).
Le RAM (Relais Assistantes Maternelles)

Les assistantes maternelles y reçoivent tous les conseils professionnels nécessaires d’ordre pratiques, administratifs, relationnels. C’est en outre un lieu où elles peuvent échanger, discuter de leurs expériences.
Les enfants y bénéficient d’un espace de loisirs avec des ateliers divers qui leur permettent un développement personnel et une bonne socialisation.
PMI (Protection Maternelle et Infantile)

Les centres de PMI offrent un suivi médical préventif gratuit pour les enfants de la naissance à 6 ans.

Dans le centre choisi par les parents, les enfants sont pesés, suivis, et les parents peuvent recevoir toutes les réponses aux questions qu’ils se posent (allaitement, problèmes gynécologiques de la mère...).

La puéricultrice peut également venir à domicile.
Les PMI du 10e :

- 3, square Alban Satragne Tél : 01 53 34 24 90

- 48, rue du Faubourg Saint-Denis Tél : 01 47 70 10 34

- 55, rue de l’Aqueduc Tél : 01 55 26 94 60

Réunions d’information PMI et d’échanges pour les futurs parents

Des réunions sont organisées en Mairie tous les premiers mardis de chaque mois, par une sage-femme, une puéricultrice et une assistante sociale. Pour toutes informations concernant les réunions, les permanences ou les questions liées à la petite enfance, vous pouvez contacter la sage-femme de PMI au : 01 49 95 82 01.

Et aussi

Des lieux de parole et d’écoute pour les familles
Des associations spécialisées, subventionnées par la Ville, accompagnent les familles. Par exemple :
Graine de familles : Cette association offre de rencontre, de découverte, de jeux, pour les enfants de 0 à 6 ans, et leurs parents, futurs parents, grands-parents, nounous.
Graine de Familles - 8 rue Perdonnet 75010 Paris - Tél. : 01 42 09 82 30 - grainedefamilles@horizons.asso.fr
Olga Spitzer : Pour les familles qui rencontrent des difficultés, l’association SOS famille en péril (association Olga Spitzer) est toujours à leur écoute.
SOS Famille en Péril - 9 Cour des Petites-Ecuries 75010 Paris - Tél. : 01 42 46 66 77 - sosfamilleenperil@olgaspitzer.asso.fr

Le 10e en mouvement
Eglise Saint -Vincent de Paul :

L’oeuvre de Pierre Jules Jollivet retrouve sa place
Un tableau constitué de quatre plaques en lave émaillée représentant la Trinité a retrouvé sa place sur la façade de l’église. Réalisé par l’artiste Pierre-Jules Jollivet en 1841, l’église ayant été construite par l’architecte Jacques Hittorff en 1840, il s’agit d’une oeuvre d’origine, qui ne formait qu’une partie de la décoration de la façade. D’autres tableaux, posés entre 1840 et 1860, ornaient les deux côtés de la façade avec à gauche des scènes du Nouveau testament et à droite de l’Ancien testament.
Les bandes décoratives qui les reliaient ont été perdues lors de la dépose des plaques à la fin du Second Empire, jugées trop osées à l’époque.
La restauration des plaques a été effectuée il y a plus de 10 ans à l’occasion d’une exposition au musée de la Vie romantique. L’inauguration a eu lieu le 18 octobre, en présence du maire Rémi Féraud, du curé de la paroisse, le Père Bruno Horaist, et de nombreux paroissiens.


Du nouveau au Pari ’s des Faubourgs
Nouvelle présidente, Christine Muschalek, nouveau directeur, Christophe Prigent, élaboration d’un nouveau projet social et signature d’un nouvel agrément avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) et, aujourd’hui, emménagement dans de magnifiques nouveaux locaux : en quelques mois, le centre social Le Pari’s des Faubourgs a opéré une mue profonde qui le voit prêt à répondre dans d’excellentes conditions aux attentes des habitants du quartier.
Si le centre social reste dans l’enceinte du site Saint-Lazare, le contraste avec les anciens locaux est saisissant : conçu par l’architecte Patrick Rubin (qui a également réalisé la crèche voisine), cet équipement sera un superbe outil pour l’équipe du centre social, bénévoles et salariés, leur permettant de mener à bien leur projet.
Une 2e entrée a également été aménagée par la mairie du 10e et les services de la Ville de Paris, par le square Alban Satragne. Dorénavant, les habitants du quartier des Portes n’auront plus à faire le détour par la Cour de la Ferme Saint-Lazare pour se rendre au centre social.


