Programme d’actions





télécharger 285.65 Kb.
titreProgramme d’actions
page2/6
date de publication07.10.2017
taille285.65 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > loi > Programme
1   2   3   4   5   6

Pierre-Paul Riquet insista sur le fait que son projet fournirait à Louis XIV un avantage géopolitique majeur face à l’Espagne en contournant le détroit de Gilbraltar tout en la privant d’énormes ressources fiscales.
Développer le commerce

Le projet de Riquet servait parfaitement l’objectif de Colbert : développer les moyens de communication pour dynamiser le commerce. À une époque où les routes étaient extrêmement mauvaises et soumises aux attaques des brigands, la navigation fluviale garantissait rapidité et sécurité des échanges. A fortiori en évitant le détroit de Gibraltar.

Avec 110 millions de tonnes de marchandises transportées au kilomètre (blé du Lauragais, vin du Languedoc, etc.) et près de 100 000 passagers en 1856, le trafic du Canal deviendra un axe commercial majeur et dépassera toutes les espérances de Colbert.
Contrer l’influence des protestants

Comment expliquer cependant que quelques semaines avant Riquet, Thomas Scorbiac, issu de la noblesse de robe et membre de l’Académie de Castres, s’était fait éconduire, en proposant un projet très similaire ?

Si la supériorité des réponses techniques apportées par Riquet semble avérée, l’intervention de l’évêque de Toulouse en faveur de Riquet auprès de Colbert a certainement joué contre Scorbiac.

En effet, le projet de ce noble protestant arrive dans le contexte qui aboutira en 1685 à la révocation de l’édit de Nantes (qui avait mis fin aux guerres de Religion).
Outre l’exploit technique et humain, le souci de l’esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur en fit une œuvre d’art autant qu’un outil d’aménagement du territoire : le Canal du Midi est vite devenu l’élément le plus marquant des espaces qu’il a traversé, d’autant mieux assimilé par l’environnement qu’il a modelé le paysage en douceur. /
Charles Perrault règle ses comptes

Riquet… à la houppe
ou Chat botté ?

Dans son ouvrage (lire bibliographie p. 8), Monique Dollin du Fresquel nous livre une anecdote qui révèle la difficile perméabilité sociale d’alors.

Celle-ci voit dans Riquet à la houppe et Le Chat botté, célèbres contes de Charles Perrault, une dénonciation de l’ascension sociale du roturier Riquet acquise par la tricherie et la ruse.

Si le lien avec Riquet semble flagrant dans le premier conte, c’est son fils, devenu comte « de Caraman », qui serait visé dans le deuxième sous le nom de marquis « de Carabas », maître du chat botté.

Il est vrai que Perrault, alors contrôleur général de la surintendance du roi et bras droit de Colbert, ridiculise Riquet dans ses Mémoires en qualifiant de « folle et malheureuse entreprise » la proposition de Riquet pour la construction d’un canal d’alimentation du château de Versailles.
La gabelle sur le sel Une source d’enrichissement

Vendu dans les greniers et chambre à sel royaux (monopole d’État à partir du XIVe siècle), le sel était nécessaire à l’alimentation des hommes et du bétail, à la conservation des aliments ou à la tannerie des peaux. La gabelle, taxe sur le sel, était à l’origine de nombreuses révoltes populaires qui poussèrent les rois à sous-traiter le droit de collecte en le vendant aux enchères aux mieux disant : le « fermier » se remboursait en récoltant parfois jusqu’à cinq fois sa valeur !
Page 8

Dossier
épilogue

Le Canal n’a pas dit son dernier mot

Pierre-Paul Riquet meurt en 1680, alors qu’il n’est qu’à une lieue (4,45 km) du but. Son fils aîné achèvera son œuvre l’année suivante.

Le rêve de Riquet ne sera atteint qu’en 1856 lorsque la continuité de la navigation fluviale fut acquise par la mise en eau du Canal latéral de la Garonne à Toulouse. L’explosion du trafic qui en résulta sera brutalement interrompue par la concurrence de la compagnie du chemin de fer qui obtint la gestion du canal deux ans plus tard. Sa nationalisation en 1898 ne parviendra pas à enrayer son déclin : la fin du trafic de fret commercial fut actée en 1980.

Essentiellement tourné vers le tourisme aujourd’hui, comme nous le verrons dans un prochain dossier du Var, le canal n’a pourtant pas dit son dernier mot : de nombreuses initiatives - telles que celle de la péniche Tourmente - se développent pour lui rendre la place qu’il mérite. À suivre
Le Canal du Midi

Patrimoine mondial
de l’Humanité

Le Canal du Midi est inscrit en 1996 au patrimoine mondial de l’Humanité sur la base de 4 des 10 critères culturels.

