L’antiquité





télécharger 120.48 Kb.
titreL’antiquité
page6/9
date de publication20.05.2017
taille120.48 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Des temps modernes


A la fin de l’époque napoléonienne (1492-1815)


Thème 3 : le mouvement des lumières, la révolution française et le premier empire.


  1. Le mouvement des lumières.

    • Les grands philosophes

1ere moitié du XVIIIème siècle= élaboration de la pensée des lumières

= diffusion des idées de Newton et d’ouvrages comme le dictionnaire historique et critique de P. Bayle et les lettres sur la Tolérance de Locke.

= prônent une religion affranchie de toute église, tout rite, tout dogme, ils sont partisans de l’égalité civile et de la séparation des pouvoirs.

De 1748 à 1762, de grands philosophes écrivent des œuvres majeures :

- Montesquieu ; l’esprit des lois

- Rousseau ; le contrat social

- Diderot et d’Alembert ; l’Encyclopédie

- Condorcet et Voltaire qui sont des citoyens.

    • La diffusion des lumières

= dans des salons (chez Mme de Lambert, du Deffand, Geoffrin), par les livres, journaux, dans les cafés, académies et loges maçonniques=un véritable réseau (surtout les citadins aisés). Pensée qui repose sur la foi dans l’homme, le progrès, l’avenir : impact considérable.

  1. la monté des contestations ; d’où les « cahiers de doléances ».

1780’= effervescence ; beaucoup pensent que des réformes sont nécessaires.

1787-1788 : situation financière critique de la monarchie Française :

- une crise sociale.

- une crise politique et d’autorité.

- une crise économique et financière.

  1. la révolution Française

  • la monarchie constitutionnelle (1789-1792)

1789 :

17 juin : les députés du 1/3 Etat se proclament « Assemblée nationale »

20 juin : ils jurent (serment du jeu de Paume) une constitution pour la France.

14 juillet : prise de la Bastille (fin de l’arbitraire royal)

Eté : « la grande peur » ; pillage des châteaux et des registres des droits seigneuriaux.

4 août : Abolition des privilèges.

26 août : « déclaration des droits de l’homme et du citoyen » = principes de 89.

5 et 6 octobre : le roi est ramené à Paris avec sa famille = victoire du peuple.

1791 : Mise en place de la monarchie constitutionnelle.

Louis XIV = « roi des Français par la grâce de Dieu et la constitution de l’Etat »

Le pouvoir exécutif est confié au roi qui nomme les ministres, peut opposer son veto au vote des lois et les faire exécuter, le pouvoir législatif appartient à l’assemblée législative.

Système de suffrage = censitaire et indirect (pas de femmes et citoyens passifs)

2 nov. 1789 : résolution de la question financière par la mise à la disposition de la nation, des biens du clergé.

Février 1790 : suppression des ordres religieux.

12 juillet 1790 : rédaction de la constitution civile du clergé ; les prêtres doivent fidélité à la nation et au roi (décision condamnée par le pape = division du clergé)

30 sept. 1791 : l’assemblée constituante se sépare et laisse place à l’assemblée législative.

Fuite manquée du roi + Fusillade du champ de Mars

= division des révolutionnaires entre les moderés et les « sans culotte »

20 av. 1792 : déclaration de guerre à l’Autriche.

11 juillet : la patrie est proclamée « en danger » = enrôlement de milliers de volontaires qui chantent «  le chant de l’armée du Rhin » (Rouget de Lisle) = la Marseillaise.

9-10 aout 1792 : prise des Tuileries sous la pression de la rue = chute de la monarchie, échec des moderés et radicalisation de la Révolution.

  • la première République (1792-1799)

21 sept. 1792 : ouverture de la Convention (nouvelle assemblée) qui proclame la République « 1 et indivisible »

Et 20 sept : France sauvée de l’invasion étrangère par la victoire de Valmy

21 janv. 1793 : Louis XVI condamné à mort et guillotiné

= cela provoque l’alliance des monarchies contre la république

1793 : la révolution décrète la levée en masse, la loi des suspects et l’application du maximum des prix.

Lutte entre Montagnards et Girondins puis entre Montagnards

= la convention décrète « un gouvernement révolutionnaire jusqu’à la paix »

-tutoiement obligatoire

-nouveau calendrier

-déchristianisation

10 juin 1794 : Robespierre renforce la terreur= insupportable

Une coalition se forme ; sont arrêtés ; sont guillotinés.

  • chute de Robespierre ; coup d’Etat de Bonaparte

Pendant environ 5 ans ; appelée « République Bourgeoise ».

1795 : adoption d’1 nouvelle constitution= naissance d’un new régime ; « le Directoire ».

1799 : coup d’Etat militaire de Bonaparte met fin au directoire et institue un nouveau régime : le Consulat.

  1. le consulat et le premier empire, le triomphe de l’ordre (1799-1815)

  • la réorganisation de la France sous le consulat (1799-1815)

=un pouvoir personnel de + en + autoritaire du 1er consul.

Napoléon Bonaparte au pouvoir ; objectifs= réorganiser le pays, réconcilier les Français et assurer la paix.

La France est réorganisée (préfets, sous-préfets) ;

La justice réaménagée (juges), les finances redressées (banque de France, nouvelle monnaie)

Des lycées militaires + le code civil

1801 : Bonaparte signe le concordat avec le pape (religion catholique = religion de la majorité des Français) + signe la paix avec l’Autriche.

1802 : signe la Paix avec l’Angleterre

Il est nommé consul à vie en 1802.

  • le premier empire, un régime personnel et autoritaire (1804-1815)

Mai 1804 : Bonaparte devient empereur des français  « napoléon Ier »

Il établit une cour impériale et une noblesse héréditaire

Empire = 1 régime autoritaire; contrôle rigoureux de la presse+surveillance de l’opinion par la police.

Suppression du Tribunat = Napoléon concentre tous les pouvoirs.

1808 : création de l’Université impériale= encadre les établissements d’enseignement.

Bcp de guerres gagnées puis de 1812 à 1814 l’aventure impériale prend fin ; vaincu à Leipzig et doit abdiqué

C’est Louis XVIII frère de Louis XVI qui monte sur le trône = la paix.

Napoléon revient et les alliés s’unissent contre lui ; défaite, il abdique à nouveau = prisonnier jusqu’à sa mort en 1821.

La France est sous occupation étrangère pendant 3 ans.
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

L’antiquité iconTv antiquité du 20 au 26 décembre

L’antiquité iconAntiquite : la romanisation de la gaule

L’antiquité iconHistoire de barcelone (Antiquité et Moyen Âge)

L’antiquité iconIi – Evolutions contradictoires dans l’Antiquité tardive (-507, +550)

L’antiquité iconTitre : «L’obscénité en perspective : variations et constantes entre...
«L’obscénité en perspective : variations et constantes entre l’Antiquité gréco-latine et la modernité européenne»

L’antiquité icon10 nouvelles fantastiques de l’Antiquité à nos jours, 100, Cd-rom, A. Grousset, Flammarion

L’antiquité iconConcours jeux et creations sur le theme de l'antiquite (felg 2009, Nantes)

L’antiquité iconCitoyen et culturel : quelle est l’évolution de la gestion de l’eau de l’Antiquité à nos jours ?

L’antiquité iconL’antiquite
«pourquoi». Ce n’est qu’après Hippocrate qu’interviendra le raisonnement (le «comment») et que le médecin se séparera du prêtre

L’antiquité iconBibliographie Textes fondamentaux
«culture» où s’expriment les «passions de la multitude» (Thucydide) : de l’Antiquité à 1914






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com