Programme pour le cycle 2





télécharger 272.29 Kb.
titreProgramme pour le cycle 2
page1/8
date de publication08.11.2017
taille272.29 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > loi > Programme
  1   2   3   4   5   6   7   8



Programme pour le cycle 2



Les textes qui suivent appliquent les rectifications orthographiques proposées par le Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l’Académie française et publiées par le Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990.




Questionner le monde
Dès l’école maternelle, les élèves explorent et observent le monde qui les entoure ; au cycle 2, ils vont apprendre à le questionner de manière plus précise, par une première démarche scientifique et réfléchie. Les objectifs généraux de « Questionner le monde » sont donc : d’une part de permettre aux élèves d’acquérir des connaissances nécessaires pour décrire et comprendre le monde qui les entoure et développer leur capacité à raisonner ; d’autre part de contribuer à leur formation de citoyens. Les apprentissages, repris et approfondis lors des cycles successifs, se poursuivront ensuite tout au long de la scolarité en faisant appel à des idées de plus en plus élaborées, abstraites et complexes.

Compétences travaillées

Domaines du socle

Pratiquer des démarches scientifiques

  • Pratiquer, avec l’aide des professeurs, quelques moments d’une démarche d’investigation : questionnement, observation, expérience, description, raisonnement, conclusion.

4

Imaginer, réaliser

  • Observer des objets simples et des situations d’activités de la vie quotidienne.

  • Imaginer et réaliser des objets simples et de petits montages.

5

S’approprier des outils et des méthodes

  • Choisir ou utiliser le matériel adapté proposé pour mener une observation, effectuer une mesure, réaliser une expérience.

  • Manipuler avec soin.

2

Pratiquer des langages

  • Communiquer en français, à l’oral et à l’écrit, en cultivant précision, syntaxe et richesse du vocabulaire.

  • Lire et comprendre des textes documentaires illustrés.

  • Extraire d’un texte ou d’une ressource documentaire une information qui répond à un besoin, une question.

  • Restituer les résultats des observations sous forme orale ou d’écrits variés (notes, listes, dessins, voire tableaux).

1

Mobiliser des outils numériques

  • Découvrir des outils numériques pour dessiner, communiquer, rechercher et restituer des informations simples.

2

Adopter un comportement éthique et responsable

  • Développer un comportement responsable vis-à-vis de l’environnement et de la santé grâce à une attitude raisonnée fondée sur la connaissance.

  • Mettre en pratique les premières notions d’éco gestion de l’environnement par des actions simples individuelles ou collectives : gestion de déchets, du papier, économies d’eau et d’énergie (éclairage, chauffage...).

3, 5

Se situer dans l’espace et dans le temps

  • Construire des repères spatiaux.

    • Se repérer, s’orienter et se situer dans un espace géographique.

    • Utiliser et produire des représentations de l’espace.

  • Construire des repères temporels.

    • Ordonner des évènements.

    • Mémoriser quelques repères chronologiques.

5



  1. Questionner l’espace et le temps 


Dans cet enseignement, au cycle 2, les élèves passent progressivement d’un temps individuel autocentré à un temps physique et social décentré, et de la même façon d'un espace autocentré à un espace géographique et cosmique. Cette capacité de décentration leur permet de comprendre d'abord l’évolution de quelques aspects des modes de vie à l’échelle de deux ou trois générations, de comprendre les interactions entre l'espace et les activités humaines et de comparer des espaces géographiques simples. En fin de cycle, les élèves entrent dans la compréhension du temps long, donc de l’histoire, et commencent à penser la planète, donc sa géographie, comme un tout dans sa variété et sa complexité. Cette démarche est enrichie en explorant la diversité des œuvres humaines réalisées selon le temps et les lieux. Dès le CP, les élèves, guidés par le maitre, mènent sur le terrain, des observations, manipulations, explorations et descriptions, complétées par des récits, des témoignages et des études de documents. Ils repèrent ainsi des régularités, des transformations, des corrélations et dégagent des faits remarquables. Ces pratiques régulières articulent des moments ritualisés en évolution constante et des séquences structurées.


  1. Se situer dans l’espace

Cette compétence transversale, indispensable à la structuration cognitive des élèves, se construit à partir d’une verbalisation et de rituels quotidiens ainsi que de séquences dédiées, qui installent progressivement des repères spatiaux ainsi qu’un langage précis.


Attendus de fin de cycle

  • Se repérer dans l’espace et le représenter.

  • Situer un lieu sur une carte, sur un globe ou sur un écran informatique.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Se repérer dans l’espace et le représenter

Se repérer dans son environnement proche.

Situer des objets ou des personnes les uns par rapport aux autres ou par rapport à d’autres repères.

