Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue»





télécharger 146.37 Kb.
titreCours 1 : L’interview en France «l’entrevue»
page4/4
date de publication21.10.2016
taille146.37 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > loi > Cours
1   2   3   4

Désinformation : c’est la triple attitude qui consiste à induire en erreur, cacher des faits ou les déformer. L’objectif est de tromper le public, soit à des fins de propagande, soit pour ne pas tenir l’image d’un personnage ou d’un organisme quelconque. Certaines formes de désinformation sont subtiles :

Hiérarchisation des informations, qui privilégie le spectaculaire au détriment de certains aspects de la vie sociale.

● Le matraquage qui est la répétition fréquente d’un message qu’on veut imposer.

● La mésinformation qui consiste à ne rien inventer mais exagérer. On médiatise, on insiste à partir d’un fait réel mais on l’amplifie, ce qui est une mauvaise information.

Ecriture Journalistique
Partiel = sur un thème donné, écrire un article de presse.

Introduction
Les médias ne font donc pas de politique mais accentuent d’autres phénomènes qui y sont liés, comme la « peoplisation ».
Le Fait Divers est à la fois le pire et le meilleur de la presse, qui peut donner naissance à de vrais écrits (du type nouvelle) comme il peut entretenir des phénomènes collectifs (peur ; voyeurisme). L’avantage du fait divers est de former à l’organisation du travail d’information.
Le rôle du journaliste

Un journaliste est un traducteur pour les gens qui n’ont pas été sur l’évènement.

Le journaliste ne doit pas démontrer mais bien montrer pour que le lecteur se fasse une opinion. Pendant longtemps le rôle du journaliste a été de porter l’information brute. Aujourd’hui cette étape est très rapide donc le rôle du journaliste s’est transformé et consiste aujourd’hui à décrypter l’information, en la mettant en relation avec d’autres informations.

Camus : « Le journaliste c’est l’historien de l’immédiat ». Mais cette phrase n’est pas tout à fait exacte car le journaliste contribue à l’histoire de demain.

Le travail du journaliste est de vérifier les informations (qui fait quoi, où, comment ?...) et l’émotion du journaliste peut passer au travers de l’article.

Le vocable de journaliste réunit plusieurs fonctions (du globe-trotter jusqu’à l’analyste).
Aujourd’hui la société de consommation est gangrenée par la publicité, le spectacle et la recherche d’effets, au mépris de l’information.
Selon les formats et les lectorats, on n’écrira pas de la même manière dans un journal. C’est la grande question de l’écriture journalistique : comment adapter le style ???

Il faut faire un effort parfois pédagogique pour être à la portée du lectorat adéquat : il faut essayer de faire un journal pour être lu. Mais le journal n’est pas lu de la même manière par tout le monde.

Ainsi le journal est lui différemment suivant les cultures, mais aussi le regard qui peut être capté différemment suivant la mise en page et le titre (qui est l’art majeur du journaliste).

Les principes de l’Ecriture Journalistique
● L’écriture journalistique est une activité concrète.

● L’écriture journalistique est une activité dense et nerveuse, de plus en plus à cause de la réduction du temps de lecture quotidien.
● L’élément de base du bon article est « la loi du mort kilomètre », qui dit qu’un mort au coin de notre rue nous intéressera toujours plus que 500 000 au bout du monde > La proximité géographique est donc un élément à prendre en compte dans le choix de l’angle.

Dans ce choix de l’angle il faut aussi tenir compte du futur : que va-t-il se passer après cet évènement ? Quelles seront les conséquences ? ».
● De plus, ce qui intéresse le plus le journaliste est la polémique : « on ne parle que des trains qui n’arrivent pas à l’heure ». L’angle est donc plus souvent tourné vers l’accident que vers le banal. (Remarque : des sujets qui reviennent périodiquement sont appelés les marroniers).
● Tout article doit répondre à 5 questions

- Qui est concerné ? Donner des noms.

- Quoi ?

- Où ?

- Quand ?

- Comment ?

Il faut aller de l’essentiel jusqu’aux détails > L’information la plus capitale est donnée au début.
La dépêche d’agence
Un agencier est un journaliste d’agence (AFP, IUP, REUTERS, ANSA, TAAS). L’info circule de l’agencier jusqu’au desk, puis jusqu’aux clients (les journaux) avant d’être transformée en information générale.

Comment écrire une dépêche d’agence :

Accident à 15h

15h30 : L’agencier est sur les lieux : pour des raisons encore inconnues, un terrible accident …

16h30 : Papier étoffé, on a ajouté des chiffres, les premiers témoignages, etc

18h : Nouvelles infos (nombre de victimes, etc)

Etc, jusqu’à bouclage de l’information.

