En tournee d’octobre a decembre 2012





télécharger 41.87 Kb.
titreEn tournee d’octobre a decembre 2012
date de publication20.05.2017
taille41.87 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
LES TOURNEES DU PALAIS-ROYAL
EN TOURNEE D’OCTOBRE A DECEMBRE 2012




Informations non contractuelles susceptibles de modifications
Contact : Marc GUILLAUMIN

tel : 01 42 97 12 23 - port : 06 13 26 08 06

fax : 01 42 97 12 27 - mail : mguillaumin@theatrepalaisroyal.com

LES TOURNEES DU THEATRE DU PALAIS-ROYAL





LES CONJOINTS

De Eric ASSOUS
Avec
JEAN-LUC MOREAU : Bob

ANNE LOIRET : Delphine

JOSE PAUL : Xavier

ANNE-SOPHIE GERMANAZ : Garance


Mise en scène : JEAN-LUC MOREAU

Assistante à la mise en scène : Anne POIRIER-BUSSON

Décor : CHARLIE MANGEL

Costumes : Brigitte FAUR-PERDIGOU

Lumières : Gaëlle de MALGLAIVE

LES CONJOINTS


Dans un couple, la vérité est toujours mise à rude épreuve tandis que le mensonge ne demande qu’à s’installer. « Les conjoints » nous rappelle que le bonheur n’est pas un état permanent mais un équilibre précaire. Fertile en rebondissements, l’intrigue, qui mêle le pouvoir ravageur de l’argent et le jeu subtil des sentiments, met en scène deux hommes et deux femmes ballotés entre leur éthique, leurs intérêts et leurs émotions. Tout le monde a quelque chose à revendiquer. Tout le monde a quelque chose à cacher. Tenté par la transgression mais soucieux du qu’en dira-t-on, chacun se débat avec ses raisons. Bonnes et mauvaises, petites et grandes, morales et obscures.

Une comédie fine et piquante qui est en équilibre entre gravité, légèreté et vivacité.

Eric ASSOUS

Auteur

Après une scolarité médiocre, un bac raté deux fois et jamais obtenu, Eric Assous commence à 23 ans, dans les années 80, en écrivant des nouvelles pour des publications confidentielles et signe des sketches au café-théâtre. Puis c'est France Inter qui de l'emploie pour des œuvres courtes de 25 minutes. Au total plus de 70 pièces radiophoniques. Sa carrière se poursuit à la télévision comme scénariste de séries et de téléfilms. Depuis 1996, il écrit pour le cinéma et alterne cette activité avec le théâtre.

Au cinéma, il est auteur et co-auteur d'une quinzaine de scripts dont L’Immortel de Richard Berry avec Jean Réno, Trésor de Claude Berri avec Alain Chabat et Mathilde Seigner, Deux jours à tuer de Jean Becker avec Albert Dupontel et Marie-Josée Croze, La Boîte noire de Richard Berry avec José Garcia et Marion Cotillard, Moi César à 1 mètre 39 de Richard Berry avec Jules Sitruk, Irène de Yvan Calberac avec Cécile de France, Une hirondelle a fait le printemps de Christian Carion avec Mathilde Seigner et Michel Serrault, Sexes très opposés avec Patrick Chesnais et Les Gens en maillot de bain, avec Gad Elmaleh et Isabelle Gélinas (deux films qu'il a lui-même réalisés), Les Randonneurs et la suite Les Randonneurs à Saint-Tropez, avec Benoît Pœlvoorde, Karine Viard, Vincent Elbaz, Géraldine Pailhas, La Femme défendue -sélection officielle au Festival de Cannes - avec Isabelle Carré. Ces trois derniers films ont été réalisés par Philippe Harrel.