  • Vocabulaire permettant de définir des positions (gauche, droite, au-dessus, en dessous, sur, sous, devant, derrière, près, loin, premier plan, second plan, nord, sud, est, ouest…).

  • Vocabulaire permettant de définir des déplacements (avancer, reculer, tourner à droite/à gauche, monter, descendre…).

Ce travail est mené en lien avec les mathématiques.

Passer, dans les activités, de l'espace proche et connu à un espace inconnu.

Mises en situations, avec utilisation orale puis écrite d’un langage approprié.

 



Produire des représentations des espaces familiers (les espaces scolaires extérieurs proches, le village, le quartier) et moins familiers (vécus lors de sorties).

  • Quelques modes de représentation de l’espace.

Ce travail est mené en lien avec les mathématiques.

Étudier des représentations de l’espace environnant (maquettes, plans, photos), en produire.

Dessiner l’espace de l’école.

Lire des plans, se repérer sur des cartes.

  • Éléments constitutifs d’une carte : titre, échelle, orientation, légende.

Prélever des informations sur une carte.

Situer un lieu sur une carte ou un globe ou sur un écran informatique

Identifier des représentations globales de la Terre et du monde.

Situer les espaces étudiés sur une carte ou un globe.

Repérer la position de sa région, de la France, de l’Europe et des autres continents.

Savoir que la Terre fait partie d’un univers très vaste composé de différents types d’astres.

  • De l'espace connu à l'espace lointain :

    • les pays, les continents, les océans ;

    • la Terre et les astres (la Lune, le Soleil…).

Cartes, cartes numériques, planisphères, globe comme instruments de visualisation de la planète pour repérer la présence des océans, des mers, des continents, de l’équateur et des pôles…

Cartes du système solaire ; repérage de la position de la Terre par rapport au Soleil.

Saisons, lunaisons, à l’aide de modèles réduits (boules éclairées).

Repères de progressivité 

Au CE2, on commence l’étude de l’espace géographique terrestre à travers quelques milieux géographiques caractéristiques.

En partant de l’espace vécu puis en abordant progressivement les espaces plus lointains ou peu familiers, on contribue à la décentration de l’élève.




  1. Se situer dans le temps

Cette compétence transversale, indispensable à la structuration cognitive des élèves, se construit à partir d’une verbalisation et de rituels quotidiens ainsi que de séquences dédiées, qui installent progressivement des repères temporels ainsi qu’un langage précis.


Attendus de fin de cycle

  • Se repérer dans le temps et mesurer des durées.

  • Repérer et situer quelques évènements dans un temps long.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Se repérer dans le temps et le mesurer

Identifier les rythmes cycliques du temps.

Lire l’heure et les dates.

  • L’alternance jour/nuit.

  • Le caractère cyclique des jours, des semaines, des mois, des saisons.

  • La journée est divisée en heures.

  • La semaine est divisée en jours.

Calendriers pour marquer les repères temporels (année, mois, semaine, jour).

« Roue des jours » pour mettre en évidence le caractère cyclique des jours de la semaine.

Emploi du temps d’une journée.

Horloge, pendule pour appréhender quelques repères de codification du temps. Cadran solaire.

Comparer, estimer, mesurer des durées.

  • Unités de mesure usuelles de durées : jour, semaine, heure, minute, seconde, mois, année, siècle, millénaire.

  • Relations entre ces unités.

Ce travail est mené en lien avec les mathématiques.

Utiliser un sablier, des horloges et des montres à aiguilles et à affichage digital, un chronomètre.

Situer des évènements les uns par rapport aux autres.

  • Les évènements quotidiens, hebdomadaires, récurrents, et leur positionnement les uns par rapport aux autres.

  • Continuité et succession, antériorité et postériorité, simultanéité.

Calendriers pour repérer et situer sur le mois puis l’année, des dates particulières personnelles ou historiques.

Les frises chronologiques pour repérer et situer des évènements sur un temps donné (avant, après, pendant, au fil du temps, il y a tant de jours, de mois, d’années...).

Situation temporelle d’évènements dans un récit.



Repérer et situer quelques évènements dans un temps long

Prendre conscience que le temps qui passe est irréversible.

  • Le temps des parents.

  • Les générations vivantes et la mémoire familiale.

  • L'évolution des sociétés à travers des modes de vie (alimentation, habitat, vêtements, outils, guerre, déplacements...) et des techniques à diverses époques.

Éphéméride pour appréhender l’irréversibilité du temps.

Élaborer et utiliser des calendriers et/ou des frises à différentes échelles temporelles (chronologiques, générationnelles, historiques).

Situer sur une frise chronologique simple des évènements vécus ou non dans la classe, l’école, le quartier, la ville, le pays, le monde.

Repérer des périodes de l'histoire du monde occidental et de la France en particulier, quelques grandes dates et personnages clés.