La dépêche d’agence est le seul type d’article qui évolue dans le temps. Ensuite ce sont les clients qui choisissent la mouture qu’ils préfèrent en fonction de leurs besoins.
L’information principale doit arriver tout de suite. Il faut ensuite réorganiser les informations de manière logique, par ordre de gravité. Le but est de dégager la spécificité et l’originalité, puis de l’expliquer. Ne pas hésiter à se servir des guillemets pour citer des témoins.

Le titre doit donner la brutalité de l’information.

Un article de presse décline de l’information. Dans la dépêche l’information de base doit donc venir tout de suite, puis décliner tous les éléments et finir avec une chute.
Le fait divers
Le fait divers renvoie aux comportements humains et au reflet du début de l’activité journalistique : la fin du Moyen-Âge. A l’époque on traitait des phénomènes naturels avec un penchant pour le surnaturel et l’extraordinaire. Chaque pays a son domaine de prédilection pour les faits divers : les serial-killers aux Etats-Unis, les problèmes autour des enfants en France, etc.

Le goût du fait divers vient d’un désir du voir, qui peut être un zoom dans les sentiments humains les plus profonds. Le fait divers nous interpelle car nous pouvons en être victimes ou auteur.
Exercice de rédaction de fait divers

Données : Connor Mc Keown ; 90 kilos à l’âge de 8 ans ; s’habille et se lave tout seul ; vit seul avec sa mère dans un quartier pauvre anglais ; les services sociaux ont été prévenus par la maîtresse d’école et la mère a été convoquée devant les autorités ; Connor se nourrit d’hamburgers et de frites ; relance le débat contre une certaine forme d’intervention de l’Etat ; l’obésité a triplé depuis 10 ans.

> Ecrire un fait divers…
90 kilos à l’âge de 8 ans sont les deux chiffres qui ont valu hier à Nicole Mc Keown une convocation devant les autorités anglaises. C’est l’institutrice de son fils, le jeune Connor Mc Keown, qui a décidé de prévenir les services sociaux aux vues de l’anormale surcharge pondérale de l’enfant. Il n’a pas fallu longtemps aux services sociaux pour comprendre l’origine du surpoids de ce fils unique d’une famille monoparentale d’un quartier pauvre de Londres.

Matières grasses et sucreries étaient jusqu’alors les deux piliers de l’alimentation de Connor, qui a aussi confié aux autorités qu’il s’habillait et se lavait seul tous les jours.

Au-delà de la critique de la « Junk Food », qui est déjà en partie responsable du triplement du nombre d’obèses en 10 ans, c’est un malaise social que cette interpellation inédite met aujourd’hui en lumière. Ainsi se pose aujourd’hui la question de l’inaccessibilité des sous-couches sociales à une hygiène de vie censée être une évidence dans un des plus riches pays d’Europe.

Le 28 Février 2007 restera donc la date où, épuisés d’accuser une société de consommation qui ne cesse de vendre sa « malbouffe » avec succès, nous en sommes venus à faire le procès d’une mère pour une faiblesse d’éducation.
L’éditorial
La fonction d’un éditorial est double :

- c’est une prise de position du journal

- il présente une analyse d’un fait
→ Aujourd’hui la tendance éditoriale est beaucoup moins à l’engagement politique, mais d’avantage à l’exposition d’avis sur des faits. Quoiqu’il en soit, l’éditorial doit servir de repère au lecteur pour situer l’orientation de son journal : c’est la ligne éditoriale.

Dans un éditorial, il faut essayer de trouver l’essentiel sous l’éphémère, en se focalisant sur un évènement.
L’handicap de l’éditorial est qu’il est toujours placé au même endroit, et dans une même mise en page. Son titre doit être très court et la taille du texte est d’un feuillet.
Le portrait
Le plus souvent les portraits dans la presse sont ceux de gens connus, mais ils peuvent être ceux de n’importe qui d’autre du moment que la personne baigne dans l’actualité.

La démarche pour écrire un portrait est différente de celle de l’interview, et l’écriture en est beaucoup plus littéraire.
Il faut y décrire le personnage (son image) et pour cela faire attention au lieu de rendez-vous qui peut être révélateur.

Comme pour l’interview, il faut préparer le portrait en faisant des recherches sur la personne.
Sujets qui peuvent être abordés durant l’entretien : amour ; sexe ; argent ; pouvoir ; politique ; religion ; enfance.

Eviter de confondre portrait et biographie, qui font le plus souvent suite à la mort d’un personnage.

