Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique»





télécharger 34.91 Kb.
titreRecherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique»
date de publication06.10.2017
taille34.91 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > loi > Recherche

Chapitre 1 : Définitions et contenu de la logistique.




    1. A la recherche d’une définition.

  • Chez les mathématiciens : Logique et Logistique.

Logistikos : science du raisonnement correct. Il y a 2 façons de raisonner ; par raisonnement analogique -> logique et par raisonnement par les calculs -> logistique. La logistique est une branche des mathématiques, qu’on appelle aussi la R.O. -> Recherche Opérationnelle.

  • Chez les militaires :

On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle « logistique », ce qui prouve qu’on utilisait déjà ce mot.

Contenu : La logistique permet aux militaires de :

  • Déplacer les troupes vers les terrains d’opération. (champs de bataille)

  • Ravitailler en vivres et en armements les troupes.

  • A la fin de la guerre, il faut rapatrier les troupes, le matériel.

Exemples : de nombreuses batailles ont été gagné ou perdu à cause ou grâce à la logistique. Par exemple le débarquement le 6 juin 1944. C’est la plus grosse organisation logistique de tout les temps. Dien Bien phu : armée française bien équipée contre des soldats moins équipés. Les français veulent faire une grosse bataille et choisissent comme lieu de bataille, la plaine de Dien Bien Phu, car elle se situait vers un aéroport français et elle était loin de la frontière chinoise. Seulement les français perdent car ils ont sous estimés la logistique des vietnamiens qui ont réussi à amener de l’artillerie lourde grâce à la création de route et à l’aide de vélos. Tous les plans français ont été mis à male…

 Il y a un lien entre stratégie et logistique : les militaires ou les entreprises ne peuvent pas élaborer une stratégie sans tenir compte des contraintes de la logistique.
 Il y a nécessité de créer des services spécialisés : à l’armée : « Le train des équipages » : but d’amener les troupes faire la guerre et de stocker le matériel.

  • Dans les entreprises : avant les années 80, on ne parle pas beaucoup de logistique. (SEB a créé un service logistique seulement dans les années 90). Jusque dans les années 80, on trouve des services « Distribution Physique » qui est en quelques sorte l’ancien nom du service logistique.
    Au départ, dans les années 80, la logistique apparait surtout dans les boites américaines. En France la première boite à s’équiper d’un service logistique est l’entreprise « Unisabi ».


  • La raison : dans les années 80, les industriels veulent, pour faire concurrence aux boites japonaises, changer leur mode de production, « le juste à temps », afin de réduire les délais et les stocks, d’où la nécessité d’avoir une logistique globale dans l’entreprise. Donc dans les années 90 on créé des services logistiques qui vont s’occuper des approvisionnements, des plannings de production, des magasins de stock de produits finis…

Les distributeurs eux commencent à s’intéresser à la logistique dans les années 90 2000. La première base logistique Carrefour en France a été créée à Nuit Saint Georges en 1992.
Avant les années 90, les distributeurs misaient sur la livraison directe. (Les industriels livraient directement les magasins). Mais avec la multiplication des points de vente, avec des zones géographiques de plus en plus étendues, avec la multiplication du nombre de références dans les magasins, avec des formats magasins différents, les distributeurs voient la nécessité de créer des bases logistiques. Les industriels vont livrer ces bases et les bases livrent les magasins. Toutes les enseignes entre 1990 et 2000 vont créer des bases logistique.

  • Chez les Associations de professeurs et les enseignants

Dans les universités, les premiers cours de logistiques apparaissent dans les années 80 avec la création d’IUT de manutention et de transport. Ces IUT changent de nom en 1992 pour s’appeler IUT Gestion Logistique et Transport.

  • Il est difficile de définir la logistique, cependant on peut s’en tirer avec des mots clés : Flux ; Gestion, pilotage des flux..
    C’est une activité de support qui aide le reste à fonctionner (transport, stockage…).

    La logistique est l’ensemble des activités et des ressources qui permettent d’avoir le bon produit (ou personne ou service), en bonne quantité, en bon état, au bon moment, au bon endroit, au moindre coût et avec les bons documents d’accompagnement..
    Ceci nécessite de gérer des flux physiques et les flux d’information associés.



Section 2. Description




    1. Description du concept

Fournisseur (stock) (matière 1ère) (stock)Usine(Stock) (produit fini) (stock)Client

1Log amont ou les appro. 2Log de P° ou ordonnancement 3Log avale ou

Ou Sheaduling Distribution Physique

1er maillon : Logistique amont ou approvisionnement : différent de la fonction achat. Un acheteur est souvent un cadre confirmé qui est plus âgé avec une formation technique alors qu’un approvisionneur peut être un débutant de Bac + 3 ou +4.
L’acheteur va définir les besoins et donc choisir la référence, le fournisseur (négocie), et il signe le contrat. L’approvisionneur vient ensuite pour mettre en œuvre le contrat. Il passe les commandes et gère les stocks.