Illuminations de Noël
A l’initiative des associations de commerçants, les illuminations de Noël se perpétuent, et embellissent tous les ans le 10e arrondissement.
Les arcades du marché Saint-Quentin se sont ornées de guirlandes lumineuses, mettant ainsi en valeur la structure architecturale du marché et illuminent tout le carrefour.
Car l’association des commerçants du marché, récemment reconstituée, met en place de nouvelles initiatives, les commerçants mutualisant leurs efforts et leurs investissements, aidés par la Ville de Paris et la Mairie du 10e.
Le haut de la rue du Faubourg Saint-Martin a également renouvelé l’expérience réussie de l’an passé. Grâce au soutien du Conseil de quartier, de la Ville de Paris, de la mairie du 10e et des commerçants eux-mêmes, les deux rangées d’arbres de la rue ont été décorées de guirlandes lumineuses, ainsi que la station de métro Louis Blanc.


Les correspondants de nuit

pour améliorer la sécurité
Dans les quartiers de la Grange-aux-Belles et du Buisson Saint-Louis, la Ville de Paris et la mairie du 10e arrondissement travaillaient depuis de nombreux mois à l’installation de correspondants de nuit. Ce dispositif est désormais opérationnel depuis le mois de novembre.
De 16h à minuit, les correspondants de nuit ont pour mission d’assurer une présence nocturne, une veille technique et sociale sur le quartier. Leur travail est avant tout un travail d’écoute et de dialogue : ce ne sont ni des policiers, ni des vigiles, ni des pompiers, ni des éducateurs.
En revanche, ils sont là pour assurer une présence, un accompagnement, le signalement d’un problème technique, d’une difficulté de voisinage, etc. Ils se font le relais des habitants auprès des diverses administrations ou organismes privés. Au contact des habitants, des commerçants et des acteurs locaux, ces agents, identifiables par leur brassard vert-fluo, sont présents sur le terrain 7 jours sur 7. Ils sont joignables par téléphone (01 42 40 08 48) pendant les heures de fonctionnement du service.

Merci de leur réserver un bon accueil !
La Mairie du 10e se mobilise pour l’emploi
Organisé avec l’aide des Maisons de l’Emploi du 19e et du 20e arrondissement, le premier forum pour l’emploi de la mairie du 10e, exclusivement dédié aux services à la personne, a eu lieu le mercredi 30 septembre dernier. Ce sont 500 demandeurs d’emploi qui sont venus rencontrer employeurs et organismes de formation. Ceux qui le souhaitaient ont pu déposer leur CV et un suivi leur sera proposé.
Les différents partenaires, Pôle Emploi, Agence Nationale des Services à la Personne, FEPEM (Fédération des Particuliers-Employeurs), Maisons de l’Emploi, Mairie du 10e ont mis leurs compétences en commun pour offrir le meilleur accueil aux demandeurs d’emploi, réalisant notamment un catalogue recensant 400 offres d’emploi et 400 places de formation.
La 2e édition aura lieu le mercredi 15 septembre 2010 et sera consacrée aux métiers de la petite enfance (garde d’enfants) et de l’aide à domicile (personnes âgées et personnes en situation de handicap).
Produits éclaircissants : Attention danger !
Les dangers de l’éclaircissement de la peau (ou dépigmentation volontaire) sont mal connus. Ces produits sont vendus illégalement dans les boutiques ou sur internet, et l’on estime à environ 20 % les Parisiennes d’origine africaine utilisant ces produits. Mais les hommes les utilisent également.
Si les effets à court terme de ces produits paraissent parfois efficaces, à long terme, l’application de ces produits est responsable de lésions sévères et de pathologies graves (diabète, hypertension, cancer cutané...). Les médecins en font l’expérience, lors de consultations spécialisées.
Face aux dangers causés par ces produits, dont l’usage est de plus en plus répandu au sein de la communauté afro-antillaise, la Ville de Paris s’est mobilisée.
En collaboration avec URACA (association d’information et de prévention sanitaire et sociale en direction des populations africaines), une campagne d’information et de sensibilisation sur les dangers de l’utilisation de produits éclaircissants a été organisée dans les quartiers principalement touchés (18e, 10e et 19e) : diffusion d’affiches percutantes, d’une bande dessinée « Beauté d’Ebène » à destination du public jeune et d’un fascicule pédagogique « l’éclaircissement de la peau c’est quoi? », réalisé avec un dermatologue de renon, le Docteur Antoine Petit, de l’hôpital Saint- Louis.
Vous pouvez télécharger ce fascicule pédagogique depuis le site de la mairie du 10e.

