Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13)





télécharger 95.41 Kb.
titreCette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13)
date de publication22.05.2017
taille95.41 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Cette séquence de FLE-FLS (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie CAYET, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves ENAF du DAI du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13)
Séquence thématique :
Le respect de l’autre – Réflexion sur la discrimination
Supports :
La Terre est ronde de Maria Luisa Banfi, éd. Eli, 2002.

« L’étranger » extrait des Petits poèmes en prose de Baudelaire,

Bandes dessinées extraites de la brochure « Moi, raciste !? » publiée par la commission européenne (1998), ainsi qu’un texte explicatif (« Coup d’œil sur les définitions et les concepts ») extrait du même ouvrage.
Public visé : Adolescents nouvellement arrivés en France, Niveau A2-B1.
Transversalité : FLE/FLS, littérature, éducation civique.


Supports

Compréhension orale

Expression orale

Compréhension écrite

Expression écrite


La Terre est ronde


Avant la lecture accompagnée, les élèves écouteront le passage étudié (ou un extrait) et répondront oralement à des questions simples telles que : Qui ? Où ? Quand ? Quoi ?

Parler de ses habitudes.

Décrire une personne ou un lieu.


Lecture accompagnée Questionnaires de lecture (ci-joints)

Langue : le présent d’habitude et ses connecteurs (d’habitude, habituellement, tous les jours, chaque lundi…), emploi et accord des adjectifs qualificatifs, repérer et employer les compléments circonstanciels de temps et de lieu.



« Coup d’œil sur les définitions et les concepts », extrait de « Moi, raciste !? »



Trouver des exemples de situations illustrant les différents concepts.


Que faut (faudrait)-il faire pour être tolérant ?

Il faut/faudrait + Verbe à l’infinitif

On doit/devrait + V. à l’infinitif

Les gens peuvent/pourraient + V. à l’inf.



Définir les mots : préjugé, stéréotype, cliché, discrimination, racisme, intolérance, égalité, interculturalisme.
→ répondre à l’écrit.


Langue : les modaux, le conditionnel d’atténuation, les préfixes in-/im-.



« Le fiancé», extrait de « Moi, raciste !? »


Travail sur la prosodie en fonction du type de phrase en présence.
Jouer le dialogue.


Questionnaire (ci-joint)
Vocabulaire technique lié à la bande dessinée (case, vignette, bulle) et comprendre son fonctionnement.

Langue : Les types de phrases, l’impératif présent, la ponctuation, les adjectifs qualificatifs.



« La moindre des politesses », extrait de « Moi, raciste !? »


Décrire un lieu et des personnages.

Expliquer les intentions du dessinateur : l’expression de la cause, emploi de parce que, car, en effet et des verbes voir, montrer, illustrer, mettre en évidence, révéler, symboliser.
Donner son opinion et la justifier. A mon avis, selon moi, d’après moi, mon opinion est que, je pense que, je crois que, je suis sûr(e) que, je suis persuadé(e) que, je suis convaincu(e) que…, je suis choqué(e), indigné(e), déçu(e), énervé(e),exaspéré(e),scandalisé(e), attristé(e)…


→ Passage à l’écrit : vocabulaire, expansions du nom, ordre de la description.

→ Passage à l’écrit.

→ Passage à l’écrit et lecture des travaux en classe.

Langue : La proposition subordonnée relative, les groupes prépositionnels (compléments du nom), l’expression de la cause.



«  Vieux clichés », extrait de « Moi, raciste !? »


Travail sur la prosodie (suite)
Jouer le dialogue
Trouver des situations où l’expression Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais prend son sens.

Par exemple, si …. alors….



Questionnaire (ci-joint)


Langue : emploi de on, expressions et familiarités orales (âneries, tordre le cou à, si c’est pas malheureux, c’est pas gagné)


« L’étranger »

+ Version chantée par Léo Ferré


Travail sur la prosodie (suite).
Récitation.
Lecture des dialogues écrit par les élèves, description des images choisies et justification de leur choix.


Questionnaire (ci-joint)
Rédiger un dialogue. Sujet : vous rencontrez une personne qui vient d’un pays lointain et inconnu. Vous lui posez des questions. Variez les types de phrases. [Rédaction finale en salle informatique et recherche d’une illustration pour accompagner le dialogue.]
Langue : utilisation du dictionnaire, la structure du dialogue, types de phrases et ponctuation (suite) et notamment l’interrogation, la négation ne… ni…ni…, les verbes pronominaux.




Extrait 1 de La Terre est ronde de Maria Luisa Banfi
Exercice n°1 : Vrai ou Faux ?
1/ Marquat a beaucoup de temps libre.

