08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas





titre08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas
date de publication21.05.2017
taille8.5 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
08/04/2014

Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2014/04/07/10001-20140407ARTFIG00287-deux-mondes-qui-ne-se-comprennent-pas.php
Par Marie-Cécile Renault
L'histoire d'Arnaud Cabal est édifiante. Président de XL Group, spécialisé dans le marketing opérationnel et relationnel, il emploie 150 personnes sur quatre sites à Lyon, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand et Colombes. Contraint de restructurer son entreprise, il décide de rapatrier à Saint-Étienne une partie de l'activité traitée à Clermont-Ferrand et propose leur transfert à sept salariés sur quatorze. Ces derniers ne souhaitant pas déménager sont licenciés. Pour terminer un contrat en cours, le patron fait appel à deux intérimaires.
«Au bout de deux jours, l'inspection du travail a débarqué et est venue prendre des photos. Je m'étais engagé à déménager l'activité, j'avais libéré les salariés qui ne voulaient pas suivre et pris deux intérimaires pour finir un contrat en cours. Aurait-il fallu renoncer à ce contrat?», raconte le jeune patron. Finalement, l'affaire a été classée sans suite par le procureur. Mais demain, avec la réforme, ce filtre disparaîtra. «Ils travaillent sur délation, sont péremptoires et ne cherchent pas à comprendre nos contraintes. Ils ne comprennent pas que l'on fait tout pour sauver notre boîte, et donc de l'emploi.»

Sur un autre dossier, à Saint-Étienne, l'inspectrice est arrivée à l'improviste alors que l'équipe était à l'extérieur, en réunion commerciale. «Elle ne comprenait pas que personne ne soit disponible dans les dix minutes pour lui répondre», explique Arnaud Cabal.
L'interprétation varie

«L'inspectrice du travail a fait son travail, observe le jeune dirigeant. Mais c'est comme un policier qui vous verbalise parce que vous êtes 1 km/h au-dessus de la vitesse autorisée.» Les employeurs savent bien qu'ils sont loin d'être irréprochables. Et pour cause: le Code du travail compte 7400 articles et l'interprétation varie en fonction des interlocuteurs. Ils souhaiteraient un peu de compréhension et un vrai dialogue avec l'inspection du travail, afin de rectifier le tir en cas d'erreur. «Ces gens ont des positions dogmatiques et politiques, juge Arnaud Cabal. Dès que vous proposez de les rencontrer, ils refusent, comme s'ils avaient peur de se compromettre.»
Guillaume Richard, président d'O2, le leader des services à la personne, qui emploie 9500 salariés en France, ne pense pas autre chose. «Compte tenu des différences fortes d'interprétation qui existent entre les inspecteurs eux-mêmes, on est très inquiets, rapporte-t-il. C'est terrible, les inspecteurs sont encore dans la lutte des classes, alors qu'elle est terminée. Salariés et employeurs ont fini de se battre, ils ont les mêmes intérêts.»

Chez Kwanko, une agence de publicité digitale, François Bieber raconte avoir reçu deux fois la visite de l'inspection du travail. La première fois, un inspecteur «très désagréable pour qui j'étais vraiment le méchant patron face au gentil salarié, très capitalisme XIXe siècle» est venu à la demande d'un salarié en phase de départ. Il n'a rien trouvé à redire.
La seconde fois, un inspecteur «jeune, courtois, très professionnel» est intervenu dans le cadre du licenciement d'un salarié protégé. Là encore le patron a eu gain de cause. «Il ne faut pas être manichéen, conclut François Bieber. Les inspecteurs professionnels, cela existe… même si ce milieu est plutôt noyauté par des extrémistes de gauche.»

similaire:

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconAgence de la biomédecine Mission d’inspection Secrétariat : 01 55...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconLa rencontre de deux mondes différents

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas icon2. Le secteur économique [Actualité du secteur d’activité] b – Historique
«Je n’aime pas le travail, nul ne l’aime; mais j’aime ce qui est dans le travail, l’occasion de se découvrir soi-même, j’entends...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconCeux qui restent – ou Comment faire une Republique ?
«La guerre ne cessait sur un point que pour recommencer sur l’autre. Pas de grâce ! pas de prisonniers ! était le cri des deux partis»...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconIii le prelude a l’apres-midi d’un faune
«Mallarmé et l'esthétique debussyste», sans parler de son orchestration et ses caractéristiques harmoniques qui tendent à l’écarter...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconLeçon : Le renouveau des villes en Occident (XIe-xiiie siècle)
«vilains» Dans la deuxième partie de la séance, l’étude de deux villes prises dans deux espaces régionaux permet d’envisager la question...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconProjet comenius notre établissement est engagé pour deux ans (2013-2014...

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconNotez en haut à droite de l'image le château d'où sort la neige (conte étiologique)
«Un film, c'est une psychothérapie très chère que les studios ne comprennent pas toujours»

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconLa localisation des sociétés iroquoiennes vers 1500 © aki
«La rencontre de deux mondes», dans Histoire générale du Canada, sous la dir de Craig Brown, Montréal, Boréal, 1987, p. 19-119

08/04/2014 Inspection du travail et entreprises : deux mondes qui ne se comprennent pas iconOu libéralisme, romantisme et révolution en 1830
«cette élite de jeunes hommes, intelligente, logique, conséquente, vraiment libérale en littérature comme en politique, noble génération...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com