  • Quelques personnages et dates.

Ressources locales (monuments, architecture...), récits, témoignages, films vus comme des éléments d’enquête.

Repères de progressivité

Les rythmes cycliques sont étudiés dès le CP en continuité du travail amorcé en classe maternelle. Les outils de représentation du temps, calendrier, frise … sont utilisés tout au long du cycle. Le repérage des grandes périodes historiques se travaille au CE2.

Au CE2, on commence l’étude du temps long et de l’espace géographique terrestre à travers quelques évènements, personnages et modes de vie caractéristiques des principales périodes de l’histoire de la France et du monde occidental et à travers quelques milieux géographiques caractéristiques.




  1. Explorer les organisations du monde


Progressivement, au cycle 2, en se demandant en quoi ils participent d'un monde en transformation, les élèves développent des savoir-faire et des connaissances leur permettant de comprendre qu’ils font partie d’une société organisée qui évolue dans un temps et un espace donnés.


Attendus de fin de cycle

  • Comparer quelques modes de vie des hommes et des femmes, et quelques représentations du monde.

  • Comprendre qu’un espace est organisé.

  • Identifier des paysages.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Comparer des modes de vie

Comparer des modes de vie (alimentation, habitat, vêtements, outils, guerre, déplacements...) à différentes époques ou de différentes cultures.

  • Quelques éléments permettant de comparer des modes de vie : alimentation, habitat, vêtements, outils, guerre, déplacements…

  • Quelques modes de vie des hommes et des femmes et quelques représentations du monde à travers le temps historique.

  • Les modes de vie caractéristiques dans quelques espaces très emblématiques.

Documents, documents numériques, documentaires, écoute et lecture de témoignages, récits.

Documents, documents numériques, documentaires, témoignages.

Comprendre qu’un espace est organisé

Découvrir le quartier, le village, la ville: ses principaux espaces et ses principales fonctions.

  • Des espaces très proches (école, parc, parcours régulier...) puis proches et plus complexes (quartier, village, centre-ville, centre commercial...), en construisant progressivement des légendes.

  • Des organisations spatiales, à partir de photographies paysagères de terrain et aériennes; à partir de documents cartographiques.

  • Une carte thématique simple des villes en France.

  • Le rôle de certains acteurs urbains : la municipalité, les habitants, les commerçants …

Photographies prises sur le terrain, dessins ; photographies aériennes obliques (schématisations), puis verticales; plans, cartes topographiques (schématisations); tableau de chiffres (population des grandes villes).

Identifier des paysages

Reconnaitre différents paysages: les littoraux, les massifs montagneux, les campagnes, les villes, les déserts...

  • Les principaux paysages français en s'appuyant sur des lieux de vie.

  • Quelques paysages de la planète et leurs caractéristiques.

Photographies paysagères, de terrain, vues aériennes, globe terrestre, planisphère, films documentaires.

Repères de progressivité

Au CP : les élèves observent et comparent leur mode de vie à celui de leurs parents et de leurs grands-parents, ils observent et décrivent des milieux proches puis découvrent aussi des milieux plus lointains et variés, en exploitant les projets de classe.

Au CE1 : les élèves étudient l'évolution des modes de vie et des évènements remarquables à l’échelle de trois à quatre générations. Ils extraient les principales caractéristiques des milieux humanisés dans l’espace proche pour les comparer à des milieux plus lointains et variés : comment habite-t-on, comment circule-t-on en ville, à la campagne, en France ou ailleurs ?

Au CE2 : les élèves découvrent et comparent les modes de vie de quelques personnages, grands et petits, femmes et hommes (une paysanne, un artisan, une ouvrière, un soldat, un écrivain, une savante, un musicien, une puissante…), appréhendent quelques grands faits de quelques périodes historiques. À partir de critères de comparaison, les élèves découvrent comment d’autres sociétés vivent et se sont adaptées à leur milieu naturel (habitat, alimentation, vêtements, coutumes, importance du climat, du relief, de la localisation…). À partir de l'exemple d'un milieu urbain proche, ils étudient comment les sociétés humaines organisent leur espace pour exercer leurs activités : résidentielles, commerciales, industrielles, administratives...


Croisements entre enseignements

L’enseignement « Questionner le monde » est en premier lieu en relation avec celui de mathématiques. Les élèves sont amenés à lire des tableaux, faire des relevés et les noter, effectuer des mesures.

Ils utilisent des notions de géométrie et mesurent des grandeurs lors de la fabrication d’objets techniques. Ils utilisent des repères temporels et spatiaux pour situer des évènements ou situer des lieux sur une carte.

En éducation physique et sportive, le rôle des muscles, des tendons et des os pour la production des mouvements est mis en évidence, tout comme les bénéfices de l’activité physique sur l’organisme.