« Le site est de valeur universelle exceptionnelle en tant qu’une des réalisations les plus extraordinaires du génie civil de l’ère moderne. Il est représentatif de l’éclosion technologique qui a ouvert la voie à la Révolution industrielle et à la technologie contemporaine. En outre, il associe à l’innovation technologique un grand souci esthétique sur le plan architectural et sur le plan des paysages créés, approche que l’on retrouve rarement ailleurs. ».

whc.unesco.org/fr/comite
Pour aller plus loin

Livres

• M. Dollin du Fresquel, Pierre-Paul Riquet (1609-1680) : l’incroyable aventure du canal des Deux mers,
éd. Du Sud Ouest, 2012.

Disponibles à la médiathèque de Ramonville :

• Jean-Loup Marfaing et allii, Canal Royal du Languedoc, le partage des eaux, 1992, réed. 2009. Documents AD31 et VNF.

• Philippe Calas, Le canal du Midi vu du ciel,
éd. Du Sud Ouest, 2008.

Site

• www.lauragais-patrimoine.fr : les publications
de la Société d’Histoire de Revel Saint-Ferréol.

Film

La Fabuleuse Histoire de M. Riquet, de Jean Périssé.
Photo : Pont Canal de la Répudre, le premier pont-canal
en France construit en 1676.

Photo : Le Tourmente, ici au pont de Mange-Pommes, propose lors de ses escales des produits issus des territoires traversés et organise un marché de producteurs.

Page 9
ACTUALITÉS
DÉVELOPPEMENT DURABLE

Bientôt, un nouveau programme d’actions

Le prochain projet de développement durable de la commune sera lancé début 2017, dans le cadre d’une nouvelle démarche participative des acteurs, et notamment des Ramonvillois.

La commune de Ramonville est engagée depuis 2009 dans une démarche de développement durable.

Après quatre ans de mise en œuvre, la démarche a fait l’objet d’une évaluation en 2015 (lire Vous avez dit durable ?). Depuis la réunion publique début 2016 qui a présenté aux citoyens les résultats de cette évaluation, la commune travaille au renouvellement de son programme de développement durable et recherche des façons innovantes d’y associer les citoyens et acteurs du territoire.

Elle a pour cela répondu à un appel à projet intitulé « Le bien-être au cœur des projets territoriaux de développement durable » lancé par le ministère de l’Environnement. Ce dernier a souhaité accompagner les initiatives participatives et de gouvernance renouvelée pour faciliter et accélérer le développement durable des territoires, notamment grâce à l’exploration et la mise en pratique de méthodes et concepts innovants avec des territoires et des partenaires.

La commune participe donc à une expérimentation nationale menée par sept territoires (Ramonville, Gujan-Mestras, Hennebont, Lacanau, le conseil départemental de la Nièvre, Saint-Denis-de-Pile). Ce soutien s’échelonne sur trois ans de janvier 2016 à décembre 2018.
Le conseil municipal a approuvé le 29 septembre dernier la charte de l’expérimentation qui fixe les engagements de chacune des parties. Les premières réunions avec un groupe de citoyens devraient commencer début 2017 avant d’être élargies au second semestre 2017 à tous les Ramonvillois intéressés. /
La commune
de Ramonville
a vu son projet
de développement durable (Agenda 21) reconnu par
le ministère
de l’Environnement en 2012 puis
en 2015.
Synergie

Les projets de la ville en vidéo

Afin de montrer les réalisations de la municipalité sous un autre angle, la mairie de Ramonville s’est associée à l’école de formation Ispra pour réaliser des vidéos sur des projets engagés par la ville.

Le partenariat a permis aux jeunes en formation à l’Ispra de s’exercer à la réalisation de vidéos sur le terrain et à Ramonville de présenter des vidéos sur des projets engagés sur la commune, sans coût financier.

Trois vidéos ont été réalisées et sont consultables sur le site www.mairie-ramonville.fr.

• L’action de développement durable
engagée sur la commune

• La démarche « Zéro Phyto »

• L’aménagement de l’éco-quartier Maragon Floralies /
Vous avez dit durable ?
Évaluation
du programme
de développement durable
de la commune

Le programme de développement durable engagé en 2009 a fait l’objet d’une évaluation en 2015.