2/ Marquat mange à la cantine.

3/ Ses cours commence à huit heures dix.

4/ Ses petites sœurs vont à l’école primaire.

5/ Il ne va jamais en discothèque.

6/ Le samedi, il aide parfois son père.
Exercice n°2



Répondez aux questions suivantes en faisant des phrases complètes.
1/ Quelle est la date d’anniversaire de François ?

…………………………………………………………………………………………………
2/ Où va-t-il fêter son anniversaire ? Avec qui ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………
3/ Pourquoi Marquat ne veut-il pas aller à l’anniversaire de son ami ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………
Exercice n°3

Complétez le résumé avec les mots suivants : beaucoup – manger – discothèque – le ménage – sortir – accepte – travaille – copain – devoirs – s’occupe – timide – sœurs – maison – anniversaire – hésite – supermarché.
Marquat…………………….. beaucoup. Il fait tout à la …………………. . Il prépare à …………………., il fait le …………………….., il ………………………… de ses petites sœurs, il va au ……………………….. et il fait ses ………………… . Il ne lui reste pas …………………………. de temps libre pour ………………… . Heureusement, son ………………… François veut l’inviter en ……………………….. pour son ………………………….. . Marquat……………………, il est ……………….. . Finalement, il ………………………. .
Exercice n°4
Reconstituez la journée de Marquat.

1. …………………………………. 7. ………………………….

2. …………………………………. 8. Il se prépare lui-même son déjeuner

3. …………………………………. 9. ………………………….

4. Il habille ses petites sœurs. 10. ………………………...

5. …………………………………. 11. …………………………

6. …………………………………. 12. Il dîne.
Extrait 2: « Marquat en discothèque »
N°1 : Vocabulaire : trouve dans le texte le mot ou l’expression synonyme
1. aller chercher =

2. crier =

3. penser =

4. la tête =

5. un mouvement de la main =

6. les garçons, les mecs =

7. des problèmes =

8. ne veux plus =

9. faire la même chose que quelqu’un =

10. les mouvements =

11. J’en ai assez, j’en ai marre =

12. sur le côté =

13. étonné =

14. être très triste =

15. des voyous, des bandits, des mauvais garçons =
N°2 : Compréhension : Réponds en faisant des phrases complètes



  1. Où sont les petites sœurs de Marquat ?



  1. Combien de temps Marquat peut-il rester en discothèque ?



  1. Pourquoi Marquat pense-t-il que François se moque de lui ?



  1. Des jeunes insultent Marquat. Que disent-ils ?



  1. Décris ces jeunes.



  1. Pourquoi Marquat part-il de la discothèque ?



Extrait 3 : « Les amis »
Exercice n°1
Lis le chapitre « Les amis » et coche la bonne réponse.
1/ Il fait nuit □ parce qu’il est tard.

□ parce que c’est l’hiver.

□ parce qu’il est six heures.
2/ Marquat va □ au supermarché.

□ au cinéma.

□ à l’arrêt d’autobus.
3/ François □ a une explication avec Marquat.

□ suit Marquat jusque chez lui.

□ arrive avec les loubards.
4/ Les quatre voyous veulent □ avoir une explication avec François.

□ se battre avec Marquat.

□ apprendre à danser à Marquat.
5/ Les quatre jeunes sont □ petits.

□grands et forts.

□gentils.
6/ Que fait François ? □ Il s’enfuit et laisse Marquat seul.

□ Il regarde la scène mais il n’aide pas Marquat.

□ Il va chercher ses amis pour aider Marquat.
7/ Marquat est seul avec les voyous. Comment se sent-il ? □ Il a très peur.

□ Il est en colère.

□ Il n’a pas peur.
8/ A la fin, Marquat est □ gravement blessé.

□ triste.

□ heureux.
Exercice n°2
Retrouve dans le texte les mots ou expressions qui correspondent aux définitions.


  1. Une station : un _ _ _ _ _

  2. Beaucoup, extrêmement : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

  3. Cela n’a pas de sens : c’est _ _ _ _ _ _ _

  4. Il dit la vérité : il est _ _ _ _ _ _ _

  5. Soudainement, rapidement : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

  6. Etre en face de quelqu’un : être _ _ _ _ _ _ _ avec quelqu’un.

  7. Tu rigoles, tu fais de l’humour : tu _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

  8. Pars, va-t-en : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

  9. Il ne sait pas quoi faire : il _ _ _ _ _ _

  10. S’introduire, entrer dans : _ ‘ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

  11. Sur le sol : _ _ _ _ _ _

  12. Des mouvements violents : des _ _ _ _ _

  13. Encore une fois : _ _ _ _ _ _ _ _

  14. Immédiatement, tout de suite : _ _ _ _ _ _ _ _

  15. Ca lui est égal, il est indifférent : il _ ‘ _ _ _ _ _ _ _

  16. Le contraire de « en avance » : _ _ _ _ _ _ _ _


Exercice n°3


  1. Utilise dans une phrase le mot n°9 de l’exercice précédent.

………………………………………………………………………………………

  1. Utilise dans une phrase le mot n°10 de l’exercice précédent.

………………………………………………………………………………………

  1. Utilise dans une phrase le mot n°13 de l’exercice précédent.

………………………………………………………………………………………

Expression écrite :