Dans le premier paragraphe doivent se trouver :

- Les raisons qui font que la personne est sous les feux de la rampe

- Quelques caractéristiques physiques de la personne

- Le lieu de la rencontre
Modèle du portrait selon Libération :

Surtitre informatif

Titre en Jeu de mot (ex : Palmade « l’ado au mur » ; Zidane « Tout sur le Zizou »).
Examen Blanc.
Exemple de sujet : Un de vos amis devient célèbre du jour au lendemain. Faîtes-en le portrait.
Mon travail :

Il est 16 heures sur les terrains de basket déserts de Villeneuve-Loubet quand s’avance vers moi un grand et robuste sportif. Casquette vissée sur le front et vêtements larges, Nicolas Cassoles descend de son vélo pour me saluer le sourire aux lèvres. C’est donc possible, on peut être champion du monde de « flat » en Bmx (sport extrême de figures au sol sur un vélo. Ndlr) et rester simple.

C’est sur terrains que le jeune homme, fraîchement médaillé d’or aux X-Games de Montréal, me confie « avoir gagné ses gallons » à l’époque où il était encore étudiant. C’est aussi ici que la chance a sourit il y a deux ans à ce passionné de culture américaine.

Rien ne semblait prédestiner Nicolas à ce destin de champion. Alors étudiant, son quotidien etait alors fait de cours à la faculté des lettres de Nice et de sessions d’entraînement sur ce terrain isolé, « idéal pour rider en paix et progresser sans se donner en spectacle » selon lui.

Finalement c’est le responsable de la marque Ethnie qui, mis au courant de la réputation du surdoué de l’équilibre, alla dénicher le champion pourtant réservé et peu friand des feux de la rampe.

Ses yeux bleus fixés sur le sol il avoue « préférer le rôle d’homme de l’ombre que celui d’égérie des sponsors ». Pourtant, au lendemain de sa victoire, Nicolas Cassoles se dit prêt à affronter les exigences médiatiques de son travail de rider professionnel. Ils sont trop rares ceux qui, ayant connu une ascension si fulgurante, peuvent se targuer de garder si bien les pieds sur terre.
Marié depuis peu à la chanteuse américaine Pink, notre champion est passé en l’espace de deux ans du statut d’anonyme étudiant à celui de star des sports extrêmes. Conscient de sa chance, il entend aujourd’hui profiter de cette image de marque pour donner ses galons à son sport, trop peu connu dans l’hexagone où tout le monde n’a d’yeux que pour le ballon rond.

L’avenir semble tout tracé pour le jeune cagnois qui, conscient qu’une carrière dans les sports extrêmes se construit sur la durée, ambitionne déjà de devenir manager de sa propre marque et de « faire ainsi avancer le sport dans une bonne direction ».
A l’adage « un esprit sain dans un corps sain », Nicolas Cassoles vient de rajouter « pour une image saine ». Le mondes du Bmx et du sport français en général devront donc à présent compter avec le talent et la modestie cet azuréen qui a su concilié chance et acharnement pour réaliser un rêve d’enfant.

1   2   3   4

similaire:

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconJean-Louis Riguet en entrevue à la radio de France Bleu Orléans

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconLittérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconInterview interview de Guy le gaufey

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconL’interview de l’artiste (niveaux B1 et B2)
«9-3» où IL vit, de ses «potes», de la société. Grand Corps Malade est le premier à avoir popularisé le slam en France

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconInterview de l'Atelier de Mme Peng (adac) pour l'émission "Nuits magnétiques" (France Culture)
«médicinales» et «des Dieux» Bibliothèque de Saint-Fargeau 12, rue du Télégraphe à Paris (20ème)

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconCours histoire ts 2 Economie, société et culture en France I la France...

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconLe cours En terminale s option histoire (thème 2) fait en janvier sur 1 heure de cours
«les attentats du 11 septembre 2001», France 3, 4’19’’, fiche 00219. On peut aussi avoir le même reportage plus complet (14’32’’)...

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconEntrevue : Alla Yaroshinska, révélateur des «vérités interdites» de Tchernobyl
«la dystonie végétative vasculaire,» qui augmentent de façon arbitraire «les niveaux admissibles du rayonnement» et des dissimulations...

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconCours vidéo/pocket film «mon ema à moi …»
«mon ema à moi…». IL s’agira d’illustrer à travers un angle particulier, ce qui symbolise, pour le réalisateur, le plus fortement...

Cours 1 : L’interview en France «l’entrevue» iconFiche c-3 Le type de questions à poser à l’occasion d’une entrevue
«De quelle couleur est le cheval de Lucky Luke ?» appelle une réponse qui se limitera à une couleur ou à une nuance de couleur






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com