Basée sur un suivi annuel réalisé par les services, l’évaluation s’est accompagnée des avis et propositions du conseil de l’Agenda 21, instance participative et citoyenne de suivi et d’évaluation de la démarche.

Ce travail a servi de base aux étudiants du Master Politique environnementale et pratiques sociales de l’Université Jean-Jaurès pour la réalisation d’une étude-école sur l’année 2014 – 2015. Complétés par une analyse comparative des enquêtes 2009 et 2015 sur la perception du développement durable par les Ramonvillois, les résultats de cette évaluation sont disponibles sur bit.ly/A21evaluation /
Page 10
ACTUALITÉS
Fête de la science

Ambiance électrique garantie !

Du 8 au 16 octobre dernier, on a fêté la science au Village des sciences de Ramonville.

« On a fait de l’électricité avec une patate ! » Apauline, 8 ans, n’en revient toujours pas. Cet après-midi-là, une classe de CM1 de l’école J.-Jaurès s’est répartie dans deux des ateliers proposés : l’un invitait à découvrir « la multiplicité des sources d’énergies productrices d’électricité » tandis que l’autre enquêtait sur « les petites bêtes et leur milieu de vie ». Microscope, pince crocodile, tableau de classification, voltmètre, pipette et autre mini-éolienne, les enfants s’activent et manipulent. Cloportes, gammares, tipules et lucanes n’ont plus de secrets pour Bouchra, Maëlle et les autres. Une véritable ruche… de petits scientifiques ! Un beau moment de partage des savoirs pour mieux appréhender le monde qui les entoure. /
Information JEUNESSE

Au Pij, ça déménage

En octobre, les deux points information jeunesse (Pij) de Castanet et de Ramonville, se sont regroupés en un seul lieu sur notre commune, place Jean-Jaurès.

La rénovation du Pij de Ramonville a été réalisée par le Sicoval : peinture, aménagement et nouveaux réseaux électrique et informatique ; l’occasion de donner un coup de frais au local de Ramonville. Delphine, Nadia, Sylvie et Steve accueillent désormais les jeunes dans ce nouveau lieu.
Les missions

Qu’il s’agisse de scolarité, de formation, d’emploi, de logement, de loisirs, les informateurs jeunesse du Sicoval répondent aux demandes des jeunes :

• informations sur le logement, les études, transports, séjours à l’étranger, loisirs ;

• accompagnement aux démarches administratives ;

• aide de 1er niveau pour l’orientation ou la reconversion professionnelle (label Service public régional de l’orientation (SPRO) depuis octobre 2015) ;

• aide à la rédaction du CV et de la lettre de motivation ;

• relais annonces emplois, stages et logements ;

• un accès Internet et bureautique mis à disposition avec cinq ordinateurs.
Les bons plans

L’information jeunesse du Sicoval c’est aussi tout au long de l’année :

• une aide au Bafa pour 10 jeunes du territoire ;

• un stage d’initiation au Baby-sitting et la création d’un fichier de baby-sitter mis à disposition des parents ;

• un forum jobs d’été : mise en relation des jeunes et des recruteurs. En 2016, 600 jeunes y ont participé et 500 offres de jobs étaient à pourvoir ;

• des forfaits de ski à tarif réduit dans six stations des Pyrénées. /
le chiffre

180

enfants ont participé aux animations ludiques et scientifiques proposées par les associations Dire, Délires d’encre et Planète Sciences.
Horaires d’ouverture :

Du mardi au jeudi
de 10 h à 12 h 30
et de 14 h à 18 h.

Le vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h.

Contact :

05 61 75 10 04

information.jeunesse@sicoval.fr

jeunesse.sicoval.fr

IJ.sicoval
Page 11
CONSEIL DES JEUNES (Coj)

Un city stade à Ramonville

Les élu-e-s du Coj ont été mandaté-e-s lors du conseil municipal de mai dernier pour construire un city stade. Un projet ambitieux qui fera l’objet d’un questionnaire aux Ramonvillois.

Qu’est-ce qu’un city stade ?

Terrain multi sports construit en extérieur, le city stade est ouvert à tous-te-s, en accès libre et gratuit. Lieu convivial et propice aux rencontres, cet équipement est dédié à la pratique d’activités sportives telles que le football, le volley ou le basket.
Un projet dans les archives depuis longtemps

En 2017, et après plusieurs années de patience, les jeunes Ramonvillois-es verront sortir de terre leur city stade. Mandaté-e-s par le conseil municipal, les jeunes élu-e-s se sont réuni-e-s les 15 et 16 octobre derniers pour aborder les différentes étapes de l’étude du projet.

