La fin de la Révolution française





télécharger 20.28 Kb.
titreLa fin de la Révolution française
date de publication06.10.2017
taille20.28 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
La fin de la Révolution française



  1. La tentative d’une monarchie constitutionnelle


En souvenir de la prise de la Bastille, la fête de la Fédération organisée un an après la prise de la Bastille symbolise l’unité de tous les citoyens et du roi. Mais au sein de l’Assemblée nationale constituante, les députés partisans du roi (à droite dans la salle) s’opposent aux députés siégeant à gauche qui veulent pousser plus loin la Révolution. Les députés se retrouvent dans des clubs pour débattre de questions politiques.


Le roi prête serment devant la nation (14 juillet 1790)

1. Garde nationale (soldats révolutionnaires) 2. Louis XVI 3.Députés

Suite aux évènements révolutionnaires de 1789, les députés de l’Assemblée nationale adoptent une Constitution. La monarchie de l’Ancien Régime est remplacée par une monarchie constitutionnelle qui limite fortement les pouvoirs du roi.


Constitution de 1791

Certains députés souhaitent propager la Révolution partout dans le monde estimant qu’elle est universelle. Les monarques européens y voient une menace pour leur pouvoir. Louis XVI, ne pouvant plus exercer ses fonctions, fuit Paris avec sa famille. Le 21 juin 1791, il est arrêté dans sa fuite à Varennes. La confiance entre le roi et son peuple est définitivement rompue.


Arrestation du roi à Varennes
Louis XVI est accusé de comploter avec les monarchies étrangères pour rétablir son autorité. Il est gardé sous surveillance au palais des Tuileries. Au même moment, la France déclare la guerre à l’Autriche (avril 1792). Suite à la défaite française, les troupes étrangères entrent en France. Le roi est suspecté de trahison. Le 10 août 1792, la garde nationale s’empare du palais des Tuileries et le roi est arrêté et emprisonné : c’est la fin de la monarchie constitutionnelle.


Prise des Tuileries et fin de la monarchie
Frise chronologique :


Lexique :
Citoyen : personne appartenant à une nation.
Club : réunion de citoyens qui débattent de questions politiques.
Monarchie constitutionnelle : régime politique où la monarchie est soumise à une Constitution.
Veto : refus d’une décision.

  1. La première République


Le 21 septembre 1792, la république est proclamée. C’est l’abolition de la royauté. A la nouvelle Assemblée, des duels s’engagent entre Montagnards qui souhaitent la mort du roi et Girondins qui veulent le sauver. En décembre 1792 s’ouvre le procès de Louis XVI. Le 21 janvier 1793, il est exécuté.


Exécution de Louis XVI
Désormais, toutes les monarchies européennes sont en guerre contre la France révolutionnaire.


Guerres révolutionnaires

Afin de sauver la Révolution, un Comité de salut public est créé en avril 1793. Il est dirigé par un Montagnard : Robespierre. Les Girondins sont éliminés. Des tribunaux révolutionnaires exécutent sans réel procès les supposés ennemis de la Révolution. Cette période sanglante est appelée « la Terreur ».
En juin 1794, la France révolutionnaire réussit à repousser les armées étrangères et commence à vaincre les révoltes intérieures. Comme la violence du Comité de salut public inquiète les députés, Robespierre est arrêté le 27 juillet 1794 (le 9 Thermidor) et guillotiné le 28 juillet 1794. C’est la fin de la Terreur.


Exécution de Robespierre et fin de la Terreur

En 1795, cinq Directeurs se chargent de gouverner le pays : c’est le Directoire. Ils sont en désaccord ce qui permet aux militaires, populaires grâce à leurs victoires sur les champs de bataille, de devenir les arbitres de la politique française. Le 9 novembre 1799 (18 Brumaire), le général Bonaparte s’empare du pouvoir par un coup d’Etat mettant fin à la Révolution.
Frise chronologique :



Lexique :
Comité de salut public : organe du gouvernement révolutionnaire chargé de la sécurité et de la politique extérieure.
Coup d’Etat : prise de pouvoir par la force.
Girondin : député révolutionnaire modéré.
Montagnard : député révolutionnaire radical.
République : régime politique dans lequel le pouvoir n’est pas héréditaire.