Comme Marquat, tes amis t’aident quand tu as des problèmes. Dis dans quelle(s) situation(s) tu peux compter sur tes amis.
Exemple : Quand je suis malade, mes amis me rendent visite et me donnent les devoir.

Si je suis triste, mes amis plaisantent pour me remonter le moral.
Structure : Quand je…………………., mes amis …………………….

Si je ………………….., mes amis …………………………

« Le fiancé », extrait de Moi, raciste !?

Questionnaire
1/ Décrivez la première vignette (le lieu, les personnages, leurs actions).
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2/ De quel pays vient la famille de Francesca ? Justifiez votre réponse.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
3/ Relevez les adjectifs qualificatifs et dites à quelle personne ils se rapportent.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4/ Observez la mère de Francesca. Décrivez son comportement d’après les images.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
5/ Relisez les répliques de la mère de Francesca. De quoi a-t-elle peur ? A la fin, est-elle rassurée ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
6/ On peut dire que la mère est □ tolérante □ en colère □ raciste
7/ Sa vision des Noirs et des Arabes est □ réaliste □ stéréotypée □ irréelle
8/ Relisez la vignette n°4. Pourquoi Francesca trouve absurde la réaction de sa mère ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

« Vieux clichés »

Exercice n°1 : vocabulaire
Trouvez les mots synonymes.
Vignette n°1

Cet homme : ce _ _ _ _

Du travail : des _ _ _ _ _ _ _
Vignette n°2

Un groupe politique : un _ _ _ _ _

Vignette n°3

Les façons de penser, de réfléchir : les _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Vignette n°4

Ces clichés, ces stéréotypes : ces _ _ _ _ _ _ _
Exercice n°2



Répondez aux questions suivantes.
1/ Où se situent les personnages ? A votre avis, quelle est leur profession ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2/ Quels sont les clichés énoncés dans cette bande dessinée ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
3/ Décrivez le comportement du personnage sur la dernière vignette. Pourquoi ce comportement est-il étonnant ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4/ Quelle discrimination est condamnée dans cette bande dessinée ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Charles Baudelaire (1821-1867)




Pour beaucoup, Baudelaire est le plus grand des poètes français. Il écrit ses premiers textes en 1842, après avoir voyagé en Afrique et en Orient. Il devient journaliste, critique d’art et critique littéraire. En 1857, il publie son chef-d’œuvre : un recueil de poésies intitulé Les Fleurs du mal. Il est attaqué en justice pour « immoralité » : plusieurs poèmes sont retirés du recueil et Baudelaire doit payer une amende. Il est très affecté par cet échec et il va rapidement tomber malade. Il finira sa vie pauvrement.
___________________________________________________________________

L'étranger


«  Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? Ton père, ta mère, ta sœur ou ton frère?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère.
- Tes amis?
-Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.
- L'or?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
- Eh! Qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages! »
Petits poèmes en prose, I (1869) de Baudelaire
« L’étranger » extrait des Petits poèmes en prose de Baudelaire
Vocabulaire
Recherchez dans le dictionnaire les mots énigmatique, patrie, latitude et déesse.
Questionnaire
1/ Est-ce que l’étranger a de la famille ? Justifiez votre réponse en citant le texte.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2/ Est-ce que l’étranger a des amis ? Justifiez votre réponse en citant le texte.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
3/ Relevez les adjectifs qualificatifs qui décrivent l’étranger.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4/ Quel adjectif qualificatif est de la même famille que le mot étranger ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
5/ Qu’aime cet étranger ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
6/ A votre avis, qui est cet étranger et quel est son mode de vie ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Maria Luisa Banfi, La terre est ronde, Eli, 2002 (extraits)
Texte 1 : une journée de Marquat
Les journées de Marquat commencent très tôt.

