Avant-propos





télécharger 434.46 Kb.
titreAvant-propos
page9/23
date de publication07.10.2017
taille434.46 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   23

L’exemple des éthers de glycol (persécution de chercheur)

Le Deferipone

Les ondes nocives

La lutte contre le dioxyde de carbone


Le président du conseil d’administration de BP, Peter Sutherland, présent à la conférence Bilderberg en Grèce en 2009 ?, a affirmé vouloir exploiter la campagne de peur développée à propos du réchauffement climatique, afin d’augmenter les taxes et contrôler les modes de vie des Occidentaux (Morphéus)

Le dioxyde de carbone n’est pas toxique, mais la propagande autour de sa diminution incite les constructeurs de moteurs d’automobiles, pour en faire qui émettent moins de CO2, émettent plus de matières toxiques.

L’alimentation


«Que ta nourriture soit ton remède et ton remède ta nourriture.» Hippocrate

Des tests animaux inutiles


L’expérimentation animale longue et coûteuse, difficile à extrapoler à l’humain.

Le test de Harms

L’oncotest de Beljanski


es substances bien connues pour leurs propriétés cancérogènes stimulent fortement et spécifiquement la réplication de 1’ADN des tissus cancéreux, mais pratiquement pas celle de 1’ADN des tissus sains correspondants .

Ce test biochimique est simple de principe et d’emploi. Dans un milieu d’incubation approprié, le produit à tester est mis successivement en présence d’ADN humains cancéreux et normaux d’organes différents : poumon, sein, ovaire, cerveau (provenant de biopsies ou de prélèvements per-opératoires). Si le produit est cancérogène, la synthèse d’ADN cancéreux sera de cinq à dix fois supérieure à celle d’ADN normal. La fiabilité de l’Oncotest est démontrée par une longue expérimentation.

Les quantités nécessaires de réactifs et de substance à tester sont minimes, de l’ordre du microgramme, et le test peut détecter jusqu’à un centième de microgramme d’aflatoxine B1, hautement cancérogène pour le foie. La réponse s’obtient en deux à quatre heures, au lieu d’une semaine pour le test d’Ames ; elle est positive pour les cancérogènes que ce dernier ne peut déceler. Les hormones stéroides, en particulier, réagissent avec les ADN de leurs organes-cibles (sein et ovaire).

L’Oncotest peut également indiquer si une substance, sans être cancérogène, est néanmoins toxique, ou si elle est "neutre", sans effet sur 1’ADN.

I1 confirme également que les antimitotiques, quand ils sont présents à faibles doses,  ??? ce qui se produit, à la suite d’une chimiothérapie, au cours de leur élimination par l’organisme - se comportent comme de véritables cancérogènes.

En outre, le test montre que, souvent, des substances non dangereuses par elles- mêmes contiennent cependant des impuretés cancérogènes.

Enfin, l’Oncotest et ses variantes (utilisation d’ADN d’autres provenances) ont été employés par Beljanski pour découvrir des anticancéreux spécifiques.

Ce test, qui rendrait d’immenses services dans des domaines comme la pharmacologie ou l’agro-alimentaire, n’a pourtant pas retenu l’attention des organismes scientifiques ni des industriels, sans doute pour des raisons ayant peu de rapport avec la science.

----------------

Résumé

L’Oncotest, inventé par Beljanski vers 1976 et décrit pour la première fois dans un article datant de 1979 est fondé sur la comparaison de la réplication in vitro d’ADN de tissus sains et de tissus cancéreux d’un organe de même type en présence du composé à tester. I1 s’appuie sur une observation maintes fois répétée au cours des expériences de l’équipe et jamais prise en défaut :

Une forte stimulation de la synthèse des ADN cancéreux, accompagnée d’une très faible action sur les ADN normaux, indique que le produit essayé est cancérogène.

Mais l’Oncotest offre encore d’autres possibilités. I1 indique si une molécule, qui n’est pas cancérogène, a néanmoins des effets toxiques : dans ce cas, elle inhibe l’action de l’ADN polymérase et la réplication est stoppée. C’ est ce que font des désherbants comme le diquat ou le paraquat. L’Oncotest donne aussi la garantie qu’un produit est "neutre", s’il n’exerce pas d’action au niveau de la réplication de 1’ADN. Le cholestérol, la saccharine pure sont des substances neutres.

Enfin, l’Oncotest a servi à Beljanski d’épreuve pour découvrir des anticancéreux spécifiques.

Sur 200 molécules soumises au nouveau test, plus de 35 % se sont révélées cancérogènes. Il faut savoir qu’à faibles doses, presque toutes les molécules utilisées en chimiothérapie anticancéreuse se comportent comme de véritables cancérogènes, ce que le test d’ Ames indiquait déjà pour nombre de ces produits. Or, quand une période de chimiothérapie est achevée, l’organisme élimine peu à peu l’antimitotique ; il sera de ce fait, à un moment donné, présent dans le corps en doses faibles et aura des effets exactement contraires à ceux qui étaient recherchés au départ.

Beljanski a maintes fois tenté d’intéresser à l’Oncotest des organismes scientifiques et des industriels : en pharmacie, en agro-alimentaire, il rendrait d’immenses services et serait la source d’économies considérables de temps et d’argent. En vain. I1 a même été reproché à l’Oncotest d’être trop sensible... Dans bien des cas, en effet, des substances considérées comme dépourvues de potentialités cancérogènes ont donné des réponses positives : l’équipe a prouvé qu’elles étaient dues à la présence d’impuretés, en quantités certes infimes, mais dangereuses. L’Oncotest donne donc la possibilité de vérifier la pureté des produits employés.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   23

similaire:

Avant-propos iconAvant Propos

Avant-propos iconAvant-propos

Avant-propos iconAvant-propos

Avant-propos iconAvant-propos : présentation du livre

Avant-propos iconAvant-propos
...

Avant-propos iconAvant propos aux Neuvièmes Rencontres de La Durance
«autres» dans l’histoire enseignée ? Par Dominique Santelli et Daniel Gilbert, professeurs

Avant-propos iconAvant-propos Où l’auteur de ce singulier ouvrage raconte au lecteur...

Avant-propos iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...

Avant-propos iconThèse de doctorat d’Etat, Université Toulouse1-sciences sociales,...
«Une enquête sur la langue au xixe siècle en Tarn-et-Garonne. Dis-moi comment tu parles, je te dirai qui tu es.», Avant-propos, pp....

Avant-propos iconAvant-propos. Boisguilbert : un précurseur oublié 1
«Dans le cadre des relations d’échange, les rapaces que sont les hommes sont obligés de se conduire de façon raisonnable». Alors...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com