  1. L’héritage de la Révolution


La révolution a profondément bouleversé la structure de la société française, en posant de nouvelles bases qui sont toujours d’actualité.
La DDHC de 1789 (texte fondateur) demeure le pilier de la société française. Elle a inspiré la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par le monde entier en 1948.


DDHC, 1789 DUDH, 1948

La Marseillaise (chant de ralliement des soldats révolutionnaires) est toujours notre hymne national. A l’origine appelée « Chant de guerre pour l’armée du Rhin » (suite à la déclaration de guerre contre l’Autriche), elle a été composée par Rouget de Lisle en avril 1792. Les volontaires marseillais l’avaient chantée en s’emparant du palais des Tuileries.

Avant la Révolution, la France était découpée en provinces et les lois n’étaient pas les mêmes partout. En 1790, un décret divise la France en départements avec une ville principale : le chef-lieu.
Avant la Révolution, différents systèmes de mesures compliquaient le commerce (taille des toises différentes d’une région à l’autre). Pour éviter les conflits, l’Académie des Sciences définit en 1791 le mètre comme unité de mesure. Le système décimal est généralisé et permet de nommer les autres unités : masse (le gramme), capacité (le litre), surface (l’are), monnaie (le franc).

Lexique :
Chef-lieu : « capitale » et centre administratif d’un département.
Hymne national : chant patriotique associé aux cérémonies publiques.
Système décimal : système de numération utilisant la base 10.

similaire:

La fin de la Révolution française iconLes gauches européennes : révolution, contre-révolution, anti-révolution...
«Histoire universitaire de la Révolution», in F. Furet, M. Ozouf (dir.), Dictionnaire critique de la Révolution française, Paris,...

La fin de la Révolution française iconL’héritage de la Révolution française
«le siècle qui va de 1789 jusqu’aux années 1880 pourrait s’appeler le siècle de la Révolution française»

La fin de la Révolution française iconI – le role, la participation des femmes dans la revolution francaise
«Essai sur l’admission des femmes au droit de cité», juillet 1790, extrait de Bosc, Les Voix de la Révolution, Documentation française,...

La fin de la Révolution française iconLe siècle des Lumières et son contexte scientifique et technique en Europe
«Histoire Naturelle». Enfin, Lavoisier grand chimiste moderne, symbolise la fin de l'intérêt porté à la science, suite à la Révolution...

La fin de la Révolution française icon«Le siècle des lumières»
«Le siècle des lumières» débute au lendemain de la mort de Louis XIV, en 1715, et prit fin au début de la Révolution française, en...

La fin de la Révolution française iconLa révolution française est en difficulté
«sans-culotte» qui veulent la révolution, battent les soldats du roi de Prusse et font reculer l'armée ennemie

La fin de la Révolution française iconSéance 5 : La «Révolution des journalistes»1
«Révolution des journalistes» débutée en 1789. Les acteurs célèbres de la Révolution française qui furent des journalistes, et leurs...

La fin de la Révolution française iconSéance 5 : La «Révolution des journalistes»1
«Révolution des journalistes» débutée en 1789. Les acteurs célèbres de la Révolution française qui furent des journalistes, et leurs...

La fin de la Révolution française iconArticle 1 La révolution sera collaborative, par Jeremy Rifkin
«La Fin du travail» (La Découverte, 1995) et «La Troisième Révolution industrielle» (Les Liens qui Libèrent, 2011). Mais ce nouvel...

La fin de la Révolution française iconRévolution française ou Révolution atlantique ?
«noblessisation» des administrations. → dès lors, IL y a conflit avec la Chambre. La chambre est dissoute






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com