Il se lève à six heures. Ses parents quittent la maison à six heures et quart. C’est lui qui prépare le petit-déjeuner pour ses petites sœurs. Il les aide à se laver et à s’habiller et ensuite il les accompagne à l’école. A huit heures, il est au lycée. Les cours commencent à huit heures dix. A une heure et demie, il rentre à la maison. Il se prépare lui-même son déjeuner. L’après-midi, il va chercher ses petites sœurs à la maternelle. Il joue un peu avec elles devant la maison, puis il fait ses devoirs jusqu’à l’heure du dîner.

Parfois, le samedi, il va aider son père au supermarché. Il ne lui reste pas beaucoup de temps pour sortir.

4 février. L’anniversaire de François. Toute la classe va faire la fête dans une discothèque. Marquat aussi est invité. Mais il refuse. Marquat est très timide. Et puis, il n’est jamais allé en discothèque. François comprend qu’il doit insister :

- Allez, viens ! On y va tous ! On va s’amuser ! C’est mon anniversaire, tu dois venir ! 

Finalement, Marquat accepte pour faire plaisir à son ami.

Texte 2 : « A la discothèque »
Samedi après-midi. Marquat est devant la discothèque à cinq heures. Ses petites sœurs sont chez son cousin. Il doit passer les prendre à sept heures. Marquat a deux heures de liberté. Quand il entre, il y a déjà beaucoup de monde : tous ses camarades de classe et plein de gens qu’il ne connaît pas. Mais où est François? Marquat s’approche de la piste ; Tout à coup, le voilà : François est en train de danser.

-  Marquat ! Finalement ! , s’exclame François en venant vers lui.

-  Joyeux anniversaire, dit Marquat.

François n’a pas le temps d’arriver jusqu’à Marquat : deux filles le bloquent sur la piste et lui disent quelques chose à l’oreille. François écoute et regarde en direction de Marquat. Il se met à rire. Les deux filles aussi se mettent à rire ;

- Mais qu’est-ce qu’elles lui disent ? , se demande Marquat. Pourquoi rient-ils ? 

Marquat croit que François se moque de lui.

- Viens danser, Marquat !lui lance François.

-  Tu sais bien que je ne sais pas danser, répond Marquat.

Au même moment, il entend une voix derrière lui :

- Pourtant, tous les négros savent danser !....

Marquat se retourne brusquement. Qui l’a appelé «  négro » ?

Il voit quatre jeunes, le crâne rasé, avec aux pieds des chaussures militaires toutes noires. Les quatre jeunes le regardent droit dans les yeux. L’un d’eux fait un signe de salut à François :

- Salut, François ! Ca va ?

- Ca va très bien, répond François.

- Alors, tu danses ou pas, négro? reprend un des membres de la bande.

François intervient :

- C’est bon, les gars, Marquat va venir danser avec moi. Laissez-nous : je ne veux pas d’histoire à ma fête, d’accord ?

- Allons boire une bière ! dit l’un des quatre jeunes à ses amis. Mais Marquat n’a plus envie de danser. Il veut rentrer chez lui.

- Allez, ne t’en fais pas, viens danser !dit François, en poussant Marquat sur la piste.

- Regarde-moi, Marquat ! Regarde mes mains, mes pieds…Fais comme moi !

Marquat essaie d’imiter les gestes de son ami. Il fait quelques pas.

- Ecoute la musique ! lui dit François. Suis le rythme !

C’est inutile. Marquat ne sait vraiment pas danser. Il ne voit plus la piste, il n’entend plus la musique.

- Ca suffit comme ça, dit-il. Je suis ridicule !

François a suivi Marquat au bord de la piste. Il est déçu.

- C’est incroyable, dit-il. Tu es pourtant Africain !

Marquat le regarde stupéfait. Tout à coup, il comprend :

- Qu’est-ce qui est incroyable ? Qu’un africain ne sache pas danser ? C’est ça ? Mais bien sûr, que je suis bête !...en Afrique, tout le monde danse, n’est-ce pas ? Alors, moi qui suis Africain, je dois forcément savoir danser…Tu sais, François, finalement, tu es comme les autres.

Marquat a beaucoup de peine. Il se dirige vers la sortie. François le suit. Les loubards sortent derrière eux.


Texte 3 : « Les amis »
Il n’est que six heures du soir, mais il fait déjà nuit. C’est l’hiver. Marquat se dirige vers l’autobus. François l’appelle :

- Marquat ! Marquat ! Attends !

Mais Marquat ne s’arrête pas : il est en colère et, surtout, terriblement déçu. François le rejoint.

- Je te demande pardon, Marquat, lui dit-il. J’ai été stupide. Je suis vraiment désolé.

Marquat ne répond pas. Il écoute les explications de son ami.