Pour le théâtre, il écrit une dizaine de pièces dont Le Technicien (Théâtre du Palais Royal) avec Roland Giraud et Maaïke Jansen, L'Illusion conjugale (Théâtre de l'œuvre puis Théâtre Tristan Bernard) avec Jean-Luc Moreau, Isabelle Gélinas et José Paul. (Il a obtenu pour cette pièce le Molière de l’auteur francophone 2010), Les Hommes préfèrent mentir (Théâtre Saint-Georges) avec François-Eric Gendron, Véronique Boulanger, Manuel Gélin, Mathilde Penin, Cyrille Eldin, Muriel Huet des Aunay, Secret de famille (Théâtre des Variétés) avec Michel Sardou et Davy Sardou, Les Belle sœurs (Théâtre Saint-Georges avec Sabine Haudepin, François-Eric Gendron, Manuel Gélin, Véronique Boulanger, Mathilde Penin, Elisa Servier et Roland Marchisio, Une journée ordinaire avec Alain Delon. Toutes ces pièces ont été mises en scène par Jean-Luc Moreau. Il a écrit aussi Les Montagnes russes (Théâtre Marigny) mise en scène de Anne Bourgeois avec Alain Delon et Astrid Veillon, Les Acteurs sont fatigués (Comédie Caumartin) mise en scène de Jacques Décombe et Xavier Letourneur avec Catherine Marchal, Murielle Lemaire, Yvan Garouel, Nathalie Bienaimée, Gabriel Le Doze.
JEAN-LUC MOREAU
Formé au Conservatoire National d'Art Dramatique, il obtient en 1969 deux premiers prix à l’unanimité (comédie classique et comédie moderne). Il entre à la Comédie-Française où il restera pensionnaire jusqu’en 1972 et où il interprètera plus de 25 pièces. Il rejoint ensuite Pierre Debauche au Théâtre des Amandiers de Nanterre…

Depuis 1974, il signe de très nombreuses mises en scène, dont dernièrement A deux lits du délit de Derek Benfield, Le Dîner de cons de Francis Veber, Chat et souris de Ray Cooney qu’il interprète avec Francis Perrin, Stand-up de Gérald Sibleyras, Agnès Soral aimerait bien vous y voir d’Agnès Soral, Délit de fuites de Jean-Claude Islert, Elle nous enterrera tous de Jean Franco, Vive bouchon de J. Dell et G. Sibleyras, Les Démons de l’Arkange avec Antony Kavanagh, Camille C de Jonathan Kerr. Théâtre de l’œuvre (Molière du meilleur spectacle inattendu), C’est jamais facile de Jean-Claude Islert, La Sœur du grec d’Eric Delcourt, Si c’était à refaire de Laurent Ruquier, Stationnement alterné de Ray Cooney… Il a également mis en scène plusieurs pièces d’Eric Assous : L’Illusion conjugale (Nomination pour le Molière de la mise en scène et du spectacle du théâtre privé, Molière du meilleur auteur), Les Hommes préfèrent mentir, Secret de famille, Les Belles sœurs (Nomination pour le Molière du spectacle du Théâtre Privé) , et dernièrement Le Technicien avec Roland Giraud et Maaike Jansen et Une journée ordinaire avec Alain Delon.

De 1987 à 1997, il a mis en scène les cérémonies des Molières et en 2008 et 2009 les deux émissions Tous au théâtre  présentées par Laurent Ruquier sur France 2.

En 2010, en lever de rideau de la nuit des Molières, il a mis en scène Feu la mère de Madame de Feydeau avec Emmanuelle Devos, Patrick Chesnais, Christine Murillo et Sébastien Thiéry.

Toujours au théâtre, mais en tant que comédien, il a été dirigé entre autres par Francis Perrin, Stephan Meldegg, Jean-François Prévand, Jorge Lavelli, Jean Meyer, Andreas Voutsinas, Robert Dhéry, Pierre Mondy ou encore Jean-Laurent Cochet. En 1993, il est nommé pour le Molière du meilleur comédien pour Comment va le monde Môssieu! Il tourne Môssieu mis en scène par Jean-Pierre Miquel.


Anne LOIRET

Issue du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, Anne LOIRET partage son temps entre Théâtre, Cinéma et Télévision. Nommée 2 fois aux Molières en 2005 et 2006, on a pu la voir entre autres dans Qui a peur de Virginia Woolf  d'E. Albee, La Preuve de D. Auburn,  Jacques a dit  de M. Fayet,  Le Miroir  d'A. Miller, Chocolat Piment de C. Reverho, Puzzle de W. Allen... Elle est également la créatrice du rôle de Daphnée dans Le Mec de la tombe d'à coté de K. Mazzetti.

À la télévision elle a travaillé sous la direction de Laurent Heynemann, Marcel Bluwal, Franck Apprédéris, Marc Angelo, Caroline Huppert...

