Programme d’éducation civique de quatrième





télécharger 127.12 Kb.
titreProgramme d’éducation civique de quatrième
page4/4
date de publication20.05.2017
taille127.12 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > loi > Programme
1   2   3   4

Mise en perspective :

Elle s’effectue principalement par la lecture et l’étude des textes fondamentaux et des textes de lois (voir documents de référence en annexe).

La lecture des documents peut être collective ou individuelle. Afin d’éviter un travail trop long sur ces documents et d’aider les élèves dans leur lecture, on peut leur demander de compléter le tableau ci-dessus. Il peut ainsi être renseigné au fur et à mesure de la séquence.

Trace écrite :

L’usage de Facebook, s’il semble symboliser la liberté de pensée et d’expression, peut cependant parfois entrer en contradiction avec le respect d’autres libertés fondamentales : le respect de la vie privée, le droit à l’image, le respect de la dignité de la personne...

Dans le cas de violation de ces droits, les victimes peuvent porter plainte et la loi sanctionner les responsables. L’Internet n’échappe pas au contrôle du Droit !

Deuxième situation-problème possible : droit de grève et liberté daller et venir

Problématique : droit de grève et liberté de circulation : un conflit inévitable ?

Déroulement :

Le travail se déroule en salle informatique, les élèves travaillent seuls ou par deux à partir d’un diaporama. Ils renseignent un schéma à l’aide des documents proposés, schéma qui peut servir de trace écrite. Ils doivent pour cela répondre à des questions à partir de différents documents.

Schéma fourni aux élèves, qu'ils doivent renseigner à l’aide du diaporama
La loi sur le service minimum dans les transports (août 2007) peut être présentée comme la solution législative choisie pour tenter d’arbitrer le conflit entre l’exercice des deux libertés évoquées dans le diaporama.

Nous proposons (voir diaporama) d’étudier un extrait de l’intervention d’un sénateur (Yvon Collin) portant sur le texte de loi. Ce texte est ensuite confronté à la perception de deux acteurs : d’un côté, le président de la SNCF Guillaume Pepy satisfait de la loi ; de l’autre, le syndicat CGT (branche transport) hostile à la loi. En construisant rapidement un tableau reprenant leur position respective, il est possible de voir que certes la loi règle le conflit mais ne l’annihile pas pour autant. Le débat démocratique fait d’ailleurs aussi évoluer la loi (plusieurs parlementaires réclament ainsi la modification de la loi, jugée insuffisante). Voir cet article notamment.

 Il convient cependant d’être prudent dans la façon d’aborder cette partie avec les élèves de quatrième. Il ne s'agit pas d'engager les élèves dans un débat sur le bienfondé de cette loi mais plutôt de montrer qu’une loi a été votée pour réglementer ce conflit entre deux libertés et qu’elle doit veiller à un équilibre : tenter de limiter le conflit sans restreindre le champ des libertés (ce dont doute la CGT concernant le droit de grève, voir document). Il convient juste de conclure que dans une démocratie, la loi est susceptible d'évoluer.

Mise en perspective 

La mise en perspective peut se faire en évoquant (plus rapidement que pour l’étude de cas) d’autres confits entre libertés. Il est ainsi envisageable d’utiliser la première situation-problème proposée (mais en la synthétisant), qui permet de plus d’aborder la dimension judiciaire de la question, transition toute trouvée avec la deuxième partie d’éducation civique du programme.
Trace écrite possible :
Les libertés sont reconnues à tous, mais leur usage ne peut pas être illimité.

Afin de réglementer le conflit entre droit de grève et liberté d’aller et venir, le Parlement français a voté en 2007 la loi sur le service minimum dans les transports.

L’exercice d’une liberté ne doit pas porter atteinte à la liberté des autres, à la dignité de la personne, à la santé et à l’ordre public (=l'ensemble des règles édictées dans l'intérêt général qui régissent la vie en société).

La loi limite les libertés pour que chacun puisse les exercer ; elle doit parfois arbitrer les conflits entre les différents acteurs de la société. Enfin, elle prévoit des sanctions en cas d’abus de ces droits à la liberté.

Séquence préparée par Anne-Sophie Martinez (collège Louis Pergaud, Villersexel) et Carole Mailley (collège de la Source, Mouthe)



1   2   3   4

similaire:

Programme d’éducation civique de quatrième iconProgramme d’histoire-géographie-éducation civique

Programme d’éducation civique de quatrième iconProgramme, Histoire Géographie Education civique 5

Programme d’éducation civique de quatrième iconProgramme d’enseignement d’histoire-géographie-éducation civique

Programme d’éducation civique de quatrième iconTableau synoptique du programme d’Education morale et civique des...

Programme d’éducation civique de quatrième icon4e : education civique

Programme d’éducation civique de quatrième iconHistoire – Géographie – Éducation civique

Programme d’éducation civique de quatrième iconCours à rattraper !  Education Civique

Programme d’éducation civique de quatrième iconCours d'éducation civique 3ème

Programme d’éducation civique de quatrième iconCours d'éducation civique 3ème

Programme d’éducation civique de quatrième iconCours d'éducation civique 3ème






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com