- Je ne sais pas ce qui m’a pris, dit encore François. Je n’ai pas compris à quel point cette situation était absurde, idiote. Excuse-moi, je t’en prie.

Marquat sent bien que François est sincère. Il ne lui en veut plus.

- C’est bon, François, n’en parlons plus, dit Marquat.

Les deux amis se serrent la main en souriant.

- Alors, négro, tu es prêt ? On va t’apprendre à danser !

Cette voix !... Et cette insulte ?...Marquat se retourne brusquement. Il se retrouve nez à nez avec les quatre voyous de tout à l’heure. S’enfuir !...Courir !... Vite !....Marquat essaie de leur fausser compagnie, mais il est encerclé.

- Maintenant, on va te donner une bonne leçon, sale nègre, dit en riant celui qui semble le chef de la bande. Tu vas voir comme tu vas danser !

François a assisté à la scène. Il décide d’intervenir.

- Allez, les gars, laissez-le. C’est un ami.

- Quoi ? Un ami ? Depuis quand les blancs sont-ils des amis des nègres ?

- Tu plaisantes, ou quoi ?

- Allez, fous le camp !

- Dégage !

Marquat ne veut pas que son ami ait des ennuis à cause de lui. D’ailleurs, ils sont quatre, et eux ne sont que deux.

- Va-t-en, François ! dit Marquat. Fais ce qu’ils te disent !

François hésite un instant, puis il court s’engouffrer dans la discothèque.

Marquat est seul dans la nuit. Il distingue à peine ses agresseurs. Il s’étonne de ne pas avoir peur. Les quatre voyous continuent de l’insulter.

- On ne veut pas de nègres chez nous !

- Retourne en Afrique.

Puis l’un d’eux le jette à terre. Il le frappe, lui donne des coups de pied. Marquat se relève, répond aux coups. On le renvoie à terre, on le frappe à nouveau, plus fort. Maintenant, ils sont tous les quatre sur lui.

Tout à coup des pas résonnent dans la rue. C’est François. Les camarades de classe de Marquat l’accompagnent. Tous les garçons et toutes les filles sont là. Les quatre voyous disparaissent aussitôt dans la nuit. François aide Marquat à se relever.

- Ca va ?

- Oui, dit Marquat. Merci.

- Regarde, Marquat ! dit François, ils sont tous venus, même les filles !

Marquat a un peu de sang au visage, ses jambes lui font mal, mais il s’en moque : il est entouré d’amis, il n’est plus seul. L’autobus arrive. Au fait, quelle heure est-il ? Marquat regarde sa montre.

- Sept heures moins le quart ! Je suis en retard, dit-il, en courant vers l’autobus. A demain !

Depuis ce jour, la vie de Marquat n’est plus la même. Il est entouré d’amis et n'a plus peur de parler de lui, de sa famille ou de ses émotions. Il a compris que François et tous ses camarades de classe l’aiment et l’apprécient tel qu’il est : Noir… et Français.






similaire:

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconCette courte séquence sur la rentrée en 6ème est proposée par Mme...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconCette synthèse de documents et sa préparation ont été réalisées par...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconCe travail, centré sur l’apprentissage de la lecture analytique d’un...
«bohème». Cherchez les différents sens du mot «fantaisie». Quel(s) sens peut-il avoir ici ?

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconSéquence proposée par Fabien fraisse (collège Cassin, Noidans-lès-Vesoul)...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconFiche de présentation de la séquence : L’évolution politique en France 1815 1914
«raconter» et «expliquer» ont déjà été travaillées en amont de cette séquence

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconDes «cataractes de l’érudition» à «l’intime infiltration»
«son travail et ses résultats, assimilés par d’autres et élevés à leur seconde puissance, y trouveront leur place par cette influence...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconQuand nous sommes arrivés par ici au mois de novembre, cette plaine...
«François», vingt-neuf ans en 1914, fils d'ouvriers agricoles. Des centaines de milliers de lettres semblables ont été reçues par...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) iconSophie Vanden Abeele-Marchal  Sophie. Vanden Abeele@paris-sorbonne fr
«Romancières féminines de la première moitié du xixe siècle», Collège Universitaire de Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie)

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) icon2000-2005-2008-2013;… declin, puis renouveau, de l’education technologique en france ?
«compétences» avec une répartition locale de cette validation collège par collège, alors que le programme 1996-2005 de technologie...

Cette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme Anne Sophie cayet, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves enaf du dai du Collège Paul Eluard de Port de Bouc (13) icon«Evaluer les élèves nouvellement arrivés en France (enaf) dans les...
«Evaluer les élèves nouvellement arrivés en France (enaf) dans les classes ordinaires du 2nd degré»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com