En manipulant un lexique explicite pour décrire et concevoir des objets, pour désigner une action par un verbe spécifique, et une syntaxe appropriée pour la situer dans le temps et dans la succession de causes et d’effets, cet enseignement participe également à renforcer les compétences des élèves en production écrite et orale. Ils s’initient aussi à un usage particulier de l'écriture : notation rapide, établissement de listes, voire de tableaux, élaboration avec l'aide du professeur d'écrits documentaires.

 

En articulation avec l’enseignement moral et civique, les activités de cet enseignement sont l'occasion, pour les élèves, de confronter leurs idées dans des discussions collectives, développer le gout de l’explication, de l’argumentation et leur jugement critique, de prendre confiance en leur propre intelligence capable d’explorer le monde.

 

Des liens sont possibles avec les enseignements artistiques lors du travail sur les matériaux et les objets techniques.







Programme pour le cycle 3



Les textes qui suivent appliquent les rectifications orthographiques proposées par le Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l’Académie française et publiées par le Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990.




Histoire et géographie
Les élèves poursuivent au cycle 3 la construction progressive et de plus en plus explicite de leur rapport au temps et à l’espace, à partir des contributions de deux enseignements disciplinaires liés, l’histoire et la géographie, dont les finalités civiques et culturelles à la fin du cycle. Ces deux enseignements traitent de thématiques et de notions communes et partagent des outils et des méthodes. Leurs spécificités tiennent à leurs objets d’étude, le temps et l’espace, et aux modalités qu’ils mettent en œuvre pour les appréhender. Histoire et géographie sont enseignées à parts égales durant tout le cycle 3. Pour la classe de 6ème, les enseignants déterminent le volume horaire qu’ils consacrent à chaque thème ou sous-thème en fonction des démarches pédagogiques qu’ils souhaitent mettre en œuvre. Les professeurs établissent des liens avec l’enseignement moral et civique et sont attentifs à la contribution effective de l’enseignement de l’histoire et de la géographie à l’atteinte des objectifs du cycle dans les différents domaines du socle commun — notamment les domaines 1 et 2. Tout au long du cycle 3, les élèves acquièrent des compétences et des connaissances qu’ils pourront mobiliser dans la suite de leur scolarité et de leur vie personnelle.


Compétences

Domaines du socle

Se repérer dans le temps : construire des repères historiques

- Situer chronologiquement des grandes périodes historiques.

- Ordonner des faits les uns par rapport aux autres et les situer dans une époque ou une période donnée.

- Manipuler et réinvestir le repère historique dans différents contextes.

- Utiliser des documents donnant à voir une représentation du temps (dont les frises chronologiques), à différentes échelles, et le lexique relatif au découpage du temps et suscitant la mise en perspective des faits.

- Mémoriser les repères historiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.

1, 2, 5

Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques

- Nommer et localiser les grands repères géographiques.

- Nommer et localiser un lieu dans un espace géographique.

- Nommer, localiser et caractériser des espaces.

- Situer des lieux et des espaces les uns par rapport aux autres.

- Appréhender la notion d’échelle géographique.

- Mémoriser les repères géographiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.

1, 2, 5

Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués

Poser des questions, se poser des questions.

- Formuler des hypothèses.

- Vérifier.

- Justifier.

1,2

S’informer dans le monde du numérique

- Connaitre différents systèmes d’information, les utiliser.

- Trouver, sélectionner et exploiter des informations dans une ressource numérique.

- Identifier la ressource numérique utilisée.

1, 2

Comprendre un document

- Comprendre le sens général d’un document.

- Identifier le document et savoir pourquoi il doit être identifié.

- Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question.

- Savoir que le document exprime un point de vue, identifier et questionner le sens implicite d’un document.

1, 2

Pratiquer différents langages en histoire et en géographie

- Écrire pour structurer sa pensée et son savoir, pour argumenter et écrire pour communiquer et échanger.

- Reconnaitre un récit historique.

- S’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger.

- S’approprier et utiliser un lexique historique et géographique approprié.

- Réaliser ou compléter des productions graphiques.

- Utiliser des cartes analogiques et numériques à différentes échelles, des photographies de paysages ou de lieux.

1, 2, 5

Coopérer et mutualiser

- Organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tâche commune et/ou une production collective et mettre à la disposition des autres ses compétences et ses connaissances.

- Travailler en commun pour faciliter les apprentissages individuels.

- Apprendre à utiliser les outils numériques qui peuvent conduire à des réalisations collectives.

2, 3


  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 4

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 4

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 3

Programme pour le cycle 2 iconProgramme pour le cycle 2 extraits

Programme pour le cycle 2 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme pour le cycle 2 iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com