Pour le cinéma, après avoir joué dans L'Adversaire de Nicole Garcia, Holy Lola de Bertrand Tavernier,  Deux jours à tuer de Jean Becker ou encore La Très très grande entreprise de Pierre Jolivet, elle sera prochainement à l'affiche de Derrière les murs, premier film français en 3D, La Mer à boire de Jacques Maillot, Les Tribulations d'une caissière de Pierre Rambaldi ou encore d'Une Estonienne à Paris de Ilmar Raag.
José PAUL

Comédien et metteur en scène, il est depuis vint cinq ans un dynamique initiateur de projets de théâtre tels que Accalmies Passagères de Xavier Daugreilh, Un petit jeu sans conséquence  de Jean Dell et Gérald Sibleyras, L’Amour est enfant de salaud d’Alan Ayckbourn, Jacques a dit de Marc Fayet, La Sainte Catherine de Stephan Wojtowicz, Chocolat Piment de Christine Reverho Sans mentir de Xavier Daugreilh , Mais n’te promène donc pas toute nue et Feu la mère de Madame et dernièrement Le Gai mariage spectacles qui lui valurent de nombreux succès.

José Paul a aussi travaillé sous la direction de Stephan Meldegg  (Moi, Feuerbach), Alain Sachs (Un fil à la patte, La Locandiera), John Malkovich (Good Canary).

En 2010, il a été nommé pour le Molière du comédien dans un second rôle pour L’Illusion conjugale d’Eric Assous dans une mise en scène de Jean-Luc Moreau, deux compagnons qu’il retrouve dans Les Conjoints.

A la télévision, il a tourné une quarantaine de téléfilms et on l’a vu récemment au cinéma dans des films de Jean Becker, Francis Veber et Yvan Caldérac.

Par ailleurs, il a été nommé à cinq reprises aux Molières, trois fois en tant que metteur en scène et deux en tant que comédien.
Anne-Sophie GERMANAZ

Après une formation au conservatoire du Centre et du XIIIème arrondissement de Paris, Anne-Sophie Germanaz fait partie des talents Cannes ADAMI 2004.

Elle joue entre autres, au théâtre dans deux mises en scène d’Alain Sachs: Numéro complémentaire et Croque Monsieur, ainsi que dans Stand Up mise en scène par Jean Luc Moreau , elle tourne également pour la télévision dans Le Voyageur de la Toussaint sous la direction de Philippe Laick, et dans le long métrage d’Isabelle Mergault intitulé Donnant Donnant


PRESSE UNANIME !

 

IL N'Y A PAS A MAGOTER SUR LE TALENT D'ERIC ASSOUS

 

 Il n' y a pas à mégoter sur le talent d'Eric Assous à disséquer les comportements humains et notamment ceux du couple. On se souvient de sa très brillante "Illusion Conjugale". Cette fois, pas de trio deux hommes , une femme mais le parfait équilibre de deux couples. Et ça complique encore plus les choses.... Un jeu de manipulation sentimentale, une histoire d'adultère, des répliques acerbes et cruelles distillées çà et là... Sur scène, on s'écoute, on s'interroge, on ment... On joue en fait, et parfois malgré soi, le terrifiant jeu de la vie conjugale... Ici pas de portes qui claquent mais croyez-moi, on ne s'ennuie pas une seconde. Dans un décor sobre et élégant, Jean-Luc Moreau signe une mise en scène au cordeau, impeccablement réglée qui fait la part belle à un texte parfaitement ciselé... pendant le spectacle les couples se regardent du coin de l'oeil, amusés, mais chacun redoute tout de même le retour à la maison... De combien de divorces cette pièce sera t'elle le déclencheur ? Plus d'un sans doute... Mais sur le moment, c'est très très drôle !

PARISCOPE Dimitri Denorme

 

 

ERIC ASSOUS SIGNE LA COMEDIE SENTIMENTALE DE LA RENTREE PARISIENNE ! 

 

L'amour est enfant de bohème pour Eric Assous, qui a tricoté Les Conjoints, une comédie sentimentale qui a tous les ingrédients du succès. L'auteur emprunte des sentiers familiers, mais avec un regard aiguisé et intelligent. Sous sa plume, un banal vaudeville se transforme en diamant étincelant... D'emblée, le public est saisi par les échanges entre les conjoints et le sera jusqu'au dénouement. Car la force de l'intrique est de ne pas tomber dans le convenu, le cliché. Le couple parait épanoui et heureux, mais les apparences sont trompeuses. Eric Assous est devenu maître dans l'art de parler de la vie à deux. Du mensonge, de l'amitié, de l'amour, des faux semblants en général.

