Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois





télécharger 13.01 Kb.
titreChapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois
date de publication06.10.2017
taille13.01 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois

A) De Saint Simon à Lamartine


  1. Le Saint-simonisme


Saint Simon est un combattant de la bataille de Yartang ( ????? ) en 1781.

Il se forme par une pensée généreuse, ouverte. Il écrit des dizaines de brochures. Il pense le XIX comme le siècle du progrès, et voit l’homme comme en marche vers la lumière.

Le péché originel ainsi que le mythe du Bon sauvage sont deux futilités dont il ne faut pas tenir compte. « L’Age d’Or du genre humain n’est point derrière nous, il est devant nous ! Il est dans la perfection de l’ordre social. »

La politique est pour lui la science de l’Homme. Il souhaite une véritable démocratie ondée sur la fraternité, le respect des uns des autres, d’où la blouse de l’élève, qui se boutonne dans le dos.

Pour surveiller les élites sociales et économiques, il crée le mot intellectuel. Ce sont ceux qui sont les chiens de garde qui veille à ce que les sociétés ne dérive dans la recherche égoïste du profit. Saint Simon veut une Europe des Etats, une Europe des Nations. Durkheim pense que Saint Simon est le vrai père de la sociologie, qui veut resserrer le lien social. Charles Fourrier est l’inventeur des phalanstères : vivre en commun. Il faut créer une Europe moderne. L’Ecole Polytechnique reste saint-simonienne.

Ses partisans se lancent de grands projets risqués tel le canal de Suez.

Marx pille Saint-Simon selon Jauffret.



  1. Le romantisme


« Naïveté spirituelle et piquante » Rousseau. Mouvement français et anglais, c’est notamment un mouvement allemand. Shiller écrit La Pucelle d’Orléans, eine romantik Tragedie.

On redécouvre le Moyen-Age, les valeurs de l’individu chevalier, les sentiments extrêmes (Shakespeare). On est contre les bons sentiments, le classicisme. La poésie lyrique éclate : Lamartine, etc.

Le romantisme est aussi « une maladie » (Musset) : « je suis né trop tard ». En 1830, la bataille d’Hernani de Victor Hugo sort. Pour Hugo, le romantisme est le libéralisme en littérature. « Car le mot, qu’on le sache, est un être vivant »



  1. Stendhal : Le Rouge et le Noir


Stendhal hait toutes les tyrannies. Il se moque complètement de la mode. C’est un des écrivains les plus libres. Il ne cherche pas l’effet de style.

Dans Le Rouge et le Noir, il raconte l’histoire de J. Sorel, paysan du Jura, maltraité par ses parents. Il tente une ascension par les femmes, puis par la religion. Protégé par les De la Motte, leur fille devient sa maîtresse. Sorel devient hussard, épouse la fille De la Motte. Le Comte De la Motte reçoit une lettre de Mme De Rênal dénonçant sa cupidité. Il tire sur elle dans une église. Incarcéré en prison, il devient un héros et découvre que son seul amour est Mme De Rênal.
B) Louis XVIII et Charles X


  1. Val Victis


Louis XVIII date son retour au pouvoir de la XXIII° année de son règne. Un million de soldats occupent la France ; la France doit 700 millions de francs-or. Elle perd Nice, la Savoie, Genève et le Nord de la France.


  1. Le Retour des Ultras


Ce Roi sans enfant est l’ex-comte de Provence, frère cadet de Louis XVI. Il se rend compte qu’il ne peut pas remettre en place purement et simplement l’Ancien Régime. Des millions de Français ont acheté les biens nationaux. On maintient le Code Civil et l’égalité devant la loi. La Chambre des pairs, nommés par les lois, fait face à une chambre des députés très restrictive. Il n’y a que 90 000 électeurs sur une France de 24 millions d’habitants.

Louis XVIII est constamment gêné par les revendications des Ultras, et doit persister pour signer le Concordat. Les libertés sont largement entamés, et notamment la liberté de la presse. Les universités sont soumises à un contrôle fort, en médecine comme en Histoire. Dans les lycées, on supprime la philosophie – l’enseignement qui fait réfléchir.

Charles X, Comte d’Artois, multiplie les maladresses. Les ministères sont de plus en plus réactionnaires. Son ridicule choque tous les Français : il se fait sacrer Roi de France à Reims en 1825. La liberté de la presse est de plus en plus contrainte : on met un censeur par journal. Un milliard de francs est versé aux émigrés, qui réclame par ailleurs la restitution de tous leurs biens. Le régime qui voulait rétablir la France de 1789 chute.

C) Louis Philippe I°


  1. Les Trois Glorieuses


Charles X dissout la Chambre avant que celle-ci ne se réunisse. Le 27, la presse paraît sans autorisation. On pille les armuriers. Les étudiants de l’Ecole Polytechnique descendent dans la rue. Le 28, les troupes royalistes fidèles combattent les révolutionnaires. Du 28 au 29, Charles X convoque Talleyrand, qui lui suggère la « chaise de poste », la fuite.

LaFayette doit arrêter la révolution. On trouve Louis-Philippe d’Orléans. On se met à rêver d’une monarchie parlementaire, avec un Roi des Français. Le 31, il chante la Marseillaise et embrasse le drapeau tricolore.



  1. Un régime ambiguë


L’assiette électorale est élargie.

La Chambre des députés a l’initiative des lois… et c’est tout.

On se lance dans des grands travaux de développement des réseaux de communications. La France industrielle est en pleine croissance. C’est le plein-emploi mais les salaires n’augmentent pas ; les petits paysans ne s’en sortent plus. La demande est encore supérieure en main d’œuvre. Les Canuts ne vendent plus, après le développement des métiers à tisser. La masse de travailleurs n’a aucun débouché d’ascension sociale.



  1. La crise de 1848

similaire:

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconDate importante dans l’histoire allemande 1848
Mars 1848) période qui va de 1815 (Congrès de Vienne) à 1848 (printemps des peuple), période à la fois de censure (décidée dans l’ensemble...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconChapitre 1 : L’Europe verrouillée (1815 – 1848)
«Napoléon souffla sur la Prusse et la Prusse cessa d’exister») contre la mainmise française sur l’Allemagne (Confédération du Rhin,...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconLa France de 1815 à 1848 : les débuts du parlementarisme
«L’orléanisme, ce n’est pas un parti, c’est un état d’esprit» dit Thibaudet. L’orléanisme et plus individualiste, attiré par la philosophie...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconChapitre I : L’Europe en 1815

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconFrance / Césaire / Panthéon
«les nègres libres» avant 1848 c’est le cas de Césaire et de sa famille; et puis ceux qui ont été libérés en 1848

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconChapitre I. La République advenue (février- juin 1848)

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconProposition de programmation concernant le chapitre : II- la période...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconChapitre 2, L’Europe des Nations (1848 – 1914)
«Giovine Italia». Leur seul point de désaccord porte sur l’aspect religieux : Mazzini dit «Dieu est l’Italie» alors que Garibaldi...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconChapitre 2 : L’évolution de la composition et du niveau des hauts...
«moyen», évolutions qui nous sont décrites par les sources macroéconomiques et dont nous avons rappelées les grandes lignes dans...

Chapitre 1 : 1815-1848 : La France des derniers rois iconBiographie de Louis XV
«magiques/surnaturels» comme guérir des personnes atteintes de maladies graves comme celles des écrouelles, ce qui est le cas des...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com