Tribunes politiques
Groupe Socialiste

« Le budget 2010 de Paris : responsabilité et solidarité »
Le budget de la Ville de Paris pour 2010, présenté par Bertrand Delanoë et adopté lors du Conseil de Paris du mois de décembre, est placé sous le signe de la responsabilité.
Responsabilité envers les plus démunis d’abord, en ces temps de grave crise économique et sociale : le budget de la solidarité, qui représente un tiers des dépenses, va encore augmenter de 4,5 %, dépassant les 2 milliards d’euros. La subvention au centre d’action sociale est revue à la hausse, de même que les crédits dédiés à l’hébergement d’urgence, aux personnes en situation de handicap, aux seniors. Le financement du logement social reste également une priorité.
Responsabilité, ensuite, envers les générations futures. La Ville se donne les moyens d’atteindre les objectifs du Plan Climat : réduire de 25% d’ici 2020 la consommation d’énergies non renouvelables et également, dans la même proportion, les émissions de gaz à effet de serre.
Enfin, responsabilité envers tous les contribuables parisiens. La Ville de Paris, qui a le devoir de présenter un budget équilibré, n’est pas épargnée par la crise : les recettes, notamment de fiscalité immobilière, ont fortement diminué. De plus, la dette de l’Etat envers les Parisiens continue de s’alourdir, pour atteindre aujourd’hui 385 millions d’euros. Un exemple qui, dans le 10e, nous concerne plus qu’ailleurs : l’aide sociale à l’enfance, notamment la protection des mineurs étrangers isolés, est dorénavant une responsabilité des départements mais l’Etat n’a toujours pas créé le fonds, pourtant imposé par la loi, visant à aider les collectivité locales à faire face à ces dépenses nouvelles. Cette réalité est la marque d’une décentralisation qui se fait sur le dos des collectivités locales, victimes de la mauvaise gestion de l’Etat.
Des économies ont donc dû être trouvées. La part réservée aux fêtes et réceptions, par exemple, baisse encore de 13%. Les dépenses de communication diminuent elles aussi. En outre, comme il avait été annoncé aux Parisiens avant les élections municipales de mars 2008, une hausse des impôts locaux était nécessaire, sur les deux premières années de ce mandat, après une stabilité totale pendant huit ans. Cette hausse sera, pour 2010, nettement moins lourde qu’en 2009 : 8%. Elle sera, aussi, la dernière de la mandature.
1   2   3

similaire:

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconLibrairie ldel / justicia histoire catalogue Nouveautés Janvier 2010

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconPanorama de presse 01/07/2010 cgt sommaire
«régression générale» des financements et les baisses de subventions de l’État et des collectiv

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconDu 12 au 23 janvier 2010 tnb, salle vilar durée 3h10 dont entracte

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconDossier de presse
«Une mémoire française – les Tsiganes pendant la seconde guerre mondiale, 1939-1946» propose de janvier à décembre 2010 des événements...

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconDîme : impôt qui correspond environ au 1/10e des récoltes. Les clercs...

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconInfos pratiques séances hebdomadaires de septembre à juin

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire icon10e Rencontres de La Dur@nce

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconSejour à la montagne à meolans dans les Alpes de Haute Provence Du...

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconSejour à la montagne à meolans dans les Alpes de Haute Provence Du...

Les Infos du 10e N° 06 – janvier 2010 sommaire iconSommaires des gazettes, le journal des crebo-bachas n° 27 Juin 2010...
«poireautait au clair de lune» Ne comptez pas sur moi pour jouer les Don Quichotte – Motus et bouche cousue ! «Les Estrangers» Notre...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com