2ème maillon : il s’agit de déterminer les plannings de production. Les références avec date de début et date fin de l’ordre de production ainsi que la quantité produite. L’ordonnancement doit faire face à deux contraintes :
- la gestion des ressources : éviter le chômage partiel (sous emploi) et le sur emploi (heures sup. et les coups de bourre).
- il faut éviter à la fois les ruptures et les surstocks.

3ème maillon : logistique avale ou distribution physique. Il s’agit de l’emballage, du stockage des produits finis, de la préparation des commandes ainsi que la livraison aux clients.

  • Ces trois maillons sont liés. On parle de chaine logistique.

La logistique concerne deux flux, le flux physique qui va d’amont vers l’aval (parfois il y a un flux retour). Avec le flux physique, il y a un flux d’information qui va dans les deux sens, d’aval vers l’amont quand le client passe une commande mais aussi d’amont vers l’aval. Dans les dix dernières années on a compris que pour avoir des gains en logistique, il fallait améliorer les flux d’information (informatique, code, traçabilité..).

Le SIL, le 4ème maillon : Soutient Intégré Logistique. C’est l’aspect logistique du SAV. Pour un bien durable, la logistique n’est pas terminée lorsqu’on a livré le client mais on lui demande d’assurer le soutient. C'est-à-dire mettre à disposition les pièces de rechange des consommables.

  • Les enjeux :

  • la qualité de service. L’efficacité de la logistique de soutient peut être un critère de choix important pour les acheteurs. Ex : pour l’achat d’un photocopieur.

  • Rentabilité éco : très souvent la logistique de soutient est très rentable, elle dégage un chiffre d’affaire équivalent à la vente du produit.

Coefficient multiplicateur sur pièce détachées par rapport au produit monté =>x30

  • Exemple ; Bosh Telecom :


Stock central – 1 Mois – Livre 1fois/semaine

1 Usine Montceau



Stocks régionaux – 4 Mois – Livre 1fois/semaine

10 Agences régionales

60 agences locales

240 techniciens



Centratel Dijon



Stocks locaux – 5 Mois – Libre service



Volduc

Lons

Chalon


Deux événements :

  • Juridique : consolidation de l’ensemble => fusion des bilans, comptes de résultat. Une société au lieu de 11.

  • Un contrôleur de gestion du groupe a constaté que la valeur du stock est équivalente à un an de CA. Les allemands ont créé un plan => divisé le stock par 3.

  • Loi du 20-80 : 20 % des pièces représente 80% des pannes. Ce sont toujours les mêmes pièces que l’on change (stock proche clients). 80% des pièces sont peu utilisées (stockage central).

  • AMDEC (loi) Analyse Méthode Défaillance et Criticité.




Fréquence 1-4

Gravité 1-4

Prévisibilité 1-4

AMDEC 1-64

Panne 1

4

4

4

64

Panne 2

1

1

1

1

Panne 3













Prévisibilité = quand on ne voit pas arriver la panne => 4

AMDEC = Fréquence x Gravité x Prévisibilité.

Réorganisation réseau de distribution de Bosh Telecom :

Strock central était capable de livrer tous les jours au 60 stocks et possibilité de livrer en express des pièces le jour même du stock central au stock voiture. Le stock global a été divisé par 5. Les enjeux : que met-on dans les voitures des techniciens. On a fouillé leur voiture à cause de l’histoire des deux cartes mères car une fois sur deux la pièce est morte.

