Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences





télécharger 265.5 Kb.
titreDans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences
page1/14
date de publication06.10.2017
taille265.5 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Thème 7 : Maîtrise de la reproduction

Les mères porteuses

Page sur

DOC 1

Article du Figaro

publié le 15/05/2009 à 20:27 http://www.lefigaro.fr/debats/2009/05/15/01005-20090515ARTFIG00001-meres-porteuses-plaidoyer-pour-la-defense-des-plus-vulnerables-.php

  • Mères porteuses :

Plaidoyer pour la défense des plus vulnérables

Par Laure Adler, Sylviane Agacinski, Françoise Barré-Sinoussi, Carole Bouquet, Boris Cyrulnik, Pr Bernard Debré, Catherine Dolto, Caroline Eliacheff, Pr René Frydman, Gisèle Halimi, Marin Karmitz, Axel Kahn, Blandine Kriegel, Pr Olivier Lyon-Caen, Luc Montagnier, Pr Marcel Rufo - la liste complète des signataires en bas de l'article Mis à jour le 12/05/2009 à 20:28 | publié le 15/05/2009 à 20:27 Réactions (73)
Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences.



Prendre en compte la souffrance des couples infertiles ne peut justifier de transgresser des principes qui fondent notre vie collective et notamment le devoir de protection des plus vulnérables. La gestation pour autrui ouvre la voie à des pratiques hautement contestables : l'exploitation des femmes, la promotion du «tout génétique», la programmation d'enfants conçus pour être abandonnés par la femme qui les a portés.

Que la pratique soit légale ou non, la mère porteuse est dans la quasi-totalité des cas d'un milieu socio-économique et culturel défavorisé par rapport à celui du couple demandeur. Ce simple constat devrait nous arrêter, or ce n'est pas le cas. Les mères porteuses seraient sélectionnées en fonction de leur capacité à consacrer, par altruisme, neuf mois (plutôt douze) de leur existence à porter l'enfant d'un couple en s'interdisant de se fantasmer comme mère, ce qui s'apparente à un déni de maternité, tout en gardant la possibilité de se rétracter après la naissance. Pour soulager notre conscience ? Quel professionnel peut s'autoriser à déclarer telle femme «bonne pour le service» ? La loi doit-elle permettre des conventions permettant à une femme de consentir à sa propre aliénation organique et à s'exposer à des risques corporels (ceux communs à toute grossesse) et psychiques ?

Les conséquences sur son couple et sur ses propres enfants qui verraient leur mère donner le bébé qu'elle porte ne sont pas envisagées… pas plus que la place de l'enfant «porté» si elle se rétractait. Faut-il encourager des femmes consentantes, imaginant le plus souvent réparer une blessure ancienne plus ou moins enfouie, à embarquer leur famille dans cette aventure ? On ne peut concevoir que ces femmes ne soient pas rémunérées - on appellerait ça une indemnisation - ce qui revient à leur demander de se vendre pour produire une marchandise : l'enfant.

Le couple demandeur verrait se réaliser son souhait d'élever un enfant « de ses gènes ». Démarche bien différente de l'adoption qui valorise la parentalité d'intention, du don de sperme, d'ovule ou d'embryon, anonyme et gratuit, qui relativise l'apport du génétique. Il ne peut être comparé au don d'organe sauf à considérer l'enfant comme un «organe». Cette définition de l'individu par ses seuls gènes, évoquant le « pedigree » dont on sait les usages abusifs qui peuvent en découler va à l'encontre des valeurs de mixité et d'ouverture à l'autre.

L'enfant tant désiré est le grand oublié : qu'est-ce qu'être un fœtus porté par une femme instrumentalisée ? Nous connaissons l'importance des échanges entre la mère et le fœtus sur son développement physique, psychique et affectif. Nous connaissons les effets délétères des séparations précoces sur la vie entière. Les médecins doivent-ils se prêter à la conception d'enfants programmés pour être donnés par la femme qui les porte ?

Une loi peut limiter les dérives mercantiles des intermédiaires voire le tourisme procréatif. Il n'empêche qu'aussi restrictive soit-elle, elle légitimerait, avec la participation du médecin et du juge, des pratiques que nous condamnons parce qu'elles remettenten cause la protection qu'on doit aux plus vulnérables.

