Programmes : (CE2 cm1 cm2)





télécharger 201.28 Kb.
titreProgrammes : (CE2 cm1 cm2)
page2/4
date de publication07.10.2017
taille201.28 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > loi > Programme
1   2   3   4

MATHÉMATIQUES

La pratique des mathématiques développe le goût de la recherche, la pensée logique, l’imagination et les capacités d’abstraction ; la maîtrise des principaux éléments de mathématiques fournit des outils pour agir dans la vie quotidienne. Les connaissances et les compétences acquises, ainsi que les habitudes de travail développées progressivement du CE2 au CM2 doivent préparer l’élève à tirer profit de l’enseignement qui se continuera au collège.

Le programme affiche le développement de la recherche, de la pensée, de l'imagination... mais dans les faits l'alourdissement des connaissances, l'abord prématuré de certaines notions, l'insistance sur les techniques opératoires, la résolution de problèmes passée au second plan marque une profonde rupture avec les programmes actuels.

D'autre part, il n'y a pas de lien entre les différentes parties, on n'a pas l'ambition de construire une culture mathématique au service de la vie courante, on juxtapose des « savoirs de base ».
« Le préambule du projet de programmes en mathématiques insiste sur la liberté pédagogique qui serait laissée aux professeurs des écoles mais, dans le même temps, ces programmes sont détaillés par niveaux de classes alors qu’ils l’étaient auparavant par cycles. Si ce projet était entériné, cela aurait évidemment des répercussions importantes sur les pratiques pédagogiques. 

1 - Nombres et calcul

L’étude organisée des nombres est poursuivie jusqu’au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés.

Les nombres entiers naturels

-principes de la numération décimale de position : valeur des chiffres en fonction de leur position dans l’écriture des nombres ;

-désignation orale et l’écriture en chiffres et en lettres ;

-comparaison et rangement de nombres, repérage sur une droite graduée, utilisation des signes > et < ;

-relations arithmétiques entre les nombres d’usage courant : double, moitié, quadruple, quart, triple, tiers..., la notion de multiple.

Les nombres décimaux et les fractions

-fractions simples et décimales : écriture, encadrement entre deux nombres entiers consécutifs, écriture comme somme d’un entier et d’une fraction inférieure à 1, somme de deux fractions décimales ou de deux fractions de même dénominateur ;

-nombres décimaux : désignations orales et écritures chiffrées, valeur des chiffres en fonction de leur position, passage de l’écriture à virgule à une écriture fractionnaire et inversement, comparaison et rangement, repérage sur une droite graduée ; la valeur approchée d’un décimal à l’unité près, au dixième près, au centième près.

Le calcul

-mental : tables d’addition et de multiplication. L’entraînement quotidien au calcul mental portant sur les quatre opérations permet une appropriation des nombres et de leurs propriétés

-posé : la maîtrise d’une technique opératoire pour chacune des quatre opérations est indispensable.

-à la calculatrice : la calculatrice fait l’objet d’une utilisation raisonnée en fonction de la complexité des calculs auxquels sont confrontés les élèves.

La résolution de problèmes

liés à la vie courante permet d’approfondir la connaissance des nombres étudiés, de renforcer la maîtrise du sens et de la pratique des opérations, de développer la rigueur et le goût du raisonnement.



Le programme est alourdi : multiplication de nombres décimaux, division décimale.

La résolution des problèmes ne vient qu'« approfondir » les connaissances.

C'est la fin des situations- problèmes qui offraient la possibilité aux élèves de construire leurs apprentissages grâce à l'étayage.
La résolution de problèmes et l'exploitation des données numériques (qui devient « exploitation et gestion de données ») passent à la fin des programmes au lieu d'en être le coeur.


2 - Géométrie

L’objectif principal de l’enseignement de la géométrie du CE2 au CM2 est de permettre aux élèves de passer progressivement d’une reconnaissance des objets et de leurs propriétés essentiellement fondée sur la perception à une étude davantage fondée sur le recours à des instruments de tracé et de mesure ainsi que sur l’énoncé de quelques propriétés.