Grinçant comme Jules Renard, aussi fin connaisseur des femmes que Sacha Guitry, il mène ses protagonistes à la baguette, les pousse dans leurs retranchements, mais toujours avec tendresse. Son complice Jean-Luc Moreau signe une mise en scène avec l'efficacité qu'on lui connaît depuis des années. Tous deux sont parfaitement servis par des comédiens au sommet........

LE FIGARO / Nathalie Simon
UN REGAL D' INTELLIGENCE !

C'est donc l'équipe de L'Illusion Conjugale qui se reconstitue, au moins en partie....Alors que le sujet est très proche, Eric Assous s'amuse là des situations avec une construction extrêmement savante ... Celle-là , où l'on va du passé au présent et du présent au passé, n'en est pas moins un régal d'intelligence. Un couple réagit différemment à la nouvelle vie de leur meilleur ami : celui-ci a abandonné sa femme pour une jeune fille séduisante. L'épouse est scandalisée, le mari comprend son ami. Sauf que derrière ces discussions, fort classiques dans les ménages, se dissimulent des relations et des jeux où chacun est le contraire de ce qu'il cherche à paraître. Ils sont tous des personnages doubles et masqués. Jean-Luc Moreau, admirable dans l'expression de ce qu'on appellera une sincérité mensongère. Anne Loiret également dans l'ambiguïté, Anne-Sophie Germanaz, combinant la séduction et le trouble, et José Paul, brillant dans le jeu de l'innocence et d'une placidité fort trompeuse, donnent à l'oeuvre sa froideur mathématique et ses brûlures humaines.

L'AVANT-SCENE THEATRE / Gilles Costaz
UNE SEDUCTION COMIQUE TRES AGREABLE
Dans la veine de L'Illusion conjugale, Eric Assous propose, sur son thème favori, la fragilité du couple, une jolie comédie. Cette nouvelle variation sur le mensonge n'épargne aucun des quatre personnages en jeu, subtilement dessinés par l'auteur, qui porte décidément sur l'amour un regard d'une lucidité désespérée. Mais la vivacité de l'écriture et le talent de l'auteur à inventer des situations et des rebondissements ingénieux donnent à ses pièces une séduction comique très agréable. Jean-Luc Moreau met cela en scène avec son savoir-faire et sa fougue habituels. Il joue lui-même le rôle d'un fier salaud, entouré du délicieux José Paul, d'Anne-Sophie Germanaz et Anne Loiret.

   LE FIGARO MAGAZINE / Philippe Tesson   
SOUS L'INFLUENCE NOTABLE DU DEFUNT HAROLD PINTER !

 

Sous l'influence notable du défunt Harold Pinter et de son florissant jeune confrère Florian Zeller, le dramaturge d'ordinaire simplement "efficace" a fait ici d'étonnants progrès..... Il dessine deux portraits de couple, ou presque couple, où les désirs et frustrations s'emmêlent, les mensonges et les peurs, les lâchetés et les courages..... Avec cynisme et humour vache, les sentiments se diluent, les regrets s'affolent. Grâce à quelques talentueux acteurs, énigmatiques à souhait (Anne Loiret et Jean-Luc Moreau surtout, qui signe par ailleurs une mise en scène sensible et fine) ces Conjoints-là nous guident l'air de rien dans les zones troubles et insaisissables de l'amour mort, de l'amour à naître, du remords. Et des possibles recommencements.

TELERAMA / Fabienne Pascaud

 

DU BON, DE L'EXCELLENT BOULEVARD CONTEMPORAIN !

 

On retrouve deux des interprètes de L'Illusion conjugale : José Paul et Jean-Luc Moreau (également metteur en scène) qu'Anne Loiret et Anne-Sophie Germanaz ont rejoints. L'histoire ? on s'en voudrait de la déflorer, contentez-vous d'apprendre qu'il s'agit de mensonges conjugaux. Rien d'original, comme vous voyez. Mais dialogues et comédiens sont si vrais, touchants et cocasses qu'on en sort tout à fait diverti. Du bon, de l'excellent boulevard contemporain.