Accompagné-e-s par leurs animatrices, les cojistes iront à la rencontre des agents et élu-e-s adultes qui mettront en place avec elles/eux le city stade.

Du choix de l’emplacement à la construction, en passant par l’élaboration de règles communes d’utilisation, les jeunes du Coj ont désormais de nombreuses notions à explorer.
Un questionnaire pour définir vos attentes

Souhaitant prendre en compte les attentes des Ramonvillois-ses sur ce nouvel espace de jeu, les jeunes élu-e-s ont élaboré un questionnaire à retrouver sur le site Internet Ramonville ou sur Facebook. Les réponses au questionnaire seront analysées dès janvier 2017. /
Photo : Les jeunes élus du Coj pendant leur séminaire les 15 et 16 octobre.

De gauche à droite :
Klara Chapeyrou, Sara Bodineau, Rachid Bensikaddour, Matéo Monin, Naïa Bouloufa, Safia Zouaoui et leurs animatrices Delphine Muratet et Béatrice Vercelli.
Photo : Les élèves des groupes scolaires de Ramonville ont participé les 10 et 11 octobre à la course longue organisée à la ferme de Cinquante. C’est sous le soleil que les enfants de la grande section au CM2 ont réussi leur contrat-distance : courir le plus rapidement possible, sans s’arrêter et sans marcher. L’objectif était de sensibiliser l’enfant à l’effort pour qu’il puisse ajuster sa foulée et son allure afin de respecter le contrat établi avec son enseignant.
ACCUEIL DE LOISIR 6 - 11 ans

Inscription
vacances

Les inscriptions pour les vacances de fin d’année
(du 19 décembre au 2 janvier) sont ouvertes.

• Pour les résidents du Sicoval :
du mardi 15 novembre au jeudi 1er décembre 2016.

• Pour les résidents extérieurs
au territoire du Sicoval :
du mardi 29 novembre
au jeudi 1er décembre 2016.
Les mercredis à l’ALSH

Pour rappel, toutes les inscriptions repas et/ou accueil de loisirs des mercredis se font auprès du secrétariat des accueils de loisirs.

Tél. : 05 61 00 31 45 / 05 62 17 13 24

alsh.ramonville@sicoval.fr
MULTI-ACTIVITÉS 11 - 17 ans

Tous à l’Aquoiboniste

Les jeunes âgés de 11 à
17 ans, peuvent s’inscrire à l’Aquoiboniste durant toute l’année scolaire, auprès du secrétariat à l’annexe 3 de la mairie ou au collège A.-Malraux en salle d’étude entre 12 h et 14 h auprès des animateurs de l’Alac. De nombreuses activités sont proposées, sorties vélo, nature, vélo solidaire, chantier jeunes, etc.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Programme d’actions iconActions scolaires de la 9èmeedition des rendez-vous de l’histoire
«L’Argent, en avoir ou pas» propose aux classes de différents niveaux scolaires, de l’école primaire au lycée, une série d’actions...

Programme d’actions iconProgramme prévisionnel des actions éducatives 2011-2012
«Dis-moi dix mots», à partir des dix mots de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Dans le 1er degré, la production...

Programme d’actions iconPropositions d’actions prioritaires à mettre en œuvre

Programme d’actions icon8 Notes et références
«besoins-produits» la clé de voûte des réflexions, décisions et actions de l'entreprise

Programme d’actions iconArlette. Gautier@univ-Brest fr
«Chargés d’études sociologiques» du Master professionnel «Actions Sociales et de Santé», septembre 2008-septembre 2009

Programme d’actions iconManuel semajambi mazimpaka sous la direction du
«la continuité des petits devoirs bien accomplis ne demande pas moins d’efforts que des actions héroïques»

Programme d’actions iconFil directeur pour le professeur
«évènements d’Algérie» «d’actions de maintien de l’ordre» de «pacification», de «fellaghas» (ou terroristes). Pourquoi ce refus de...

Programme d’actions icon«programme de reconstruction européenne»
«programme de reconstruction européenne» (European Recovery Program ou erp). Celui-ci se veut le principal programme des Etats-Unis...

Programme d’actions iconContexte Présentation Les actions antécédentes Constat III objectifs
Sont tirés du précédent projet de Valorisation du Château de Montespan, réalisé par le sivom de la Région de Salies du Salat, en...

Programme d’actions iconProjet de programme hg de 1ere es-l-s
«programme commun» entre s et es-l ? A l’absence de formation des futurs profs d’histoire ?






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com