Les relations et propriétés géométriques : alignement, perpendicularité, parallélisme, égalité de longueurs, symétrie axiale, milieu

d’un segment.

L’utilisation d’instruments et de techniques : règle, équerre,

compas, calque, papier quadrillé, papier pointé, pliage.

Les figures planes : le carré, le rectangle, le losange, le parallélogramme, le triangle et ses cas particuliers, le cercle, ainsi que l’étude de figures composées :

-description, reproduction, construction ;

-vocabulaire spécifique relatif à ces figures : côté, sommet, angle,

diagonale, axe de symétrie, centre, rayon, diamètre ;

-agrandissement et la réduction de figures planes, en lien avec la

proportionnalité.

Les solides usuels : cube, pavé droit, cylindre, prismes droits, cône,

pyramide.

-reconnaissance de ces solides et étude de quelques patrons ;

-vocabulaire spécifique relatif à ces solides : sommet, arête, face.

Les problèmes de reproduction ou de construction de configurations géométriques diverses mobilisent la connaissance des figures usuelles. Ils sont l’occasion d’utiliser à bon escient le vocabulaire spécifique et les démarches de mesurage et de tracé.


Le programme est alourdi : étude du cylindre et du prisme.



3 - Grandeurs et mesures

Les longueurs, les masses, les volumes : mesure, estimation, unités légales du système métrique, calcul sur ces mesures exprimées, conversions, périmètre d’un polygone, formule du périmètre du carré et du rectangle, de la longueur du cercle, du volume du pavé droit.

Les aires : comparaison de surfaces selon leurs aires, unités usuelles,

conversions ; formule de l’aire d’un rectangle et d’un triangle.

Les angles : comparaison, utilisation d’un gabarit et de l’équerre ; angle droit, aigu, obtus.

Le repérage du temps : lecture de l’heure et du calendrier.

Les durées : unités de mesure des durées, calcul de la durée écoulée

entre deux instants donnés.
La monnaie

La résolution de problèmes concrets contribue à consolider les connaissances et capacités et à donner du sens aux grandeurs et à leur mesure. A cette occasion des estimations de mesure peuvent être fournies puis validées.


Le programme est également alourdi et des connaissances du collège passent au cycle 3 : longueur du cercle, aire du triangle, volume du pavé droit


4 - Organisation et gestion de données

Les capacités d’organisation et de gestion des données se développent par la résolution de problèmes de la vie courante ou tirés d’autres enseignements. Il s’agit d’apprendre progressivement à trier des données, à les classer, à lire ou à produire des tableaux, des graphiques et à les analyser. La proportionnalité est abordée à partir des situations faisant intervenir les notions de pourcentages, d’échelle, de conversion, d’agrandissement ou de réduction de figures... Pour cela, plusieurs procédures (et notamment celle dite de la “règle de trois”) sont utilisées.

À la fin du CM2 les élèves doivent être capables de :

-écrire, nommer, comparer et utiliser les nombres entiers, les nombres décimaux et quelques fractions simples ;

-restituer les tables usuelles d’addition et de multiplication ;

-utiliser les techniques opératoires des quatre opérations sur les nombres entiers et décimaux ;

-calculer mentalement en utilisant les quatre opérations ;

-reconnaître, décrire et nommer les figures et solides usuels et connaître quelques unes de leurs propriétés ;

- utiliser la règle, l’équerre et le compas pour tracer avec soin et précision les figures planes usuelles aux dimensions données ;

-utiliser les unités de mesure usuelles, utiliser des instruments de mesure ; effectuer des conversions ;

- résoudre des problèmes relevant des quatre opérations, de la proportionnalité, et faisant intervenir différents objets mathématiques : nombres, mesures, “règle de trois”, figures géométriques, schémas ;

-savoir organiser des informations numériques ou géométriques, justifier et apprécier la vraisemblance d’un résultat ;

-lire, interpréter et construire quelques représentations : diagrammes, tableaux, graphiques.





ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

L’éducation physique et sportive vise le développement des capacités motrices et la pratique d’activités physiques, sportives et artistiques. Elle contribue à l’éducation à la santé en permettant aux élèves de mieux connaître leur corps, et à l’éducation à la sécurité, par des prises de risques contrôlées. Elle éduque à la responsabilité et à l’autonomie, en faisant accéder les élèves à des valeurs morales et sociales (respect de règles, respect de soi-même et d’autrui). La pratique des activités est organisée sur les deux années du cycle en exploitant les ressources locales.
Réaliser une performance mesurée (en distance, en temps)

-Activités athlétiques : courir vite, courir longtemps, courir en franchissant des obstacles, courir en relais, sauter loin, sauter haut, lancer loin.

-Natation : se déplacer sur une trentaine de mètres.

Adapter ses déplacements à différents types d’environnement

-Activités d’escalade : grimper et redescendre sur un trajet annoncé (mur équipé).

-Activités aquatiques et natation : plonger, s’immerger, se déplacer sous l’eau, se laisser flotter.

-Activités de roule et glisse : réaliser un parcours d’actions diverses en roller, en vélo, en ski.

-Activités d’orientation : Retrouver plusieurs balises dans un espace semi-naturel en s’aidant d’une carte.

S’opposer individuellement et collectivement

-Jeux de lutte : amener son adversaire au sol pour l’immobiliser.

-Jeux de raquettes : marquer des points dans un match à deux.

-Jeux sportifs collectifs (type handball, basket-ball, football, rugby, volley-ball...) : coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents (attaquant, défenseur, arbitre).

Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique

-Danse : construire à plusieurs une phrase dansée (chorégraphie de 5 éléments au moins) pour exprimer corporellement des personnages, des images, des sentiments et pour communiquer des émotions, sur des supports sonores divers.

-Activités gymniques : construire et réaliser un enchaînement de 4 ou 5 éléments “acrobatiques” sur divers engins (barres, moutons, poutres, tapis).
À la fin du CM2 les élèves sont capables de :

-réaliser une performance mesurée dans les activités athlétiques et en natation

-se déplacer en s’adaptant à l’environnement ;

-respecter les autres et les règles dans un affrontement sportif individuel ou collectif ; coopérer ;

-inventer et réaliser des chorégraphies, des enchaînements, à visée artistique, esthétique ou expressive.



Même structure qu'en 2007
Ne peut-il apprendre à gérer ses efforts ?

D'accord sur le repect, mais où sont passés l'apprentissage de l'autonomie et des stratégies individuelles et collectives ?



PRATIQUE D’UNE LANGUE VIVANTE

En fin de CM2, les élèves doivent avoir acquis les compétences nécessaires à la communication élémentaire définie par le niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues qui constitue par ailleurs la référence fondamentale pour l’enseignement, les apprentissages et l’évaluation des acquis en langues vivantes. À partir du CE2, les activités orales de compréhension et d’expression sont une priorité. Le vocabulaire s’enrichit et les composantes sonores de la langue restent une préoccupation constante : accentuation, mélodies, rythmes propres à la langue apprise. En grammaire, l’objectif visé est celui de l’utilisation de formes élémentaires : phrase simple et conjonctions de coordination. L’orthographe des mots utilisés est apprise. Les connaissances sur les modes de vie du pays viennent favoriser la compréhension d’autres façons d’être et d’agir.
À la fin du CM2 les élèves doivent être capables de :

-communiquer : se présenter, répondre à des questions et en poser ;

-comprendre des consignes, des mots familiers et des expressions très courantes

-connaître quelques éléments culturels d’un autre pays.
Pour la progression, se reporter aux programmes spécifiques à chaque langue vivante étrangère ou régionale.

Pas de changement, référence aux programmes existants et au CERL.
On ne cite plus la mise en situation par le jeux favorisant les situations d’écoute et d’échanges réciproques entre les enfants et augmentant les prises de parole spontanées.

CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE

Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature et celui construit par l’Homme, d’agir sur lui, et de maîtriser les changements induits par l’activité humaine. Leur étude contribue à faire saisir aux élèves la distinction entre faits et hypothèses vérifiables d’une part, opinions et croyances d’autre part. Observation, questionnement, expérimentation et argumentation sont essentiels pour atteindre ces buts ; c’est pourquoi les connaissances et les compétences sont acquises dans le cadre d’une démarche d’investigation qui développe la curiosité, la créativité, l’esprit critique et l’intérêt pour le progrès scientifique et technique. Les élèves apprennent à être responsables face à l’environnement, au monde vivant, à la santé. Ils comprennent que le développement durable correspond aux besoins des générations actuelles et futures.

En relation avec les enseignements de culture humaniste et d’éducation civique, ils apprennent à agir dans cette perspective.
Le ciel et la Terre

Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du Soleil, la rotation de la Terre sur elle-même ; la durée du jour et son changement

au cours des saisons.

Le mouvement de la Lune autour de la Terre.

Lumières et ombres.

Volcans et séismes, les risques pour les sociétés humaines.
La matière

L’eau : une ressource

-états et changements d’état ; mélanges et solutions

-le trajet de l’eau dans la nature

-le maintien de sa qualité pour ses utilisations.

L’air et les pollutions de l’air.

Les déchets : réduire, réutiliser, recycler.
L’énergie

Exemples simples de sources d’énergies (fossiles ou renouvelables). Besoins en énergie, consommation et économie d’énergie.

La diversité du vivant

Approche de la classification du vivant. Notion de biodiversité.

Le fonctionnement du vivant

Mode de nutrition des végétaux verts.

Les modes de reproduction des êtres vivants.

Le développement d’un végétal.

Les stades du développement des animaux (en particulier des insectes).
Le fonctionnement du corps humain et la santé

Les mouvements corporels (les muscles, les os du squelette, les

articulations).

Première approche des notions de digestion, respiration et circulation sanguine.
Reproduction de l’Homme et éducation à la sexualité.

Hygiène et santé : actions bénéfiques ou nocives de nos comportements, notamment dans le domaine du sport, de l’alimentation, du

sommeil.
Les êtres vivants dans leur environnement

L’adaptation des êtres vivants aux conditions du milieu.

Places et rôles des êtres vivants ; notions de chaînes et de réseaux

alimentaires.

L’évolution d’un environnement géré par l’Homme : la forêt ;

importance de la biodiversité.
Les objets techniques

Circuits électriques alimentés par des piles.

Leviers et balances, équilibres.

Objets mécaniques, transmission de mouvements.

Les sources d’énergie des moyens de transport.

Règles de sécurité, dangers de l’électricité.
Àla fin du CM2 les élèves doivent être capables de :

-pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner ; -manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter ;

- exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l’écrit et à l’oral ;

-maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques ;

-mobiliser leurs connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans des activités de la vie courante

L'expression EEDD a disparu ; on parle d'éducation au développement durable. Certains de ces thèmes sont présents dans la nouvelle partie « les êtres vivants dans leur environnement ».

Nouveau programme essentiellement notionnel et qui devra être couvert en très peu de temps ce qui ne laissera pas de place aux expérimentations, cahiers d’expériences scientifiques, etc.
Nous sommes très loin de la « main à la pâte ».

1   2   3   4

similaire:

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconProgramme du ce2, du cm1 et du cm2 deuxieme palier pour la maîtrise...

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconCE2 cm1 cm2

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconRencontre avec les œuvres – ce2 cm1-cm2 – Collège – Lycée – Université Durée 1h15
«fait-main» : seul le processus de fabrication est mis en avant, l’action sur un matériau, la réaction d’une matière

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconCM1 cm2 La Préhistoire

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconProgrammation en histoire : cm1-cm2

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconCM1/CM2 annee scolaire 2015/216

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconProgrammes 2008; progression du 05/01/2012 ce2

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconProgrammation histoire cm1 – cm2 2013-2014
«les Riches heures du duc de Berry», raconter l’année d’un paysan du xve siècle

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconLe journal des ce2-cm1 de l’école élémentaire de Loury
Si vous voulez garder vos jolies robes, vous devez me promettre de rester dans la tour

Programmes : (CE2 cm1 cm2) iconProgrammes d’histoire cm2 et 3ème






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com