5ème maillon : la logistique de retrait : en fin de vie, pour beaucoup de bien il faut les récupérer, stocker, et si possible les recycler, c’est le problème des déchets. Dans notre société de consommation, rien n’était prévu car rien n’étais obligatoire. Donc avant les biens en fin de vie c’était le problème de personne, donc le problème de tout le monde. Pendant longtemps on n’a pas collecté les déchets. Dans les grandes villes il y a fallut organiser très vite un ramassage d’ordures ménages vers 1850, grâce au préfet Poubelle. Prise de conscience environnementale donc réglementation. Ex : quand on achète un produit éléctronique on paye l’éco participation. Avant les villes faisaient ce qu’elles pouvaient pour les ordures. Le deuxième enjeu est économique car ça peut être rentable de traiter les déchets ou les biens en fin de vie. Ex : Kodak fabriquait des pellicules argentiques à Chalon, de 1995 à 2005, ce qui a soutenu l’activité était les PAP ou appareils jetables, prêt à l’emploi. Le coût de reviens était de 9€, il le vendait 10€, petite marge. Le consommateur donnait l’appareil après pour développer les photos. L’appareil en lui-même était conservé et lorsque Kodak livrait le papier et produit pour développer, ils allaient récupererr les appareils puis les stockaient dans chaque région. Quand les stocks régionaux atteignaient un certain niveau de stock, des camions étaient affretés à Chalon. Trois chaînes de triage, démontage. Une chaîne était à la prison de Chalon. On démontait la molette, le truc où on mettait l’œil. Deuxième chaîne à Emmaus et la troisième dans un CAT (centre d’aide par le travail). 4 appareils sur 5 étaient donc récupérés et sur un appareil il récupérait 2/3 de la valeur économique. A l’intérieur ils mettaient un coup de Tip-ex afin de compter le nombre de fois où l’appareil avait fait la boucle. Au bout de 7, on ne renvoyait pas les appareils. La dernière année, l’usine n’a pratiquement pas fabriquer d’appareil neuf, toute la production a été fait avec des appareils recyclés. Kodak s’était mis d’accord avec Fuji et Kodak récupérait sur le sud de l’europe ses appareils mais aussi les appareils Fuji et les échangeait.

  • Différents type de déchets : les fillières s’organisent en fonction des type de déchets :

    • Déchets ménagers banaux (DMB) : présentent pas de grands risques pour l’environnement. Traités pas les collectivités locales.

    • Déchets ménagers non banaux (DMNB) : exemple les piles, les DASRI=déchet d’activité de soin à risque infectueux(ex seringues, pansements souillés, couches) lieux de stockage particulier et circuit de traitement particulier.

  • Des prestataires spécialisés : les collectivités locales ont l’obligation (les maires) d’organiser le traitement des ordures ménagères. Les mairies le font soit en régie. Ex Chalon, c’est la ville qui achète le camion poubellet les employés sont des employés municipaux. Soit prestataires privés comme Franco-Suisse appartiennent à Suez ou Veolia. A coté de ces grands groupes il y a des sociétés indépendantes. Deuxième point pour les entreprises ont aussi l’obligation de traiter leur déchets, la majeure partie des entreprises à choisit de sous-traiter à ces prestataires.

6) les 3 dimensions de la logistique.

Opérationnelle : conduire un camion, décharger un camio, préparer une commande.

Pilotage : ou gestion. Organiser des tournées, faire un plan.

Stratégie : l’implantation d’un entrepôt, définir la fréquence de livraison.
Intérêts :

  • Sur les formations et les métiers.

  • Une entreprise qui a compris cette division peut dire qu’il fait sa stratégie lui-même mais sous-traite la logistique opérationnelle.


Section 3. Des logistiques à la « supply chain »


  1. L’approche par Mailllons :

  • De 1960 à 1985-1990

Les américains parlaient de Logistics et il y avait un magasine qui s’appelait « Logistiques Magazine ». Logistique éclatée dans différents services. Appro et production dépendaient d’un responsable de prod. La distribution physique était à part. Pas de vision globale. Logiciel gestion stock mais pas connecté au service commercial, tout était détaché. Un même produit dans une entreprise pouvait avoir des codes différents pour les commerciaux, pour les gens de l’atelier et les gens de l’entrepôt.

*ex : LCMAITRE, decoletage (fabrication de petites pièces métalliques)

On essaye d’optimiser localement. Ressort/Sonnette.

  1. Gestion des interfaces intra-organisationnelles.

Arrivé avec le modèle japonais du juste à temps et à toucher des industries comme le secteur automobile. Le but du juste à temps est d’être capable de livrer rapidement le client et de ne lui livrer que ce qu’il a commandé.


Interface


Approvisionnement Production Distribution

  • Codification commune

  • Création de PGI (progiciel de gestion intégrée) ou de ERP (efficient ressources planning) ex SAPR3



  1. Gestion des interfaces inter-organisationnelles.

Mouvement né dans les années 2000 et est né au States avec la volonté de la grande distribution et surtout de Wall Mart pour se rapprocher du producteur.

Créer des liens entre les fournisseurs du fournisseur et client du client, pour éviter les ruptures de stock.

