Avant-propos





télécharger 434.46 Kb.
titreAvant-propos
page6/23
date de publication07.10.2017
taille434.46 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

Les prix Nobel 2008 de médecine, le sida et le papillomavirus


Il aura fallu 25 ans pour que le comité du Prix Nobel accorde le Prix Nobel de Médecin et Physiologie à deux des « découvreurs » du « VIH » qui serait la « cause du sida ». Cela fait beaucoup si selon la version officielle, il était établi depuis 1983 ou 1984 que ce « VIH » causait le sida, mais n’aurait jamais dû advenir car ce n’était toujours pas prouvé. Il est à noter que le Comité Nobel a écarté Robert Gallo, qui est l’annonciateur du « VIH » comme cause du sida. Traditionnellement, le comité Nobel n’attribue pas à plus de trois scientifiques un Prix Nobel. Il aurait pu ajouter Jean-Claude Shermann aux deux premiers larrons, mais il a consacré une toute autre recherche (pas forcément une trouvaille d’ailleurs : la causalité virale d’un cancer de l’utérus par le papillomavirus. (Combien d’années de recherche ????)Le point commun est la consécration de la causalité virale des maladies.

Il s’est ensuivi en 2009 une grande compagne publicitaire des laboratoires pharmaceutiques visant à culpabiliser les parents s’ils ne vaccinaient pas leurs filles adolescentes pour les « protéger » d’un futur cancer de l’utérus.

En fait, on peut affirmer que le prix Nobel 2008 faisait partie du plan média orchestré par les laboratoires.

« seulement certaines personnes y sont sensibles et développent une maladie (voir le cas des papillomavirus, une grande partie de la population en a mais seulement une partie des femmes développe un cancer à cause du virus). » 

Il faut comprendre que seulement une partie des femmes développe un cancer à cause de la pilule contraceptive, parfois associée aux antibiotiques, au tabac.


Les maladies auto-immunes, l’asthme


Pour le docteur John Warner du département de la santé infantile à l’université de Southampton, « On remet de moins en moins en question la responsabilité de la propreté absolue dans l’augmentation spectaculaire du taux d’asthme. » (5% des enfants affectés il y a vingt ans contre 20% aujourd’hui). Il constate que dans les pays en voie de développement, les taux augmentent surtout chez les gens riches qui ont adopté un mode de vie occidentalisé.

« Les résultats de la recherche sur l’asthme montrent qu’à cause de l’aseptisation, le bébé n’est pas exposé au moment propice à la bactérie qui devrait se développer dans ses intestins et inciter le système immunitaire à se débarrasser des allergènes ». On donne même à des bébés de quelques semaines des bactéries pour développer leur système immunitaire contre certaines maladies, par exemple avec des lactobacilles qui sont une part essentiel de notre microbiote. Michael Doyle, directeur du Centre for Food Safety (Université de Georgie), note que la plupart des animaux ces bactéries « amies » ont tué toutes les bactéries E. coli 0157 dans l’intestin en deux semaines. (Voir l’article de Garry Hamilton dans ce numéro en pp 51-60).

http://www.sunsimiao.org/?2001-Faut-il-tuer-tous-les




La grippe

La commutation et la grippe de 1918


La commutation est le passage du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui peuvent alors reproduire une forme virale mutante plus virulente e tueuse. Les antiviraux accentuent les processus de commutation, accélérant la mutation des virus.

Les remèdes utilisés sont si mutagènes et si déstabilisants qu’ils vont produire des souches virales mutantes. Les autorités sanitaires justifient la vaccination massive par les effets même de cette vaccination, comme en 1918 lors de la grippe espagnole, une pandémie dont la source vient des vaccinés même.

The Journal of the American Institute of Homœopathy de 1921

Dean W. A. Pearson, de Philadelphie, a recensé 26 795 cas de grippe traités par des praticiens homéopathes avec une mortalité de 1,05 % alors que la mortalité moyenne était de 30 % chez les tenants de la médecine classique.

La Société Médicale Homéopathique du District de Columbia a rapporté 1 500 cas avec seulement quinze décès. Quant au Dr E. F. Sappington, de Philadelphie, il a signalé que les guérisons à l’Hôpital Homéopathique National atteignaient 100 %.

http://www.sunsimiao.org/?Grippe-espagnole
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

similaire:

Avant-propos iconAvant Propos

Avant-propos iconAvant-propos

Avant-propos iconAvant-propos

Avant-propos iconAvant-propos : présentation du livre

Avant-propos iconAvant-propos
...

Avant-propos iconAvant propos aux Neuvièmes Rencontres de La Durance
«autres» dans l’histoire enseignée ? Par Dominique Santelli et Daniel Gilbert, professeurs

Avant-propos iconAvant-propos Où l’auteur de ce singulier ouvrage raconte au lecteur...

Avant-propos iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...

Avant-propos iconThèse de doctorat d’Etat, Université Toulouse1-sciences sociales,...
«Une enquête sur la langue au xixe siècle en Tarn-et-Garonne. Dis-moi comment tu parles, je te dirai qui tu es.», Avant-propos, pp....

Avant-propos iconAvant-propos. Boisguilbert : un précurseur oublié 1
«Dans le cadre des relations d’échange, les rapaces que sont les hommes sont obligés de se conduire de façon raisonnable». Alors...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com