VALEURS ACTUELLES / Jacques Nerson

  
UNE COMEDIE BRILLANTE !

 

C'est une comédie brillante qu'Eric Assous nous sert pour cette rentrée au Théâtre Tristan Bernard. Chaque scène, parce que dans ordre chronologique, vient lever le voile sur la situation d'exposition...

Cette construction astucieuse de la pièce pimente efficacement l'action, et les dialogues réservent de bons effets de surprise..... La mécanique précise est réglée par Jean-Luc Moreau... Cette formidable équipe réussit ici une comédie de moeurs moderne, qui n'est pas sans rappeler les arcanes de "L'Illusion conjugale" du même auteur.

THEATRAL Magazine / François Varlin

 

 


AUSSI FORT QUE PINTER ET AUSSI  CYNIQUE QUE JULES RENARD

 

Saluons d'emblée l'auteur. Après le remarquable illusion conjugale, Eric ASSOUS revient sur le thème du couple avec une nouvelle pièce cruelle et fine. S'il est moins acerbe que Guitry, il s'avère aussi fort que Pinter et aussi cynique que Jules Renard. Il autopsie la vie à deux avec un scalpel, servi par des acteurs rompus à l'exercice... Jean-Luc Moreau signe une mise en scène excellent.

FIGAROSCOPE / Nathalie Simon
UNE JOLIE PIECE !

 

On retrouve le style vif, souvent drôle de l'auteur toujours merveilleusement servi par ses interprètes. Jean-Luc Moreau qui signe également la mise en scène (enlevée) et José Paul sont à tomber dans ces rôles de maris ballottés entre éthique personnelle, intérêts et émotions...Tout le monde a quelque chose à cacher et, pour paraphraser Sacha Guitry, si l'on ne connaît pas la raison de douter de son conjoint, doutons toujours car lui la connaît... Une jolie pièce qui  augure bien de ce début de saison théâtrale.

GROUPE FRANCE MUTUELLE/ LE MAGAZINE / Laurence Jyl

C'EST UN REGAL  !

 

Comédie fine et légère, distribution magistrale… Dans le décor  sobre et esthétique, les acteurs se déplacent avec aisance. Deux couples et une situation pleine de rebondissements, pas du tout classique malgré les apparences... L'action est rapide, les dialogues surprenants, les revirements inattendus, et les acteurs fabuleux. Un pince-sans-rire, José Paul, un bondissant Jean-Luc Moreau et deux comédiennes tout en nuance : c'est un régal.

L'ARCHE / K.W.

 
Contact : Marc GUILLAUMIN

TOURNEES DU THEATRE DU PALAIS-ROYAL

tel : 01 42 97 12 23 - port : 06 13 26 08 06

fax : 01 42 97 12 27 - mail : mguillaumin@theatrepalaisroyal.com



similaire:

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconDeuxième partie – Analyse critique d’un document d’Histoire
«L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie», in 2012, Historiens et Géographes, octobre-novembre 2012, n°420

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconScénario original
«tournée à l’américaine». Multipliant les performances, IL finit dans l’eau. De retour vers le bourg, IL est sollicité par des paysans...

En tournee d’octobre a decembre 2012 icon1 septembre- octobre 10 heures Novembre- décembre

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconJeudi des lecteurs du 4 octobre 2012

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconSéjour à Reims 15-16 décembre 2012

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconDes choix scientifiques et technologiques
«La place des biotechnologies en France et en Europe» et par m bruno Sido, sénateur, et M. Jean-Yves Le Déaut sur «Les tests d’intoxication...

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconProfesseur à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne)
«Ordre et désordre asiatiques». Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre, bdic, octobre-décembre 2007, 88 p

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconCours dispensés
«Methodology on Islam : Frantz Fanon Wretched of the Earth, Edward Said Orientalism», (Master Middle-East Studies- 8h). Septembre...

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconBlois 14-17 Octobre 2004
«plaisir», les rendez-vous «aide au travail» puis l’aventure a débuté dès ce jeudi 14 Octobre

En tournee d’octobre a decembre 2012 iconLes Classiques du Festival du 05 octobre 2012 au 23 mai 2013
«Grand piano à Neptune» va se poursuivre avec deux récitals exceptionnels. Tout d’abord, c’est Alexandre Tharaud qui, nous ayant...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com