Codification commune : ex généralisation des codes-barres, utilisés par tous les acteurs de la chaîne, c’est l’industriel qui met le code et le distributeur utilise le même code. On appelle le produit par le code barre, on l’appelle tous par le même nom, c’est plus simple. Les producteurs et les distributeurs l’appellent pareil. Ca passe aussi par l’échange de messages électroniques ou EDI (échange données informatisé)

La gestion partagée des approvisionnements a été mis en place par ECR qui est une association qui réunit des grands distributeurs (carrefour, gallerie …) et des industriels. Ils ont mis au point la GPA. Concrètement ça permet à l’industriel de connaître l’état des stocks de ses produits dans les bases de ses distributeurs. Il connait, les sorties. Quand ces stocks atteignent un seuil de réapprovisionnement. Le fournisseur n’attend plus de percevoir une commande de son client mais il fait une proposition de livraison. Si le client ne refuse pas, le fournisseur livre.

Section 4. Cycle de vie et intégration contraintes logistiques en amont.

Cycle de vie :

Il faut essayer en amont d’intégrer le plus possible les contraintes logistiques (transport, stockage..).

Distribution : ex des chaises, prend énormément de places, donc le transport prend coûte énormément dans le transport des chaises. Dans dès l’étape de conception, on fait que les chaises sont encastrables les unes avec les autres pour réduire les coûts de transport.

Chapitre 2 : Les métiers et les services logistiques.

300000 embauches par an en logistique et c’est 1m de personnes qui travaillent par an.

2.1) Des métiers.

Source : AFT IFTIM


DIRECTION



Commercial

Agent de douane

Stratégies



Chef de quai



Approvisionneur

Gestionnaire stock

Agent de planning

Agent de magasinage

Cariste

Préparateur

Manutentionnaire

Agent exploitation

Gestion



Conducteur routier ou livreur



Ripeur (éboueur)

Opérationnel


Transport Entreposage Autre

Pour être conducteur routier, cela ne suffit pas d’avoir le permis poids lourds, mais il faut aussi une FIMO, c’est une formation initiale minimale obligatoire qui se répète tous les 5 ans afin de pouvoir conduire le poids lourd. Les routiers sont environs 400000 et chez les livreurs il y a beaucoup de précarité. Pas vraiment de chômage dans le secteur des routiers.

Pour la deuxième catégorie, il faut avoir le CACES 1/3/5. Ils sont aussi 400000. Une prime pour le préparateur de commandes. L’entrepreneur doit donner une autorisation de conduite + visite médicale + une bonne connaissance des lieux.

Agent d’exploitation : il fait tourner les camions qui appartiennent à la boite, il organise les tournées des camions, tandis que l’affréteur trouve des camions mais qui n’appartiennent pas a l’entreprise.

Direction : de nombreux directeurs avec de l’expérience terrain.

Il y a de nombreux métiers qui ne sont que partiellement logistique. Exemple : chef de rayons.

2.2) Les services :

- Manufacturier : 50% des entreprises industrielles de plus de 50 salariés ont un service logistique dans leur organigramme. Plus l’effectif est grand, plus la probabilité de trouver un service logistique est forte. Quand il n’y a pas de service logistique, c’est le chef d’atelier qui gère les stocks, la secrétaire qui gère les transports, danger : manque de professionnalisme, et logistique de non intégré. Ex : le service logistique de Philips à Chalon s’occupe de la logistique industrielle.

similaire:

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconLogistique/supply chain
«logistique» a été utilisé par l’institution militaire pour qualifier l’activité qui réussit à combiner deux facteurs essentiels...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconPrésentation du groupe sdv logistique Internationale
«Administration Et Echanges Internationaux». C’est pourquoi, la société sdv logistique International m’est apparue comme un choix...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconMonsieur le Premier ministre
«un pacte multiséculaire» elle le doit d'abord à son armée. L'armée française n'est pas séparée du reste de la Nation française car...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconChoisir un livre : sophie van der linden
«album[S]» édité aux éditions du Rouergue qu’elle a écrit en collaboration avec Olivier Douzou (architecte graphiste) : livre qui...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconNote culturelle En 1895, le Sénégal devient officiellement une colonie...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconLa logistique, une fonction évolutive, multiforme et transversale
«tirer la fabrication» par les commandes au lieu de «pousser» par le plan de fabrication

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconTitre de la séquence ou du projet : eurocarex, une plate-forme logistique européenne
«aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes échelles»

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconRésumé a travers la voix de ces rayonnants missionnaires, Dieu parle...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconPas de doux messie. Les mensonges, les lois et l’héritage du christianisme
«silencieux» dans son livre Le Christ (1909). J’ai consacré des mois de recherche à augmenter la liste de Remsburg que j’ai finalement...

Recherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique depuis 1800 dans l’armée française. Jonimi à écrit un livre en 1815 avec un chapitre qui s’appelle «logistique» iconL’émergence d’entreprises publiques dans la sphère financière et bancaire française (1800-1940)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com