SIGNATAIRES

Laure Adler (journaliste), Sylviane Agacinski (philosophe), Paul Atlan (gynécologue), Alain

Amselek (psychanalyste), Association "Choisir la Cause des femmes", Pr Jean-Marc Ayoubi

(obstétricien), Laurence Azoux-Bacrie (avocate), Françoise Barré Sinoussi (Prix Nobel de

Médecine 2008), Pascal Boileau (néonatalogiste), Clarisse Baumann (généticienne, pédiatre), Isi

Beller (psychanalyste), Laurence Bellon (magistrat), Catherine Bergeret-Amselek

(psychanalyste), Roger Bessis (échographiste), Micheline Blazy (psychiatre), Pr Pascal Boileau

(néonatalogiste), Carole Bouquet (actrice), Pr Danièle Brun (psychanalyste) Marie-Claire Busnel

(chercheur), Monique Bydlowski (psychiatre), Francine Caumel Dauphin (sage-femme), Pr

Hervé Chneiweiss (neuroscientifique), Jacques Cheymol (pédiatre), Catherine Clément

(écrivain), Françoise Collin (philosophe), Boris Cyrulnik (psychiatre), Pr Liliane Daligand

(psychiatre, expert), Pr Bernard Debré (urologue), Pr Jean-François Delfraissy (médecin), Pr

Pierre Delion (pédopsychiatre), Irène Diamantis (psychanalyste), Jacques Digneton

(psychanalalyste), Catherine Dolto (haptothérapeute), Pr Jacques Donnez (obstétricien), Pierre

Droulle (radiologue),Charlotte Dudkiewicz-Sibony (psychanalyste), Caroline Eliacheff

(psychanalyste), Sylvie Epelboin (obstétricienne), Pr Jean-Paul Escande (dermatologue), Jean-

Marie Fayol-Noireterre (magistrat), Isabelle Filliozat (psychothérapeute), Pr René Frydman

(obstétricien), Danièle Ganancia (magistrat), Sylviane Giampino (psychanalyste), Pr Claude

Griscelli (pédiatre), Gisèle Halimi (avocate), Nathalie Heinich (sociologue), Bénédicte Heron

(neuropédiatre), Delphine Heron (généticienne), Nancy Huston (écrivain), Bernard Kanovitch

(médecin), Marin Karmitz (cinéaste), Axel Kahn (Président de l'Université Paris-Descartes),

Blandine Kriegel (philosophe), Béatrice Koeppel (psychologue CNRS), Sylvie Labrune

(pédiatre), Philippe Labrune (pédiatre), Louise Lambrichs (écrivain), François Lévy

(psychanalyste), Pr Olivier Lyon-Caen (neurologue), Pierre Monin (pédiatre), Luc Montagnier

(Prix Nobel de médecine 2008), Aldo Naouri (pédiatre), Juan-David Nasio (psychanalyste),

Mathilde Nobécourt (éditrice), Pr Jean-François Oury (obstétricien), Olivier Pambou, Evelyne

Petroff (obstétricienne), Jean-Daniel Rainhorn (professeur en santé internationale et action

humanitaire), Danielle Rapoport (psychologue), Pr Marcel Rufo pédopsychiatre), Pascale

Saugier-Veber (généticienne), Jacques Sédat (psychanalyste), Conrad Stein (neurologue),

Myriam Szejer (psychanalyste), Annick Toutain (généticienne), Charlotte Ullmo (étudiante), Pr

Michèle Uzan (obstétricienne), Pr Serge Uzan (obstétricien), Catherine Vanier (psychanalyste),

Jean-Pierre Winter (psychanalyste), Jean-Philippe Wolf (biologiste)
DOC 2

Article Marie-Claire

http://www.marieclaire.fr/,legalisation-meres-porteuses,20123,403307.asp

Propos recueillis par Elisabeth Alexandre
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconSa présidence de la Maison de la culture du Havre de 1983 à 1985...
«Culture et monde du travail» qui eurent lieu au Havre, sous l’égide du ministère de la Culture. IL démissionna de ses fonctions...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconRésumé Le cinquième centenaire de la ‘découverte’ de l'Amérique est...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconLes tice dans la perspective actionnelle: comment l’appliquer dans...
«il ne s’agit plus pour lui de déverser des savoirs[…] ou de diriger des exercices2» IL faut que nous soyons convaincus de l’importance...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconPasseport pour la lumière
«il va bien, IL récupère» et madame Ouattara de ses contenter de publier sur fb, des mondanités rassurantes dans le cadre de ses...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconOrganisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconEt ses conséquences pour Monthureux

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconLittérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconMalheurs, États et nations en gestation (1303-1519)
«premiers craquements dans un monde plein.» Les grandes famines, comme celle de 1315-1317, réapparaissent

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconCollectif des Ecoles de …
«progrès» fait régresser le bien apporté aux populations, IL faut savoir utiliser les lois qui nous protègent à leur juste valeur...

Dans la perspective de la révision des lois de bioéthique en juin, 82 personnalités du monde de la science ou de la culture lancent un manifeste contre la tentation de recourir à la «gestation pour autrui» et ses conséquences iconLe Da Vinci Code : les faits qui se cachent derrière le best-seller
«féminin sacré» dans le monde. Le code «affirme» que le «Saint Graal» est en réalité Marie-Madeleine et sa descendance et que l’Eglise...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com